Floconneries bryciennes et beautés d’hiver vegassien

Vous revenez des USA ou vous y êtes encore ? Vous voulez faire partager votre trip et vos impressions aux internautes ? Venez nous faire découvrir votre voyage !
Règles du forum
Merci de lire ces quelques conseils pour l'écriture de votre carnet de voyage.

Vous recherchez des carnets de voyage sur une région en particulier ? Quelques liens rapides :


Avatar du membre
Rana
Jeune cerf à l'affût
Jeune cerf à l'affût
Messages : 680
Enregistré le : 01 mai 2018, 09:34

Re: Floconneries bryciennes et beautés d’hiver vegassien

Message par Rana »

:coucou:

Bryce sous la neige que c'est beau!! :love:
2011 Boucle LA-LA
2016 New York - Washington, D.C.
2018 Miami
2019 Boucle Denver-Denver

Avatar du membre
Madikéra
Chien de prairie de Grand Teton NP
Chien de prairie de Grand Teton NP
Messages : 220
Enregistré le : 31 mars 2011, 05:04
Site Internet : https://madikeravoyages.fr/

Re: Floconneries bryciennes et beautés d’hiver vegassien

Message par Madikéra »

Pour être beau, c'est beau :hihi:

Image
Pour un tour entre nos voyages et notre Martinique, c'est par là : https://madikeravoyages.fr

Bryce/Las Vegas, Décembre 2019
New York, Décembre 2018
Jordanie, Juillet 2018


soenna33
Bel écureuil de Banff NP
Bel écureuil de Banff NP
Messages : 79
Enregistré le : 02 mars 2019, 07:59
Localisation : Langres, Haute-Marne

Re: Floconneries bryciennes et beautés d’hiver vegassien

Message par soenna33 »

Bryce c'est beau, mais sous la neige c'est juste waouuuuu😍😍😍
Je m'installe pour la suite😉

Avatar du membre
Madikéra
Chien de prairie de Grand Teton NP
Chien de prairie de Grand Teton NP
Messages : 220
Enregistré le : 31 mars 2011, 05:04
Site Internet : https://madikeravoyages.fr/

Re: Floconneries bryciennes et beautés d’hiver vegassien

Message par Madikéra »

AA pour Miami, AA pour Las Vegas, c'est Bien-Bien...
24 décembre 2020

Image

Et c’est parti pour un matin départ en voyage, conclusion de la phase de prépa…

Deux WE avant un voyage, je checke et boucle les trousses, en particulier la médicamenteuse car il est certains produits nécessitant commande. Pour un voyage d’hiver, c’est aussi le moment d’ouverture des housses sous vide, du rinçage aération des vêtements spécifiques.

La veille ou le matin du voyage, selon l’heure de départ, les sélectionnés vont rejoindre gros sac ou valisette. Gros sac car depuis des années, nous les préférons aux valises.

Il est 10 heures, c’est bouclé. Un déjeuner "esprit Noël" est prévu et tout à coup Patatras… Depuis qqs semaines, il y a des grèves dans les transports en commun en Martinique. Le 23, la circulation a été bloquée du côté de l’aéroport et les gens ont parfois mis plusieurs heures pour s’y rendre. Nous sommes le 24, ils ne vont pas…

Et si !!! Un peu avant 11 heures, la nouvelle tombe : des centres commerciaux sont à nouveau bloqués, il y a du mouvement vers l’aéroport… Du coup réaction, adaptation… et bye-bye le déjeuner…

Finalement cela roule supra bien et nous battons presque un record de temps entre la maison et l’aéroport. Le déjeuner se fera à la cafet car depuis qqs années, il n’y a plus de resto sur le site. Consolation, il y a de l’omble chevalier au menu, donc tout de même un plat non habituel au quotidien.

Le décollage est prévu à 16h40 mais se fera à 16 heures tant on est peu nombreux et tant l’embarquement s’est passé vite. Avant, il y a eu l’enregistrement, le paiement des 30 dollars de supplément bagage car si le sac est compris dans le vol interne, il ne l’est pas pour le vol international, la mauvaise réponse, savoir Non, à la question "Faut-il récupérer le sac à Miami et le redéposer ensuite" et l’achat du livre compagnon de vol. J’ai choisi, comme d’hab dans ces circonstances de la lecture facile que j’aime bien, ce sera "Minute Papillon" d’Aurélie Valognes.

Et nous dropons, dropons, dropons dans un Embrayer sans écran et aux grignoteries plutôt lights.

Image

Miami, nous voilà avec 1 heure d’avance. Il est 19 heures tout pile au lieu de 40, quand nous débarquons car il a fallu attendre qu’une place nous soit trouvée. Un petit coup de tram, des kilomètres de couloirs… En cette soirée aéroportuaire, je marcherai plus de 3 kilomètres.

Cela sent fort la pizza…

Direction l’immigration et là surprise et découverte, une immense salle contenant des centaines de bornes est devenue le premier contact douanier. La borne est multilingue et demande qu’on lui présente le passeport, deux doigts, son visage à pixeliser et elle vous offre une fiche à remettre à un humain-douanier. En ce 24 décembre, il y a peu de monde dans la file cela devrait aller vite, même si, ils ne sont que deux… Mais, le poinçonneur fichesque peut aussi vous poser des questions avant de vous autoriser à aller plus loin voir si les lilas sont beaux. Et, un s’en va journée terminée pendant que l’autre a décidé d’interroger une mamy alors que toute sa famille est déjà passée. En fait, c’est une babouchka qui ne parle que… russe et lui bien sûr… Cela dure un moment, il interpelle deux collègues passant, il téléphone pendant un bon moment, et finalement demande si qq’un parle russe dans la file. Le couple devant moi s’en va traduire et mon tour arrive. Pour moi ce sera en français car le monsieur est originaire de l’île des terres Montagneuses…

Direction, la salle des bagages car bien sûr il faut aller checker son bagage avant d’aller plus loin. Merci pour la justesse de l’info à l’embarquement !!!

En moins d’une heure, j’ai tout fait et l’odeur de pizza continue à me happer, donc… D’abord, un ATM car je suis partie avec 15 dollars en coupure de 1.

Image

Avant 9 heures, me voilà à nouveau en phase d’embarquement, dans un avion tout plein. Il y a beaucoup d’enfants sur ce vol, en particulier asiates. C’est loin d’être Noël pour la majorité de la planète car seul une trentaine de pourcent des humains commémore un bébé particulier en ce jour.

Aucun écran mais un porte téléphone portable et la possibilité d’utiliser l’appli American Airlines (à charger avant) pour regarder des films gratuits… Plus d’écran à réparer pour les personnels de bord… Les mêmes grignoteries et boissons que dans le vol précédent sont offertes. Il y a aussi des options payantes. Vole, file, vole… Et à 23h30, nous atterrissons le 24 décembre à Vegas, au lieu du 25 car nous avons 40 minutes d’avance.

C’est Welcome par des Sous-Sous machines dès l’arrivée au cas où les doigts démangeraient… Tram, salle des bagages, taxi à 20 dollars… Le motel choisi propose un service de navette uniquement jusqu’à 23 heures. Réception, plastique-clé, plongeon in the bed…

Image

Détails, compléments infos, multiples images ou pixelisations... vous attendent par là:
https://madikeravoyages.fr/NY1/crbst_11.html
Pour un tour entre nos voyages et notre Martinique, c'est par là : https://madikeravoyages.fr

Bryce/Las Vegas, Décembre 2019
New York, Décembre 2018
Jordanie, Juillet 2018

Avatar du membre
Madikéra
Chien de prairie de Grand Teton NP
Chien de prairie de Grand Teton NP
Messages : 220
Enregistré le : 31 mars 2011, 05:04
Site Internet : https://madikeravoyages.fr/

Re: Floconneries bryciennes et beautés d’hiver vegassien

Message par Madikéra »

Elvis, est-ce que tu teases en Strip international ???
Mercredi 25 décembre 19, matin

Image

L’idéal avant une journée de marche, c’est d’avoir bien dormi et de prendre un petit déjeuner base de forme musculaire. La nuit fut top, même si courte car le réveil s’est activé vers 7h30 à et le petit déjeuner continental, cependant suffisant pour moi. Il m’a donné l’occasion de bavarder avec un voisin de table semblant bien malheureux en ce jour de Noël. C’est un artiste peintre venu de Miami pour tenter de persuader son grand fils presque quadra de quitter Vegas car il y vit plus d’ennuis qu’autre chose. Il me dit que cela fait 2 jours qu’il tente, que les billets d’avion sont pour ce soir et qu’il ignore s’il y parviendra. Je leur espère à tous les deux. Cette ville de la brillance à gogo et aussi celle de la souffrance parfois destructrice…

En route pour une journée semi-marathon avec un seul impératif être vers 17 heures devant le théâtre V pour aller au concert… Il est 10 heures, j’ai donc 7 heures devant moi… Il fait plutôt beau même si qqs nuages assombrissent les cieux. La température est passée de 5° au réveil à 10, la marche devrait être agréable car sans grands frimas. Les randoneuses sont chaussées, les vêtements oignonnés, en route... enfin en trottoirs…

Première étape, THE panneau, celui qui fut réalisé par Betty Willis et symbolise la ville depuis 1959. A l’époque le flux principal de visiteurs arrivait par la highway venant de LA. Cette publicitaire eut l’idée de leur dire Welcome ou Come back soon en utilisant des codes connus de tous et en créant l’image de la ville. Codes connus de tous avec la forme losange, s’inspirant du panneau Good Year de l’époque, ou l’étoile disneyante, ou 7 dollars d’argent pour souhaiter bonne chance et des couleurs pepsantes et flashantes pour diffuser joie et énergie. 60 ans qu’il remplit son office en étant probablement l’objet le plus photographié des environs. Pour montrer que nous changeons au fil des ans, il y a 25 ans, nous ne l’avions même pas pixelisé une fois et aujourd’hui ce sera une cinquantaine d’images sous tous les angles !!!

Il y a peu de monde dans les rues mais déjà une petite foule au niveau du panneau où un animateur régule l’accès à la zone THE photo…

Maintenant que je suis entrée en ville, par la classique zone motorisée de toutes les villes américaines, même si réduite à une seule enseigne Harley, il me reste à remonter le Strip, en allant d’Inde à Paris…

A Las Vegas, il y a 11 des 20 plus grands hôtels du monde, un d’entre eux est le Mandalay. J‘ai beaucoup apprécié son style plutôt fait d’élégance que de bling-doritude. L’avantage à déambuler dans cette ville, pour les personnes comme moi, c’est qu’il y des commodités accessibles partout et toujours propres et cette du mandalay sont joliettes. L'hôtel permet aussi d'accéder à une fontaine d'eau plate ou pétillante gratuite ce qui n'est pas rien dans une ville où la petite bouteille d'eau peut valoir 5 dollars.

Image

Après l’Inde, me voilà en Egypte enfin dans une Egypte imaginaire car sphinx et pyramide ont été déplacés à Louxor !!! L’intérieur de la pyramide est aussi en tonalités aztèques et en ledisation maximale. Je suis surprise, limite agressée, par les lumières de la partie casino, bar. C'est flash, flashy, en voilà plein les yeux... Où sont les presque jolies machines à sous d'antan... Je vais détester cette agression visuelle, tout au long de la journée et parfois être obligée de la subir en devant traverser ces zones. L'avantage c'est que cela me fait tellement fuir que je n'aurai, même pas une seconde, envie d'y succomber...

Image

Diverses expos sont proposées, dont celle sur les objets récupérés sur l’épave du Titanic. J’ai hésité à acheter un billet d’avance en me disant que je suivrai l’envie du moment et l’envie est à la curiosité car intriguée, depuis toujours, par le destin funeste de ce titan. Parmi les objets remontés ces dernières années, au cours des diverses expéditions, il y a toutes sortes de petits objets: boite à bijoux, brosse, archet de violon, sacs… et d’autres plus massifs comme un morceau de la coque. Il y a quelque chose d’éminemment émouvant à voir de fragiles tasses à thé ou un nécessaire à couture ayant survécu à 100 ans de profondeur. Je suis stupéfiée par tout un meuble rempli de plats à gratin intacts. Les reconstitutions de pièces aident à se projeter dans la réalité. Ces dernières années le vrai a, parfois, été parasité par les représentations cinématographiques. Les cabines étaient grandes pour l’époque, mais loin de correspondre à celles vues au cours des pérégrinations de Rose et Jack, idem pour l’escalier bien plus petit. Chaque visiteur se voit attribué une carte d’embarquement de la White Star Line et peut ainsi savoir si le passager a survécu… Malheureusement, Daniel Danielsen Gronnestad, norvégien péri dans la nuit du 10 avril 1912. Ils avaient l'habitude avec son frère Bertil de faire régulièrement la traversée pour rendre visite à leur famille toujours au pays car eux viviant aux States depuis 1 900. Bertil eut une prémonition et refusa de monter sur le navire...

Il est interdit de photographier l’expo et des caméras surveillent de partout. Est-ce que voir ces 250 objets remontés ces dernières années, au milieu de reconstitutions diverses de parties du navire, de films, de photos, d’histoires de vie vaut 38 dollars, je m’interroge encore ?

Prochaine étape, un saut dans le temps de quelques siècles et c’est gentes Dames et beaux Sires allons guerroyer en temps médiévaux.

Détails, compléments infos, images... sont par là:
https://madikeravoyages.fr/NY1/crbst_13.html

Madikéra

Image
Pour un tour entre nos voyages et notre Martinique, c'est par là : https://madikeravoyages.fr

Bryce/Las Vegas, Décembre 2019
New York, Décembre 2018
Jordanie, Juillet 2018

Avatar du membre
Madikéra
Chien de prairie de Grand Teton NP
Chien de prairie de Grand Teton NP
Messages : 220
Enregistré le : 31 mars 2011, 05:04
Site Internet : https://madikeravoyages.fr/

Re: Floconneries bryciennes et beautés d’hiver vegassien

Message par Madikéra »

La première journée de voyage avancette plus lentement qu'espéré car bcp de travail en ce début d'année et des activités à suivre en Martinique, donc peu de temps pour carneter...

Suite (mais pas encore fin) de Elvis, est-ce que tu teases en Strip international ???

Image

...Prochaine étape, un saut dans le temps de quelques siècles et c’est Gentes dames et beaux Sires allons guerroyer en temps médiévaux.

Image

Ces dernières années, il y a une volonté collective à sortir du côté Vices pour aller vers un côté Chic and Shops. Les nouveaux hôtels ont abandonné le côté "parc d’attraction" pour aller vers une base brillance dorée. Les centres commerciaux se sont agrandis et multipliés, multipliés, multipliés… Des passerelles permettant de passer d’un hôtel à l’autre, parfois sans sortir, sont apparues. Il s’agit avec ces passages piétons surélevés de permettre une circulation piétonnière en continu en et ainsi d’éviter les engorgements en bord de route, en particulier entre le Tropicana et le Bellagio. Le Strip est-il encore le Strip ? Certes, c’est toujours une méga artère routière bordée d’hôtels et de commerces mais devenue hypra organisée, bien lissée. De plus, la ligne du monorail vient casser les perspectives comme devant le Luxor. Donc, ma réponse à a question est à tendance non..

Question artère, il en est une autre de particulière, c’est celle du ciel. L’aéroport est dans le top 30 des mondiaux et du coup, il y a quasi tout le temps un volant dans le ciel : avion ou hélico. Cela tournicote, atterrit, décolle et volette tout au long du jour et une bonne partie de la nuit.

Tiens un magasin de magnets… Celles et ceux me suivant savent que ce sont nos souvenirs de base. Du coup, je vais régler immédiatement cette question… Bon, ben finalement non. Je veux bien dépenser qqs dollars pour une petite inutilité frigo-décorative mais il faut qu’un minimum d’envie naisse. Là, ce sont des centaines de mêmes pièces de type toc-toc-retoc et même en me forçant rien ne m’inspire. On verra plus tard…

Cela sent fort la nourriture et du coup mon estomac réclame un petit quelque chose. Un food court… Ce sera un petit bretzel et un Coca (8,5 dollars). Il y avait l’option buffet à 22 dollars HT pouvant être intéressante pour les gros mangeurs...

Ma remontée continue et me voilà au NYNY avec un bel exemple d’architecture dite canard ou novelty, soit gadget. Cette forme d’architecture représente des objets, des monuments, des sites et Las Vegas en présente divers exemples. Là, il s’agit de créer une synthèse de ce qui fait une ville vue au travers d’yeux prismés lieux emblématiques touristiquement parlant. Donc, sont agglomérés, en taille réduite, l’Empire, la Chrysler, le pont de Brooklyn… et un site que je n’ai pas vu dans la Big Pomme, le Soldiers' and Sailors' monument, coupole hommage aux soldats morts pendant la guerre de Sécession. C’est très représentatif de l’époque myckéïsante de la ville. Je préfère ce style kitschissime aux grands blocs dorés ou colorés édifiés ces dernières années. Cela me semble plus collé à ma perception canardisante de Vegas ! Tout de même, elle a une drôle de tête madame mère Bartoldi, en même temps les architectes s’inspirent sans reproduire…

Image

Le luxe s’est invité de plus en plus ces dernières années et les centres commerciaux tentent d’attirer qui par un méga lustre en cristal rose, qui par des espaces statufiés, qui par des boutiques de haute couture… La plupart du temps il ne semble pas y avoir grand monde aux achats. Une des choses qui m’étonne de plus en plus ces dernières années, c’est l’importance que prennent les achats chez certains voyageurs avec parfois des journées entières qui leur sont consacrées. Je n’arrive pas à comprendre cette compulsion et encore moins quand il s’agit d’y sacrifier de précieuses minutes de voyage. Chacune, chacun ses priorités voyagesques...

Et si je complétais mon déjeuner par un gâteau au Eataly ? Ouh la la, la file d’attente m’en éloigne… Le monde, la foule, le bruit, j’arrive à saturation… Mais il est un peu moins de 15 heures et j’ai encore 3 heures d’occupation à trouver avant d'aller au concert.

Les décos de Noël du Bellagio sont réputées, donc ce sera mon prochain stop. Avant j’admire le superbe plafond floral aux 2 000 pièces réalisées par Dale Chihuly. Au final, cette œuvre sera la plus jolie vue en ce voyage. Les décos me plaisent beaucoup, l’immense foule nettement moins. C’est un point d'intérêt que j’aurai mieux fait de venir voir au matin car là c’est très complexe de circuler tant il y a de monde en ce jour de Noël.

Image

Et les casinos, me direz-vous ? Je les fuis, fuis, fuis au possible. En effet, fumer y est autorisé et le contact avec la fumée m’étant risqué… Depuis leur apparition, ils sont toujours créé sous le principe NoNo No Sun, No Time. Pour oublier et jouer à l’infini, on doit y perdre la notion du temps donc pas de lumière extérieure et aucune horloge. Par contre, les sièges visent le top confort afin d’éviter que votre dos vous rappelle que cela fait 3 heures que vous espérez un bon gain. Le gros changement, en 25 ans, c’est la nature des machines. Elles sont devenues pulsantes de lumières vives, fortement colorées car à leds. J’ai franchement du mal à supporter tant cela m’agresse les yeux. L’avantage, c’est que je ne dépenserai pas un seul dollar dans ces boîtes à Mirage de changement de vie.

Image

Compléments images, infos, détails... par là:
https://madikeravoyages.fr/NY1/crbst_13.html
Pour un tour entre nos voyages et notre Martinique, c'est par là : https://madikeravoyages.fr

Bryce/Las Vegas, Décembre 2019
New York, Décembre 2018
Jordanie, Juillet 2018

Avatar du membre
Madikéra
Chien de prairie de Grand Teton NP
Chien de prairie de Grand Teton NP
Messages : 220
Enregistré le : 31 mars 2011, 05:04
Site Internet : https://madikeravoyages.fr/

Re: Floconneries bryciennes et beautés d’hiver vegassien

Message par Madikéra »

Suite et fin de la journée du 25 décembre 2019
Elvis, est-ce que tu teases en Strip international ???

Image

Un petit tour à Paris, cela vous dit… Ce qui m’interpelle le plus dans la sélection faite pour en définir la quintessence, c’est la présence du globe aërostatique de 1783, réalisé par les frères Montgolfier. Je ne suis pas certaine que beaucoup de gens en fasse un objet emblématique de la ville…

16 heures, j’entre au Miracle Mile shops où se situe le V Theater. Je dois y être vers 17h30 pour échanger mon voucher et entrer dans la salle. Je m’insurge de tant de centres commerciaux, magasins mais en même temps je me fais une petite joie de passer chez Sephora en espérant faire un plein de produits Bare Minerals, juste de l’ambivalente complexité humaine. Je suis cliente de cette marque depuis les années 90, ce sont des produits à base de minéraux sans additif pour la plupart. Et comme ces dernières années, je ne trouverai pas grand-chose. Il est possible de commander mais je regrette l’époque des boutiques de la marque où il y avait plus de 100 teintes de poudre à yeux qu’on pouvait voir, tester… Comme à NYC, l’an dernier je repars avec un veil.

Je suis fatiguée, cherche une chaise et n’en trouve guère. Je me fais alpaguer par une jeune femme me proposant de tester une extraordinaire crème venant de France permettant de retrouver ses 20 ans, celle que les stars utilisent, comme Céliiiine… Bref, un siège et blablabli, blablabli… Incroyable, c’est vendu presque 200 dollars le pot mais comme c’est Noël pour ce prix vous repartez avec une valisette… Je me suis reposée une quinzaine de minutes, file aux commodités éliminer le surplus de crème et… j’ai soif… En face du théâtre il y a un bar, le Blondies. Ahhh Blondie, Debbie Harry…

Comme je suis seule, je me retrouve à trôner au bar, à papoter avec le barman et les serveuses (il n’y a pas trop de monde à cette heure) et à avoir la tête envahie par les images des multiples télés. La bière est fraîche, plutôt goûteuse mais pas donnée à 10 dollars la 33.

Ticket en main, attente avant d’entrer dans la salle (dans un petit espace avec bar où j’aurai pu boire également) et installation dans une petite salle d’environ 200 places. C’est un des rares spectacles encore consacré à Elvis et l’horaire, la taille de la salle, le côté cheap de l’installation… font bien comprendre oh combien il est tombé en désuétude dans cette ville. Les mariages Elvis ne sont plus du tout les plus demandés ces dernières années et je suis sûre que bien des personnes passant par la ville ne le connaisse pas.

Enfant, jeune, c’était un de mes deux grands rêves : aller le voir en concert et ce rêve s’est brisé le 16 août 1977. Je me souviens que j’étais en vacances en Espagne, je côtoyais des membres d’un fan club et ils sont partis direct à Memphis. J’ai mis presque 30 ans à pouvoir aller sur sa tombe. Je suis fan quasi inconditionnelle appréciant tout ce qui a été fait en 20 ans de carrière y compris certaines sublimes daubes filmées !!! Mon second rêve, dès que j’ai travaillé, je l’ai réalisé, il s’agissait d’aller au moins une fois dans ma vie au Brésil.

Alors ce concert, j’en suis sortie très très mitigée. J’ai payé 60 euros pour un show d’1 heure et 5 minutes, divisé en 3 parties Elvis jeune, intermédiaire multi chanteurs par Marc Tiano et Elvis à Vegas. Travis Allen, l’artiste Elvis, chante dans son style avec une voix rappelant celle du King à 70/75%, donc assez proche pour passer. Cependant j’ai détesté, mais alors détesté le sur-jeu, les mimiques accentuées, la mise en scène des concerts de Vegas reproduite mais en étant exagérée car sur une micro-scène et en acting donc pas du tout naturel. Donc, j’ai du mal à recommander car j’ai trouvé qu’on égratignait trop. Maintenant, certaines ou certains pourront trouver intéressant ce résumé de carrière où toute la période des années 60 est absente.



Un tour dans la galerie, un passage dans un autre gift shop, une autre déception magnétique et l’achat d’un sac à courses LV d’une discrétion absolue, mais à 4,95 dollars, je ne peux en attendre trop ! Et les fontaines du Bellagio, elles chantent quoi ??? Elles Rondine al Nido par Pavarotti. C’est un doux rythme de chanson romantique napolitaine écrite par Vincenzo de Crescenzo. Sympa pour conclure la journée. Il est quasi 20 heures et il est temps d’entamer les deux kilomètres me séparant de mon lit du jour…

Je tente d’aller pixeliser les gourmands Jaune, Rouge, Vert… devant leur panneau Welcome mais le monde me fait renoncer. Une petite faim, un food court sur la route et ce sera des pâtes à la sauce tomate qui seront vite oubliées tant elles étaient quelconques et un Sprite que j’ai été incapable de boire tant les glaçons sentait la javel ou je ne sais quoi, et j’en avais demandé le moins possible (11 dollars).

Un stop chez Wallgreens me permet de faire le plein d’Aveeno. C’est une marque dont je raffole et qu’on ne trouve pas en Martinique et malheureusement pas toujours facile de se faire livrer dans notre petit coin du monde. J’ajoute de l’eau et qqs grignoteries. Crevée, crevée, crevée je suis et du coup, j’en oublie le stop au Coca-Cola store et quand on connaît mon attachement au Coca dit classic donc vrai (ou presque car la formule a légèrement changé depuis l’origine), c’est preuve que je marche en automatique sans neurone allumé. En même temps, le classic on le trouve partout et toutes mes tentatives au fil des années par dizaine de tester d’autres parfums ont abouti à des déceptions (cherry, vanilla, lemon, orange…).

Le soir dès qu’on s’éloigne un peu du Strip et de ses paillettes, on voit de plus en plus les lucioles éteintes par la vie et se trouvant en errante désespérance… Derrière le clinquant il y a les souffrances, il y a les claques brutales après le fol espoir de vie transformée, il y a la réalité derrière le rideau du théâtre…

Un peu de télé avant de dormir. Les chaînes de news sont en mode destitution ou pas du matin au soir et du soir au matin… En ce 14 février 2020 d’écriture, nous savons que c’est ou pas, même si nous le pressentions déjà en ce 25 décembre 2019.

Ma chaîne de distraction préférée aux EU/Canada, c’est HGTV. Alors qu’est-ce qui est démoli, reconstruit, embelli (pas toujours à mon goût) en ce moment. Je découvre de nouveaux prestataires jamais vu auparavant… En même temps, je me demande si j’ai bien fait de passer toute la journée à LV, vu mon court temps de voyage. J'aurai peu-être pu partir en début d'après-midi, aller à Red RockCanyon et faire un peu de route, comme jusqu'à Mesquite ???

Le réveil est mis à 6h30 car demain sera une longue journée de route…

Image

Détails, infos, images, petits films... sont visibles par là:
https://madikeravoyages.fr/NY1/crbst_13.html
Pour un tour entre nos voyages et notre Martinique, c'est par là : https://madikeravoyages.fr

Bryce/Las Vegas, Décembre 2019
New York, Décembre 2018
Jordanie, Juillet 2018

georgia
Bison fougueux
Bison fougueux
Messages : 3763
Enregistré le : 14 oct. 2014, 17:31

Re: Floconneries bryciennes et beautés d’hiver vegassien

Message par georgia »

Ticket en main, attente avant d’entrer dans la salle (dans un petit espace avec bar où j’aurai pu boire également) et installation dans une petite salle d’environ 200 places. C’est un des rares spectacles encore consacré à Elvis et l’horaire, la taille de la salle, le côté cheap de l’installation… font bien comprendre oh combien il est tombé en désuétude dans cette ville. Les mariages Elvis ne sont plus du tout les plus demandés ces dernières années et je suis sûre que bien des personnes passant par la ville ne le connaisse pas.

Enfant, jeune, c’était un de mes deux grands rêves : aller le voir en concert et ce rêve s’est brisé le 16 août 1977. Je me souviens que j’étais en vacances en Espagne, je côtoyais des membres d’un fan club et ils sont partis direct à Memphis. J’ai mis presque 30 ans à pouvoir aller sur sa tombe. Je suis fan quasi inconditionnelle appréciant tout ce qui a été fait en 20 ans de carrière y compris certaines sublimes daubes filmées !!! Mon second rêve, dès que j’ai travaillé, je l’ai réalisé, il s’agissait d’aller au moins une fois dans ma vie au Brésil.
j’arrive sur le carnet et le style me plait, rapide et fluide ! :super:

Puis-je te poser la question si tu as été à Acapulco ou pas vu ton amour d'Elvis ?

Pour le Louxor j'ai pas compris les pyramides aztèques non plus une fois à l’intérieur :clin:

vivement la site car Bryce est nice sous la neige :love:
L'instant est béni. Tout le reste est souvenir.

Wanda :coucou:

Carnets de voyage :
Tahiti 2013
Mexique 2014
Ouest américain 2015
Japon 2016
Nouvelle-Angleterre et Canada 2017
NYC Mars 2018

Répondre

Retourner vers « Carnets de voyage aux USA »