Accueil RoadTrippin.fr
Au hasard des routes...
Valley of Fire SPRoadTrippin.fr - Guide et forum de voyage Ouest américain USA États-Unis
RoadTrippin.fr - Guide de voyage aux USA
En ce moment, réductions et bons plans chez Papillon, Hotels.com, Alamo, Avis... Retrouvez toutes ces offres sur la page Bons plans et promos !
Vous partez aux USA en 2017 ? Mettez en ligne votre circuit pour le partager avec les RoadTrippers !
> > > La Nouvelle-Orléans La note des RoadTrippers : 16.9/20 (9 votes)






La Nouvelle-Orléans

Fondée par les Français en 1718, la Nouvelle-Orléans (New Orleans en anglais) est une ville mythique du Sud des Etats-Unis. Placée sous la souveraineté de la France jusqu'en 1762, puis de l'Espagne, elle est vendue par Napoléon Bonaparte aux jeunes Etats-Unis d'Amérique en 1803.

Elle a connu une histoire tourmentée, marquée par des crises génératrices de transformations abruptes, dont la dernière en date est le passage du cyclone Katrina en 2005. Mais la plus importante est sans contexte la Guerre de Sécession (1861-1865) qui a mis un terme au système esclavagiste qui prédominait en Louisiane et dans les autres états du Sud.

Chaque période distincte de son histoire a marqué La Nouvelle-Orléans d'un héritage particulier qui s'est fondu avec celui des périodes qui ont précédé pour constituer un mélange inimitable. Surnommée « the Big Easy », La Nouvelle-Orléans, berceau du jazz, a une vieille réputation de ville festive et permissive, marquée par l'omniprésence de la musique. L'attrait particulier de cette ville tient à ce mélange subtil de douceur de vivre, de musique, de cultures métissées au carrefour de l'Amérique du Nord et des Caraïbes qui n'ont aucun équivalent dans tous les Etats-Unis.

La Nouvelle-Orléans

Situation, accès et infrastructures

La Nouvelle-Orléans se situe dans la pointe Sud-Est de la Louisiane, le long du Mississippi. Voir le plan de situation de La Nouvelle-Orléans.

La Nouvelle-Orléans est une destination de voyage en elle-même et la majorité des visiteurs y arrivent en avion par l'aéroport international Louis Armstrong.

Quand on arrive à l'aéroport Louis Armstrong, trois options se présentent :

  • louer une voiture, ce qui est judicieux quand on prévoit un séjour prolongé avec des excursions aux alentours de la ville et un circuit en Louisiane et dans ses environs.
  • si on prévoit de séjourner uniquement à la Nouvelle-Orléans, il peut être judicieux de prendre un taxi pour se faire déposer dans le centre-ville, où sont concentrés les hôtels où il est conseillé de résider. Tous les taxis proposent un tarif uniforme de 33 $ pour cette course, avantageux pour une famille de 2 à 4 personnes.
  • alternativement, les voyageurs individuels pourront préférer emprunter la navette aéroport pour 20$ par personne (aller simple).

On peut aussi se rendre à la Nouvelle-Orléans en train en empruntant le « City of New Orleans » au départ de Chicago, un train mythique qui relie les deux métropoles en suivant l'axe de la vallée du Mississippi via Memphis (Tennessee) en 19 heures avec une nuit à bord du train qui est un voyage en soi.

Par la route, La Nouvelle-Orléans se situe à 350 miles (560 km) à l'Est de Houston, par l'autoroute I-10 (5 heures de conduite, sans compter les arrêts ni les ralentissements).
Vers le Nord, Memphis, autre destination mythique du Sud profond, est distante de 400 miles (650 km) par l'autoroute I-55.
Plus distantes, Dallas se situe à 510 miles au Nord-Ouest et Atlanta à 470 miles au Nord-Est.

Les distances entre La Nouvelle-Orléans et la Floride ne doivent en aucun cas être sous-estimées. Orlando est distante de 640 miles et Miami se situe à 865 miles, une distance comparable aux 930 miles qui séparent la Nouvelle-Orléans de Chicago, compte-tenu de la congestion des autoroutes en Floride.

En voiture

Une voiture est un handicap quand on visite le quartier historique du Vieux Carré (French Quarter), où le stationnement sur rue est rare et disputé, les interdictions nombreuses et compliquées avec des changements selon les heures. On a vite fait de mettre en fourrière les véhicules en stationnement interdit.
Alternativement, on trouve de grands parkings, assez dispendieux, à proximité du Riverfront, auxquels on accède à l'intersection de Toulouse et de Decatur.
Des parkings plus petits et souvent complets se trouvent à l'Est du Vieux Carré, à la jointure du Faubourg Marigny (à l'intersection de Decatur Street et de Elysian Fields Avenue (La Nouvelle-Orléans a ses Champs-Elysées…)).

Le Vieux Carré est suffisamment compact pour se visiter agréablement à pied.

Tramway

Quelques lignes de tramway pittoresques relient le Vieux Carré à d'autres attractions. La ligne principale part vers l'Ouest le long de St Charles Avenue. Elle relie Canal à Carrolton, desservant Uptown où se trouve le Garden District, les universités Tulane et Loyola, ainsi que le zoo de Audubon Park.

La ligne de Canal Street dessert le musée des beaux-arts (NOMA) et le City Park au Nord.
Enfin, la ligne du Riverfront relie le Vieux Carré au centre commercial du Riverwalk Marketplace et au Convention Center.

Le tarif d'un voyage en tramway est de 1.25$ payable au conducteur à la montée, avec un supplément de 0.25$ pour une correspondance.

Ferry

On peut traverser le Mississippi entre le centre-ville (au bout de Canal Street) et le sympathique quartier de Algiers Point (panorama sur la ville) en empruntant le Algiers Ferry. Le tarif de la traversée est de 2$ pour les piétons et les cyclistes.
Algiers Ferry ne transporte plus de voitures depuis que le péage a été aboli sur le pont de la Nouvelle-Orléans (New Orleans Connexion).

Sécurité

La Nouvelle-Orléans est une ville du Sud profond des Etats-Unis dont la majorité afro-américaine vit dans une situation de pauvreté très supérieure à la moyenne nationale.
Elle est connue comme la ville la plus dangereuse des USA du fait du taux d'homicide rapporté à la population résidente.
En pratique, les touristes ne risquent pas d'être assassinés du moment qu'ils n'interfèrent pas avec les trafiquants de drogue, qui sont à l'origine de cette criminalité. Par contre, des pickpockets sévissent dans le Vieux Carré, particulièrement au moment des grands rassemblements de foule comme le Carnaval.
Des règles de prudence élémentaire s'imposent, ici comme à Paris, pas davantage. Il est recommandé aux visiteurs non motorisés de ne pas marcher de nuit dans les rues mal éclairées, et d'appeler de préférence un taxi pour se déplacer.
Il est aussi conseillé de ne pas visiter certains quartiers de la ville. Les secteurs sûrs sont Uptown, Carrolton, Audubon, Tulane et Loyola, St Charles Avenue, le Garden District, Magazine Street, le CBD, le Vieux Carré (French Quarter), Algiers Point, le Faubourg Marigny, et de plus en plus Treme, un quartier qui s'embourgeoise et se « décolore » rapidement depuis Katrina. Ces quartiers concentrent l'essentiel des centres d'intérêt de la ville.

Dix ans après le passage du cyclone Katrina, on trouve encore des « disaster tours » en autocar qui amènent les visiteurs intéressés dans certains quartiers résidentiels périphériques qui ont été sévèrement inondés, dont l'emblématique « Lower Ninth Ward », qui est le cadre d'une reconstruction originale sous l'impulsion de la fondation « Make it Right » fondée par le célèbre acteur Brad Pitt en 2006.

Orientation

La Nouvelle-Orléans n'est pas une très grande ville, ses quartiers historiques sont suffisamment compacts pour que l'on puisse s'y déplacer à pied. Toutefois, l'orientation particulière de la ville explique quelques bizarreries.

La ville s'est construite le long du cours du Mississippi, le site historique étant au creux d'un méandre où le cours du fleuve tourne vers l'Est après avoir fait une grande boucle vers le Sud. Comme Bordeaux, La Nouvelle-Orléans est une ville de rive gauche. Comme les navigateurs ont remonté son cours depuis son embouchure au 18ème siècle, cette rive est nommée « East bank », et la rive opposée est le « West bank » même si du fait de l'orientation particulière du fleuve en Nouvelle-Orléans proprement dite, le West Bank est à l'Est (Algiers Point) et au Sud du East Bank.

Le Vieux Carré correspond au plan de la ville nouvelle dessinée par l'architecte Adrien du Pauger pour la nouvelle capitale de la colonie de Louisiane en 1722, un quadrilatère parfait de 13 blocs d'Est en Ouest, borné par Canal Street à l'Ouest et Esplanade Avenue à l'Est (distance de 1,4 km), et de 8 blocs du Nord au Sud (0,8 km) entre les rives du fleuve et North Rampart Street.
Après le rattachement de La Nouvelle-Orléans aux Etats-Unis (the Louisiana Purchase, en 1803), la ville connut un essor rapide à partir du développement de la navigation sur le Mississippi après 1811.
Les colons américains anglophones qui affluèrent en Nouvelle-Orléans pour profiter des opportunités offertes par l'exportation du coton ne se mélangèrent pas à la population créole francophone déjà présente. Ils construisirent de nouveaux quartiers en amont du fleuve pour y résider, c'est pourquoi on parle de Uptown pour désigner cette ville américaine, où l'on trouve une grande concentration de somptueuses « mansions » de style « Greek Revival » dans un quartier baptisé « Garden District ». Chacune de ces demeures somptueuses est entourée d'un jardin d'agrément visible de la rue, contrairement à la tradition des cours intérieures des maisons de ville (« Carriage Houses ») qui servaient de résidence d'hiver aux planteurs créoles dans le Vieux Carré.

Selon que l'on se déplace vers l'amont ou vers l'aval, on circule Upriver ou Downriver, ce qui correspond grossièrement à une orientation Est-Ouest en suivant les sinuosités imposées par le cours du fleuve.

Le plan de La Nouvelle-Orléans découle entièrement de deux principes.
Le premier est celui du plan hippodamien de rues qui se coupent à angle droit de l'urbanisme des villes nouvelles en vogue depuis la fin du Moyen Age en Europe qui s'est imposé dans les colonies américaines des empires espagnols, français et britanniques. Ce plan est parfait dans le Vieux Carré.
Le second principe est celui du rang canadien. La Louisiane a été colonisée par des Canadiens français, originaires de Montréal. Le système du rang alloue les parcelles de terre agricole aux colons en lots de forme allongée perpendiculaires à la rivière, seule voie de communication sous le régime français en Louisiane, à laquelle tous les colons doivent avoir accès. En conséquence, au fur et à mesure de l'urbanisation des anciennes plantations aux 19ème et 20ème siècles, le plan des rues s'est développé sous la forme de rues parallèles ou perpendiculaires au fleuve se recoupant à angles droit. La forme particulière du plan de la ville, avec ses éventails de ries qui s'ouvrent ou se referment à partir d'un point résulte du tracé des méandres du fleuve.

La présence du Lake Pontchartrain, une vaste lagune maritime située au Nord de la ville crée un second repère d'orientation, de sorte que sur le East Bank, on se dirige vers le Riverside quand on se rapproche du fleuve, et vers le Lakeside quand on s'en éloigne.

Temps de visite

La Nouvelle-Orléans est une étape incontournable qu'il faut absolument inscrire au programme de tout voyage dans le Sud des Etats-Unis. Il faut lui consacrer un minimum de 3 nuits et 2 grandes journées de visite, mais quatre jours (5 nuits) offrent plus de possibilité. Une semaine ne suffit pas à épuiser le sujet, surtout si l'on y ajoute des excursions dans les environs de La Nouvelle-Orléans.

Si vous disposez de deux jours en dehors de la saison du carnaval, consacrez la première matinée à une balade dans le Vieux Carré. Vous pouvez consacrer l'après-midi à une visite de maisons historiques ou de musées.
Le deuxième jour, commencez par un tour du Garden District le matin, puis faites une mini-croisière sur le Mississippi dans l'après-midi, suivi de la visite de l'Aquarium of the Americas et d'une séance au cinéma IMAX. Terminez par une séance de shopping au Riverwalk Marketplace.
Durant la saison du carnaval, les après-midi seront naturellement occupées à assister aux parades qui défilent dans les différents quartiers.

Si vous disposez de quatre jours, vous pourrez consacrer deux journées au Vieux Carré, incluant la visite de deux ou trois demeures historiques et de musées comme le Cabildo ou la Historic New Orleans Collection, Madame John's Legacy, sans oublier les centres de découverte des deux parcs nationaux de la ville, le Jean Lafitte National Historic Park et le New Orleans Jazz National Historic Park.
La troisième journée peut être partagée entre le Garden District et Uptown (Audubon Park) le matin, puis la croisière sur le Mississippi l'après-midi, suivi de l'aquarium puis d'une soirée musicale dans le Vieux carré ou dans le Faubourg Marigny.
Consacrez la quatrième journée à une excursion hors des limites de la ville, que ce soit avec un véhicule de location ou dans le cadre d'un tour guidé. Une recommandation : faites le Plantation Tour, et pour les amateurs de nature, un Swamp Tour, sauf en hiver. Les deux peuvent être combinés dans la même journée, auquel cas il vaut mieux faire le Swamp Tour en matinée et le Plantation Tour l'après-midi.

Saisons et événements

La grande majorité des voyageurs visitent La Nouvelle-Orléans entre Décembre et Mai en raison du climat subtropical humide qui rend les activités de plein air pénibles de Juin à Octobre, avec de surcroît, un risque de cyclones qui culmine aux mois d'Août et de Septembre.

Les nombreux festivals qui animent la ville suivent un calendrier adapté, allant de Halloween et de la Voodoo Experience fin Octobre jusqu'au festival de jazz "Jazz Fest" fin Avril.

La saison touristique culmine avec la célébration du Mardi gras, qui est l'occasion de multiples parades de carnaval, de bals costumés et de fêtes délirantes.
La date du Mardi gras change d'une année sur l'autre suivant le calendrier liturgique de l'église catholique. Suivant la tradition, la saison du carnaval commence après L'Épiphanie au mois de Janvier et va crescendo jusqu'au 40ème jour avant Pâques, le fameux Mardi gras, qui précède le Mercredi des Cendres, jour qui inaugure la saison de pénitence du Carême.
Les festivités du carnaval battent leur plein dans la quinzaine qui précède le jour de Mardi gras proprement dit, avec des parades tous les jours dans différents quartiers de la ville.
Selon les années, la journée du Mardi gras proprement dit survient en Février ou début Mars. C'est un jour férié dans l'état de Louisiane. Mardi gras surviendra le 9 Février 2016, le 28 Février 2017, le 13 Février 2018 et le 5 Mars 2019.
Les tarifs des hébergements culminent pendant les deux semaines qui précèdent Mardi gras.

L'été est au contraire la basse-saison à La Nouvelle-Orléans, les tarifs des hôtels sont plus avantageux, mais certaines activités comme les walking tours ne sont plus proposées aux visiteurs faute d'un nombre suffisant de clients.

Visites, points de vue et randonnées

Cette page ne prétend pas constituer un guide exhaustif de ce qui se visite et de ce qu'il faut voir en Nouvelle-Orléans. C'est une sélection de ce que l'auteur considère comme les « essentiels » de La Nouvelle-Orléans. Les choix qui ont été effectués reflètent la subjectivité de l'auteur.

Visualisez l'ensemble des points d'intérêt présentés ci-dessous sur cette carte.

French Quarter (Vieux Carré)

French Quarter French Quarter Walking Tour (2 miles (3.6 km) (boucle) | 4 heures | Facile)

Cette excursion doit être faite à pied. Vous pouvez vous orienter avec un plan ou avec un smartphone et l'application Google Maps en lui indiquant les adresses des centres d'intérêt successifs.
Si vous n'avez le temps de ne faire qu'une seule visite en Nouvelle-Orléans, il faut consacrer une demi-journée pour faire ce circuit long de 2 miles qui vous permettra de découvrir les principaux aspects du Vieux Carré.

Le point de départ est la terrasse surmontée d'un canon qui ferme Jackson Square au Sud-Est.
Le monument commémore la victoire de 1815 sur le corps expéditionnaire britannique qui tentait de prendre La Nouvelle-Orléans aux Etats-Unis dans le contexte de la guerre de 1812 qui opposa les deux puissances anglo-saxonnes.
La terrasse offre une vue panoramique à la fois sur la place et les monuments qui l'entourent au Nord-Ouest et sur le fleuve au Sud-Ouest.

Si ce n'est pas déjà fait, c'est l'occasion de prendre un petit déjeuner avec café au lait et beignets au Café du Monde (800 Decatur Street).

Partant de ce point, il faut relier les points suivants en parcourant un circuit décrit ici dans le sens inverse des aiguilles d'une montre. Le nombre des arrêts est libre, chacun est optionnel en fonction de vos centres d'intérêt.

New Orleans Jazz National Historic Park (916 North Peters Street, entrée libre) est un minuscule parc national qui préserve l'histoire du jazz, avec des rangers musiciens qui font des présentations très intéressantes (en anglais) du mardi au samedi de 9h à 17h, excepté le jour de Mardi gras et lors des jours fériés fédéraux.

Le French Market (1235 North Peters Street) est adjacent au square triangulaire baptisé Place de France que vous ne pouvez pas manquer de reconnaître. Une statue équestre dorée de Jeanne d'Arc est érigée sur cette place. C'est une réplique exacte de la statue qui orne la Place des Victoires à Paris, elle a été offerte par le gouvernement français à la ville de la Nouvelle-Orléans en 1972.
N'hésitez pas à revenir dans le French Market en fin de circuit, afin de déambuler dans cet agréable endroit pour acheter des souvenirs.

Le vieux Couvent des Ursulines (1112 Chartres Street) est le plus vieux bâtiment de pierre de la vallée du Mississippi, édifié entre 1745 et 1752. Il a échappé aux deux grands incendies qui ont dévasté la colonie en 1788 et 1794.
Ce couvent, propriété de l'église catholique, abrite un musée payant.

La maison Beauregard-Keyes (1113 Chartres Street) et son jardin attenant est un superbe exemple de maison de ville des planteurs créoles de la Nouvelle-Orléans bâtie avant la Guerre de Sécession (1833). La demeure, convertie en musée, est ouverte à la visite.

La maison Gallier (1132 Royal Street), datant de 1857, est également ouverte à la visite.

Le bâtiment qui abrite le bar nommé Lafitte's Blacksmith Shop (941 Bourbon Street) est l'un des rares bâtiments qui ont survécu aux feux de 1788 et 1794. Construit à une date inconnue entre 1772 et 1791, c'est un bon exemple de construction dans le style colonial français de maison à « poteau en terre ».
Bien que La Nouvelle-Orléans soit placée sous suzeraineté espagnole à partir de 1762, la population créole reste presque exclusivement francophone, et les techniques de construction ne changent pas jusqu'à la fin du régime colonial. Les grands incendies conduisent à bannir les constructions de bois et à promouvoir l'usage de la brique.
Jean Lafitte est un légendaire pirate et contrebandier créole qui a vécu entre 1780 et 1823. La légende rapporte qu'il a aidé le général Jackson à triompher des anglais en 1815.

Un musée dédié au culte Vaudou est situé au 724 Dumaine Street (entrée 7$). Ce culte a été importé en Nouvelle-Orléans en provenance de Haïti par les esclaves des nombreux planteurs français qui se sont réfugiés en Louisiane après la grande révolte des esclaves de 1791 et les massacres qui s'ensuivirent.

Parmi les plus vieux bâtiments de la ville, la maison Madame John's Legacy (632 Dumaine Street) a été reconstruite en 1788 après le 1er grand incendie de La Nouvelle-Orléans. Cette maison a gardé le style colonial français. Propriété de l'état de Louisiane, elle a été restaurée et abrite un musée gratuit.

Rejoignez ensuite Jackson Square (voir la section suivante pour plus d'informations).

Après la visite de Jackson Square, prenez Pirate's Alley entre la cathédrale et le Cabildo, un des coins les plus pittoresques du Vieux Carré. Au 624 Pirate's Alley, la maison où William Faulkner a résidé en Nouvelle-Orléans abrite une librairie.
Sur Royal Street, vous passerez, sur votre gauche, devant le restaurant Court of Two Sisters (613 Royal Street), qui dispose d'une belle cour intérieure comme son nom l'indique. C'est une adresse favorite pour le brunch du dimanche matin. Il est conseillé de réserver.

La Historic New Orleans Collection (533 Royal Street, entrée libre) regroupe un ensemble de bâtiments historiques autour d'une belle cour intérieure. On y trouve de belles expositions temporaires sur l'histoire locale.
La résidence de Tennessee Williams en Nouvelle-Orléans (718 Toulouse Street) a été incorporée dans la Historic New Orleans Collection, qui en organise des visites guidées.

Le New Orleans Pharmacy Museum (514 Chartres Street) préserve une pharmacie de la première moitié du 19ème siècle (visite payante, 5$).

Le square triangulaire de Bienville Place où a été érigée une statue moderne en l'honneur du fondateur de la ville, Jean-Baptiste Le Moyne, Sieur de Bienville, se trouve à l'angle de Decatur Street et de North Peters Street.

A proximité, le French Quarter Visitor Center du Jean Lafitte National Historic Park (419 Decatur Street, entrée libre) abrite une exposition très intéressante sur l'histoire et l'architecture de la ville.
Les rangers organisent une visite guidée historique de découverte des digues du fleuve tous les matins à 9 heures (gratuit, tous les jours excepté Mardi gras et jours fériés fédéraux).

Le Riverfront Park a été aménagé dans les années 1980 sur les digues du Mississippi, aménageant une agréable promenade publique avec vue sur le fleuve. De là, vous pouvez rejoindre tranquillement Jackson Square en passant par le centre commercial couvert de la Jackson Brewery, où vous trouverez un petit food court à l'étage.

En face de la Jackson Brewery, le Cafe Maspero (601 Decatur Street) est l'une des adresses les plus populaires auprès des visiteurs. On y mange pour pas cher des plats typiques et sans prétention comme les po' boys, le catfish, le jambalaya ou encore le rice and beans, met préféré de Louis Armstrong.

Le matin est le meilleur moment pour réaliser ce tour, le plus tôt possible (sauf en hiver) pour profiter de la fraîcheur et de la quiétude relative. Compte tenu de l'exposition, les photos de Jackson Square sont meilleures le matin ou le soir.


Jackson Square

Jackson Square Jackson Square

L'ancienne Place d'Armes de la fondation coloniale française est au cœur de la ville. Jackson Square forme un quadrilatère ouvrant sur les digues du Mississippi du côté Sud-Est, ses côtés Sud-Ouest et Nord-Est sont occupés par les Pontalba Appartments, deux complexes symétriques en brique, précédés d'une agréable galerie couverte, édifiés par la baronne de Pontalba, aristocrate française, dans les années 1840. L'office de tourisme de la Nouvelle-Orléans se trouve sous la galerie Nord, au 529 Ann Street.

Le centre de la place est occupé par un beau jardin tropical au centre duquel trône la statue équestre du général Andrew Jackson, vainqueur de la bataille de la Nouvelle-Orléans, livrée contre les anglais en 1815 avant de devenir le 7ème Président des Etats-Unis de 1829 à 1837.

Jackson Square est le point de départ des balades en calèche qui proposent le tour payant de la vieille ville. C'est aussi le point de départ de nombreux tours guidés à pied.

Cathédrale Saint-Louis de la Nouvelle-Orléans Cathédrale Saint-Louis de la Nouvelle-Orléans

Le bord Nord-Ouest de la place est occupé par la cathédrale Saint Louis. L'édifice actuel a été largement édifié entre 1840 et 1850 en style néogothique sur l'emplacement de la première église de la Nouvelle-Orléans fondée en 1718. La cathédrale est flanquée de deux bâtiments symétriques de style néoclassique français.

The Cabildo The Cabildo

Sur son flanc Sud, le Cabildo fait l'angle de Chartres Street et St Peters Street.
Siège du gouvernement colonial, détruit dans le grand incendie de 1788, il fut reconstruit par le gouverneur espagnol de la Louisiane entre 1795 et 1799, d'où son nom de Cabildo. La toiture mansardée qui lui donne son allure française a été ajoutée plus tard au 19ème siècle.
C'est dans ce bâtiment qu'a pris place la signature de l'acte de vente de la Louisiane en 1803 entre la délégation américaine et le représentant de la République Française. Napoléon Bonaparte, alors Premier Consul, avait contraint l'Espagne à lui restituer la Louisiane que la France avait cédé à l'Espagne en 1762 à l'issue de la désastreuse Guerre de Sept Ans contre les britanniques. A ce prix, La Nouvelle-Orléans a échappé au joug britannique.
Cette vente qui double la superficie des USA a été l'acte fondateur de la conquête de l'Ouest et de l'essor géopolitique des Etats-Unis d'Amérique.
Utilisé comme siège du gouvernement puis comme tribunal par les Américains, le bâtiment a été converti en musée historique de l'état de Louisiane en 1911 (admissions 6$).

The Presbytere

Sur le flanc Nord de la cathédrale, le Presbytère, bâtiment symétrique du Cabildo, a été construit en 1791. Il abrite également un musée de l'état de Louisiane (admissions 6$).

Café du Monde

L'angle Est de la place est occupé par la terrasse du Café du Monde (800 Decatur Street), une institution de La Nouvelle-Orléans très prisée des visiteurs. On y vient pour déguster le fameux café au lait (un mélange très digeste de café et de chicorée) accompagné de beignets de carnaval frits et abondamment nappés de sucre glace.

Preservation Hall

Les meilleurs artistes de jazz se produisent toujours dans cette salle mythique, mais minuscule du Vieux Carré, située au 726 St Peter Street.
Preservation Hall est une institution et est extrêmement populaire. De longues files d'attente se forment très tôt pour y accéder. C'est une bonne raison pour visiter La Nouvelle-Orléans à d'autres périodes qu'à la saison du Mardi gras.

Steamboat Natchez River Cruise Steamboat Natchez River Cruise

Le Steamboat Natchez est amarré au quai qui se trouve au bout de Toulouse Street. C'est un véritable sternwheeler à vapeur du Mississippi (la grande roue à aube est à l'arrière du vaisseau à la différence d'un paddlewheeler dont les roues se situent sur les deux bords du navire).
Il s'agit de la 9ème réplique du premier Natchez qui fut construit à New York City en 1823 et navigua entre La Nouvelle-Orléans et Natchez (Mississippi) avant d'être détruit par un incendie en 1835.
Le SS Natchez IX a été construit en Nouvelle-Orléans en 1975 pour proposer des croisières touristiques sur le Mississippi à proximité de la ville. Contrairement au SS Creole Queen, l'autre navire de croisière en opération en Nouvelle-Orléans, le SS Natchez est propulsé par un authentique moteur à vapeur construit en 1925 pour le steamboat Clairton qui navigua de 1925 à 1962.

Une curiosité est à noter : le départ de la croisière est annoncé par un concert de l'orgue à vapeur historique qui se trouve sur le pont supérieur du bateau, un spectacle en soi à suivre depuis le quai même si on n'a pas de billet pour la croisière.
Le Natchez propose des croisières de jour en musique (Jazz Cruises) de durée variable, avec possibilité de restauration à bord (jazz brunch cruise, dinner jazz cruise). Compte-tenu de l'orientation de la ville, les croisières du matin permettent d'éviter de photographier la ville à contre-jour. Les croisières de l'après-midi offrent un répit agréable à la chaleur quand on vient en Nouvelle-Orléans entre Avril et Novembre.

Des billets combinés de la compagnie Gray Lines proposent d'associer la croisière avec un tour de la ville en autocar panoramique.


Faubourg Marigny

Faubourg Marigny

Prolongement du Vieux Carré au Nord-Est de Esplanade Avenue, Faubourg Marigny est devenu au fil des années le quartier branché et bohème de La Nouvelle-Orléans.
Ce quartier de jolis « shotguns » colorés est surtout connu pour la concentration de restaurants et de bars le long de Frenchmen Street. C'est là que l'on trouve les meilleures adresses de La Nouvelle-Orléans pour écouter de la musique live autour d'un bon verre le soir. Deux adresses sont particulièrement réputées :

  • Spotted Cat (623 Frenchmen Street) est une adresse à la fois rétro et branchée, on y joue du jazz classique tous les soirs. L'entrée est gratuite sauf événement spécial, les consommations sont payantes naturellement…
  • Snug Harbor (626 Frenchmen Street) est réputé pour ses concerts de jazz contemporain. L'entrée du spectacle à l'étage coûte entre 15$ et 25$. Si c'est complet, vous pouvez vous consoler en restant accoudé au bar au rez-de-chaussée en assister au show diffusé sur écran en sirotant votre consommation.

Central Business District (CBD)

Audubon Aquarium of the Americas & Entergy IMAX Theatre Audubon Aquarium of the Americas & Entergy IMAX Theatre

Cette attraction populaire du CBD se trouve à proximité du fleuve au bout de Canal Street. La visite de Audubon Aquarium of the Americas offre un répit bienvenu à la chaleur de l'après-midi quand on vient en Nouvelle-Orléans entre Avril et Novembre. Divers habitats aquatiques y sont reconstitués.
Des billets combinés permettent d'assister à des séances de cinéma IMAX dans la salle adjacente et/ou de visiter le zoo de l'institut Audubon dans le quartier de Uptown. C'est une très bonne option de visite en famille.
Vous pouvez réserver vos billets ici.

Spanish Plaza, Riverwalk Marketplace & Convention Center

Cet agréable ensemble touristique moderne (1984) s'étend immédiatement au Sud du terminal du Algiers Ferry sur Canal Street.
Pour les amateurs, le casino Harrah's (228 Poydras Street) est immédiatement adjacent.
Le Riverwalk Marketplace est un vaste ensemble commercial couvert qui mêle boutiques et restaurants, et établit la connexion entre Spanish Plaza et le Convention Centre. On trouve ainsi par exemple une succursale du fameux restaurant Mulate's the Original Cajun Restaurant originaire de Breaux Bridge.
L'embarcadère du Creole Queen, un bateau de croisière imitant un bateau à aubes du Mississippi opéré par l'autorité du port de la Nouvelle-Orléans se situe dans le Riverwalk Marketplace. La ligne de tramway du Riverfront permet de rejoindre le Vieux Carré confortablement depuis le Convention Centre.


Treme

Limitrophe du French Quarter, le quartier de Treme est le plus ancien quartier afro-américain de La Nouvelle-Orléans. Ce quartier devient de plus en plus ouvert au tourisme, et on assiste à un début de décoloration et d'embourgeoisement. Le quartier rassemble plusieurs centres d'intérêt touristique.

St. Louis Cemetery No. 1 St. Louis Cemetery No. 1

Situé au 425 Basin Street, St. Louis Cemetery No. 1 est le plus vieux cimetière de la ville existant encore à ce jour est fréquemment inscrit sur le circuit des visites guidées de la Nouvelle-Orléans.
Inauguré en 1789, ce cimetière se caractérise par les monuments funéraires surélevés en raison d'une nappe phréatique qui affleure à cette distance du fleuve.
Il abrite de nombreuses tombes historiques, dont la plus célèbre est incontestablement celle où l'on pense qu'a été inhumée Marie Laveau dans le cénotaphe de la famille Glapion. Cette grande prêtresse du vaudou était une métisse créole d'ascendance française et africaine, née libre vers 1794, disparue en 1881. La multiplication des rites vaudous sur sa tombe supposée a conduit les autorités municipales à fermer le cimetière au public depuis le 1er mars 2015. Toutefois, le site reste accessible dans le cadre des visites guidées.

Basin Street Station

L'ancienne gare de Basin Street, située au 501 Basin Street, a été reconvertie en centre de découverte de la ville de La Nouvelle-Orléans.
Un petit parking gardé et gratuit est réservé au stationnement de courte durée des visiteurs. On peut y obtenir de nombreuses informations sur la ville, mais aussi y visiter de petites expositions, dont une belle maquette en papier mâché qui restitue l'état du Vieux Carré au 19ème siècle. Le site est aussi équipé d'un café. C'est un bon premier point de contact pour s'orienter quand on arrive dans la ville en voiture.

Louis Armstrong Park Louis Armstrong Park

Le Louis Armstrong Park (701 N Rampart Street) est accessible de 9h à 22h. Longtemps fermé au public après Katrina, le parc et l'auditorium municipal ont été restaurés et sont de nouveau ouverts.
Congo Square se situe dans ce parc : cette place historique était le lieu de rassemblement et de célébration dominicale des esclaves nègres avant la guerre de Sécession.

Backstreet Cultural Museum

Le Backstreet Cultural Museum (1116 Henriette Delille Street, 8$) est un petit musée consacré à la culture populaire afro-américaine de La Nouvelle-Orléans.


Garden District

Garden District Garden District

Garden District est une petite section de Uptown où se sont concentrées les grandes demeures des négociants de coton construites entre 1810 et 1860. C'est un conservatoire de l'architecture du Vieux Sud des USA qui est comparable par sa splendeur aux quartiers historiques de Charleston (Caroline du Sud) et de Savannah (Géorgie).
Le secteur protégé de Garden District dessine un quadrilatère de 10 blocs (environ 1 km) d'Est en Ouest entre Jackson Avenue et Toledano Street et 5 blocs du Nord au Sud (600 mètres) entre St Charles Avenue et Magazine Street.
Les plus belles demeures sont concentrées dans la partie Est du quartier entre Jackson Avenue et Washington Avenue et entre Prytania Street et Camp Street.
Il n'y a pas vraiment d'itinéraire type. Il y a de nombreuses demeures historiques et propriétés de célébrités sur Prytania, First, Second, Third, Fourth et Coliseum Streets.
Les demeures sont de style varié, certaines de style victorien, d'autres arborent des balcons en fer formé caractéristiques du Sud. Le style « Greek Revival » à colonnades est le plus répandu.
Un grand nombre de maisons sont inscrites sur le National Register of Historic Places. De nombreuses plaques sur les rues décrivent l'origine historique de ces propriétés. Toutefois, il s'agit de propriétés privés qui ne se visitent pas, même si ce ne sont pas toujours les résidences de particuliers.

Le quartier abrite aussi un beau cimetière historique ouvert au public de 7h à 14h30, le Lafayette Cemetery (1448 Washington Avenue).
Le Commander's Palace (1403 Washington Avenue) est le restaurant de luxe le plus réputé de La Nouvelle-Orléans.

Suivre une visite guidée peut aider à s'orienter et à comprendre l'histoire des demeures de ce quartier.

Une visite libre de Garden District se parcourt à pied, elle prend entre 30 minutes au minimum (un carré de 1,5 km passant par Prytania, First, Camp Streets et Washington Avenue) et 2 heures au plus avec la visite du cimetière Lafayette.


Autres quartiers

Audubon Zoological Gardens & Nature Institute

Situé dans le grand Audubon Park (6500 Magazine Street), Audubon Zoological Gardens & Nature Institute est l'un des meilleurs zoos des USA, dans lequel la faune des marais de Louisiane, dont les célèbres alligators, est à l'honneur.
Des billets combinés sont possibles avec le Audubon Aquarium of the Americas (du CBD). Le Audubon Park, le zoo et les universités voisines de Tulane et Loyola sont accessibles depuis le French Quarter et le CBD par la ligne de tramway de St Charles.
C'est une très bonne option de visite en famille.

New Orleans Museum of Art New Orleans Museum of Art

Le New Orleans Museum of Art (NOMA) est situé dans le secteur de Midcity, sur Esplanade Ridge à l'angle Sud-Est du City Park (1 Collins Diboll Circle).
Le NOMA est accessible depuis le CBD et le French Quarter par la ligne de tramway de Canal Street.
Créé en 1911, ce musée rassemble de riches collections d'objets d'art en provenance du monde entier.


Visites guidées

Les visites guidées sont une option intéressante pour mieux comprendre La Nouvelle-Orléans, son histoire, son architecture, sa culture… Retrouvez une sélection des meilleurs tours proposés par notre partenaire Viator.

Pour le Vieux Carré, de nombreuses tour-operators proposent des visites commentées du quartier, comme Le Monde Créole (en français) ou Free Tours by Foot (en anglais).

Pour Garden District, outre les tours guidés de Free Tour By Foot, les walking tours de Gray Lines sont aussi très populaires.

D'autres tours moins authentiques sont populaires, notamment les Ghost & Vampire Tours, depuis le succès des romans de Ann Rice (« Entretien avec un vampire »), qui a eu une propriété dans le Garden District (1239 First Street).


New Orleans Jazz & Heritage Festival

Le célèbre festival de Jazz de la Nouvelle-Orléans a lieu chaque année de fin avril à début mai, sur 2 week-ends prolongés (3 à 4 jours à chaque session).
La musique englobe tous les styles associés à la ville et à la Lousiane : jazz (traditionnel et contemporain), blues, R&B, musique cajun, zydeco, gospel, reggae, zouk, salsa, soca, folk, musique latino-américaine, rock 'n' roll, musique country et bluegrass (et même du rap maintenant)…
C’est l’occasion d’y entendre des grands noms de la musique dans une ambiance bon enfant.

Le Jazz Fest permet également de découvrir la cuisine louisianaise. Des chefs louisianais présentent aux convives et visiteurs la variété de la gastronomie de la Louisiane et notamment de la cajun : préparations culinaires, dégustations de mets et ventes de beignets de langoustes, sandwichs au cochon de lait, saucisses d'alligator, sandwichs po' boy, écrevisses bouillies, crabes à carapace molle, jambalaya, gumbo, etc…

Le New Orleans Jazz & Heritage Festival se déroule au Fair Grounds Race Course & Slots (l’hippodrome) (au 1751 Gentilly Blvd) et présente sur 12 scènes différentes, chaque lieu présentant un style musical ou une activité différente, auxquels il faut ajouter deux lieux consacrés à la gastronomie.
Le terrain peut être boueux à l’extrême : prévoir des bottes en caoutchouc (la plupart des habitués en portent).
On peut aussi trouver des petits sièges pliants pour un prix modique dans les boutiques de la ville, afin de s’installer confortablement devant les chapiteaux.

Vente des tickets :

  • En ligne, sur le site du festival (tarif préférentiel, mais non remboursable) - 65 $ en 2016.
  • Sur place - 75 $ en 2016.
  • La plupart des hôtels proposent aussi la vente de tickets (au même prix qu’à l’entrée sur place). Certains proposent aussi des packages intéressants.

Accès : la meilleure option est le bus (RTA), avec une dépose à 3 blocks de l’entrée.
Tarif 2016 : 1.25$ (40 cents pour les seniors).
Pass journalier : 1-Day Jazzy Pass, directement auprès du chauffeur (3$).

Temps de visite :
On peut choisir de n’y rester qu’un jour si on n’a pas le temps, mais un week-end complet permet de profiter de tout.
Un programme est disponible, qui permet de voir quels sont les grands noms présents, et organiser ainsi sa (ses) visite(s) en conséquence.


Excursions à la journée

De courtes excursions peuvent être entreprises au départ de La Nouvelle-Orléans, soit en indépendant avec un véhicule de location, soit avec un transport organisé par une compagnie touristique.

Swamp Tours

De nombreux opérateurs (dont Gray Lines) proposent des tours en bateau dans les marais environnants pour observer les alligators dans leur milieu naturel.
Le Swamp est une forêt humide tempérée qui est inondée de manière saisonnière et qui est généralement traversée par des cours d'eau naturels (les Bayous) ou artificiels.
De nombreux canaux ont été aménagés dans le marais pour les besoins de l'industrie pétrolière au 20ème siècle. Un bateau est indispensable pour pénétrer dans le Swamp, il faut donc recourir à un opérateur.
De nombreux Swamp Tours sont organisés au Sud de La Nouvelle-Orléans dans le bassin de la Barataria. La forêt humide y a été surexploitée aux 19ème et 20ème siècles, et les Swamps les mieux préservés se trouvent au Nord, dans le delta de la Pearl River, aux confins des états de Louisiane et du Mississippi.

Parmi les compagnies les plus réputées, mentionnons Cajun Encounters, compagnie très généraliste qui propose à la fois des Swamp Tours, des City Tours et des Plantation Tours.
Certains opérateurs proposent des forfaits comprenant le transport depuis les hôtels du centre de La Nouvelle-Orléans pour les visiteurs qui ne sont pas motorisés. Une alternative consiste à vous rendre directement à l'embarcadère d'où partent les excursions en bateau à bord de votre propre voiture.

Un Swamp tour n'a de sens qu'entre Avril et Novembre, durant la saison où la faune sauvage est active et où le cyprès chauve, l'espèce d'arbres emblématique du bayou, porte son feuillage.
Le climat de La Nouvelle-Orléans est subtropical, c'est-à-dire qu'il y a un hiver, doux, mais réel. Les alligators hibernent et les cyprès chauves perdent leurs aiguilles. Un Swamp Tour a donc beaucoup moins d'intérêt à la saison du carnaval.

Plantation Tours

C'est le planteur créole français Etienne de Boré qui met au point le procédé de granulation qui a rendu profitable la culture de la canne à sucre dans le delta du Mississippi en 1795.
Rapidement, les rives du Mississippi et de quelques autres bayous se sont couverts d'un alignement de plantations de canne à sucre qui ont connu leur apogée au début de la période américaine de 1804 à 1860.
Malheureusement, l'entreprise reposait sur l'exploitation d'une main d'œuvre d'esclaves noirs venus d'Afrique et des Caraïbes. Ce système d'exploitation est ébranlé par la guerre de Sécession et l'émancipation des esclaves en 1865, mais les plantations ont réussi à survivre au moyen de contrats de métayage inégaux entre les anciens esclaves et les anciens maîtres, qui conservaient la propriété du sol. Mais la prospérité d'avant-guerre n'a jamais été retrouvée.
Ce n'est qu'après la 2ème Guerre Mondiale que la mécanisation réduit la dépendance à un travail pénible et intensif, mais la compétitivité du sucre américain est battue en brèche par la mondialisation et de nombreuses plantations ferment leurs portes à partir des années 1960.

La plupart des demeures historiques des maîtres planteurs ont été détruites durant la Guerre de Sécession ou sont tombées en ruines par la suite. Les grandes plantations ont toutes été construites entre la fin du 18ème siècle et la déclaration de la Guerre de Sécession en 1861, et très peu remaniées depuis.
Restaurées depuis qu'elles sont devenues des attractions touristiques, quelques grandes plantations sont devenues des étapes incontournables d'un séjour en Louisiane et en Nouvelle-Orléans.
Cela peut faire l'objet d'une excursion à la journée avec sa propre voiture. Mais il est aussi possible pour les visiteurs non motorisés de s'inscrire à un Plantation Tour auprès d'un opérateur local (Gray Lines, Cajun Encounters ou autre).

Les plantations Laura et Oak Alley situées à Vacherie, sur le West Bank, en amont de La Nouvelle-Orléans, sont des destinations populaires inscrites sur de nombreux programmes de Plantation Tours. Des visites guidées combinant ces deux plantations sont d'ailleurs les plus souvent proposées.

Laura Plantation (2247 LA-18, Vacherie) est une visite particulièrement recommandée.
Située à 80 kilomètres (1 heure de route) en amont de La Nouvelle-Orléans, bâtie en 1820, cette modeste demeure de style créole a été minutieusement restaurée dans son état d'origine sur la base des mémoires de Laura Locoul Gore, publiés en 1936, qui documentent de manière fascinante le déclin du monde des planteurs créoles francophones de Louisiane et leur assimilation dans la société anglo-américaine après la Guerre de Sécession.
Outre la demeure de maître, la visite inclut celle des quartiers des esclaves et n'élude pas le souvenir douloureux de l'esclavage. Des tours guidés en langue française sont organisés à 11h, 13h et 15h.
Réservez vos billets avec notre partenaire Viator.

Oak Alley Plantation (3645 LA-18, Vacherie) est la voisine la plus célèbre de Laura. Cette plantation se situe 5 kilomètres en amont à l'Ouest de la précédente. Il est facile de combiner la visite des deux plantations dans la même journée.
Construite en 1837 en style Greek Revival d'inspiration anglo-américaine (bien que son propriétaire fut créole), Oak Alley contraste avec sa voisine par son architecture opulente, archétype de la plantation américaine du Vieux Sud façon Scarlett O'Hara.
En dépit de son succès commercial, la plantation vaut le voyage. Elle est ornée d'une superbe allée de Southern Live Oaks (chênes de Virginie à feuilles persistantes) plantée devant une précédente maison de maître au tout début du 19e siècle. Ces arbres majestueux ont donné son nom actuel à la plantation, initialement baptisée « Bon Séjour ».
Réservez vos billets avec notre partenaire Viator.

Chalmette Battlefield Chalmette Battlefield

Chalmette Battlefield est le site historique de la bataille livrée en 1815 entre les américains et les anglais pour le contrôle de La Nouvelle-Orléans. Le lieu est préservé par le National Park Service dans le cadre du Jean Lafitte National Historic Park and Preserve.
L'entrée est libre. Il se situe à environ 10 kilomètres en aval de La Nouvelle-Orléans sur le East Bank. On peut y accéder en voiture (8606 West Saint Bernard Highway, Arabi), mais les croisières sur le Mississippi à bord du Creole Queen font aussi escale sur ce site historique.

Barataria Preserve

Barataria Preserve (6588 Barataria Boulevard, Marrero) est une autre section du Jean Lafitte National Historic Park and Preserve. Le NPS protège 9,300 hectares de wetlands, à 28 kilomètres (30 minutes de route) au Sud de La Nouvelle-Orléans, sur le West Bank.
Des sentiers de randonnée sont aménagés pour permettre la découverte du Swamp, de sa flore et de sa faune caractéristique.
Les Rangers du parc proposent des excursions en canoë sur rendez-vous.
Le site est très peu fréquenté et il faut s'y rendre par ses propres moyens.
Depuis le centre de découverte, la balade la plus intéressante emprunte le Palmetto Trail, puis le Bayou Coquille Trail et le Marsh Overlook Trail. Ce sentier permet d'observer toute la diversité des écosystèmes du delta. Un aller-retour représente une marche de 3.2 kilomètres.
La faune sauvage est abondante. Il faut faire preuve de vigilance à l'encontre des alligators et des serpents.
Comme pour les Swamp Tours, la visite de Barataria Preserve doit se faire durant la saison où la nature est active, d'Avril à Novembre. Privilégiez une visite en début de matinée pour bénéficier d'une température plus supportable de Mai à Octobre.

Album Photo

Photos/Images de La Nouvelle-Orléans Photos/Images de La Nouvelle-Orléans Photos/Images de La Nouvelle-Orléans Photos/Images de La Nouvelle-Orléans Photos/Images de La Nouvelle-Orléans

Hébergements

Hôtels

Liste des hôtels situés à La Nouvelle-Orléans sur :

N'oubliez pas de consulter les avis des membres de RoadTrippin.fr pour choisir le bon hôtel !

Campings

Consultez la base de données de RoadTrippin.fr pour trouver un camping près de La Nouvelle-Orléans.

Données météorologiques

Altitude moyenne : 0 mètre

Donnée Année Janv. Fév. Mars Avr. Mai Juin Juil. Août Sept. Oct. Nov. Déc.
Température moyenne (°C) 21 13 14 17 21 25 28 29 29 27 22 17 14
Nombre de jours avec T° max > 32°C 76 0 0 0 0 4 18 22 20 11 1 0 0
Nombre de jours avec T° min < 0°C 5 3 1 0 0 0 0 0 0 0 0 0 1
Nombre de jours avec pluie 119 10 9 9 7 8 11 16 14 11 6 8 10

Documentation et cartes

Liens

Webcams

Aux alentours

Au-delà des curiosités décrites sur cette page, les environs de La Nouvelle-Orléans sont particulièrement intéressants, tant pour un tourisme de villégiature (Biloxi) que pour un tourisme de nature (Acadiane) et surtout un tourisme culturel (Acadiane, Bâton-Rouge, Route des Plantations, Natchez, Natchitoches, Mobile, Vicksburg).

La Nouvelle-Orléans se situe à 130 kilomètres en aval de Bâton-Rouge, à l'Ouest. La capitale de l'état de Louisiane mérite une visite au moins pour son capitole. Plutôt que de prendre l'autoroute fédérale I-10, On peut se rendre d'une ville à l'autre à vitesse réduite en empruntant la Route des Plantations le long du Mississippi. Outre Laura et Oak Alley, plusieurs autres plantations majestueuses se visitent le long du fleuve, notamment en amont dans la région de Bâton-Rouge.

La Nouvelle-Orléans se situe à 100 kilomètres à l'Est de Thibodaux et de Houma, les deux villes du pays acadien des Wetlands, par le « Old Spanish Trail » (US-90 WB).
Cette région permet de découvrir la culture des Cadiens (Cajuns en anglais), les amérindiens de Louisiane, des Swamp Tours dans des environnements préservés et des plantations.
La ville de Lafayette est la capitale non officielle de l'Acadiane, la partie du Sud-Ouest de la Louisiane où se concentre l'héritage Cadien francophone. 220 kilomètres séparent La Nouvelle-Orléans et Lafayette par le corridor de l'autoroute I-10. C'est une étape de quelques jours incontournables dans un tour de la Louisiane ou sur un trajet en direction de Houston, au Texas.

En saison chaude (de Mai à Octobre), les Néo-Orléanais s'évadent en fin de semaine vers les plages et les casinos de Biloxi, dans le Mississippi, distante de 145 kilomètres à l'Est par l'autoroute I-10.
Plus éloignée vers l'Est, Mobile, en Alabama, constitue une étape intéressante sur la route en direction de Atlanta ou de la Floride. Distante de 230 kilomètres de La Nouvelle-Orléans, Mobile fut le siège de la première colonie française de Louisiane au début du 18ème siècle avant que la capitale de la colonie ne soit transférée à La Nouvelle-Orléans en 1721, un site plus facile à défendre contre les attaques des anglais. Mobile est une sorte de Nouvelle-Orléans en miniature.

En direction du Nord, Natchez, haut lieu historique et culturel du Vieux Sud, plus ancienne fondation coloniale sur le Mississippi, est distante de 285 kilomètres de la Nouvelle-Orléans. Natchez est une excellente étape sur un circuit qui longe le fleuve Mississippi avant une continuation vers le Nord en direction de Vicksburg et de Memphis.

Autre région intéressante de Louisiane, le pays créole de la Cane River autour de Natchitoches se situe à 420 kilomètres au Nord-Ouest, sur le corridor de l'autoroute I-49 en direction de Dallas.



Auteur : JMZ45