Madame chez Uncle Sam

Vous revenez des USA ou vous y êtes encore ? Vous voulez faire partager votre trip et vos impressions aux internautes ? Venez nous faire découvrir votre voyage !
Règles du forum
Merci de lire ces quelques conseils pour l'écriture de votre carnet de voyage.

Vous recherchez des carnets de voyage sur une région en particulier ? Quelques liens rapides :
Avatar de l’utilisateur
HPR38
Séquoia géant
Séquoia géant
Messages : 10550
Inscription : 01 nov. 2013, 17:37

Re: Madame chez Uncle Sam

Message par HPR38 » 25 mars 2017, 17:35

Hello,

La salle est bien remplie :cool: . Merci à tous d'être là

Voilà notre 1er jour plein à NY

Samedi 10 septembre

Liberté, liberté …

Je me réveille, le cerveau passablement embué par la fatigue du vol Paris / New York et bien sûr par le décalage horaire.

Un rapide plongeon dans le Routard, pour mieux m’imprégner de l’histoire de cette ville est nécessaire. Depuis la découverte de l’Amérique en 1492 par Christophe Colomb, puis l’expédition ordonnée par François 1er en 1524, l’arrivée des hollandais en 1626 et enfin celle des anglais en 1664, les amérindiens ont tout perdu, calme, tranquillité et indépendance.
L’esclavage puis les nombreuses vagues d’immigration ont façonné le paysage urbain et ont contribué à la prospérité économique de cette ville.

Première rencontre avec le métro new-yorkais. De nombreux travaux perturbent les lignes, nous passons sans transition du four au frigo. Les quais affichent des températures insoutenables alors que les rames sont sur climatisées.

Quelques photos des immeubles en briques rouges, d’où les escaliers métalliques richement ouvragés dégringolent en cascade le long des façades, puis direction Down Town . . .

Image

La Statue de la Liberté est l’endroit idéal pour bénéficier d’une vue imprenable sur la Skyline.

Ici, comme dans tous les aéroports, il faut montrer patte blanche et passer nos sacs à dos au détecteur avant de prendre le bateau qui nous emmènera en ce lieu hautement symbolique.
Jusqu’ici, tout va bien, mais bien sûr, tout va se compliquer pour moi. Le détecteur sonne au portique, je suis donc refoulée. Le gardien montre mon cou, j’ai effectivement une petite chaine en argent … Ne comprenant rien, j’interprète ses ordres et enlève ma chaine, ce qui ne lui convient pas !
Mais pourquoi une telle insistance alors que j’affiche un visage ouvert, éclairé et plein d’incompréhension. Décidemment, ces américains me surprennent.

Ca y est, j’ai compris ! Ma pochette à dollars, pose problème. Mais, comment faire, elle est sous mon tee shirt, je ne peux décemment pas me déshabiller devant tout le monde !

Eh bé si ! Je vais devoir, car la queue des touristes s’allonge. Aussitôt dit, aussitôt fait, me voilà en soutien-gorge. A la réaction que cela suscite, j’éclate de rire, tant pis pour les yeux chastes. Ce petit bourrelet que je prends tant de soins à cacher aura fait son effet. Mes 56 kg ne rivaliseront jamais avec les dimensions impressionnantes de la majorité des américaines. Tout compte fait, mon petit bourrelet est ridicule !

La foule piaffe d’impatience dans ce grand hall où les gardiens vocifèrent en permanence. Nous avons souvent fait ce constat, ici ce sont les ordres autoritaires et bruyants qui assurent le respect des règles. Le don de la Statue de la Liberté par la France pourrait les rendre plus aimables !

Image

Image

« Par où commencer pour décrire cette statue ? Peut-être par sa beauté générale, qui porte plus sur l’incarnation virginale de la liberté que sur des critères purement physiques qui sont forcément dépendants de la civilisation d’où proviennent les contemplateurs. Indéniablement, elle a cette beauté froide, classique, des maitresses-femmes, assurées volontaires, qui enchantent le monde et font courir l’humanité à ses pieds. Elle est là et confère un rayonnement international ».

Quel tempérament !

Du haut de ses 92,99 mètres, face à ce monde si imparfait, elle transmet un message de paix. Ce symbole est si fort, mais si peu observé … L’homme est ainsi fait, la tentation du mal est souvent plus forte que celle du bien.
Liberty Island recense également les statues des personnages associés à la création de cette œuvre monumentale dont le sculpteur est Phillip Ratner.

Edouard René de Laboulaye l’initiateur, Frédéric Auguste Bartholdi le sculpteur, Alexandre Gustave Eiffel l’ingénieur, Joseph Pulitzer à l’origine de la campagne de souscription pour réunir les fonds nécessaires à la réalisation du socle et enfin Emma Lazarus auteur du célèbre poème « le nouveau colosse ».

Eiffel et Bartholdi
Image

Au retour, je suis émue et impressionnée par l’élégance et la froideur de verre du One World Trade Center, qui de l’autre côté du chenal domine Manhattan.

Image
Image

Trois symboles : l’One World Trade Center, le drapeau américain et la statue de la liberté …
Et nous et nous et nous ! ...
Image
Image
Image


Très vite, nous empruntons Broadway.

Le Charging Bull (le taureau de Wall Street) nous attire comme un aimant.

« Cette sculpture de bronze de 3,2 tonnes, de 3,4 mètres de haut et de 4,9 mètres de longueur, réalisée en 1987 par l’artiste Arturo di Modica était à la base un signe de protestation contre l’oligarchie financière. Sa symbolique en a été détournée pour devenir aujourd’hui celle de la force, du pouvoir et de l’espoir du peuple américain ».

Le Taureau de Wall Street plait au monde entier ! Le lustrage parfait de son museau et de ses parties en est une preuve incontestable … Selon les dires, caresser le taureau à certains endroits (!) porterait bonheur et prospérité. Je ne peux résister à ce plaisir là !

Image

Les premiers gratte-ciels donnent le vertige. Armée du caméscope, je me contorsionne à la recherche de la flèche sommitale qui titille nuages et brumes venus de l’océan Atlantique.

« Wall Street est le premier moteur économique de cette ville et emploie plus de 300 000 personnes »

Image

La Trinity Church se marie finalement assez bien avec le modernisme ambiant. Elle a certainement un pouvoir d’apaisement dans ce quartier de la haute finance où tout n’est qu’artifice et angoisse.

Image

Quand au Red Cube, quelle originalité !
Quel est l’étourdi qui a perdu son jouet sur un trottoir de Manhattan ? C’est NOGUCHI Isamu. Ce cube rouge sang, m’amuse, pourquoi ? Je ne le sais . . .

Mais quelle est donc sa symbolique ?
« Réalisé en 1968, il est posé sur son angle face au 140 Broadway. Son défi étant certainement de mettre en opposition les diagonales de son œuvre à la verticalité des immeubles ».

Il me plait de poser à sa base, peut-être par narcissisme ? Si c’est le cas, j’avoue que ce n’est pas bien mais cette photo restera un agréable souvenir new-yorkais.

Image

Salade mexicaine à quelques pas du taureau. Nous ressortons congelés !

La flèche de l’One World Trade Center culmine à 541 mètres et chapeaute 104 étages. La fragilité apparente de cette tour sème le doute et me renvoie avec horreur à septembre 2001. Pourvu que l’histoire …

Image

« Ce gratte-ciel donne l’illusion d’être entièrement construit en verre. La base de la tour est faite de béton armé et de métal et a été conçue pour résister aux camions piégés. Du 1er au 19ème étage, les locaux sont inoccupés, les étages supérieurs réservés aux bureaux et locaux techniques, les derniers étant consacrés au restaurant et panorama ».

Elle est élégante, fuselée, digne et représente à elle seule la volonté d’en découdre avec le terrorisme. Quel courage !

Et comment ne y y associer
Image

En 47 secondes, comme sur un tapis de coton nous flirtons avec les plus hautes strates des buildings de New-York, soit le 102ème étage.
Encore dans l’ascenseur, la toile libérée, la ville offre un spectacle à couper le souffle. Les « waouh », les « ho » inondent l’ascenseur. La surprise est totale.

Cette visite est notre premier rendez-vous avec le ciel New-Yorkais. Nous en prenons plein les yeux et sommes avides de tout voir, tout filmer, tout photographier !
Sur un nuage invisible dans ce ciel blanc bleu, l’émotion se conjugue à deux

Image
Image
Image
Image

Ground Zéro s’inscrit dans la douleur.
Bien que baigné de soleil, l’endroit est émouvant. Dans le murmure de l’eau, les deux bassins égrènent les noms des victimes du 11 septembre 2001. Le recueillement est palpable.

Quand au muséum, le silence est de rigueur, rien à en dire, silence et respect. Un processus patriotique a mis en scène la résistance américaine et a transformé le lieu en tourisme de la terreur. Pourquoi pas ! Nous avons fait la même chose mais à moindre échelle sur les sites de recueillement consécutifs aux deux dernières guerres mondiales.

C’est humain, nous ne devons pas oublier l’histoire, sans qui nous ne serions pas. Après cautérisation des blessures, demeure le souvenir.

Image
Image
Image

La gare de L’Occulus déploie ses ailes fantasques, et s’intègre parfaitement dans ce quartier de Manhattan. L’oiseau déstructuré prend son envol, sa lumière infiniment blanche aère et dynamise Ground Zéro.
Cependant, les 4 milliards engloutis dans cette cathédrale de lumière semblent peu raisonnables au regard de la misère à peine cachée de la ville. Comme à San Francisco ou Los Angeles, les laissés pour compte sont nombreux.

Image

Malgré tout, entre scepticisme et admiration, je choisis l’admiration.

Image
Image
Image

- Tu viens chéri, on rentre, je suis éreintée
- D’accord, moi aussi

Le métro nous ramène à la banalité quotidienne et à une multitude de questions, dans le style : au fait, il serait préférable de prendre la ligne 1,2 ou 3 ?
- Regarde le plan, j’ai oublié mes lunettes …

Impossible de trouver le 241 de la 123ème rue. Avec l’aide des habitants, et une demi-heure de marche supplémentaire, nous sommes enfin arrivés !...

Evidemment, pourquoi faire simple alors que le compliqué est plus excitant ?
…………………........................................................................................................................................................................................
Aujourd’hui 9 novembre 2016, alors que j’écris ces quelques lignes, je viens d’apprendre le résultat des élections présidentielles américaines. Je suis sidérée, atterrée, catastrophée …

Comment un peuple peut-il se tirer une balle dans le pied par le biais des urnes. L’histoire nous a malheureusement souvent prouvé qu’ignorance et inculture peuvent générer des bouleversements irrémédiables sur la marche du monde. Je crains le pire …

Ce désarroi est le fruit d’un capitalisme et d’une mondialisation à bout de souffle. Beaucoup de richesses ont été crées, mais aussi une grande pauvreté. Il est temps de réagir et d’inventer une autre forme de gouvernance dans le respect de la vie et du droit humain. Est-ce utopique ?

A suivre ...

:coucou:
Septembre 2014 : de LA à LA : le carnet
Septembre 2016 : NY et sa petite boucle dans l'Est : le carnet
Juillet 2017 : de Los Angeles à Denver : 33 jours, 7500 km, 9 états ! : le carnet
Juin 2018 : le tour de l'Islande
Septembre 2018 : NY et Washington
Mars 2019 : L'Indochine (Vietnam + Cambodge + Laos)
Septembre 2019 : La Russie (Moscou, l'Anneau d'or, Saint-Pétersbourg)
Septembre 2020 : en projet : de Seattle à San Francisco par l'Oregon et la côte : Le projet

Mes roadbooks peuvent être mis à disposition : me contacter par message privé


Nofra
Orignal original
Orignal original
Messages : 1913
Inscription : 12 mai 2014, 16:44

Re: Madame chez Uncle Sam

Message par Nofra » 25 mars 2017, 17:51

Hello

J'adore ta façon de raconter dans un style lyrique, et d'ajouter des références historiques :super:
Très agréable première journée.....
La scène de tee-shirt m'a fait bien rire
Nonia

Nath76
Orignal original
Orignal original
Messages : 1759
Inscription : 16 mai 2014, 15:27

Re: Madame chez Uncle Sam

Message par Nath76 » 25 mars 2017, 18:02

Ahhhh NY... J'ai l'impression de passer mon week end là-bas... Sympa comme impression :clin:
Euh... suis pas sûre que j'aurais acceptée de me déshabiller devant tout le monde... il est où le droit à l'intimité ? :grrrr: :grrrr: :grrrr: J'ai eut le même sentiment concernant l'amabilité à ce passage de sécurité...
J'ai ressenti la même chose à Ground 0... Nous n'avons pas fait le memorial en 2014 mais il est prévu pour 2018, ma fille sera plus en âge de comprendre...
Hâte de lire la suite :clap: :clap: :clap:

laurieg
Renard du Wyoming
Renard du Wyoming
Messages : 422
Inscription : 20 sept. 2015, 22:07

Re: Madame chez Uncle Sam

Message par laurieg » 25 mars 2017, 21:11

:coucou:
J'adore ce récit, les notes historiques sont un vrais plus, super intéressantes car personnellement je ne connais pas forcément la symbolique de certains lieux ou sculptures, je sais dorénavant que dans quelques mois je vais caresser des "parties" d'un gros taureau :mdre: .
Merci !! je patiente pour la suite....

joelle21
Ours trop mimi
Ours trop mimi
Messages : 2538
Inscription : 07 avr. 2016, 07:33

Re: Madame chez Uncle Sam

Message par joelle21 » 25 mars 2017, 23:35

:coucou: vous deux
Moi aussi j'adore la tournure de ce carnet ... :cool:
Très belles photos et super ben documenté ... :love:
@ bientôt
Joëlle

1) Ma présentation

2) Après 5 voyages dans l'Ouest ... enfin le Yellowstone à restaurer
Notre voyage octobre 2016 : Yellowstone, Mono Lake, Bodie, Oregon côte Ouest et San Francisco

3) En cours de rédaction : Mon carnet sur l'Oregon à restaurer

4) "Voyage-photos au Yellowstone ... .ou Avec les deux Lolos aux Grands Tetons" en cours de rédaction.
viewtopic.php?f=25&t=21027

Cessie
Star du cinéma
Star du cinéma
Messages : 10486
Inscription : 05 janv. 2016, 02:41
Localisation : Auvergne
Contact :

Re: Madame chez Uncle Sam

Message par Cessie » 26 mars 2017, 01:00

:coucou:

Bon alors la propriétaire vous auriez du m'appeler et me donner son numéro je lui aurait expliqué comment ça se danse :grrrr: :grrrr:
J'hallucine , la clim démontée non ma!s ça me rend folle ça :censored:
Je ne suis déjà pas fan des Air Bnb mais là ça me donne pas envie de tester :oops:

Ahhh l'amabilité des agents de contrôle …. Comment dire …. J'ai l'impression que le port d'un uniforme , quel qu'il soit aux USA confère à ceux qui le portent le droit d'être passablement malpolis , brutes et complètement imbéciles …

Par contre je ne comprends pas :???: , tu ne pouvais pas plutôt détacher ta pochette qu'enlever ton T shirt ?

La One WTC fait 102 étages , cela est une référence discrète au 11/9 malgré que , je ne sais pas si vous avez remarqué , rien n'y fait allusion dans cette tour :clin:
En effet les 102 étages correspondent aux 102 minutes qui se sont écoulées entre le crash du 1er avion sur la première tour et l'effondrement de la dernière tour :snif:

Bon j'espère que les " parties " du Charging Bull te porterons bonheur :mdre: :mdre:

Merci pour ces belles photos :love:

:coucou:

elis26
Merlebleu de l'Ouest
Merlebleu de l'Ouest
Messages : 11
Inscription : 29 déc. 2015, 21:17

Re: Madame chez Uncle Sam

Message par elis26 » 26 mars 2017, 10:03

Bonjour Cessie,.

Non, pour le tee-shirt, je ne pouvais faire autrement car j'avais fait en sorte que la pochette ne puisse être arrachée c'est à dire bien entourée autour de l'épaule gauche.
Souvent, ce sont les difficultés, les angoisses, les problèmes, les orages qui laissent les souvenirs les plus tenaces !
Donc, après coup, il vaut mieux en rire. Avoue que la situation était assez cocasse !
Très bonne journée.
Nicole

Nath76
Orignal original
Orignal original
Messages : 1759
Inscription : 16 mai 2014, 15:27

Re: Madame chez Uncle Sam

Message par Nath76 » 26 mars 2017, 10:12

Mouais... cocasse... après... :???: mais je ne suis pas sûre qu'ils aient vraiment le droit de faire se déshabiller les gens comme ca, ce n'est pas parce qu'ils ont un uniforme qu'ils ont tous les droits, même s'ils le pensent... Moi j'aurais vraiment été gênée... :oops: :oops: :oops:
:coucou: :coucou:

DavidGP
Orignal original
Orignal original
Messages : 1676
Inscription : 16 oct. 2015, 18:35
Localisation : Lille

Re: Madame chez Uncle Sam

Message par DavidGP » 26 mars 2017, 11:07

Quel talent d'écriture, Nicole. Je me régale. Vraiment. :love:

Associé aux photos, ton texte prend une sacrée ampleur. Chapeau, tous les deux ! :clap:

Je ne reviens pas sur les deux scandales de ce jour 2 (la clim démontée et le déshabillage forcé) mais je n'en pense pas moins. :grrrr:

Nous attendons tous la suite avec impatience !

:coucou:
L'Amérique comme si vous y étiez grâce à la magie de la vidéo !

Canada USA 2014 : Québec, Ontario, Nouveau-Brunswick, Nord-Est des USA (Acadia NP, Boston, New York, Ithaca). 30 épisodes de 5 à 24 minutes chacun. Durée totale : 6h51
USA 2016 : Colorado, Arizona, Nevada, Utah. 37 épisodes d'environ 20 minutes chacun. Durée totale : 12h30
Floride 2017 : 15 épisodes d'environ 20 minutes chacun. Durée totale : 5h13
USA 2018 : Californie, Oregon, Idaho, Wyoming, Utah, Nevada. En cours.
Séminaire en pays arverne : rencontre entre les membres de la communauté RoadTrippin en août 2017. Durée : 6mn
Séminaire œnotouristique : rencontre entre les membres de la communauté RoadTrippin en mars 2018. Durée : 16mn

acaciane11
Séquoia géant
Séquoia géant
Messages : 5071
Inscription : 15 oct. 2013, 09:14

Re: Madame chez Uncle Sam

Message par acaciane11 » 26 mars 2017, 18:31

Coucou,
comme Cesie, je me demande un peu comment tu avais accroché ta pochette pour ne pas pouvoir faire passer la lanière au dessus de ton cou puis de ton bras pour la retirer sans te désabiller. :???:
Mais bon ca te fait une histoire cocasse à raconter. :hihi:
Et je suis sure que le garde aussi aura une bonne histoire à raconter !!! Quelle réputation vont avoir les francais(es). :mdre:

(@Nath: ils ne peuvent probablement pas te forcer à te déshabiller mais ce qui est sure c'est qu'ils peuvent t'empêcher de rentrer, à toi de voir ce que tu préfères. Après si ca t'arrivait, tu peux toujours demander à passer aux toilettes pour te déshhabiller.)

Les photos sont bien jolies (malgré le manque de soleil) et j'aime beaucoup l'occulus.

++

Répondre

Revenir à « Carnets de voyage aux USA »