Let's go get lost anywhere in the USA...
RoadTrippin.fr - Guide de voyage aux USA
Accueil > USA > La Route 66 > La Route 66 en Arizona

La Route 66 en Arizona

Des magnifiques paysages colorés de Painted Desert aux rives du Colorado, la Route 66 effectue un voyage exceptionnel en plein cœur de l'Arizona. Elle passe par des villes mettant fièrement en valeur leur patrimoine lié à la conquête de l'Ouest, à l'épopée du rail et à l'âge d'or de la Mother Road, et traverse des régions offrant des panoramas spectaculaires, à seulement quelques miles du Grand Canyon.

Entre sa frontière avec le Nouveau-Mexique jusqu'à celle avec la Californie, l'Arizona compte près de 645 kilomètres de tracé de Route 66, dont une bonne partie a, malheureusement, disparu lors de la création de l'Interstate 40.

Il n'empêche, l'Arizona abrite quelques-unes des attractions les plus remarquables de la Route 66, comme les villes de Seligman et Oatman, et de nombreux trading posts historiques.

La Route 66 en Arizona
La Route 66 en Arizona

Situation

La Route 66 traverse d'Est en Ouest la partie Nord de l'Arizona, commençant sa course à Lupton pour la terminer sur les bords du fleuve Colorado, à Topock.

Voir le plan de situation de la Route 66 en Arizona (avec les points d'intérêt).

La Mother Road parcourt environ 401 miles dans le Grand Canyon State, soit 645 kilomètres. De Lupton, elle passe au milieu de Painted Desert, puis enchaine les villes les unes après les autres : Holbrook, Winslow, Flagstaff, Williams, Kingman. Son tracé devie assez peu de celui de l'Interstate 40, mis à part entre Seligman et Kingman, où elle suit la voie ferrée de la Atchison, Topeka and Santa Fe Railway (aujourd'hui Burlington Northern and Santa Fe Railway).

Dans sa partie Ouest, entre Kingman et la frontière avec la Californie, la Route 66 comporte deux itinéraires. Le premier, passant par Sitgreaves Pass et Oatman, fut le tracé utilisé de 1926 à 1952.
À partir de 1952, la Route 66 emprunta un nouveau tracé, plus rapide et évitant les terribles lacets et dénivelés de Sitgreaves Pass, passant par Yucca. Cet alignement a de nos jours complètement disparu, emporté par l'Interstate 40.

L'Arizona est l'État où la Route 66 est le plus difficile à suivre, de nombreux tronçons ayant disparu, notamment entre la frontière avec le Nouveau-Mexique et Ash Fork.
Dans de nombreux secteurs, vous devrez donc vous contenter d'emprunter l'Interstate 40 et sortir de celle-ci pour atteindre les points d'intérêt et villes situés le long de la Mother Road.

Temps de visite

Vu le nombre important de villes traversées, chacune abritant de nombreux attraits, de parcs et attractions naturelles jalonnant le tracé de la Mother Road, il faut prévoir plusieurs jours en Arizona pour profiter correctement de votre road trip sur la Route 66.

2 semaines3 semaines4 semainesÉtapes
J1J1J1Nouveau-Mexique > Painted Desert > Holbrook
J2J2J2Holbrook > Winslow > Winona
J3J3Winona > Flagstaff > Williams
J4J4Williams
J3J5J5Williams > Seligman > Kingman
J6Kingman
J4J6J7Kingman > Oatman > Needles

Top 10 des choses à voir le long de la Route 66 en Arizona

Ci-dessous une liste des lieux et attractions à découvrir en priorité le long de la Route 66 en Arizona :

  1. Petrified Forest National Park & Painted Desert
  2. Holbrook
  3. Winslow
  4. Meteor Crater
  5. Two Guns
  6. Flagstaff Historic Downtown District
  7. Williams
  8. Seligman
  9. Hackberry General Store
  10. Kingman
  11. Oatman

Oops ! Désolé, ça fait 11...

À voir, à faire

Visualisez l'ensemble des points d'intérêt présentés ci-dessous sur cette carte.

De Lupton à Holbrook

Carte détaillée de la Route 66 entre Lupton et Holbrook

Lupton

Lupton
Lupton

Première ville traversée par le Route 66 en Arizona, en venant de l'Est, Lupton est un tout petit village situé en territoire Navajo, installé au pied des Painted Cliffs.

À la frontière entre le Nouveau-Mexique et l'Arizona, les Painted Cliffs bordent le côté Nord de la Route 66. Ces falaises de 170 mètres de haut arborent de jolies couleurs roses, oranges et blanches, et le travail de sape du vent et de l'eau a créé d'immenses alcôves bien visibles de la route.

Lupton
Lupton

La région a servi de décors à quelques scènes du film de John Ford, Les Raisins de la colère et les Painted Cliffs ont inspiré les créateurs du film d'animation Cars.

Le cadre naturel assez exceptionnel a fait de la région de Lupton un arrêt presque obligatoire pour les voyageurs de la Route 66. Le site accueille depuis longtemps plusieurs trading posts, comme le Teepee Trading Post, le Stateline General Store et le Yellowhorse Trading Post, proposant de nombreux souvenirs et objets amérindiens.

Querino Canyon Bridge

Querino Canyon Bridge
Querino Canyon Bridge

Entre Lupton et Sanders, la Route 66 longe l'Interstate 40. Elle se transforme en piste, carrossable, au niveau de Houck, avec deux tracés différents, situés de part et d'autre de l'autoroute.

Le tracé Sud correspond à l'alignement de 1926. Il passe par deux ponts historiques, construits en 1923 et classés au National Register of Historic Places : Allentown Bridge et Sanders Bridge.

Le tracé Nord fut mis en place en 1930. Plus court, il passe notamment sur Querino Canyon Bridge, un pont construit en 1929. Long de 25 mètres, il est doté d'un tablier en acier soutenu par des piliers.

Entre Chambers et Holbrook, la Route 66 est complètement morcelée, certaines portions se sont évanouies dans la Nature, d'autres sont réduites à l'état de pistes plus ou moins praticables.
Empruntez l'Interstate 40 jusqu'à Holbrook et utilisez les sorties indiquées ci-dessous pour accéder aux attractions qui se situent dans le secteur.

Painted Desert Trading Post

Painted Desert Trading Post
Painted Desert Trading Post
(© Jim Ross)

Quelques miles avant Petrified Forest NP, il est possible de découvrir le Painted Desert Trading Post en empruntant un tronçon du tracé originel de la Route 66.

Sortez à l'échangeur 320 de l'Interstate 40 et prenez Pinta Road en direction du Nord-Ouest. Après un mile, vous arriverez devant une barrière cadenassée. Un panneau vous indique un numéro de téléphone à appeler (ou SMS) pour obtenir le code vous permettant d'ouvrir la barrière. Le propriétaire, a qui appartiennent les terres et le trading post, vous demandera de vous envoyer une photo de votre pièce d'identité et, à réception, vous donnera le code de la barrière.

Une fois ouverte, passez la barrière, refermez-la (sans forcément la cadenasser) et suivez Pinta Road, qui n'est autre que l'ancienne Route 66, en direction de l'Ouest pendant 2.5 miles pour atteindre Painted Desert Trading Post.

C'est à la fin des années 1930 que Dotch Garland Windsor et sa femme Alberta s'installent ici, près de la Dead River, dans cette région magnifique et colorée du désert de l'Arizona, mais désertique et continuellement balayée par le vent. Originaire du Texas et éleveur de bétail, Dotch avait un frère, Erastus, à Holbrook.

Ils construisent une maison de côté Ouest de la rivière. Au début, ils sont attelés à gérer leur ranch, mais ils décident d'ouvrir un trading post le long de la Route 66, voyant qu'il y avait de l'argent à gagner avec les nombreux voyageurs empruntant cette route. Le commerce propose du carburant, et vend des articles indiens et du bois pétrifié.

En plus de l'activité du trading post, les Windsor ont quelques chevaux et 80 têtes de bétail. La vie suit son cours, mais une spirale descendante irréversible ne tarde pas à s'enclencher. À la fin des années 1940, la Route 66 a un grand besoin d'être améliorée. Il est alors décidé de construire une nouvelle route, à un mile au Sud du trading post (qui sera ensuite transformée pour devenir l'Interstate 40).

Painted Desert Trading Post (avant sa restauration)
Painted Desert Trading Post (avant sa restauration)
(MariekeStronk, Pixabay)

À la fin des années 1950, la trafic est totalement détourné du tronçon originel de la Route 66 et Dotch se voit contraint d'abandonner son commerce et de déménager à Holbrook, où il mourra en 1964.

Aujourd'hui, il est donc encore possible de parcourir l'ancienne Route 66 à l'Est de Painted Desert Trading Post. À l'Ouest, celle-ci s'arrête à la clotûre marquant l'entrée dans Petrified Forest National Park.

Le Painted Desert Trading Post est considéré comme l'un des joyaux de la Route 66. Cela est dû principalement à son isolement, à son cadre pittoresque, et au fait que le bâtiment n'a jamais été réaffecté depuis la fermeture de l'établissement de Dotch à la fin des années 1950.

En 2017, alors qu'il était sur le point de s'effondrer à cause des ravages du temps, le bâtiment a été achetée par la Route 66 Co-Op, une association qui s'emploie à restaurer et mettre en valeur ce témoignage des heures les plus glorieuses de la Mother Road.

Petrified Forest NP & Painted Desert

Route 66 dans Painted Desert
Route 66 dans Painted Desert

Entre Chambers et Holbrook, la Route 66 traversait les superbes paysages de Petrified Forest National Park et Painted Desert. Le tracé de la Mother Road a presque complètement disparu sur cette portion, laissant la place à la seule Interstate 40.

La Route 66 a été complètement abandonnée, le bitume, quand il n'a pas été retiré, finissant par disparaitre sous la végétation et le sable.

On devine à peine où passait la route, bien qu'à certains endroits de vieux poteaux de lignes électriques et téléphoniques trahissent le secret.

Un petit monument en hommage à la Route 66 est situé le long de Petrified Forest Road, entre Lacey Point et l'I40, à l'endroit où passait la Route 66. Celui-ci accueille la calandre d'une voiture des années 1950, un panneau explicatif et la carcasse rouillée d'une vieille Studebaker de 1932.

Route 66 Monument dans Painted Desert
Route 66 Monument dans Painted Desert

Près de Tiponi Point, la Pinta Road part en direction du Nord-Est. Cette piste, qui est interdite d'accès au public, est en fait l'ancienne Route 66, passant devant le Painted Desert Trading Post notamment (voir ci-dessus).

Petrified Forest NP & Painted Desert
Petrified Forest NP & Painted Desert
(© Straw, roadtrippin.fr)

Dans tous les cas, lors de votre périple sur la Route 66, une visite de Petrified Forest NP et Painted Desert est incontournable, tant les couleurs et les courbes du relief sont extraordinaires.

Lisez notre guide de voyage dédié à Petrified Forest NP & Painted Desert

Painted Desert Indian Center & Stewart's Petrified Wood Shop

Painted Desert Indian Center
Painted Desert Indian Center

Quelques miles après Petrified Forest National Park, la Route 66 passe près de deux curieux établissements, au niveau de la sortie 303 de l'I40.

Au Sud, on découvre le Painted Desert Indian Center, un trading post assez classique, si ce n'est sa décoration extérieure : une quinzaine de tipis sont dressés, gardés par un couple de dinosaures plutôt féroces...

Du côté Nord de l'autoroute, se tient le Stewart's Petrified Wood Shop, que vous ne pourrez pas rater : le trading post est annoncé avec d'immenses sculptures de dinosaures et autres animaux en tous genres, ainsi qu'un bus jaune surplombant une falaise.
Le magasin est entourée d'un nombre incalculable d'objets divers et variés. Le lieu propose aussi de voir quelques autruches gardéees dans un enclos.

Holbrook

Carte détaillée de Holbrook

Holbrook est une petite ville avec de nombreux motels classiques de la Route 66, et qui comporte quelques curiosités à découvrir. Les rues principales, Navajo Boulevard et Hopi Drive, sont bordées de nombreux hôtels et restaurants, construits à l'époque florissante de la Route 66 et qui sont encore actifs, bien qu'ayant parfois changé de nom et subi quelques modifications.

El Rancho Motel
El Rancho Motel

On peut notamment citer le Globetrotter Lodge, The Plainsman Restaurant and Motor Court, El Rancho Motel ou le 66 Motel.

66 Motel
66 Motel

Rainbow Rock Shop

Rainbow Rock Shop
Rainbow Rock Shop

Au 105 Navajo Boulevard, le Rainbow Rock Shop présente une décoration extérieure assez cocasse : toute une ménagerie de sympathiques dinosaures très colorés.

Au Nord, au croisement de Navajo Boulevard et Hopi Drive, vous trouverez un écusson Route 66 peint sur une grande dalle de grès.

Route 66, Holbrook
Route 66, Holbrook

Joe & Aggie's Cafe

Joe & Aggie's Cafe
Joe & Aggie's Cafe

Au 120 West Hopi Boulevard, le Joe & Aggie's Cafe était un restaurant mexicain bien connu dans la ville. Ses propriétaires, Joe & Aggie Gallegos, ont d'ailleurs été la source d'inspiration des personnages de Stanley & Lizzie dans Cars. Le restaurant a fermé depuis peu.

Il arbore tout de même une belle peinture murale en hommage à la Mother Road qui mérite la photo.

Joe & Aggie's Cafe
Joe & Aggie's Cafe

Wigwam Motel

Wigwam Motel
Wigwam Motel

Le Wigwam Motel, situé au 811 West Hopi Drive, est une véritable icône de la Route 66.

Cet hôtel, composé de chambres en forme de tipi, est le sixième d'une série de sept, construit par Chester E. Lewis. Celui de Holbrook a été inauguré en 1950.

Le "village" se compose de 15 tipis (ou wigwam) répartis en forme de "U" autour du bureau central. Chaque wigwam est en béton et mesure 6.4 mètres de diamètre et 8.5 mètres de haut.

Wigwam Motel
Wigwam Motel

Une partie du bureau central a été transformée en musée présentant la collection de souvenirs de la Route 66 de Lewis, quelques bois pétrifiés et des objets indiens.

Seuls deux autres "Wigwam Villages" ont survécu : le n°2 à Cave City, Kentucky, et le n°7 à San Bernardino en Californie, ce dernier se trouvant aussi sur la Route 66.

Wigwam Motel
Wigwam Motel

De Holbrook à Winslow

Carte détaillée de la Route 66 entre Holbrook et Winslow

Entre Holbrook et Winslow, les portions de Route 66 encore carrosables se font rares, la route ayant été remplacée par l'I40 ou bien abandonnée.
Comme pour le secteur précédent, utilisez l'autoroute et sortez aux échangeurs indiqués pour atteindre Joseph City et ses deux trading posts.

Geronimo Trading Post

5 miles à l'Est de Joseph City, le long de l'I40 (qui a remplacé la Route 66, totalement disparue entre Holbrook et Joseph City), se dresse le Geronimo Trading Post (sortie 280), établi depuis plusieurs dizaines d'années et qui propose tout un bric-à-brac de souvenirs et objets en tous genres. L'extérieur du magasin expose quelques wigwams et des troncs pétrifiés.

Joseph City

Joseph City, située entre les sorties 277 et 274, est la plus ancienne colonie mormone de la Route 66 en Arizona, fondée en 1876. Un petit monument en pierre et bois pétrifié, The Old Fort, est d'ailleurs érigé à l'Est de la ville, le long de Main Street.

Joseph City est surtout connue pour ses deux trading posts historiques : le Jack Rabbit Trading Post (voir ci-dessous) et le Geronimo Trading Post (présenté ci-dessus) (il y a en avait même un troisième il y a quelques années, le Ella's Frontier Trading Post, mais celui-ci a été rasé).

Si vous avez un peu de temps, vous pouvez faire un petit détour au Sud de la ville, sur Obed Road, pour admirer un vieux pont de 1917, Obed Bridge, encore fonctionnel, construit en acier et qui enjambe Little Colorado.

Jack Rabbit Trading Post

Jack Rabbit Trading Post
Jack Rabbit Trading Post
(Carol M. Highsmith, Library of Congress)

6 miles à l'Ouest de Joseph City, le long de la Route 66, près de la sortie 269, se trouve le second trading post de la ville : le Jack Rabbit Trading Post.

Ce magasin, qui doit son nom au Lepus californicus, un lièvre assez commun dans la région et dans tout le Sud-Ouest des États-Unis, a été ouvert par un texan, James Taylor, en 1949, et vend depuis cette date des curiosités et des objets de collection liés à la Route 66, l'Arizona et l'artisanat indien.

Jack Rabbit Trading Post
Jack Rabbit Trading Post

Ce trading post est l'un des plus célèbres de la Route 66, grâce à une série de panneaux d'affichage qui s'étendaient du Missouri à l'Arizona, chacun portant la silhouette d'un lièvre et la distance restante entre ce panneau et le magasin, avant de finalement arriver devant le trading post, à Joseph City, en face du fameux panneau "Here it is".

Devant le magasin, se trouve un grand lapin "à taille humaine" avec une selle sur laquelle vous pouvez monter pour prendre une photo souvenir, comme l'on fait des milliers de voyageurs avant vous.

Jack Rabbit Trading Post
Jack Rabbit Trading Post

Après le Jack Rabbit Trading Post, la Route 66 a totalement laissé la place à l'I40, mais réapparaît en arrivant à Winslow.

Winslow

Carte détaillée de Winslow

La ville de Winslow, qui compte moins de 10.000 habitants, mérite un arrêt prolongé pour profiter de quelques attractions locales notables, en plus des classiques stations-service, motels et restaurants que l'on retrouve le long de la Route 66 qui traverse le centre-ville.

Lorenzo Hubbell Trading Post and Warehouse

Lorenzo Hubbell Trading Post
Lorenzo Hubbell Trading Post

Au 523 West 2nd Street, vous trouverez un petit Visitor Center installé dans le bâtiment de l'ancien Lorenzo Hubbell Trading Post and Warehouse (construit en 1917).

Winslow's Historic Commercial District

Winslow
Winslow

Le Winslow's Historic Commercial District est inscrit au National Register of Historic Places. Il s'agit d'un petit secteur situé autour du croisement de 2nd Street et Kinsley Street, qui compte de nombreux bâtiments en brique construits entre 1883 et 1935, comportant de nombreux commerces et qui est très agréable à parcourir.

Standin' On The Corner Park

Standin' On The Corner
Standin' On The Corner

C'est aussi au croisement de 2nd Street et Kinsley Street que vous découvrirez Standin' On The Corner Park, une statue et une mural réalisées en hommage à la célèbre chanson Take it easy du groupe les Eagles, sortie en 1972 et qui mentionne la ville de Winslow dans ses paroles ("Well, I'm a standing on a corner in Winslow, Arizona").

Standin' On The Corner
Standin' On The Corner

L'œuvre se compose d'une statue en bronze grandeur nature d'un homme tenant une guitare acoustique, debout à côté d'un lampadaire sur lequel est fixé un écusson sur lequel est écrit "Standin' on the corner".
Derrière lui, une peinture sur un mur de briques représente le reflet d'un pick-up Ford rouge conduit par une femme blonde, la fameuse "Girl my Lord in a flatbed Ford" de la chanson. Un aigle est perché sur le rebord de la première fenêtre de l'étage et un couple s'embrasse à la troisième fenêtre.

Le carrefour est aussi immanquable pour son immense écusson Route 66 peint sur la chaussée et qui permet de faire de superbes clichés.

Route 66, Winslow
Route 66, Winslow

La Posada Historic District

La Posada Hotel
La Posada Hotel

Au Sud-Est de Winslow's Historic Commercial District, se trouve La Posada Historic District, un ensemble de bâtiments historiques situés le long de la voie de chemin de fer.

Le site compte la gare historique de la ville, la Winslow Santa Fe Station, construite en 1929 et qui abrite désormais un musée, ainsi que le La Posada Hotel, ouvert en 1930, avant de fermer en 1957. L'hôtel a été racheté et restauré dans les années 1990 et accueille de nouveau des clients.

Winslow Santa Fe Station
Winslow Santa Fe Station

L'hôtel La Posada, ainsi que le dépôt, combinent des éléments des styles d'architecture Mission Revival et Spanish Colonial Revival : colonnades et arcades ombragées, toits en tuiles d'argile rouges, murs en stuc, patios... L'hôtel avait deux entrées principales, une au Sud sur le quai de gare (pour les voyageurs arrivant en train) et une au Nord sur la Route 66 (pour ceux arrivant en voiture).

The Turquoise Room, le restaurant de l'hôtel, a été classé parmi les meilleurs restaurants des États-Unis.

De Winslow à Flagstaff

Carte détaillée de la Route 66 entre Winslow et Flagstaff

Entre Winslow et Winona, la Route 66 a presque complètement disparu, obligeant à emprunter l'Interstate 40. Les rares portions encore praticables sont des pistes ou des bribes de route pavée sans intérêt.
Le secteur comporte tout de même quelques spots intéressants qui méritent de sortir de l'autoroute pour les visiter.

Meteor City Trading Post

Meteor City Trading Post
Meteor City Trading Post

À la sortie 239, vous pourrez aller voir Meteor City Trading Post, un ancien trading post ouvert dans les années 1940 et qui a fermé dans les années 2000.

Ce trading post présentait quelques caractéristiques intéressantes, dont certaines sont encore visibles, malgré les détériorations du site. La plus remarquable est cet immense dôme blanc, surmonté d'une crête, et arborant quelques tags et symboles indiens...

Meteor City Trading Post
Meteor City Trading Post

Sur le côté Sud-Est du dôme se trouvait un mur en forme de L qui arborait la "plus longue carte de la Route 66" (30.5 mètres). Le mur a malheureusement disparu et la peinture murale avec. Ce n'était de toute façon pas la carte de la Route 66 la plus longue, puisque celle-ci se trouve sur un mur du El Trovatore Motel, à Kingman.

Devant le dôme se trouvent les reliques d'un ancien dreamcatcher géant. Enfin, 5 wigwams sont répartis de part et d'autre du dôme.

Meteor City Trading Post
Meteor City Trading Post

Meteor Crater

Meteor Crater
Meteor Crater
(© Straw, roadtrippin.fr)

À 6 miles au Sud de la sortie 233 de l'I40, vous pourrez découvrir Meteor Crater, le cratère formé par l'impact d'un météore de plus 50 mètres de diamètre il y a 50.000 ans.

Lisez notre guide dédié à Meteor Crater

Entre Meteor Crater et Two Guns, vous pouvez prendre l'I40, ou empruntez un tronçon de Route 66 assez mal conservé, presque à l'état de piste, mais encore praticable, qui longe l'autoroute côté Sud.

Two Guns

Two Guns
Two Guns

Au niveau de la sortie 230 de l'I40, au Sud de l'autoroute, vous pourrez visiter Two Guns, une ville fantôme à l'histoire riche mais mouvementée. Situées au bord de Canyon Diablo, on peut découvrir les ruines de plusieurs stations-service, d'un trading post et les vestiges d'un zoo.

Histoire de Two Guns

En 1878, Two Guns est le théâtre d'un massacre d'Apaches perpétré par leurs ennemis Navajo.
Depuis des années, les batailles entre les deux tribus étaient continuelles. En 1878, un groupe d'Apaches attaque un camp Navajo et assassine tout le monde, à l'exception de trois filles Navajo qui sont faites prisonnières. En réponse, des Navajos d'un autre camp envoient des hommes à la poursuite des Apaches.
Ceux-ci se cachent alors dans une grotte à Two Guns, mais ils sont découverts par les Navajos, qui allument alors des feux d'armoise à la sortie de la grotte et tirent sur les Apaches qui tentent de s'échapper. 42 Apaches sont tués et dépouillés de leurs objets de valeur. Le lieu de ce massacre est désormais appelé Apache Death Cave.

Durant l'hiver 1879-1880, Billy the Kid et sa bande de hors-la-loi se cachent dans les ruines d'une maison en pierre située au bord de Canyon Diablo.

En 1889, 4 hommes dévalisent un train à Canyon Diablo et s'enfuient avec 100.000$, des pièces en argent et en or, des montres, des bijoux et des diamants.
Un groupe dirigé par le shérif Buckey O'Neill poursuit et capture les bandits, mais ne récupère que 100 dollars... Des années plus tard, après avoir été libéré de prison, l'un des voleurs révèle que les biens volés sont enterrés quelque part sur le bord du canyon près de Two Guns. L'endroit reste très populaire auprès des chasseurs de trésors.

Two Guns
Two Guns

Au 19ème siècle, l'emplacement de Two Guns est connu comme un endroit favorable pour traverser le redoutable Canyon Diablo, d'abord en chariot, puis plus tard en véhicule. Les voyageurs peuvent suivre une piste qui décrit des grands lacets le long des parois du canyon et traverse le lit de la rivière généralement sec.
Un pont traversant Canyon Diablo est construit en 1915, emprunté par la National Old Trails Road, puis plus tard par la Route 66.

En 1914, M. et Mme Daniel B. Oldfield s'installent au bord de la nouvelle route et construisent une maison en pierre qu'ils exploitent comme trading post, qui s'appellera par la suite Canyon Lodge.
En 1922, Earle et Louise Cundiff achètent 130 hectares de terrain, et construisent un magasin, un restaurant et une station-service.

Harry E. Miller arrive en 1925 avec un important projet. Se faisant appeler "Chief Crazy Thunder", Miller veut tirer profit de la beauté de Canyon Diablo et du flux de touristes de passage et loue un terrain aux Cundiff.
Il crée un zoo (accueillant des lions des montagnes, des pumas, des monstres de Gila, des serpents, des oiseaux et un lynx), un restaurant et une boutique de souvenirs indiens, et organise des visites guidées de Apache Death Cave et de sites amérindiens créés de toute pièce.
Il nomme alors son établissement "Fort Two Guns" en hommage à l'acteur de films muets William S. "Two Guns" Hart, nom qui passera à la postérité.

En 1926, la Route 66 est officiellement créée et passe par Two Guns, en utilisant le tracé de la National Old Trails Road.
La même année, Cundiff et Miller ont un désaccord sur les détails de leur bail, et Miller tire sur Cundiff, non armé, qui meurt. Miller sera acquitté, prétextant la légitime défense.
Le trading post de Miller part en flammes en 1929, et peu après, Louise Cundiff construit son propre trading post. L'année suivante, Miller quitte l'Arizona.

Two Guns
Two Guns

En 1938, le tracé de la Route 66 est modifié et traverse Canyon Diablo grâce à un nouveau pont construit un peu plus au Nord. Louise Cundiff construit alors une station-service Texaco le long du nouveau tracé. Dans les années 1960, ce sont un motel, un bar et un camping KOA qui ouvrent à Two Guns.
Malheureusement, un terrible incendie ravage le site en 1971, qui ne s'en remettra pas. Malgré la création d'une nouvelle station-service, le déclin du trafic sur la Route 66, concurrencée par la nouvelle Interstate 40, condamne définitivement Two Guns, complètement abandonné depuis.

Visite de Two Guns

En entrant sur le site de Two Guns, à droite, se trouve un premier bâtiment, qui était la dernière des stations-service construites ici.

Two Guns
Two Guns

La route continue un peu pour atteindre les vestiges de l'ancien camping, dont il ne reste pas grand-chose, mise à part une piscine en béton, couverte de graffitis. Un grand bâtiment, aux toits pentus, qui était encore debout il y a quelques années, s'est effondré il y a peu de temps.

Two Guns
Two Guns

Revenez sur vos pas et prenez à gauche pour suivre un route en béton qui longe l'I40. Vous atteindrez alors les vestiges de la station-service Texaco de Two Guns.

De là, une piste mène aux ruines du zoo, là où vous verrez un mur en pierre portant les inscriptions "Mountain lions".

Two Guns
Two Guns

Derrière le zoo, se trouve Canyon Diablo et le pont de Canyon Diablo Bridge, autrefois emprunté par la Route 66. Ce pont est en béton armé, de type Luten, similaire au Canyon Padre Bridge situé un peu plus à l'Ouest, et qui fût construit en 1915. Il mesure 45 mètres de long.

Canyon Diablo Bridge
Canyon Diablo Bridge

Le pont faisait d'abord partie de la National Old Trails Road (connue sous le nom de Santa Fe Highway en Arizona), qui en 1926 est devenue une partie de la Route 66. Canyon Diablo Bridge, classé au National Register of Historic Places, fut utilisé jusqu'à ce qu'un nouveau pont soit érigé juste au Nord du Canyon Diablo Bridge en 1938, aujourd'hui utilisé par l'Interstate 40.

Du côté Sud du pont se trouve un bâtiment abandonné : il s'agit du trading post de Miller. Un peu plus loin, on peut voir les ruines d'anciens bâtiments construits au bord du canyon.

Two Guns
Two Guns

Apache Death Cave se situe à l'Est de Canyon Diablo Bridge. Il s'agit d'une série de cavités souterraines naturelles qui s'étendent sur plusieurs kilomètres sous le grès. Contentez-vous d'admirer les entrées des grottes et les vestiges des installations construits autour par Miller, ces grottes ne sont pas sécurisées.

Apache Death Cave
Apache Death Cave

Twin Arrows Trading Post

Twin Arrows Trading Post
Twin Arrows Trading Post

Le Twin Arrows Trading Post est un célèbre trading post, situé historiquement le long de la Route 66, près de Canyon Padre.

Le magasin a fermé depuis 1995, mais est encore visible. Vous pouvez vous y rendre en empruntant la sortie 219 de l'I40. Le Twin Arrows Trading Post se trouve au Sud de l'autoroute et ses deux célèbres flèches jaunes géantes sont toujours là.

Twin Arrows Trading Post
Twin Arrows Trading Post

Construit à la fin des années 1940 sous le nom de Canyon Padre Trading Post, le magasin a changé de nom pour devenir Twin Arrows, certainement pour faire un clin d'œil à la ville voisine de Two Guns.

Le site comptait à l'époque une station-service, une boutique de souvenirs et un Valentine Diner.

Depuis quelques années, une nouvelle aire de service, Navajo Blue Travel Plaza, et un immense complexe hôtel-casino, Twin Arrows Navajo Casino Resort, ont ouvert leurs portes au Nord de l'autoroute.

Twin Arrows Navajo Casino Resort
Twin Arrows Navajo Casino Resort

Canyon Padre Bridge

Canyon Padre Bridge
Canyon Padre Bridge

Le secteur est traversé par Canyon Padre, qui comporte un pont historique emprunté à l'époque par la Route 66.

Si vous souhaitez le voir, il faut sortir de l'I40 à la sortie 211 et revenir sur vos pas en empruntant la route CR394, qui longe l'autoroute sur son côté Nord. Cette route est en fait un tronçon de la Route 66, encore à peu près praticable.

Au bout de 7 miles, la route disparaît pour se transforme en piste en mauvais état. Garez-vous et continuez à pied en direction de l'Est. Après un kilomètre de marche, vous découvrirez Canyon Padre Bridge, grand frère de Canyon Diablo Bridge, long de 42 mètres.

Canyon Padre Bridge
Canyon Padre Bridge

Winona

Walnut Canyon Bridge
Walnut Canyon Bridge

La petite ville de Winona, située au Sud-Est de San Francisco Volcanic Field disposait d'un trading post, Winona Trading Post, aujourd'hui complètement transformé et devenu une station-service Shell située le long de l'autoroute, au niveau de la sortie 211.

La ville est surtout connue pour deux choses.

La première, c'est son apparition dans la chanson de Bobby Troup, (Get Your Kicks On) Route 66, composée en 1946, et chantée par de nombreux artistes, comme Nat King Cole, Bing Crosby, Chuck Berry ou les Rolling Stones.

La deuxième est son magnifique pont, le Walnut Canyon Bridge, construit en 1924 et inscrit au National Register of Historic Places. Ce pont enjambe Walnut Creek et a été emprunté par la Route 66 de 1926 à 1947.

Walnut Canyon Bridge
Walnut Canyon Bridge

Long de 38 mètres, il s'agit d'un pont de type Parker truss, construit en acier. Le pont est fermé à la circulation, mais est resté en assez bon état.

Grand Falls

Grand Falls
Grand Falls

À 25 miles au Nord de Winona, se trouvent les magnifiques Grand Falls, aussi appelées Chocolate Falls.

Le site est accessible via la CR419, puis la CR70 (une piste) et situé en territoire Navajo.

Ces chutes d'eau, situées sur la Little Colorado River, sont assez anodines une bonne partie de l'année, mais offrent un spectacle grandiose au printemps, lors de la fonte des neiges, généralement en Mars et Avril.

Un torrent de boue dévale le canyon et transforme les maigres cascades en une incroyable fontaine de chocolat fondu de 58 mètres de haut.

Walnut Canyon National Monument

Walnut Canyon National Monument
Walnut Canyon National Monument
(Carol M. Highsmith, Library of Congress)

Entre Winona et Flagstaff, vous pouvez visiter Walnut Canyon National Monument, qui se situe à une dizaine de miles au Sud de l'I40.

Le parc protège et met en valeur des vestiges d'habitations troglodytes amérindiennes.

En arrivant à Flagstaff, la Route 66 se sépare en deux branches. Au Nord, on peut suivre dans son intégralité le tracé historique, utilisé de 1926 à 1947.
Au Sud, on retrouve le tracé emprunté à partir de 1947, mais qui est en grande partie sous le bitume de l'Interstate 40.

Flagstaff

Carte détaillée de Flagstaff

Avec près de 75.000 habitants, Flagstaff est la plus grande ville d'Arizona traversée par la Route 66. La ville, qui abrite l'un des plus célèbres observatoires astronomiques du monde, le Lowell Observatory, compte encore bon nombre de motels et restaurants créés lors de la période faste de la Mother Road.

Mural à Flagstaff
Mural à Flagstaff

Historic Downtown District

Flagstaff Visitor Center
Flagstaff Visitor Center

Inscrit dans le National Register of Historic Places, Historic Downtown District est le centre-ville historique de Flagstaff, organisé autour de l'ancienne gare de la ville.

Commencez votre visite au Visitor Center de Flagstaff (1 East Route 66), installé dans le bâtiment de l'ancienne gare de ville, construit en 1926. Juste devant, vous découvrirez un immense blason Route 66 peint sur le parking.

Flagstaff Visitor Center
Flagstaff Visitor Center
(© Pinky)

Vous pouvez ensuite explorer le centre-ville et ses magnifiques édifices en briques. Le secteur regorge aussi de peintures murales.

Weatherford Hotel

Weatherford Hotel
Weatherford Hotel

Côté Nord de la voie ferrée, au croisement de Leroux Street et Aspen Avenue, vous trouverez le superbe Weatherford Hotel, inscrit au National Register of Historic Places. Cet hôtel a été construit en 1897 par John W. Weatherford. C'était l'un des premiers bâtiments en pierre de la ville (pour éviter les risques d'incendie). Il abritait à l'origine un magasin. Un incendie a détruit son balcon d'origine et sa coupole en 1929, avant d'être restaurés dans les années 1970.

Weatherford Hotel
Weatherford Hotel

Orpheum Theatre

Orpheum Theater
Orpheum Theater

À côté de l'hôtel, on retrouve le Orpheum Theatre, construit en 1911 et toujours en activité.

Monte Vista Hotel

Monte Vista Hotel
Monte Vista Hotel

Prenez Aspen Avenue en direction de l'Est. Au croisement avec San Francisco Street, se trouve le Monte Vista Hotel, surmonté d'une immense enseigne sur son toit.

Old Two Spot Logging Train

Old Two Spot Logging Train
Old Two Spot Logging Train

Au croisement de la Route 66 et de WC Riles Street, on peut admirer Old Two Spot Logging Train, une vieille locomotive à vapeur, datant de 1911.

Downtowner Motel

Downtowner Motel
Downtowner Motel
(Alan Levine, Pxhere)

Côté Sud de la voie ferrée, au croisement de Phoenix Avenue et San Francisco Street, vous ne pourrez pas manquer l'immense enseigne de l'ancien Downtowner Motel.

DuBeau Motel

DuBeau Motel
DuBeau Motel

Dans le même style, au croisement de Phoenix Avenue et Beaver Street, se trouve l'enseigne du DuBeau Motel.

Louie the Lumberjack

Si vous êtes un collectionneur de photos de Muffler Men, rendez-vous au 218 South Milton Road pour trouver un Louie the Lumberjack, situé à côté du Granny's Closet, un restaurant.

Il y a quelques années, un autre Louie the Lumberjack était positionné devant le restaurant. Mais celui-ci a été déplacé et se trouve désormais devant le Walkup Skydome (1701 South San Francisco Street). Ce Muffler Man mesure 6 mètres de haut et est la mascotte des équipes sportives universitaires des Northern Arizona Lumberjacks.
Un autre Muffler Man identique se trouve à l'intérieur de la salle.

Louie the Lumberjack
Louie the Lumberjack

Galaxy Diner

Galaxy Diner
Galaxy Diner

Au 931 West Route 66, ne manquez pas le magnifique Galaxy Diner, véritable icône des restaurants des années 1950. Avec son architecture Doo-Wop (ou Googie) unique et futuriste, design né au milieu du 20ème siècle et puisant son inspiration dans la conquête de l'espace, ce diner ne passe pas inaperçu, notamment la nuit, quand il s'illumine de ses mille feux.

Entre Flagstaff et Williams, il subsiste quelques portions de Route 66, certaines à l'état de piste.
Vous pouvez emprunter l'I40 pour rejoindre Williams, ou suivre ce qu'il reste de la Route 66, qui alterne entre routes pavées et pistes en bon état. Cet itinéraire vous permettra notamment de passer par Parks, qui conserve une très vieille station-service, le Parks In the Pines General Store, construite en 1907.

Parks In the Pines General Store
Parks In the Pines General Store

Williams

Carte détaillée de Williams

Williams est la porte d'entrée Sud du Grand Canyon, qui se trouve à moins d'une heure de route au Nord de la ville. La ville est donc un point de chute et de passage pour de nombreux touristes, mais a su garder son authenticité et conserve encore de nombreux souvenirs de la Route 66. Williams a d'ailleurs été la dernière grande ville traversée par la Route 66, puisque l'I40 n'a été achevée dans la région qu'en 1984, un an avant le déclassement de la Mother Road.

Williams
Williams

Historic Business District

Historic Business District est le quartier historique de Williams et compte de nombreux bâtiments historiques datant du 19ème siècle, mais aussi des édifices plus récents, construits lors de l'âge d'or de la Route 66.

Le quartier s'étire le long de la Route 66, entre 1st et 5th Streets. Vous pouvez vous rendre au Visitor Center de la ville (200 West Railroad Avenue) pour commencer votre visite.

Juste en face, se trouve le bâtiment de l'ancien Red Cross Garage (221 West Railroad Avenue), datant de 1913.

Le secteur regorge de motels rénovés, mais qui ont gardé un peu de leur esprit Route 66 : le Highlander Motel, le Westerner Motel ou le Motor Hotel. Vous trouverez aussi de nombreux restaurants et une multitude de boutiques pour ramener plein de souvenirs.

Westerner Motel
Westerner Motel

Juste en face du Motor Hotel, se trouve un bâtiment tout en pierres, The Rock Building (326 West Route 66), construit en 1936.

The Rock Building
The Rock Building

Un peu plus loin, le Babbitt-Polson Building (316 West Route 66) est l'unique bâtiment de style Art Deco du district historique de Williams, construit en 1901.

Babbitt-Polson Building
Babbitt-Polson Building

À l'angle opposé, vous trouverez le Cruiser's Route 66 Cafe (233 West Route 66), joli bar qui prend place dans une ancienne station-service.

Cruiser's Route 66 Cafe
Cruiser's Route 66 Cafe

Au 145 West Route 66, le Grand Canyon Hotel n'a jamais cessé son activité depuis 1891.

Au 124 West Route 66, la boutique Addicted To Route 66, qui se targue de posséder le plus grand écusson en acier de la Route 66, ravira tous les fans de la Mother Road : tout ce qui peut accueillir un logo Route 66 est vendu !

Addicted To Route 66
Addicted To Route 66
(Carol M. Highsmith, Library of Congress)

Au croisement de 1st Street et de la Route 66, vous découvrirez Pete's Route 66 Gas Station Museum, une très jolie station-service de 1949, bien restaurée, et qui expose quelques artéfacts de la Route 66.

Pete's Route 66 Gas Station Museum
Pete's Route 66 Gas Station Museum
(© Experience Williams)
Pete's Route 66 Gas Station Museum
Pete's Route 66 Gas Station Museum

Grand Canyon Railway

Grand Canyon Railway
Grand Canyon Railway

Grand Canyon Railway est une ligne de chemin de fer historique qui part de Williams et vous emmène à la rive Sud du Grand Canyon, dans de magnifiques wagons tractés par des locomotives diesel F40PH.

La voie ferrée, longue de 64 miles (103 kilomètres), a été construite par l'Atchison, Topeka & Santa Fe Railway en 1901. Dans la première partie du 20ème siècle, la ligne a permis à des milliers de personnes de se rendre facilement au Grand Canyon et de découvrir cette merveille naturelle. La compagnie a profité de l'engouement pour construire un hôtel sur le bord du canyon en 1905 : El Tovar Hotel.

L'arrivée de l'automobile a fait de l'ombre à la ligne, qui ferma en 1968 faute de passagers.

Rachetée en 1988 par Max et Thelma Biegert, la ligne a été restaurée et des trains ont recommencé à circuler dès 1989, et a été revendue en 2006 à Xanterra, qui l'exploite depuis. La ligne transporte plus de 200.000 passagers par an.

La gare restaurée de Santa Fe Railway à Williams, construite en 1885, sert de terminus Sud pour le Grand Canyon Railway. Grand Canyon Depot, propriété du National Park Service, est le terminus Nord. Le bâtiment, splendide, est entièrement construit en bois et date de 1909.

Grand Canyon Depot
Grand Canyon Depot

L'ensemble du Grand Canyon Railway a été inscrit au National Register of Historic Places.

Notez que des locomotives à vapeur sont utilisées lors d'événements spéciaux et chaque premier samedi des mois de mars à octobre. Des locomotives diesel historiques ALCO FA sont également utilisées occasionnellement.

Le départ s'effectue tous les jours à 9h30 (ou 8h30 en Novembre et Décembre), avec une arrivée à 11h45 (ou 10h45) à Grand Canyon Village.
Le retour se fait à 15h30 (ou 14h30) pour une arrivée à Williams à 17h45 (16h45).
Il existe 6 classes de billets différentes, dont les prix pour un aller/retour varient de 67$ à 226$ (par adulte).

Grand Canyon Railway
Grand Canyon Railway
(© Xanterra)

Le voyage vers le Grand Canyon s'effectue dans des wagons datant des années 1950, restaurés et climatisés. Pendant la haute saison, des voitures Pullman de style Harriman des années 1920, avec des fenêtres ouvertes, sont également disponibles.

Lors du trajet retour, il n'est pas rare d'assister à un faux braquage de train par des bandits, ce qui rajoute un peu de charme et de piment à ce sympathique voyage.

Grand Canyon Railway
Grand Canyon Railway
(© Xanterra)

Vous pouvez bien évidemment passer une nuit dans un hôtel à Grand Canyon Village et rentrer à Williams le lendemain.

Grand Canyon National Park

Grand Canyon National Park
Grand Canyon National Park
(© Dominique Chouvet, roadtrippin.fr)

À une heure de route au Nord de Williams, se trouve la rive Sud du Grand Canyon, gigantesque canyon creusé depuis des millions d'années par le fleuve Colorado.

Lors de votre voyage le long de la Route 66, un détour d'une journée pour visiter et s'émerveiller devant l'un des plus beaux paysages de la Terre semble incontournable.

Découvrez notre guide sur Grand Canyon National Park

Entre Williams et Ashfork, inutile de tenter de suivre la Route 66, celle-ci s'est totalement évaporée.

Ash Fork

À une quinzaine de miles à l'Ouest de Williams, la petite ville d'Ash Fork s'est auto-proclamée "The Flagstone Capital of the World", la ville étant située au milieu de nombreuses carrières de pierres, servant notamment à la fabrication de dalles. Quelques bâtiments de la ville sont notamment construits avec cette pierre.

Hi-Line Motel
Hi-Line Motel

La ville s'est développée grâce à l'arrivée du train, puis, plus tard, grâce au passage de la Route 66. Ash Fork a connu 3 grands incendies : 1885, 1977 et 1987, détruisant à chaque fois la presque totalité de la ville. Malgré cela, elle a su renaître à chaque fois de ses cendres, tant bien que mal, et il reste aujourd'hui quelques commerces intéressants à découvrir le long de ses deux rues principales, Lewis Avenue et Park Avenue, comme le Copper State Motel et le Hi-Line Motel, ou encore le DeSoto's Salon, une station-service Texaco de 1957 reconvertie en salon de coiffure et arborant une Chrysler DeSoto sur son toit (avec Elvis au volant...).

DeSoto's Salon
DeSoto's Salon

Après Ash Fork, prenez l'Interstate 40, puis prenez la sortie 139 pour retrouver la Route 66, qui entame là l'un de ses plus longs et intéressants tronçons. Au niveau de la barrière canadienne (grille au sol, pour empêcher le passage des animaux d'élevage), vous trouverez deux écussons Route 66 peints au sol.

Notez que, de l'échangeur 139, vous pouvez éventuellement faire un petit détour au Sud de l'I40 pour emprunter un vieux tronçon de Route 66, en mauvais état, en direction de l'Est, mais qui permet d'atteindre Partridge Creek Bridge, construit dans les années 1920.

À mi-chemin entre l'échangeur 139 et Seligman, la Route 66 traverse la voie ferrée reliant Kingman à Williams. Vous pouvez vous arrêter dans le secteur pour peut-être avoir la chance de voir passer l'un de ces fameux trains de marchandises interminables, pouvant comporter 150 à 200 wagons, et surtout admirer l'ancien pont emprunté par la Route 66 jusqu'à la fin des années 1930, Crookton Overpass.

Seligman

Carte détaillée de Seligman

Seligman est le premier arrêt en direction de l'Ouest sur le plus long tronçon ininterrompu de la Route 66 historique, qui s'étend sur environ 260 kilomètres jusqu'à Topock, au bord du Colorado.

Seligman est certainement l'une des villes les plus connues et photographiées de la Route 66.

Seligman
Seligman

La ville, qui compte aujourd'hui moins de 500 habitants, s'est développée au début du 20ème siècle grâce au train, et plus tard grâce à la Route 66.

Seligman Commercial Historic District est le quartier historique de la ville, situé le long de la Route 66, entre Lamport et 1st Streets. Il a été placé sur le National Register of Historic Places en 2005 et compte des bâtiments commerciaux du début du 20ème.

Seligman
Seligman
(Carol M. Highsmith, Library of Congress)

En 1987, Seligman a obtenu le nom de "Birthplace of Historic Route 66" grâce aux efforts des habitants de Seligman, sous la direction d'Angel Delgadillo et de son Historic Route 66 Association of Arizona, qui ont convaincu l'État de l'Arizona de faire de la Route 66 une route historique. Cela a "sauvé" la Mother Road et lui a redonné un peu de sa gloire d'antan.

Stagecoach 66 Motel

Stagecoach 66 Motel
Stagecoach 66 Motel

À l'entrée Est de la ville, on découvre d'abord le Stagecoach 66 Motel, anciennement Bill Mar Den Motel, motel construit dans les années 1960 et qui comporte encore son enseigne d'origine des plus photogéniques.

Aztec Motel

Aztec Motel
Aztec Motel

Plus loin, en entrant dans le centre de Seligman, on découvre l'Aztec Motel, un établissement des plus classiques sur la Route 66, en forme de U et construit en 1935.

Snow Cap Drive-In

Snow Cap Drive-In
Snow Cap Drive-In

En face, le Snow Cap Drive-In fut construit en 1953 par Juan Delgadillo et sa famille avec des chutes de bois que Juan avait collectées lorsqu'il travaillait pour la compagnie ferroviaire Santa Fe. Le restaurant est richement décoré de multiples objets et souvenirs de la Route 66, et la fameuse Chevrolet de 1936 de Juan Delgadillo est toujours garée devant l'établissement. Depuis sa mort en 2004, le restaurant a été repris par ses enfants qui continuent de perpétuer la tradition.

Snow Cap Drive-In
Snow Cap Drive-In
(Carol M. Highsmith, Library of Congress)

Richfield Service Station

Un peu plus loin, le bâtiment de l'ancienne Richfield Service Station abrite désormais une petite boutique. Le panneau Texaco appartenant à la station-service juste en face, construite en 1936, et complètement abandonnée.

Angel & Vilma Delgadillo Gift Shop

Angel & Vilma Delgadillo Gift Shop
Angel & Vilma Delgadillo Gift Shop

On continue avec le Angel & Vilma Delgadillo Gift Shop, là où pour beaucoup, la renaissance de la Mother Road a commencé.

Après la construction de l'Interstate 40 au Sud de la ville, le trafic routier a énormément chuté à Seligman et les commerces ont commencé à souffrir et à fermer les uns après les autres.
Angel Delgadillo, frère de Juan, coiffeur et propriétaire du Delgadillo Barber Shop and Pool Hall, décide qu'il en a assez de voir sa ville se dégrader. Le 18 février 1987, il organise une réunion conviant les représentants de différentes villes situées sur le tracé de la Route 66 en Arizona, afin de créer une association pour sauvegarder la Mother Road et en faire une route "historique". Lors de cette réunion, l'Historic Route 66 Association of Arizona est créée avec Angel comme président. Il s'agissait de la première association de préservation de la Route 66 jamais formée et le salon de coiffure d'Angel fut le premier siège de cette organisation.

La nostalgie et l'intérêt suscité par la Route 66 grandissant, les gens commencent à vouloir des produits dérivés de la Route 66. Pour soutenir l'Historic Route 66 Association, Angel et sa femme Vilma commencent à vendre quelques souvenirs de la Route 66 dans leur boutique, créant ainsi par inadvertance la première boutique de souvenirs de la Route 66.
En novembre 1987, l'Historic Route 66 Association of Arizona obtient gain de cause : l'État de l'Arizona baptise l'ancienne Route 66 de Seligman à Kingman "Historic Route 66". Peu après, la section de l'ancienne Route 66 située à l'Est de Seligman et le tronçon allant de Kingman à la frontière californienne sont également désignés comme faisant partie de la route historique, préservant ainsi le plus long tronçon ininterrompu de Route 66 des USA.

L'inauguration de l'Historic Route 66 en 1988 donne lieu à un Fun Run, où une quinzaine de véhicules parcourent alors le tronçon historique.
Depuis, tous les premiers week-ends de mai, un Fun Run est organisé et accueille plusieurs centaines de participants.

Non seulement l'association a atteint son objectif de rendre l'ancienne route "historique", mais ce faisant, elle a effectivement suscité un nouvel intérêt pour la Mother Road. Les gens recommencent alors à emprunter la Route 66.
Le succès de l'association Historic Route 66 Association of Arizona incite d'autres États à lancer leurs propres campagnes pour sauvegarder, restaurer et mettre en valeur "leur" Route 66 et les petites villes qui la bordent.

Angel & Vilma Delgadillo Gift Shop
Angel & Vilma Delgadillo Gift Shop
(Carol M. Highsmith, Library of Congress)

Le salon de coiffure et la salle de billard d'Angel sont maintenant un centre d'accueil, un musée et une boutique de souvenirs de la Route 66. À 94 ans, Angel est toujours heureux et en bonne santé, et désireux de partager son histoire et d'encourager les autres à faire la différence dans ce monde, avec passion et détermination, comme il l'a fait. Ses filles Mirna et Clarissa, ainsi que le mari de Clarissa, Mauricio, aident tous à gérer la boutique et à perpétuer la tradition d'Angel, qui consiste à accueillir les voyageurs avec l'hospitalité d'une petite ville américaine.

Deluxe Inn Motel

Plus loin, le Deluxe Inn Motel a vu le jour en 1932, formant un U construit entièrement en grès.

Return to the 50s Gift Shop

Return to the 50s Gift Shop
Return to the 50s Gift Shop

Le Return to the 50s Gift Shop occupe le bâtiment d'une ancienne station-service Shell de 1961, entièrement construit en briques.

Return to the 50s Gift Shop
Return to the 50s Gift Shop

Rusty Bolt

Rusty Bolt
Rusty Bolt

À côté, se trouve l'un des édifices les plus photographiés de Seligman : le Rusty Bolt, un bâtiment datant de 1933, qui abrite aujourd'hui un magasin de souvenirs.

Rusty Bolt
Rusty Bolt
(Carol M. Highsmith, Library of Congress)

Le site vaut surtout pour sa décoration extérieure assez étrange : une dizaine de mannequins installés devant la boutique et sur le toit.

Rusty Bolt
Rusty Bolt
Rusty Bolt
Rusty Bolt
(Carol M. Highsmith, Library of Congress)

Route 66 RoadRunner

Route 66 RoadRunner
Route 66 RoadRunner
(Peter Agrikola, Pixabay)

En face, le Route 66 RoadRunner est une autre petite boutique qui prend place dans la première station-service Shell de la ville, construite en 1933.

Pitts & Washington Central Commercial

Pitts & Washington Central Commercial
Pitts & Washington Central Commercial

Au 102 West Historic Route 66, le Pitts & Washington Central Commercial est un bâtiment construit en 1903.

The Copper Cart

Copper Cart
Copper Cart

The Copper Cart, construit en 1952, était à l'origine un restaurant. C'est désormais un magasin de souvenirs.

Copper Cart
Copper Cart

Historic Seligman Sundries

Historic Seligman Sundries
Historic Seligman Sundries

Autre icône de la ville, le bâtiment du Historic Seligman Sundries, construit en 1905.

Historic Seligman Sundries
Historic Seligman Sundries

Cet édifice abritait au début un théâtre et une salle de danse. En 1930, il a été converti en pharmacie.

Historic Seligman Sundries
Historic Seligman Sundries

C'est maintenant un café qui vend aussi quelques souvenirs de la Route 66 et dipose d'une riche et colorée décoration extérieure.

Historic Seligman Sundries
Historic Seligman Sundries

Black Cat Bar

Black Cat Bar
Black Cat Bar

En face, le Black Cat Bar est assez populaire auprès des touristes. Les environs accueillent trois hôtels au style assez représentatifs des années 1950 : le Supai Motel, le Romney Motel et le Canyon Lodge.

Supai Motel
Supai Motel
(Falkenpost, Pixabay)

Perry Owens House

Perry Owens Saloon
Perry Owens Saloon

Derrière le Black Cat Bar, se trouve la Perry Owens House, la maison de Perry Owens, une figure du Far West et qui prit sa retraite à Seligman. Il ouvrit un bar juste à côté de sa maison.

Cottage Hotel

Cottage Hotel
Cottage Hotel

Un peu en retrait, à l'angle de 1st Street et Schoney Avenue, vous trouverez le Cottage Hotel, en partie restauré. Le bâtiment date de 1912 et est inscrit au National Register of Historic Places.

Historic Route 66 Motel

Historic Route 66 Motel
Historic Route 66 Motel
(Joe66, Pixabay)

À la sortie Ouest de Seligman, se tient le Historic Route 66 Motel, autrefois Navajo Motel, surtout connu pour sa magnifique enseigne rouge et bleue, à photographier de nuit si vous en avez l'occasion.

Historic Route 66 Motel
Historic Route 66 Motel
(Carol M. Highsmith, Library of Congress)

Seligman Depot

Seligman Depot
Seligman Depot

Juste après, on retrouve un autre secteur assez animé, comportant de nombreuses boutiques de souvenirs et restaurants, comme The Roadkill Cafe/O.K. Saloon et le Historic Route 66 General Store.

Historic Route 66 General Store
Historic Route 66 General Store
(Carol M. Highsmith, Library of Congress)

Entre ces deux derniers établissements, vous trouverez Seligman Depot, la reconstitution d'une rue d'une ville typique du Far-West, comprenant cinq devantures de bâtiments : une écurie, un dentiste, un hôtel, un magasin d'armes et une banque Wells Fargo.

Seligman Depot
Seligman Depot

Juste à côté, se trouve une cabane en rondins avec le mot "JAIL" peint en blanc au-dessus de la porte.

Seligman Depot
Seligman Depot

Notez que ces bâtiments n'ont rien d'authentique, ils sont la propriété du Roadkill Cafe/O.K. Saloon et ont simplement été construits pour attirer les touristes.

Seligman Depot
Seligman Depot

De Seligman à Kingman

Carte détaillée de la Route 66 entre Seligman et Kingman

Entre Seligman et Kingman, la Route 66 est continue et longe la voie de chemin de fer reliant Kingman à Williams.
Si vous prenez votre temps sur cette portion et que vous êtes attentif, vous pourrez apercevoir et arpenter (à pied) de vieux tronçons de Route 66, dont le tracé, dans ce secteur, a été remodelé à plusieurs reprises.

Grand Canyon Caverns

Grand Canyon Caverns
Grand Canyon Caverns

Entre Seligman et Peach Springs, la Route 66 passe à côté de Grand Canyon Caverns, d'immenses cavités souterraines situées à plus de 60 mètres sous terre. Ces grottes font partie des plus grandes cavités sèches des États-Unis et le réseau s'étend sur des centaines de kilomètres, jusqu'au Grand Canyon.

Ces grottes, formées il y a des millions d'années, ont été découvertes en 1927 par Walter Peck. Alors qu'il croyait avoir trouvé de l'or et des diamants dans ces cavernes, ce qui n'était en fait que des cristaux d'oxyde de fer et de sélénite, il acheta le terrain pour exploiter le gisement.

Se rendant compte de son erreur, il décida de tirer quand même profit de ces grottes en organisant des visites payantes des lieux, qui permettaient, selon Peck, de voir les restes d'un homme des cavernes. Il s'est avéré plus tard que ces restes appartenaient en fait à deux indiens Hualapai de la région, morts pendant l'hiver 1917-1918.

En 1935, le Civilian Conservation Corps et la Works Progress Administration ont conclu un accord avec Peck pour construire une nouvelle entrée dans les grottes, celle-ci étant équipée d'un ascenseur.
Peck avait baptisé les cavernes Yampai Caverns, mais elles étaient aussi connues sous le nom de Coconino Caverns ou Dinosaur Caverns, avant de recevoir leur nom officiel de Grand Canyon Caverns en 1962.

Grand Canyon Caverns
Grand Canyon Caverns

Pendant la crise des missiles de Cuba en 1962, le gouvernement américain a désigné les cavernes comme un abri anti-atomique, y stockant des provisions pour 2000 personnes. Ces provisions sont toujours présentes.
En 1979, un télescope à rayons cosmiques a été installé dans les cavernes du Grand Canyon, à 38 mètres de profondeur.

Les grottes se visitent guidées. Il existe plusieurs tours avec des difficultés croissantes. Comptez une trentaine de dollars pour une visite classique d'une heure environ. Sachez qu'il est même possible de manger dans les grottes (une petite salle de restaurant est aménagée, les plats arrivent d'en haut par ascenseur) et qu'on peut même y dormir !

Grand Canyon Caverns
Grand Canyon Caverns
(Carol M. Highsmith, Library of Congress)

Même si vous ne prévoyez pas une visite des grottes, un détour jusqu'à Grand Canyon Caverns est intéressant. À l'extérieur du site, vous trouverez un hôtel, un restaurant richement décoré, une boutique et une station-service pur jus, qui arbore tout un tas d'objets et de reliques Route 66, ainsi que de vieilles voitures.

Grand Canyon Caverns
Grand Canyon Caverns

Havasupai Falls

Havasupai Falls
Havasupai Falls
(© Straw, roadtrippin.fr)

Avant d'arriver à Peach Springs, la Route 66 croise l'Indian Road 18, qui vous emmène sur le territoire de la tribu Hualapai et ses fameuses chutes d'eau d'Havasupai.

La beauté du canyon creusé par Havasu Creek, de ses eaux turquoises et de ses impressionnantes cascades n'a d'égal que la difficulté pour atteindre le site : 13 kilomètres de marche sous un Soleil de plomb avant de pouvoir profiter de ce petit paradis sur Terre.

Lire notre guide spécial sur Havasupai Falls

Peach Springs

John Osterman Shell Station
John Osterman Shell Station

Peach Springs est le centre administratif de la tribu Hualapai. La ville compte environ un millier d'habitants et compte deux principales attractions pour le voyageur de la Route 66.

La John Osterman Shell Station, construite par un immigrant suédois à la fin des années 1920, est une ancienne station-service, fermée en 2000 et inscrite désormais au National Register of Historic Places.
L'architecture du bâtiment s'inspire librement de la Mission El Alamo de San Antonio au Texas.

Un peu plus loin, le Peach Springs Trading Post se tient au bord de la Route 66 depuis 1928. Le bâtiment est construit en pierre, dans un style néo-pueblo, avec des poutres dépassant des murs.
Le trading post a fermé depuis longtemps, et le bâtiment sert désormais à des services administratifs de la tribu Hualapai.

Peach Springs Trading Post
Peach Springs Trading Post

Truxton

Frontier Motel
Frontier Motel

Il ne reste plus grand-chose des commerces qui bordaient la Route 66 à Truxton. Les différentes stations-service et les quelques restaurants ont quasiment tous fermés et sont laissés à l'abandon.

Une station-service, construite dans les années 1950, est encore en activité en face du Frontier Motel. Cet ancien hôtel arbore encore une magnifique et photogénique enseigne.

À l'Ouest de la ville, on retrouve l'enseigne du Orlando Motel, et Gas n Grub, une aire de service qui a remplacé l'ancien Cowgill's Route 66 Trading Company.

Hackberry General Store

Hackberry General Store
Hackberry General Store

Hackberry est un tout petit village au pied de Peackock Mountain, surtout connu pour son célèbre trading post : Hackberry General Store.

Le Hackberry General Store, également connu sous le nom de Northside Grocery, a ouvert en 1934, le long du nouvel alignement de la Route 66, construit sur le côté Nord de la voie ferrée et qui permet de contourner la petite ville de Hackberry.
À l'époque, le magasin comptait une station-service Conoco. Il est resté en activité jusqu'à ce que l'Interstate 40 contourne cette section de la Route 66 en 1978.

Hackberry General Store
Hackberry General Store

Bob Waldmire a racheté les locaux en 1992 pour en faire une boutique et un petit Visitor Center.
Les parents de Bob Waldmire ont inventé le corn-dog dans les années 1940, qu'ils ont appelé "Cozy Dog" et qu'ils vendaient dans leur restaurant à Springfield, dans le Missouri.

Bob a d'abord travaillé au restaurant de ses parents, mais il est ensuite devenu artiste, voyageant comme un nomade dans son bus scolaire le long de la Route 66. Il a pris sa retraite à Hackberry, et a continué à travailler à la préservation de la Route 66. Son microbus VW de 1972 a inspiré le personnage de Filmore dans le film Cars de 2006.
Bob a revendu le commerce en 1998 à John et Kerry Pritchard. Le magasin est maintenant géré par Amy Franklin.

Hackberry General Store
Hackberry General Store

Lors de votre périple sur la Route 66 en Arizona, l'arrêt à Hackberry General Store est obligatoire. L'extérieur du magasin est un vrai bric-à-brac, mais c'est aussi un musée à ciel ouvert : on peut y découvrir de vieilles voitures et des pompes à essence tout à fait authentiques.

À l'intérieur, le magasin est rempli de gadgets et d'objets divers et variés, sur le thème de la Route 66 bien sûr, des enseignes, des vêtements... Le choix est immense, l'originalité et l'authenticité au rendez-vous.

Hackberry General Store
Hackberry General Store
(David Mark, Pixabay)

Ranchero Motel

El Ranchero Motel
El Ranchero Motel
(Carol M. Highsmith, Library of Congress)

À Antares, vous ne pourrez pas manquer le Ranchero Motel, qui a ouvert ses portes en 1965. La caractéristique principale du motel était son toit possédant une pente assez raide. L'enseigne très vintage de l'hôtel est encore debout.

El Ranchero Motel
El Ranchero Motel
(Carol M. Highsmith, Library of Congress)

Une attraction très kitsch de l'hôtel est son Giganticus Headicus, qui pourrait être un exemple assez représentatif de l'imagination sans limite des propriétaires de commerces situés le long de la Route 66 pour attirer la curiosité des clients et leur porte-monnaie.

El Ranchero Motel
El Ranchero Motel
(Carol M. Highsmith, Library of Congress)

Dans les faits, cette étrange statue peinte en vert, qui fait penser à celles que l'on trouve sur l'Île de Pâques, est assez récente, puisque cette œuvre d'art a été installée en 2004 par Gregg Arnold. Elle mesure un peu plus de 4 mètres de haut.

Giganticus Headicus
Giganticus Headicus
(Carol M. Highsmith, Library of Congress)

Kingman

Carte détaillée de Kingman

Kingman, que certains appellent "The Heart of Historic Route 66", est un carrefour stratégique dans le Nord-Ouest de l'Arizona. Que vous veniez de Los Angeles, de Las Vegas ou du Grand Canyon, vous passez par Kingman.

Siesta Motel
Siesta Motel

La ville est traversée d'Est en Ouest par la Route 66 et compte encore de nombreux établissements actifs, arborant de larges enseignes illuminées, comme le Orchard Inn, le Siesta Motel, le Hill Top Motel, l'Arcadia Lodge ou le El Trovatore Motel (1440 East Andy Devine Avenue), ce dernier arborant la plus longue carte de la Route 66 (63 mètres de long), ainsi qu'un immense bouclier Route 66 peint sur le bitume de son parking.

Route 66 Motel
Route 66 Motel

Inscrit au National Register of Historic Places, le Kingman Commercial Historic District s'étire le long de la Route 66 (Andy Devine Avenue), entre 1st et 5th Streets.

El Trovatore Motel
El Trovatore Motel

Kingman Visitor Center

Powerhouse Visitor Center
Powerhouse Visitor Center

Vous pouvez commencer l'exploration du quartier de Kingman Commercial Historic District au Kingman Visitor Center (Powerhouse Visitor Center), situé au croisement de 1st Street et Andy Devine Avenue. Le bâtiment a été construit en 1906 pour produire de l'électricité pour les mines des Black Mountains. L'usine a fonctionné jusqu'en 1938, date de l'inauguration de Hoover Dam.

En 1997, le bâtiment a été reconverti en Visitor Center, où vous trouverez quantité d'informations sur la ville, la région et la Route 66.

Sur le parking du Visitor Center, une immense arche Route 66 a été installée, vous permettant de passer dessous avec votre voiture et d'immortaliser l'instant. À faire aussi de nuit, lorsque les néons de la structure s'illuminent.

Kingman
Kingman
(© Kingman Office of Tourism)

Arizona Route 66 Museum

Arizona Route 66 Museum
Arizona Route 66 Museum

Le Powerhouse Visitor Center abrite aussi l'Arizona Route 66 Museum, proposant une belle collection d'objets historiques et une boutique bien achalandée, et retraçant toute l'histoire de la Route 66, ainsi que le Route 66 Electric Vehicle Museum, entièrement dédié aux véhicules électriques.

Route 66 Electric Vehicle Museum
Route 66 Electric Vehicle Museum

Locomotive Park

Locomotive Park
Locomotive Park
(© Kingman Office of Tourism)

De l'autre côté de la Route 66, se trouve Locomotive Park, où vous trouverez la célèbre locomotive à vapeur n°3759.

Offerte à la ville de Kingman par la Santa Fe Railway Company, cette locomotive à charbon de type "Northern" a été construite en 1928 par Baldwin Locomotive Works. Elle a assuré le transport de passagers entre Los Angeles et Kansas City pendant de nombreuses années, effectuant jusqu'à dix allers-retours par mois et parcourant un total de 2.585.600 miles au cours de ses longues années de service.

Gateway Arch

Gateway Arch
Gateway Arch
(© Kingman Office of Tourism)

Au Nord de Locomotive Park, ne manquez pas Gateway Arch, une arche de 8 mètres de haut passant au dessus de Beale Street, marquant l'entrée dans Kingman Commercial Historic District. Deux boucliers US 66 de chaque côté rappellent que Kingman est "le cœur de la Route 66".

Mohave Museum of History and Arts

Mohave Museum of History and Arts
Mohave Museum of History and Arts

Côté Ouest de Locomotive Park, le Mohave Museum of History and Arts se concentre sur la préservation du patrimoine culturel et artistique du Nord-Ouest de l'Arizona.

Une collection de dioramas, de peintures murales et de nombreux artefacts montre le développement et l'histoire de la région, de la préhistoire à nos jours.

Des peintures, des photographies, des sculptures, des objets d'artisanat, des turquoises sculptées extraites dans la région de Kingman sont aussi présentés.

La Hualapai Native American Room abrite une habitation traditionnelle de la tribu, ainsi que des poteries, des paniers et d'autres objets d'artisanat. Le musée comprend également une exposition sur Andy Devine, un local devenu star de cinéma dans les années 1930.

Les expositions extérieures présentent des outils agricoles et d'exploitation minière, entre autres. Ne manquez pas non plus la très belle mural sur sa façade avant.

Mohave Museum of History and Arts
Mohave Museum of History and Arts

Mr D'z Route 66 Diner

Mr D'z Route 66 Diner
Mr D'z Route 66 Diner
(Heidi Kaden, Unsplash)

Côté Est de Locomotive Park, au croisement de 1st Street et de Andy Devine Avenue, le Mr D'z Route 66 Diner est une vraie institution de la Route 66. Le restaurant occupe le bâtiment d'une ancienne station Shell. À l'époque, l'édifice possédait un design Art Moderne, avec des fenêtres incurvées (que l'on peut encore voir) et des saillants sur les colonnes et l'auvent.

Le restaurant, qui date des années 2000, affiche une façade des plus colorées et une énorme enseigne sur son toit. L'intérieur reprend le style classique des diners des années 195 : carrelage noir et blanc, juke-box...

Mr D'z Route 66 Diner
Mr D'z Route 66 Diner
(Carol M. Highsmith, Library of Congress)

Même si vous ne comptez pas manger ici, n'hésitez pas à faire un tour sur le parking, pour admirer le beau logo Route 66 peint dessus, et à revenir la nuit tombée : le restaurant et son enseigne illuminés valent la photo.

Texaco Gas Station

À côté du Mr D'Z Route 66 Diner, au 102 Beale Street, un magasin d'accessoires de moto prend place dans une ancienne station-service Texaco. L'architecture du bâtiment et son auvent sont remarquablement conservés et on reconnait bien le design si particulier des stations-service Texaco.

Brunswick & Beale Hotels

Brunswick Hotel & Beale Hotel
Brunswick Hotel & Beale Hotel

En continuant sur Andy Devine Avenue en direction de l'Est, on retrouve deux hôtels historiques de la ville : le Brunswick Hotel (313 Andy Devine Avenue), construit en 1907, et le Beale Hotel (319 Andy Devine Avenue), construit en 1899 et surmonté d'une immense enseigne sur son toit.

Beale Hotel
Beale Hotel
(Carol M. Highsmith, Library of Congress)

Juste avant, se trouve le superbe bâtiment du Old Trails Garage, construit en 1915, et qui comporte une enseigne d'époque très bien restaurée.

Old Trails Garage
Old Trails Garage
(Carol M. Highsmith, Library of Congress)

AT&SF Railroad Depot

AT&SF Railroad Depot
AT&SF Railroad Depot

Au 402 Andy Devine Avenue, le AT&SF Railroad Depot a été construit en 1907 dans un style Mission Revival.

À côté, on retrouve des châteaux d'eau portant l'inscription "Welcome to Kingman - Heart of Historic Route 66".

Kingman
Kingman
(© Scott Christensen Photography)

Pour les amateurs de belles enseignes vintage, rendez-vous au 525 Andy Devine Avenue, qui vous permettra aussi de voir une belle mural.

Au 731 East Andy Devine Avenue, se tient une ancienne station-service Mobil, plutôt bien conservée.

Beale Street

Central Commercial Company Building
Central Commercial Company Building
(© Joyce Wiley, Kingman Office of Tourism)

Pour revenir au Visitor Center, passez par Beale Street. Vous pourrez y admirer de jolis bâtiments d'époque, comme celui du Central Commercial Company (1917), au croisement avec 4th Street, et le W. A. Gruninger Building, construit en 1921 (424 East Beale Street).

W. A. Gruninger Building
W. A. Gruninger Building
(© Joyce Wiley, Kingman Office of Tourism)

Ce dernier dispose d'une grande peinture murale, et le centre-ville de Kingman en recèle des dizaines d'autres.

W. A. Gruninger Building
W. A. Gruninger Building
(© Joyce Wiley, Kingman Office of Tourism)

De Kingman à Topock, via Oatman

Carte détaillée de la région de Oatman

À la sortie Ouest de Kingman, la Route 66 longe quelque peu l'I40. Après 5 miles, deux options s'offrent à vous.

La première option est de prendre l'I40 en direction du Sud pour rejoindre la Californie (tracé Sud). C'est ce tracé qu'a utilisé la Route 66 à partir de 1950, avant d'être effacé par l'arrivée de l'autoroute et de complètement disparaître. Il ne reste plus rien de la Route 66 sur cette portion, mis à part quelques vestiges dans la petite ville de Yucca (voir plus bas).

La deuxième option, que nous vous recommandons, est de traverser l'I40 (échangeur 44) et de filer vers l'Ouest en direction des Blacks Mountains, pour emprunter le tracé historique de la Route 66 (tracé Nord), utilisé de ses débuts jusqu'en 1950, et qui passe notamment par Oatman et les fabuleux paysages de Sitgreaves Pass.

Cool Springs

Cool Springs
Cool Springs

À l'époque de l'âge d'or de la Route 66, Cool Springs était une halte bienvenue avant d'affronter la difficile montée en lacets à travers les Black Mountains vers Sitgreaves Pass.

La station-essence est tombée en ruines après le déclassement de la Route 66, mais a été rachetée en 1997 par Ned Leuchtner, qui lui a redonné son aspect d'antan et a rouvert ses portes en 2001.

Cool Springs
Cool Springs

Arrêtez-vous à la boutique de souvenirs et admirez la magnifique vue sur les montagnes de Isanaklesh Peaks (Squaw Tits) et prenez la photo qui va bien avec l'écusson Route 66 peint devant la boutique.

Sitgreaves Pass

Sitgreaves Pass
Sitgreaves Pass
(vitavalka, Pixabay)

Entre Cool Springs et Oatman, la Route 66 traverse les Black Mountains et se voit contrainte de réaliser de nombreux virages, assez serrés, pour gagner plus de 300 mètres de dénivelé en un peu moins de 7 kilomètres et atteindre Sitgreaves Pass.

Sitgreaves Pass
Sitgreaves Pass

Si aujourd'hui cette portion ne pose pas spécialement de problème, à l'époque, il en était tout autre. Les moteurs des voitures et leurs mécaniques n'étaient pas assez puissants pour affronter la côte. Certains devaient effectuer la montée en marche arrière, d'autres se faisaient tracter par des chevaux pour arriver jusqu'au sommet du col.

Sitgreaves Pass
Sitgreaves Pass

Arrêtez-vous à Sitgreaves Pass pour admirer le paysage qui s'offre à vous, à 1100 mètres d'altitude : la vue est à couper le souffle.

Sitgreaves Pass
Sitgreaves Pass
(angi12345, Pixabay)

Oatman

Oatman
Oatman

Oatman est un petit village situé au cœur des Black Mountains, et certainement l'un des lieux les plus populaires et touristiques de la Route 66.

Histoire d'Oatman

Perchée à 830 mètres d'altitude, la ville est située dans une région aurifère connue depuis longtemps, mais c'est en 1915, et la découverte d'un filon extraordinaire, qui propulsera Oatman sur le devant de la scène, et qui sera le théâtre de l'une des dernières ruées vers l'or de l'Ouest américain.
En moins d'un an, la population d'Oatman passe à plus de 3 500 habitants.

Le nom d'Oatman a été choisi en l'honneur d'Olive Oatman, une jeune fille de l'Illinois qui a été capturée et réduite en esclavage, avec sa sœur Mary Ann, par des Indiens, probablement de la tribu des Tolkepayas, lors du massacre de sa famille de pionniers en route vers l'Ouest en 1851. Elles furent ensuite vendues ou échangées aux Mohaves, qui les adoptèrent. Elles vécurent avec eux selon leurs traditions, allant jusqu'à se faire tatouer les bras et le visage comme le voulait la coutume de cette tribu. Mary Ann mourut de faim quelques années après, à l'âge de 10 ans. Olive est finalement libérée en 1856 à Fort Yuma.

Oatman
Oatman

En 1921, un incendie détruit de nombreux bâtiments d'Oatman, mais épargne Oatman Hotel et un autre bâtiment à côté, Glory Hole.

En 1924, le principal employeur de la ville, United Eastern Mines, arrête définitivement ses activités après avoir extrait pour 13.600.000 $ d'or (soit 205.373.204 $ actuels).
En 1941, le gouvernement ordonne la fermeture de toutes les mines restantes. Oatman aura produit pour 40.000.000 $ d'or (700.000.000 $ actuels) durant sa courte existence, ce qui est absolument remarquable.

La ville ne meurt pas tout à fait, la Route 66 lui permettant de trouver une activité de substitution. Tout du moins jusqu'en 1953 et la création d'une nouvelle route (la future I40) pour contourner par le Sud les Black Mountains.
Le regain d'intérêt pour la Route 66 a permis à la ville de renaître de ses cendres.

Oatman
Oatman
Visite d'Oatman

De nos jours, la ville d'Oatman se résume (presque) à sa rue principale, passage de la Route 66, bordée de vieux bâtiments en bois, abritant de multiples boutiques de souvenirs et restaurants. Il vous sera même possible de visiter l'entrée d'une ancienne mine.

On se croirait presque revenu au 19ème siècle, dans une petite ville du Far-West, mais le flux continu de touristes, bus et voitures (parfois garées un peu n'importe comment) gâche un peu l'expérience.

Oatman
Oatman
(Get Lost Mike, Pexels)

L'une des attractions principales de la ville, que vous ne pourrez pas rater, sont les fameux "burros" (ânes) qui déambulent librement sur la chaussée et au bord de la route.

Oatman
Oatman
(angi12345, Pixabay)

Ces burros sont les descendants directs des ânes utilisés par les mineurs pour transporter le minerai et les fournitures. Après la Seconde Guerre Mondiale, lorsque les mines d'or autour d'Oatman ont été fermées, les burros ont été laissés libres d'errer dans les collines et sont retournés à un état presque sauvage.

Oatman
Oatman

Habitués à la présence humaine, ils se laissent approcher et caresser sans problème. Évitez par contre de leur donner à manger.

Oatman
Oatman

Tous les jours à 13h30 et 15h30, un show gratuit et hilarant, les Ghost Rider Gunfighters, est proposé dans les rues d'Oatman, mettant en scène cowboys et hors-la-loi.
Attention, en été, le show de 15h30 peut être annulé en cas de grosses chaleurs.

Gunfight
Gunfight

Les comédiens en font des caisses pour le plus grands plaisirs des touristes.

Gunfight
Gunfight

Oatman Hotel, construit en 1902, est l'une des plus anciennes structures en adobe de l'Arizona et constitue une étape incontournable de la ville.

Oatman Hotel
Oatman Hotel

À ses débuts, l'hôtel s'appelle Durlin Hotel, du nom de son propriétaire, John Durlin, avant de changer de nom à la fin des années 1960. L'hôtel n'offre plus d'hébergement mais abrite toujours un bar et un restaurant au rez-de chaussé et un petit musée à l'étage. Il a été inscrit sur la liste du National Register of Historic Places en 1983.

Oatman Hotel
Oatman Hotel

Les murs et le plafond du saloon de l'hôtel sont couverts de billets d'un dollar, datés et signés, une pratique qui a commencé avec les mineurs, qui cherchaient leur billet sur le mur lorsqu'ils étaient à court d'argent pour payer leurs boissons.

L'une des principales attractions de l'hôtel est une chambre désignée comme la suite où Clark Gable et Carole Lombard auraient passé leur lune de miel après leur mariage en 1939 à Kingman. En réalité, Gable et Lombard sont rentrés directement à Los Angeles après leur mariage pour une conférence de presse le lendemain matin et n'ont passé leur lune de miel que bien plus tard en Basse-Californie.

Topock

Topock est la dernière ville d'Arizona traversée par la Route 66, avant de rejoindre la Californie.

De ses débuts jusqu'en 1947, la Route 66 emprunta le Old Trails Bridge (ou Topock Bridge), encore debout. Il s'agit d'un pont en arc, long de 240 mètres, entièrement en acier, construit en 1915. Il sert désormais à faire passer un gazoduc et est inscrit au National Register of Historic Places.

Old Trails Bridge
Old Trails Bridge

À partir de 1947, la Route 66 a emprunté le Red Rock Bridge, un ancien pont ferroviaire, modifié pour être utilisé comme pont routier. Ce pont fut utilisé par la Mother Road jusqu'en 1966, date à laquelle un nouveau pont fut créé pour le trafic routier, actuellement utilisé par l'I40. Le Red Rock Bridge fut détruit en 1976.

Yucca

Si vous empruntez l'I40 pour faire le trajet entre Kingman et Needles, vous pouvez faire un arrêt à Yucca, qui abrite quelques souvenirs de la Route 66 avant son éviction.

À l'entrée Nord de la ville, le Honolulu Club, qui faisait bar et station-service, est arrivé ici dans les années 1950. À l'origine, il se trouvait à Oatman, mais a été déplacé à Yucca après la création du tracé Sud de la Route 66.

Yucca
Yucca

De l'autre côté de l'I40, se trouvait la Whiting Bros. Motel and Gas Station, aujourd'hui complètement disparu. Il ne reste que de vieilles enseignes en très mauvais état.

Un peu plus au Sud, vous pourrez voir un camion planté au sommet d'un poteau, relique d'un ancien relais routier.

Yucca
Yucca

Au Sud de Yucca, on découvre une autre curiosité de la Route 66 : Area 66. Le site accueille une immense sphère de 12 mètres de diamètre. La structure abrite un musée consacré au crash présumé d'une soucoupe volante près de Kingman en 1953.
Une petite boutique est aussi présente.

Area 66
Area 66



De nos jours, il n'y a plus de pont dédié à la Route 66 pour traverser le fleuve Colorado et rejoindre la Californie.
Si vous arrivez de Oatman, il faut utiliser l'échangeur 1 pour emprunter sur l'Interstate 40. Vous pourrez alors traverser le Colorado et entrer en Californie. Vous pourrez quitter l'Interstate 40 un peu plus loin pour récupérer la Route 66 et poursuivre votre voyage.

Photos

Photos/Images de la Route 66 en Arizona Photos/Images de la Route 66 en Arizona Photos/Images de la Route 66 en Arizona Photos/Images de la Route 66 en Arizona Photos/Images de la Route 66 en Arizona

Hébergements

Hôtels

Hôtels situés à Holbrook sur :

Hôtels situés à Winslow sur :

Hôtels situés à Flagstaff sur :

Hôtels situés à Williams sur :

Hôtels situés à Seligman sur :

Hôtels situés à Kingman sur :

Campings

Consultez la base de données de RoadTrippin.fr pour trouver un camping le long de la Route 66 en Arizona.

Cartes

Carte interactive de la Route 66
Carte interactive de la Route 66 en Arizona
Carte interactive de la Route 66 en Arizona avec les points d'intérêt

Liens

Historic Route 66 Association of Arizona

Par dommm063
Mis à jour le 26 février 2022