Let's go get lost anywhere in the USA...
RoadTrippin.fr - Guide de voyage aux USA
Accueil > USA > Nouveau-Mexique > Santa Fe

Santa Fe

Ville fondée en 1610 pour devenir la capitale du Nouveau Mexique, territoire de la Nouvelle Espagne, Santa Fe jouit d'une histoire particulièrement longue et riche, mêlant les cultures hispaniques, anglo-saxonnes et amérindiennes, dont les influences se manifestent dans tous les domaines, de l'architecture à la nourriture, en passant par l'art.

La région de Santa Fe a été occupée pendant des milliers d'années par des populations indigènes qui ont construit des villages il y a plusieurs centaines d'années sur le site actuel de la ville. Le nom "Santa Fe" signifie "Sainte Foi" en espagnol, et le nom complet de la ville telle qu'elle a été fondée reste "La Villa Real de la Santa Fe de San Francisco de Asís" ("La ville royale de la Sainte Foi de Saint François d'Assise").

Désormais capitale du Nouveau-Mexique, la ville prend place le long des rives de la Santa Fe River et se trouve à une altitude de 2194 mètres, ce qui en fait la la capitale d'État la plus élevée des États-Unis. Elle compte un peu moins de 90.000 habitants.

La ville se caractérise par l'architecture si particulière de bon nombre des bâtiments constituant son centre-ville historique : de superbes édifices, certains datant de plus de 4 siècles, construits en adobe. Le style de ces maisons est si caractéristique à la ville de Santa Fe qu'on parle même de "style Santa Fe".

Santa Fe est considérée comme l'une des grandes villes d'art dans le monde, en raison de ses centaines de galeries et expositions artistiques et sa dizaine de musées consacrés aux arts et de son opéra de renommée mondiale.

Santa Fe
Santa Fe

Situation

Santa Fe se situe au centre de la moitié Nord du Nouveau-Mexique, à environ 1 heure de route au Nord-Est de Albuquerque. Voir le plan de situation de Santa Fe.

La ville est longée par l'Interstate 25 au Sud, et traversée du Nord par Sud par l'US84.

Santa Fe est une petite ville, et la découverte de ses quartiers les plus intéressants se réalise très bien à pied :

  • Santa Fe Historic District abrite la Santa Fe Plaza, quelques monuments historiques et des musées.
  • de l'autre côté de la Santa Fe River, Barrio de Analco Historic District est l'autre quartier historique de la ville, comptant de très vieux édifices et le Capitole.

Ces deux quartiers tiennent sur un carré d'un kilomètre de côté.

Côté Ouest, on peut découvrir le Santa Fe Railyard District. Côté Est, on retrouve Canyon Road et plus loin, Museum Hill, qui accueille plusieurs musées.

Un système de navettes gratuites, Santa Fe Pick-up, sillonne la ville et permet de se rendre facilement et rapidement dans les quartiers cités.
La ligne Orange dessert les quartiers historiques (passage toutes les 15 minutes), la ligne verte Canyon Road et la ligne noire Museum Hill (passage toutes les 30 minutes).

Vous trouverez un Visitor Center au 201 West Marcy Street.

Temps de visite

Comptez une journée complète pour visiter le centre-ville de Santa Fe et admirer les magnifiques bâtiments de la ville.

Il faudra prévoir plus de temps si vous souhaitez profiter des possibilités offertes par la ville en matière d'art : Canyon Road et musées...

Histoire

La région de Santa Fe est à l'origine occupée par des peuples indigènes Tanoan, qui vivent dans de nombreux villages Pueblo le long du Rio Grande.
L'une des premières implantations connues dans ce qui est aujourd'hui le centre-ville de Santa Fe a eu lieu peu après 900 de notre ère. Un groupe d'indigènes Tewa construit un groupe de maisons autour du site de l'actuelle Santa Fe Plaza, près de la rivière actuellement nommée Santa Fe River. Ce village s'appelle alors Oghá P'o'oge en Tewa.

Don Juan de Oñate mène le premier effort espagnol pour coloniser la région en 1598, établissant Santa Fe de Nuevo México comme une province de la Nouvelle Espagne. Sous le gouvernement de Juan de Oñate et de son fils, la capitale de la province est San Juan de los Caballeros, ville située au Nord de Santa Fe.
Juan de Oñate est banni et exilé du Nouveau Mexique par les Espagnols, son règne étant jugé cruel envers la population indigène.

Le deuxième gouverneur espagnol du Nouveau Mexique, Don Pedro de Peralta, fonde alors une nouvelle ville au pied des montagnes Sangre de Cristo en 1607, qu'il appelle La Villa Real de la Santa Fe de San Francisco de Asís, "la ville royale de la Sainte Foi de Saint François d'Assise".
En 1610, il la désigne comme capitale de la province.

Le manque de représentation des Amérindiens au sein du premier gouvernement du Nouveau Mexique conduit à la révolte des Pueblos en 1680. Des groupes de différents peuples amérindiens Pueblo réussissent à chasser les Espagnols du Nouveau Mexique jusqu'à El Paso, les Pueblos continuant à diriger le territoire du Nouveau Mexique depuis Santa Fe, de 1680 à 1692.

Le territoire est reconquis en 1692 par Don Diego de Vargas au cours d'une campagne de guerre appelée "Bloodless Reconquest", qui a tout de même été assez violente. C'est en fait le gouverneur suivant, Francisco Cuervo y Valdez, qui commence véritablement à négocier la paix avec les Pueblos, en leurs garantissant une meilleure représentation et un meilleur accès au commerce.

Santa Fe est le siège provincial du Royaume d'Espagne au début de la guerre d'indépendance du Mexique en 1810.
Lorsque la République du Texas fait sécession du Mexique en 1836, elle tente de revendiquer Santa Fe et d'autres parties du Nuevo México comme faisant partie de la partie occidentale de son territoire. En 1841, une petite expédition militaire et commerciale part d'Austin, avec l'intention de prendre le contrôle de la Santa Fe Trail. Connue sous le nom de Texan Santa Fe Expedition, cette force est mal préparée et est facilement mise en déroute par les mexicains.

En 1846, les États-Unis déclarent la guerre au Mexique. Le général de brigade Stephen W. Kearny conduit le corps principal de son armée de l'Ouest, soit quelque 1700 soldats, jusqu'à Santa Fe pour la revendiquer, ainsi que tout le territoire du Nouveau Mexique. En 1848, les États-Unis gagnent officiellement le Nouveau-Mexique grâce au Treaty of Guadalupe Hidalgo.

En 1851, Jean Baptiste Lamy arrive à Santa Fe et devient évêque du Nouveau-Mexique, de l'Arizona, de l'Utah et du Colorado en 1853. Il lance la construction de la cathédrale Saint-François de Santa Fe et façonne le catholicisme dans la région jusqu'à sa mort en 1888.

Dans le cadre de la campagne du Nouveau-Mexique lors de la Guerre de Sécession, les troupes du général confédéré Henry Sibley occupent la ville, faisant flotter le drapeau confédéré sur Santa Fe pendant quelques jours en mars 1862. Sibley est contraint de se retirer après la défaite de la bataille de Glorieta Pass.

Au fur et à mesure de l'extension des chemins de fer dans l'Ouest, Santa Fe devient un arrêt important sur la ligne Atchison, Topeka and Santa Fe Railway, ainsi que sur la Denver and Rio Grande Western Railroad Chili Line.
La ville subit un déclin économique progressif jusqu'au début du 20ème siècle, avant de renaître grâce à l'arrivée de nombreux artistes et intellectuels.

En 1912, le Nouveau-Mexique a été admis comme le 47ème État des États-Unis d'Amérique, avec Santa Fe comme capitale. La même année, un grand plan d'urbanisme dessine les lignes de la future Santa Fe, qui prévoit un développement raisonné de la ville, en préservant son patrimoine si précieux, et en misant sur une économie tournée vers le tourisme et l'art.

Pour atteindre cet objectif, la ville décide d'imposer un style de construction unifié : le style Spanish Pueblo Revival.
Les sources de ce style provenaient des nombreuses caractéristiques de l'architecture locale : les bâtiments en adobe, les "vigas" (poutres brutes et apparentes qui dépassent des murs porteurs et sont donc visibles à l'extérieur comme à l'intérieur du bâtiment) et les "canales" (gouttières découpées dans de courts parapets autour des toits plats), caractéristiques empruntées aux nombreuses vieilles maisons et églises en adobe construites ici depuis de nombreuses années.

Santa Fe
Santa Fe

En 1930, le style s'élargit pour inclure le "Territorial", un style de la période précédant la création de l'État, qui comprend l'ajout de "portales" (grands porches couverts), de frontons de fenêtres et de portes peints en blanc (et aussi parfois des tuiles en terre cuite sur les toits en pente, même si les toits plats restent dominants).

En vertu d'une ordonnance adoptée en 1957, les bâtiments neufs et reconstruits, en particulier ceux situés dans les quartiers historiques, doivent présenter une architecture de style Spanish Pueblo Revival, Territorial ou Pueblo, avec des toits plats et d'autres caractéristiques évoquant la construction traditionnelle en adobe de la région. Cependant, de nombreuses maisons contemporaines de la ville sont construites en bois, en blocs de béton et autres matériaux de construction courants, mais avec des surfaces en stuc reflétant le style historique.

La ville fut aussi sur le tracé historique de la Route 66, jusqu'en 1937, avant que le Santa Fe Cut-off ne soit ouvert et largement préféré par les automobilistes : la Route 66 filait tout droit entre Santa Rosa et Albuquerque, faisant gagner un temps considérable.

À voir, à faire

Visualisez l'ensemble des points de vue et randonnées présentés ci-dessous sur cette carte.

Santa Fe Historic District

Santa Fe Plaza

Santa Fe Plaza
Santa Fe Plaza

La Santa Fe Plaza est la place principale du quartier historique de Santa Fe, inscrite au National Register of Historic Places.

Elle était à l'origine, et est toujours à ce jour, le lieu de rassemblement des habitants de la ville. Beaucoup la connaissent comme "le cœur de Santa Fe" et est toujours très animée.
Sur ce grand rectangle de 100 mètres par 80, aménagé avec de grands arbres et de belles pelouses, on y trouve des groupes de musique, des artistes de rue, des danseurs... des restaurants et de nombreuses boutiques d'art amérindien.

Santa Fe
Santa Fe

Au 17ème siècle, toutes les villes coloniales espagnoles dotées d'un bureau régional du gouverneur étaient tenues d'avoir une place d'armes. Celle de Santa Fe était un presidio entouré d'un grand mur défensif qui renfermait des habitations, des casernes, une chapelle, une prison et le palais du gouverneur. Le mur a fini par laisser place à de grandes maisons construites par des officiers et des fonctionnaires espagnols de haut rang.
Avec l'indépendance du Mexique, en 1821, la Santa Fe Trail, une route commerciale reliant le Nouveau-Mexique au Missouri, a été ouverte avec son terminus occidental à la Santa Fe Plaza. Les caravanes de chariots utilisaient la place pour décharger leurs marchandises.

La Santa Fe Plaza est bordée par de magnifiques bâtiments de styles Pueblo, Colonial espagnol et Territorial, qui reflètent son passé et sa riche histoire.

Palace of the Governors

Palace of the Governors
Palace of the Governors

Situé sur la bordure Nord de la Santa Fe Plaza, Palace of the Governors est une structure en adobe construite en 1610 et qui a servi de siège du gouvernement du territoire du Nouveau Mexique pendant des siècles. Il constitue le plus ancien bâtiment public des États-Unis.

Dès 1610, Pedro de Peralta, le gouverneur du territoire espagnol couvrant la majeure partie du Sud-Ouest américain, commença la construction du Palace of the Governors. L'édifice était à l'origine le siège du gouvernement de la colonie espagnole du Nouveau Mexique, qui comprenait les États actuels du Texas, de l'Arizona, de l'Utah, du Colorado, du Nevada et du Nouveau-Mexique.
Après la guerre d'indépendance du Mexique, la province mexicaine de Santa Fe de Nuevo México fût administrée depuis le Palace of the Governors. Lorsque le Nouveau-Mexique a été annexé en tant que territoire américain, le bâtiment est devenu le siège du pouvoir territorial.

La structure du bâtiment originel construit par les Espagnols a été largement modifiée au cours des siècles pour répondre à l'évolution des besoins et des intérêts stylistiques. Outre la période coloniale espagnole, le palais est associé à la révolte des Pueblos (1680-1692), à une brève période de domination mexicaine (1821-1848), à la colonisation en tant que territoire américain (1848-1912) et au statut d'État du Nouveau-Mexique (depuis 1912).

Le bâtiment, inscrit dans le National Register of Historic Places en 1960, a, un temps, accueilli le Museum of New Mexico, avant qu'il ne déménage dans un nouvel édifice. Le bâtiment est désormais une annexe du New Mexico History Museum.

Palace of the Governors
Palace of the Governors

Le palais est surtout connu pour son magnifique et impressionnant porche qui s'étend sur tout un pâté de maisons et sous lequel des artisans amérindiens vendent des bijoux faits main et d'autres produits artisanaux.

Derrière les murs en adobe, les visiteurs peuvent trouver des galeries d'exposition et une grande cour intérieure qui communique avec le reste du musée. L'accès se fait par l'entrée située sur Lincoln Street.

New Mexico History Museum

New Mexico History Museum
New Mexico History Museum

Adjacent au Palace of the Governors, le New Mexico Museum of Art, qui a ouvert en 2009, abrite 8900 m² d'expositions permanentes et temporaires couvrant l'histoire du Nouveau-Mexique, des anciennes cultures amérindiennes à nos jours.

Le musée a été construit après que la collection d'artefacts historiques du Museum of New Mexico soit devenue trop grande pour le Palace of the Governors.

New Mexico Museum of Art

New Mexico Museum of Art
New Mexico Museum of Art

En face du New Mexico History Museum, vous trouverez le magnifique bâtiment du New Mexico Museum of Art (107 West Palace Avenue).

Le bâtiment a été conçu par l'architecte Isaac Rapp et achevé en 1917. Il s'agit d'un superbe exemple d'architecture de style néo-pueblo et l'une des représentations les plus connues de Santa Fe, faisant la synthèse des styles de conception amérindiens et coloniaux espagnols. La façade s'inspire des églises des missions d'Acoma, San Felipe, Cochiti, Laguna, Santa Ana et Pecos.

New Mexico Museum of Art
New Mexico Museum of Art
(© Tourism Santa Fe)

La collection d'art du musée comprend plus de 20.000 peintures, photographies, sculptures, gravures, dessins et œuvres multimédias. Parmi les artistes notables de la collection figurent Ansel Adams, Gustave Baumann, Georgia O'Keeffe, Fritz Scholder, Bruce Nauman, Luis Jimenez, Maria Martinez...

New Mexico Museum of Art
New Mexico Museum of Art

Burro Alley

Burro Alley
Burro Alley

Burro Alley est une petite rue piétonne accueillant quelques restaurants. Au 19ème siècle, le bois de chauffage était acheminé à Santa Fe à dos d'ânes, et ce bois était déchargé et vendu dans Burro Alley, où se trouvait de nombreux saloons et bordels, idéalement situés pour empocher l'argent des marchands de bois.

Ce passé coloré est rappelé par un âne ("burro" en espagnol) en bronze grandeur nature chargé de bois, sculpté par Charles Southard en 1988, situé à l'entrée de la ruelle.

Lensic Theater

Lensic Theatre
Lensic Theatre

À l'angle Sud-Ouest de Burro Alley, ne manquez pas le Lensic Theater (211 West San Francisco Street), une salle de 821 places conçu par les frères Boller, originaires de Kansas City, architectes réputés de salles de cinéma qui ont conçu près d'une centaine de cinémas et salles de théâtre dans l'Ouest et le Midwest, dont le KiMo Theater à Albuquerque.

Ce théâtre, ouvert en 1931, arbore un impressionnant style pseudo-mauresque, de style Renaissance espagnole et fut une salle de cinéma prestigieuse jusque dans les années 1960, accueillant des stars connues, notamment Rita Hayworth, Roy Rogers, Judy Garland ou Errol Flynn.

Comme de nombreux théâtres classiques aux États-Unis, le Lensic Theater n'a pas échappé au déclin et à la détérioration dus à des décennies d'utilisation, mais fût complètement restauré au début des années 2000, pour devenir une salle de spectacle moderne et accueillant de nombreux évènements.

Georgia O'Keeffe Museum

Georgia O'Keeffe Museum
Georgia O'Keeffe Museum

Au Nord-Est de Santa Fe Historic District, Georgia O'Keeffe Museum (217 Johnson Street) rend hommage à la célèbre artiste Georgia O'Keeffe, artiste américaine très inspirée par le paysage flamboyant de Santa Fe, et dont les représentations du Nouveau-Mexique lui ont rapidement valu la réputation d'être l'une des meilleurs artistes du Sud-Ouest.

Le musée compte environ 700 dessins, 140 peintures à l'huile, plus de 100 aquarelles et plusieurs moulages de sculptures d'O'Keeffe, ainsi que 2000 autres œuvres de ses pairs. Le musée s'étend sur neuf galeries.

IAIA Museum of Contemporary Native Arts

IAIA Museum of Contemporary Native Arts (MoCNA)
IAIA Museum of Contemporary Native Arts (MoCNA)

À l'Est de Santa Fe Plaza, au 108 Cathedral Place, l'IAIA Museum of Contemporary Native Arts (abrégé MoCNA) occupe le Santa Fe Federal Building, un bâtiment construit en 1922 dans le style Pueblo Revival et qui est inscrit au National Register of Historic Places 1974.

Ce musée, qui dépend de l'Institute of American Indian Arts (IAIA), abrite la National Collection of Contemporary Indian Art, qui compte plus de 7000 pièces amérindiennes et se consacre à l'amélioration de la compréhension et de l'appréciation par le public de l'art, de l'histoire et de la culture des peuples amérindiens.

The Cathedral Basilica of St. Francis of Assisi

Cathedral Basilica of St. Francis of Assisi
Cathedral Basilica of St. Francis of Assisi

La Cathedral Basilica of St. Francis of Assisi, communément appelée Saint Francis Cathedral, est située à l'Est de Santa Fe Plaza.

La cathédrale a été construite par l'archevêque Jean Baptiste Lamy entre 1869 et 1886 sur le site d'une église plus ancienne en adobe, La Parroquia (construite en 1714-1717). Une église plus ancienne sur le même site, construite en 1626, avait été détruite lors de la révolte des Pueblos en 1680.
Il ne reste de La Parroquia, qu'un petite chapelle située sur la façade Nord de la cathédrale.

La cathédrale Saint-François d'Assise a été officiellement élevée au rang de basilique par le pape Benoît XVI le 4 octobre 2005, date à laquelle elle a été nommée basilique-cathédrale Saint-François d'Assise.

Cathedral Basilica of St. Francis of Assisi
Cathedral Basilica of St. Francis of Assisi
(© Tourism Santa Fe)

Architecture extérieure

Influencée par l'archevêque Lamy, né en France, et contrastant fortement avec les structures en adobe environnantes, la cathédrale Saint-François a été conçue dans le style néo-roman, par les architectes français Antoine Mouly et son fils Projectus.
Elle présente des arcs en plein cintre caractéristiques, séparés par des colonnes corinthiennes, et des tours carrées tronquées.
La grande rosace à l'avant de l'édifice et celles des Douze Apôtres dans les fenêtres latérales de la nef ont été importées de Clermont-Ferrand.

Cathedral Basilica of St. Francis of Assisi
Cathedral Basilica of St. Francis of Assisi

À l'origine, il était prévu que les tours soient surmontées de spectaculaires clochers de 49 mètres, mais par manque de fonds, ceux-ci n'ont jamais été construits.
La tour Nord est plus haute d'une rangée de briques que la tour Sud. La cathédrale a été construite à partir de blocs de calcaire jaune provenant de la région.

En 2005, la façade supérieure de la cathédrale a été enrichie d'une petite fenêtre ronde représentant une colombe, symbole du Saint-Esprit. Il s'agit d'une réplique du vitrail en albâtre translucide conçu au 17ème siècle par l'artiste italien Bernini pour la basilique Saint-Pierre au Vatican.

La clé de voûte de l'arc au-dessus de l'entrée principale contient un triangle dans lequel est gravé le Tétragramme en hébreu. Il s'agirait d'un signe de remerciement du Père Lamy envers les diverses personnalités juives locales pour leurs contributions financières à la construction de la cathédrale.

Lors de la restauration de 1986, de nouvelles portes pour l'entrée principale ont été créées, en bronze, chacune comportant dix panneaux qui représentent des événements de l'histoire de l'église de Santa Fe.

Cathedral Basilica of St. Francis of Assisi
Cathedral Basilica of St. Francis of Assisi

Aménagements extérieurs

Le parvis de la cathédrale accueille 3 sculptures :

  • une statue de Saint François d'Assise, le saint patron du diocèse, installée en 1967.
  • une statue de Sainte Kateri : Kateri Tekakwitha (1656-1680) est la première Indienne d'Amérique du Nord à avoir été béatifiée, et a été canonisée en 2012.
  • une statue en bronze de Jean-Baptiste Lamy, premier évêque du diocèse de Santa Fe en 1850, qui a été enterré dans la crypte située dans la cathédrale.
Saint François d'Assise
Saint François d'Assise

Au Sud de la cathédrale, le Prayer Garden accueille 14 sculptures grandeur nature de Gib Singleton, représentant les événements des heures précédant la crucifixion de Jésus, telles qu'elles ont été développées par saint François d'Assise.

Aménagements intérieurs

À l'extrémité Est de la nef se trouve le sanctuaire. Au-dessus de l'autel on découvre le crucifix de Saint-Damien, une réplique du crucifix d'Assise, en Italie.
Derrière l'autel, un retable a été créé pour le 100ème anniversaire de la cathédrale en 1986. Au centre se trouve une statue de saint François datant du 18ème siècle, entourée d'images peintes de saints du Nouveau Monde.

Cathedral Basilica of St. Francis of Assisi
Cathedral Basilica of St. Francis of Assisi

La Conquistadora Chapel occupe le transept Nord de la cathédrale et constitue la partie la plus ancienne de l'édifice, puisque qu'il s'agit d'un vestige de La Parroquia, construite en 1717, à peu près au moment de la reconstruction de la Mission San Miguel, et présente des caractéristiques similaires.

La chapelle abrite La Conquistadora, une Madone en bois qui a été apportée au Nouveau-Mexique par Alonso de Benavides en 1626. La statue a été enlevée en 1680 lorsque les Espagnols ont fui la révolte des Pueblos, puis est revenue en 1693 lors de la "Bloodless Reconquest", où elle a reçu le nom de "La Conquistadora".

Nuestra Señora La Conquistadora
Nuestra Señora La Conquistadora

Derrière la statue se trouve un retable en bois sculpté et doré avec des peintures à l'huile représentant divers saints. Le retable se compose de deux sections d'autel datant du milieu des années 1700 et récupérées dans La Parroquia. Quatre des peintures sont attribuées à Miguel Cabrera, l'un des plus importants peintres mexicains de l'époque baroque.
À gauche se trouvent les cercueils de deux premiers prêtres franciscains.

Au Nord de la cathédrale, au 215 East Palace Avenue, un petit détour vous permettra d'admirer un dragon positionné sur le toit de la Ellsworth Gallery.

Ellsworth Gallery
Ellsworth Gallery

Loretto Chapel

Loretto Chapel
Loretto Chapel

La Loretto Chapel est une ancienne église catholique romaine, qui sert aujourd'hui de musée et de chapelle de mariage. Elle est située au Sud-Ouest de Santa Fe Historic District.

La chapelle a été commandée par les Sisters of Loretto pour leur école de filles, la Loretto Academy, en 1873. L'archevêque Jean-Baptiste Lamy leur conseille de faire appel à deux architectes français, Antoine Mouly et son fils Projectus, pour travailler sur ce projet.
La chapelle sera construite dans un style néo-gothique inspiré de la Sainte-Chapelle de Paris, avec des flèches et des contreforts, et des vitraux importés de France.
La chapelle, construite en grès extrait de carrières locales, est achevée en cinq ans et est officiellement consacrée en 1878.

Loretto Chapel
Loretto Chapel

La chapelle Loretto est surtout connue pour son Miraculous Stair, un escalier en colimaçon "miraculeux". Cet escalier en bois s'élève de 6.1 mètres jusqu'à la tribune du chœur en effectuant deux tours complets, le tout sans l'appui d'un poteau central.

Miraculous Stair
Miraculous Stair

En dehors de toute revendication de sa nature miraculeuse, l'escalier a été décrit comme un remarquable exploit de menuiserie. L'escalier n'est maintenu que par des chevilles en bois et de la colle, plutôt que par des clous ou d'autres éléments. Le limon intérieur est composé de sept segments de bois, tandis que le limon extérieur, plus long, comporte neuf segments.
Le limon intérieur, du fait de son relativement faible rayon de courbure, se comporte comme un pilier central.
Le bois exact utilisé pour construire l'escalier est inconnu, bien que des études récentes laissent à penser qu'il s'agirait d'épicéa.

La construction de cet escalier fait l'objet d'une légende, celle-ci étant considérée comme miraculeuse par les Sœurs de Loretto, qui l'ont attribuée à Saint Joseph.
Lorsque la chapelle de Loretto a été achevée en 1878, il n'y avait aucun moyen d'accéder à la tribune du chœur située 7 mètres plus haut. Des charpentiers ont été appelés pour résoudre le problème, mais ils ont tous conclu que l'accès à la tribune devait se faire par une échelle, car un escalier aurait empiété sur l'espace intérieur de la petite chapelle.
La légende raconte que pour trouver une solution au problème, les sœurs de la chapelle ont prié pendant 9 jours Saint Joseph, le saint patron des charpentiers. Le neuvième et dernier jour de la prière, un mystérieux étranger est apparu et a proposé de construire l'escalier. Il travailla seul en n'utilisant que quelques outils à main simples et l'escalier, qui comporte 33 marches, autant que Jésus-Christ vécut d'années, fut terminé en quelques mois.
Le charpentier disparut ensuite sans percevoir sa paie et sans que les Sœurs n'apprennent son identité.
Après avoir cherché l'homme (une annonce a même été publiée dans le journal local) et n'avoir trouvé aucune trace de lui, certains ont conclu qu'il s'agissait de Saint Joseph lui-même, venu en réponse aux prières des sœurs...

Loretto Chapel
Loretto Chapel
(Nick Castelli, Unsplash)

Des recherches menées à la fin des années 1990 suggèrent que le constructeur serait François-Jean Rochas, un Français expert dans le travail du bois qui aurait vécu dans la région de Santa Fe à la fin du 19ème siècle.

Quoi qu'il en soit, l'escalier est un travail de menuiserie impressionnant, semblant défier les lois de la physique en s'élevant de plus de 6 mètres sans aucun moyen de soutien évident et est devenu l'une des attractions touristiques les plus célèbres de Santa Fe.

Historic Fort Marcy Park

(0.3 mile (0.5 km) (aller/retour) | 30 minutes | Facile)
Vue de Cross of the Martyrs
Vue de Cross of the Martyrs

Au Nord-Est de Santa Fe Historic District, au départ de Paseo de Peralta, une courte marche avec un peu de dénivelé vous emmènera à travers Historic Fort Marcy Park jusqu'au sommet d'une colline, où est plantée la Cross of the Martyrs et d'où vous aurez une très belle vue dégagée sur toute la ville de Santa Fe, les Jemez Mountains et les Sangre de Cristo Mountains.

La croix a été construite en l'honneur de 21 frères franciscains tombés lors de la révolte des Indiens Pueblo en 1680.

Cross of the Martyrs
Cross of the Martyrs

Des plaques placées le long du sentier racontent 400 ans d'histoire de la ville. Il est jalonné de foyers circulaires, qui sont embrasés pendant la première semaine de Septembre, lors de la Santa Fe Fiesta, célébrée depuis 1692 pour célébrer le retour pacifique des Espagnols.
Le dernier soir de la semaine, une messe est célébrée à la cathédrale St. Francis, suivie d'une procession à la bougie jusqu'à la Cross of the Martyrs. L'un des temps forts de ces fêtes est l'embrasement de Zozobra ("Old Man Gloom"), une marionnette de 15 mètres de haut.

Le site a servi à l'édification d'un fort militaire, construit en 1846, lors de la guerre américano-mexicaine. Ses 14 canons auraient pu affronter une armée mexicaine en approche ou réprimer un soulèvement local.

Santuario de Nuestra Señora de Guadalupe

Our Lady of Guadalupe Church
Our Lady of Guadalupe Church
(© Tourism Santa Fe)

Le Santuario de Nuestra Señora de Guadalupe est un sanctuaire catholique historique situé à l'Ouest du centre-ville historique de Santa Fe.
Le site accueille la plus ancienne église des États-Unis dédiée à Notre-Dame de Guadalupe : Church of Our Lady of Guadalupe.

L'église est un bâtiment cruciforme simple avec des murs épais en adobe et a été remodelée plusieurs fois, le plus récemment dans les années 1970.
Elle a été construite à la fin du 18ème siècle. Elle abrite un paravent d'autel représentant Notre-Dame de Guadalupe, œuvre de José de Alcíbar et daté de 1783, transporté en pièces détachées depuis Mexico par El Camino Real.

Barrio de Analco Historic District

Barrio de Analco Historic District

Gregorio Crespin House
Gregorio Crespin House

Barrio de Analco Historic District est un quartier historique de Santa Fe, situé à l'intersection de East De Vargas Street et de Old Santa Fe Trail.
Les bâtiments, dont 7 sont classés, représentent l'un des plus anciens ensembles de ce qui était à l'origine des résidences de la classe inférieure en Amérique du Nord, parfaitement représentatifs des styles architecturaux s'exerçant entre le 17ème et le 19ème siècle : constructions indigènes en adobe, style Pueblo espagnol, puis style Territorial.

Le Barrio de Analco a été créé peu de temps après la fondation de Santa Fe en 1610, par un groupe d'Indiens mexicains originaire de Tlaxcala qui avaient accompagné les colons espagnols, en tant que quartier d'habitation pour les artistes, les ouvriers agricoles et les domestiques. Il est situé sur la rive Sud de la Santa Fe River, en face du centre-ville historique de la ville, occupé par les riches et les puissants.

Il abrite deux des plus anciens bâtiments de l'époque coloniale du Sud-Ouest : la San Miguel Mission (1610) et la De Vargas Street House (ou Oldest House) (1620) (voir ci-dessous).

Oldest House
Oldest House

On peut aussi découvrir Lamy Building, également connu sous le nom de St. Michael's Dormitory, un bâtiment situé à côté de San Miguel Mission, datant de 1878 et qui abrite désormais un Visitor Center.

À l'Ouest du croisement principal, se trouvent Gregorio Crespin House (132 East De Vargas Street) et Roque Tudesqui House (135 East De Vargas Street), deux maisons construites dans le style Pueblo espagnol au cours du 18ème siècle.

À l'écart du quartier, près du croisement entre De Vargas Street et Paseo de Peralta, se trouvent Boyle House (327 East De Vargas Street), également un bâtiment de style Spanish Pueblo du milieu du 18ème siècle, et Bandelier House (352 East De Vargas Street), une maison de style Territorial datant de 1867 qui fût la demeure du célèbre archéologue Adolph Bandelier.

Roque Tudesqui House
Roque Tudesqui House
(NPS)

De Vargas Street House

Oldest House
Oldest House

De Vargas Street House (215 De Vargas Street), souvent appelée la Oldest House, est une maison historique de Santa Fe, dont on dit qu'il est l'un des plus anciens bâtiments des États-Unis. La date de construction originale est inconnue, mais on pense que la majorité du bâtiment date de la période coloniale espagnole. Si la date précise de construction de ce bâtiment est sujet à débat, elle se situe dans tous les cas au 17ème siècle.

Une étude archéologique a également conclu que certaines sections des murs sont caractéristiques de l'architecture Pueblo et que la maison aurait donc été construite à l'endroit même d'un ancien pueblo.

De Vargas Street House est un bâtiment en adobe avec un étage. Le rez-de-chaussée est d'origine et le deuxième étage a été reconstruit sur la base de l'original dans les années 1920.
La plupart de la maison est construite en briques d'adobe, technique coloniale espagnole, tandis que quelques sections inférieures de mur sont en adobe moulé à la main, caractéristique des bâtiments pueblo pré-espagnols.

Oldest House
Oldest House

Le rez-de-chaussée compte deux pièces de style colonial espagnol avec des cheminées d'angle. Le plafond est d'origine et comporte des poutres datant du milieu du 18ème siècle.
Le deuxième étage est "factice" et n'est pas ouvert aux visiteurs.

Le bâtiment a été inscrit au National Register of Historic Places et abrite une petite boutique d'artisanat et un musée.

San Miguel Mission

San Miguel Mission
San Miguel Mission
(© Tourism Santa Fe)

Datant du début des années 1600, la San Miguel Mission, aussi appelée San Miguel Chapel, serait la plus ancienne église catholique des États-Unis (en dehors de Puerto Rico).
Cette chapelle étonnante est l'un des trésors historiques les plus importants des USA, et pourtant assez peu connu.

La chapelle San Miguel apparaît pour la première fois dans les archives historiques écrites en 1628. Selon l'histoire orale, la construction aurait commencé en 1610, à peu près en même temps que la fondation de Santa Fe.

D'après les archéologues, la chapelle repose sur un ancien site pueblo datant d'environ 800-1300 de notre ère.

L'église, conçue comme une mission, mais utilisée à ses débuts par les Espagnols comme église paroissiale, a été construite sous la direction de frères franciscains pour servir une petite congrégation de soldats, d'ouvriers et d'Indiens qui vivaient ici au début du 17ème siècle. L'édifice a été partiellement détruit pendant la révolte des Pueblos de 1680, et a été reconstruit en 1710, connaissant quelques modifications structurelles.

Pendant plus de 400 ans, d'abord sous la domination de l'Espagne impériale, puis du Mexique et enfin des États-Unis, la chapelle, dédiée à l'Archange Michel, a connu plusieurs vies : lieu de culte pour divers groupes d'Amérindiens, infirmerie pour les missionnaires franciscains, chapelle militaire...

La chapelle San Miguel est construite en adobe, avec une seule nef rectangulaire et une abside trapézoïdale. Les murs du bâtiment font environ 1.5 mètre d'épaisseur. L'intérieur de l'église mesure environ 7.3 mètres de large, 21 mètres de long et 7.6 mètres de haut.
Le plafond est soutenu par des poutres en bois, dont deux sont carrés et dateraient de 1710, tandis que les autres sont rondes et plus récentes.
Une claire-voie au-dessus du sanctuaire et une fenêtre haute dans le mur Sud éclairent l'intérieur de l'église. La tribune du chœur est soutenue par une lourde poutre en encorbellement qui s'étend sur toute la largeur de la nef et qui supporte 13 superbes poutres perpendiculaires sculptées.

L'église est orientée vers l'Ouest et comporte un clocher central avec une petite fenêtre au-dessus de l'entrée principale. Le bâtiment est soutenu par cinq contreforts en pierre ajoutés en 1887. Au Sud de la nef se trouvent une sacristie et des pièces de stockage.

San Miguel Mission
San Miguel Mission

La chapelle abrite un magnifique retable en bois datant de 1798, flanqué de grandes colonnes salomoniques (torsadées).
Une niche au centre du retable, avec sa propre petite paire de colonnes, contient une statue en bois de l'archange Saint Michel brandissant une épée. Cette statue est originaire du Mexique et date de 1709.
Juste au-dessus de la statue se trouve une grande peinture de Jésus datant du milieu du 18ème siècle. Au centre, en haut, se trouve une peinture de 1745 de Saint-Michel attribuée à Bernardo de Miera y Pacheco.
Autour de ces deux tableaux se trouvent quatre peintures à l'huile sur toile de forme ovale, datant du début du 18ème siècle. Dans le sens des aiguilles d'une montre, à partir du coin supérieur gauche, elles représentent Sainte Thérèse d'Avila, Sainte Gertrude, Saint Louis et Saint François d'Assise.

San Miguel Mission
San Miguel Mission

Un autre objet remarquable de l'église est la cloche qui était suspendue dans le clocher avant 1872 et qui est toujours exposée à l'intérieur du bâtiment.
La cloche, en cuivre, pèse 350 kg et porte la légende suivante : "San José ruega por nosotros - Agosto 9 de 1356".
Malheureusement, cette cloche ne date pas de 1356, mais de 1856 : elle a été réalisée à Santa Fe et des défauts de coulée sont probablement à l'origine de l'apparition du 8 sous la forme d'un 3. En outre, la cloche est stylistiquement différente des cloches d'église du 14ème siècle et, à cette époque, les inscriptions auraient été inscrites en latin et datées en chiffres romains.

San Miguel Mission
San Miguel Mission

New Mexico State Capitol

New Mexico State Capitol
New Mexico State Capitol

Situé au Sud-Ouest de Barrio de Analco Historic District, le Capitole de l'État du Nouveau-Mexique, connu aussi sous le nom de Roundhouse, est le seul bâtiment rond du pays. Il a été construit par Robert E. McKee sur des plans de W.C. Kruger qui combinent des éléments du style Territorial du Nouveau-Mexique, de l'architecture en adobe des Pueblos et des adaptations du style néo-grec. La Roundhouse, d'une superficie de 22000 m², a été inaugurée le 8 décembre 1966.

Vue d'en haut, la Roundhouse ressemble au Zia Sun Symbol, qui figure également sur le drapeau de l'État du Nouveau-Mexique, qui provient de Zia Pueblo : un cercle d'où partent des lignes, représentant les rayons du Soleil, les quatre directions, les quatre saisons et les quatre phases de la vie.

À l'intérieur, on trouve une rotonde de quatre étages, dont le sol en marbre travertin du Nouveau-Mexique arbore une mosaïque turquoise et laiton représentant le sceau de l'État du Nouveau-Mexique. La lucarne du plafond, composée de vitraux, reprend le motif d'un panier tressé amérindien symbolisant le ciel et la terre.

New Mexico State Capitol
New Mexico State Capitol

L'édifice, où siège le gouvernement du Nouveau-Mexique (gouverneur, Sénateurs, Représentants...), est accessible au public et abrite près de 600 œuvres d'art, répartis à tous les niveaux, et compte une salle d'exhibition, Governor's Gallery, où tournent des expositions temporaires.

Le bâtiment est entouré d'un jardin luxuriant, Clay Buchanan Memorial Gardens, de 2.6 hectares qui abrite plus de 100 variétés de plantes et d'arbres. Des statues de peuples indigènes Pueblo portant des poteries et pratiquant la chasse parsèment le parc.

New Mexico State Capitol
New Mexico State Capitol

Santa Fe Railyard District

Santa Fe Railyard District

Santa Fe Railyard District
Santa Fe Railyard District

Situé au Sud-Ouest de la ville, le Santa Fe Railyard a longtemps été un point central du transport à Santa Fe. À la fin du 19ème et au début du 20ème siècle, cette gare de triage était un point d'échange clé entre les trois ligne de chemin de fer desservant la ville de Santa Fe : Atchison, Topeka and Santa Fe Railway, New Mexico Central Railway et Denver and Rio Grande Western Railroad Chili Line.

Farmers' Market
Farmers' Market
(© Tourism Santa Fe)

De nos jours, le Railyard de Santa Fe est un centre de divertissement, de shopping, de restauration et d'événements.
Le site accueille de nombreuses boutiques proposant des produits locaux. On retrouve aussi des bars et des restaurants, un cinéma, un grand parc pour se détendre et quelques galeries d'art.

Le lieu accueille tous les Samedi le fameux Farmers' Market, le marché de producteurs de Santa Fe, l'un des plus anciens, des plus grands et des plus prospères marchés du pays. Plus de 150 agriculteurs et producteurs des quinze comtés du Nord du Nouveau-Mexique se donnent rendez-vous ici pour proposer des produits locaux, frais et durables.

Farmers' Market
Farmers' Market
(© Tourism Santa Fe)

Canyon Road

Canyon Road

Canyon Road
Canyon Road

Canyon Road est l'un des endroits les plus pittoresques de Santa Fe.
Nichée dans les contreforts des montagnes Sangre de Cristo, à l'Est de Barrio de Analco Historic District, Canyon Road est une rue d'un kilomètre de long, bordée de jolies petites maisons en adobe, donnant à ce quartier un charme exceptionnel et particulièrement agréable à parcourir.

Canyon Road était autrefois un quartier principalement résidentiel. Les maisons ont été construites dans le style néo-pueblo, conformément aux méthodes coloniales espagnoles et pueblo locales.
Au début du 20ème siècle, le quartier a vu l'arrivée de nombreux artistes, tombés sous le charme de Santa Fe et de ses si merveilleuses maisons. Avec le temps, la rue est devenue une vraie galerie d'art à ciel ouvert, connue dans le monde entier.

Canyon Road
Canyon Road

On compte plus de 100 galeries exposant les œuvres d'artistes locaux, à l'intérieur et à l'extérieur des maisons en adobe : peintures à l'huile, acryliques, aquarelles, photographies d'art, lithographies, sérigraphies, gravures sur bois, sculptures en pierre, en bronze, en bois, en verre...

On retrouve aussi des boutiques de vêtements et des bars/restaurants.

Canyon Road
Canyon Road

Museum Hill

Journey's End

Journey's End
Journey's End
(NPS)

À l'entrée du complexe de Museum Hill, le long de la Old Santa Fe Trail, se trouve une sculpture en bronze grandeur nature, Journey's End, représentant une caravane de chariots tirés par des mules, luttant pour gravir une colline.
L'une des mules a trébuché, le muletier se penche pour aider l'animal à retrouver son équilibre. En passant sur le sentier, une femme Pueblo regarde, tandis qu'un jeune garçon salue le chariot de tête : lui et son chien ont quitté la ville en courant pour les accueillir. Au même moment, l'homme de tête indique la fin de la piste : ils entreront bientôt sur la Santa Fe Plaza, marquant la fin d'un long et difficile voyage.

L'œuvre, signée Reynaldo Rivera, a été inaugurée en 2003. Dans les années 1800, la Santa Fe Trail reliait le Nouveau-Mexique au Missouri. C'était une voie de transport majeure dans le Sud-Ouest américain.

Museum of Spanish Colonial Art

Museum of Spanish Colonial Art
Museum of Spanish Colonial Art

Santa Fe est devenue une plaque tournante du commerce nord-américain dans les années 1800, sur la route reliant le Mexique et l'Est des États-Unis. L'échange des cultures espagnole, amérindienne, mexicaine et américaine a inspiré un art propre au Nouveau-Mexique, que le Museum of Spanish Colonial Art s'est donné pour mission de conserver et préserver.

Avec plus de 3000 objets exposés, les collections du musée constituent la compilation la plus complète d'art colonial espagnol. Datant du Moyen Âge jusqu'à nos jours, les collections couvrent des siècles d'art : santos (images peintes et sculptées de saints), textiles, ferblanterie, argenterie, orfèvrerie, ferronnerie, céramique, meubles, livres...

Le bâtiment de style néo-pueblo a été conçu par le célèbre architecte John Gaw Meem en 1930. L'intérieur offre un cadre intime et chaleureux où les visiteurs du monde entier peuvent admirer l'ensemble des collections qui représente l'histoire artistique et l'évolution permanente de la culture hispanique au Nouveau-Mexique.

Museum of Indian Arts & Culture

Museum of Indian Arts & Culture
Museum of Indian Arts & Culture
(© Tourism Santa Fe)

Le Museum of Indian Arts & Culture rappelle aux visiteurs, de manière spectaculaire, que le Nouveau-Mexique était diversifié bien avant que les Européens n'arrivent dans le Sud-Ouest américain.

Fondé en 1909 pour répondre au besoin de collecter et de préserver systématiquement tout ce qui existait avant de le perdre, le musée comprend 80.000 objets archéologiques, ethnographiques et de beaux-arts, et plus de 10 millions d'objets provenant de près de 12.000 sites archéologiques soigneusement fouillés à travers le Nouveau-Mexique.

L'exposition Here, Now and Always associe des voix amérindiennes à des objets et des multimédias interactifs pour raconter l'Histoire complexe du Sud-Ouest.

La galerie Buchsbaum présente des poteries modernes et historiques provenant des pueblos de la région.

Cinq galeries temporaires présentent des expositions sur des sujets allant des fouilles archéologiques à l'art contemporain.

En outre, un jardin de sculptures en plein air propose des expositions tournantes d'œuvres de sculpteurs amérindiens.

Museum of Indian Arts & Culture
Museum of Indian Arts & Culture

Museum of International Folk Art

Museum of International Folk Art
Museum of International Folk Art

Le Museum of International Folk Art, fondé par Florence Dibell Bartlett en 1953, accueille la plus grande collection d'art populaire (ou pop-culture) au monde.
La collection de plus de 135.000 artefacts est exposée dans les quatre ailes distinctes du bâtiment.

  • Girard Wing présente l'art populaire de plus de 100 pays. L'exposition a été conçue par le donateur, Alexander Girard, un architecte et designer de premier plan. La collection comprend des jouets, des poupées, des costumes, des masques, des textiles de toutes sortes, de l'art populaire religieux, des peintures...
  • Bartlett Wing, nommée en l'honneur de la fondatrice du musée, propose des expositions tournantes basées sur les collections du musée.
  • Hispanic Heritage Wing a ouvert ses portes en 1988 et constituait à l'époque le seul espace réservé à l'art espagnol dans l'État. L'exposition met l'accent sur l'art folklorique hispanique du Nouveau-Mexique et au-delà.
  • Neutrogena Wing abrite une collection de plus de 2500 textiles, céramiques et sculptures du monde entier offerte en 1995 par l'ancien PDG de Neutrogena, Lloyd Cotsen.

Wheelwright Museum of the American Indian

Fondé en 1937, le Wheelwright Museum of the American Indian est un musée consacré aux arts amérindiens, plus particulièrement sur les cultures Navajo et Pueblo.

Photos

Photos/Images de Santa Fe Photos/Images de Santa Fe Photos/Images de Santa Fe Photos/Images de Santa Fe Photos/Images de Santa Fe

Hébergements

Hôtels

Hôtels situés à Santa Fe sur :

N'oubliez pas de consulter les avis des membres de RoadTrippin.fr pour choisir le bon hôtel !

Campings

Consultez la base de données de RoadTrippin.fr pour trouver un camping près de Santa Fe.

Météo

Altitude moyenne : 2194 mètres

DonnéeAnnéeJanv.Fév.MarsAvr.MaiJuinJuil.AoûtSept.Oct.Nov.Déc.
Température moyenne (°C)10-12491419222117123-1
Nombre de jours avec T° max > 32°C220000061051000
Nombre de jours avec T° min < 0°C156302625121000052630
Nombre de jours avec pluie584444439105434

Cartes

Carte interactive de Santa Fe
Carte Santa Fe
Carte Navettes Santa Fe

Liens

Office de Tourisme de Santa Fe

Aux alentours

Albuquerque, la plus grande ville du Nouveau-Mexique, est située à une heure de route au Sud-Ouest de Santa Fe. La ville possède quelques attraits et est de toute façon un passage obligé sur la route de Santa Fe.

Vous pouvez éventuellement faire le trajet entre Albuquerque et Santa Fe en passant par la Turquoise Trail National Scenic Byway pour traverser de jolis paysages et éviter l'autoroute.

À l'Ouest de Santa Fe, vous trouverez deux parcs très intéressants : Kasha-Katuwe Tent Rocks National Monument et ses surprenantes formations rocheuses, et Bandelier National Monument, qui protège des ruines d'habitations Anasazis.

En partant vers l'Est, via la Route 66 ou l'I25, on peut découvrir Pecos National Historical Park.

Enfin Santa Fe est situé sur le tracé historique de 1926 de la célèbre Route 66, dont il reste quelques tronçons encore praticables au Sud-Ouest de la ville, en direction d'Albuquerque, et au Sud-Est, en direction de Santa Rosa.

Par dommm063
Mis à jour le 29 avril 2022