Ceux qui n'auraient jamais imaginé aller en Floride...

Vous revenez des USA ou vous y êtes encore ? Vous voulez faire partager votre trip et vos impressions aux internautes ? Venez nous faire découvrir votre voyage !
Règles du forum
Merci de lire ces quelques conseils pour l'écriture de votre carnet de voyage.

Vous recherchez des carnets de voyage sur une région en particulier ? Quelques liens rapides :
Avatar de l’utilisateur
Roxinette
Ours trop mimi
Ours trop mimi
Messages : 2540
Inscription : 28 juil. 2015, 22:43
Localisation : Marseille

Re: Ceux qui n'auraient jamais imaginé aller en Floride...

Message par Roxinette » 18 mai 2019, 11:19

Belle journée nature 😁


Avatar de l’utilisateur
seb02
Jolie biche de Capitol Reef NP
Jolie biche de Capitol Reef NP
Messages : 393
Inscription : 28 févr. 2016, 18:17

Re: Ceux qui n'auraient jamais imaginé aller en Floride...

Message par seb02 » 18 mai 2019, 11:49

Belle journée :)
Une fois de plus, le même choix d’hôtel que nous :)

georgia
Ours trop mimi
Ours trop mimi
Messages : 2818
Inscription : 14 oct. 2014, 17:31

Re: Ceux qui n'auraient jamais imaginé aller en Floride...

Message par georgia » 18 mai 2019, 18:51

chouette journée en tout cas :love: j'adore les photos et je note pour Buffalo Tiger, la "reserve" sera le plus :super:

alors comment dire que franchement "tu es prends pour une idiote??" cette fille à la réception qui te dit en gros que tu sais pas faire marché une porte plusieurs fois pffff

bravo pour le calme extérieur en tout cas :help:
L'instant est béni. Tout le reste est souvenir.

Wanda :coucou:

Carnets de voyage :
Tahiti 2013
Mexique 2014
Ouest américain 2015
Japon 2016
Nouvelle-Angleterre et Canada 2017

pommecameo
Bel écureuil de Banff NP
Bel écureuil de Banff NP
Messages : 89
Inscription : 30 janv. 2017, 13:45

Re: Ceux qui n'auraient jamais imaginé aller en Floride...

Message par pommecameo » 31 mai 2019, 11:36

Image

Dimanche 7 avril : Jour 4 - De Florida City à Key West


Le programme dans le roadbook :

Image

Image

La vraie histoire : Ceux qui voulaient manger de la pizza
Aujourd’hui le programme est la route vers Key West, avec des arrêts le long de la route, dans l’objectif d’être sur Mallory Square pour le coucher du soleil.
Nous avons bien dormi, curieusement (pour rappel, nous étions à 3 dans un lit :mdr: ), et nous sommes à l’heure au petit-déjeuner.
Le ciel est un peu gris. :non: Le temps à intérêt de se dégager. Moi je veux voir de l'eau turquoise ! Et un coucher de soleil !!!

Le petit-déjeuner est correct, il y a une machine à gaufres, mais Denis, le spécialiste, estime que la pâte n’est pas de bonne qualité. :pprr:

Quand nous retournons à notre chambre, notre serrure clignote rouge… et ne s’ouvre pas ! :non:
Je vais à l’accueil, j’explique mon cas et la dame (une fraîche de ce matin) me dit que ma clé marche… On me reprend pour une andouille... :grrrr:
Je râle comme il se doit, mais rien à faire. Je retourne donc à la chambre et comme il fallait s’y attendre, sésame ne s’ouvre pas. :diable:
Je retourne à l’accueil, prête à sauter à la gorge de l’hôtesse, qui, faute d’intendant, finit par venir avec moi à contrecœur. :siffler:
Chemin faisant, je lui raconte nos malheurs de la veille et elle me redit la réponse entendue la veille : « seule la manager peut décider ». Je lui réponds « But the manager is nowhere to be seen”, ce à quoi elle répond par un silence éloquent.

Arrivées à la chambre, elle ne peut que se rendre compte que la porte ne s’ouvre pas… :diable:
Elle va réveiller l’intendant « on duty » pendant que nous attendons devant notre porte.
Celui-ci arrive (plutôt rapidement) et ouvre la porte avec son pass. :content:

Nous nous préparons (avec tout ça, nous ne sommes pas en avance) et quand je vais rendre la clé, l’hôtesse me dit qu’elle a parlé à la manager qui a décidé de recréditer ma carte de 10$, si je suis OK…
Bien sûr que je suis d’accord !!! :fete:

Nous partons vers les Keys.
Le ciel a eu le temps de se dégager un peu et il fait déjà 82°F (28°C). Chouette !

Nous arrivons un peu avant 10h au John Pennekamp State Park, où il y a un programme Junior ranger ! :content:
Arrivés au visitor center, petit et occupé par un immense aquarium, c’est l’heure du nourrissage des poissons.
Une mamie Volunteer nous remet une pochette Junior Ranger, avec le questionnaire, le serment et … le badge : pas besoin de revenir !

Image
Image

Image
C'est sympa cette représentation de la mangrove


Nous partons faire 2 petits trails, l’un plus botanique, avec des plantes bien étiquetées :love: et plein de petits lézards, et le second très court, dans la mangrove, qui se termine dans un vieux verger de Citrus, où nous attendent un cardinal rouge, deux ibis et un iguane :clap: .

Image
Image
Ca a quelque chose d'effrayant toutes ces racines/rejets/on ne sait pas trop ce que c'est à ce stade... :hein:
Image
L'ancien verger de citrus (qui devait être sacrément extensif !) :lol:

Image
Image
Image
C'est la meilleure photo que j'ai pu prendre : c'est que c'est vif, ces bestioles ! :mdre:

Nous repassons par la plage, puis par le visitor center car il nous manque des réponses au livret (les bons élèves :lol: ). Nous cherchons une ranger qui nous renseigne, tamponne un passeport et nous donne un passe gratuit pour un prochain state park. Fort Zacchary, nous voilà ! :super:

Image
Image

Sur le parking, nous voyons une voiture avec une plaque Alaska (avec la plaque Hawai, c’est le graal de notre chasse aux plaques !). Le chauffeur a dû nous prendre pour des fous quand nous nous sommes mis à danser sur le parking ! :content:
Nous pique-niquons dans le parc, puis nous allons prendre le dessert à Blond Giraffe Key Pie factory.

Les tartes sont très chères mais délicieuses :love: (nature pour Denis, chocolat pour Alice et meringuée pour moi) et nous les mangeons sur place. Richard Cledermann poussé à fond couvre le bruit de la route archi-passante (et encore pas de poids-lourds le dimanche).

Image
Image

Le jardin est agréable et paisible.

Image
Image
Image
Depuis, Denis veut une plante corne de cerf à la maison ! Mais accroché à une poutre, ça le fait moins...

L’arrêt suivant est Robbie's : une partie du ponton est gratuite, les tarpons sont là également et c’est marrant de regarder les pélicans s’attaquer aux seaux de poissons.
Nous rencontrons des français d’Armentières qui partent aux pontons payants en passant par-dessus le fil, mais quand nous les suivons, on se fait arrêter par la matrone de service... Tant pis ! :snif:

​​
Image
Le ponton payant vu de loin

Image
Image
Ils sont prêts !


Image
Image
Les fameux tarpons

Comme nous n’avons pas envie d’avoir les mains qui puent :hihi: (référence au carnet de ???) et de nous faire attaquer par les pélicans, nous repartons, non sans s’arrêter chez le brocanteur sur le parking.

Image
Image

La route des Keys proprement dite commence et le ciel s’est complètement dégagé : la mer est bleu lagon, les boites à lettres funs sont là et les ponts s s’enchaînent :love: :love: . Il faut quand même ajouter à ce tableau une mauvaise odeur de vase qui vient de temps en temps polluer nos narines… :???:

Image
Image
Je n'ai pas pu prendre le manatee déguisé en hawaienne...

Vers 16h, nous sommes à Big Pine Key. Le refuge des deers est fermé le dimanche, mais j’avais lu qu’on en trouvait en allant sur No Name Key. Ce key a vraiment des allures de no man’s land après Irma, mais nous trouvons des deers sur le bord de la route.
Denis, qui jouait les blasés, est impressionné. C’est vraiment petit ! :clap:
Ceux là ont dû goûter à la nourriture humaine, car non seulement ils ne se sauvent pas, mais ils s’approchent et se laissent caresser. Alice est ravie ! :cool: Nous un peu moins, la faune sauvage doit rester sauvage... :(

Image
Image
Image
Image

Image



Dernière étape : Key West et la route vers l’hôtel, où nous arrivons vers 17h. Le ciel est parfaitement dégagé ! :super:
J’avais lu qu’il fallait réserver l’hôtel le plus tôt possible, alors j’avais fait plusieurs réservations d’une nuit sur Booking, avant même d’avoir finalisé les dates de nos vacances.

L’employé de l’hôtel n’est pas très bavard. A la fin du check-in, quand tous les documents sont signés, par acquis de conscience, je demande si je pourrais bien garder la même chambre pendant les 2 nuits de mon séjour.
L’employé me répond alors, sans émotion aucune, que je n’ai qu’une nuit car il ne me trouve pas dans son système pour la 2e nuit. Je n’aurais pas vérifié, j’aurais eu une sacrée surprise ! :grrrr:


Il ajoute que l’hôtel est complet et que je vais devoir aller ailleurs… Toujours sans aucune empathie. :shock:
Il n’est pas resté placide longtemps... :diable: Je lui montre la preuve de ma réservation et après avoir cherché dans son ordi, dans ses dossiers, appelé un collègue, il finit par admettre qu’ils avaient « messed up ». (Sans s'excuser, cela va de soit...)
Cela prend « un peu » de temps :( (et je devrai faire un check-out et un nouveau check-in le lendemain) mais tout s’arrange, et nous avons bien une chambre à 2 lits, que nous pourrons garder pour les 2 nuits. :fete:

Image
La chambre de la victoire :clap:

Image
La piscine centrale


Alice et moi profitons de la piscine, puis passé 18h, nous prenons le chemin de Mallory Square via Duval Street.
Je presse Denis et Alice tout le long du chemin pour avoir une place assise sur le parapet et nous arrivons pour les 3 dernières places ! :cool:

Image
La vilaine tâche à côté d'Alice (on préfère supposer que c'est de la glace) fait qu'on ne viendra pas nous coller de trop près...

A cette époque de l’année, le soleil se couche derrière une île, mais les artistes de rue et un chanteur cubain à côté de nous mettent de l’ambiance.

Image
Image

Je me mets en quête d’un cocktail (s'il y a bien un endroit où boire une margarita ou une piña colada, c'est maintenant) mais parmi toutes les cahutes de brochettes et slooshies, je ne trouve rien... :snif:

Les voiliers sortent du port pour aller derrière l’île, puis viennent d’autres "bateaux" plus attrape-touristes.
Image
Image

Deux jet skis friment devant le public captif que nous sommes. A chaque fois qu’ils s’éloignent, plusieurs dauphins sortent de l’eau, juste devant nous ! :love:
Du coup, c’est plutôt sympa.

Image
Les petits clapotis dans l'eau sont les dauphins (pas facile d'être réactive quand on ne sait pas quand ni où ils vont sortir)

Image
Alice n'est pas passionnée par le coucher de soleil...


Un pélican prend la pose devant nos photos :
Image

Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Désolée pour la débauche de photos de coucher de soleil... je n'ai pas su choisir :love:

Vers 19h45, nous repartons vers l’hôtel, dans l’idée de trouver une pizza à manger dans notre chambre.
Nous ne gouttons guère l’ambiance animée de Duval street car les gens sont déjà éméchés et braillards. :hein:

Image
Le bar préféré d'Hemingway (d'après internet, il ne me l'a pas dit :hihi: )

Nous ne trouvons pas de pizza sur le chemin du retour, mais à ce stade nous avons un plan B (l’italien à côté de l’hôtel) et même un plan C (le restaurant Camille's, à côté également, où nous avions aussi vu des pizzas sur la carte).
Chez l’italien, l’employé à l’entrée nous répond d’un air dédaigneux qu’ils ne font pas « à emporter » et encore moins de pizza :non: , et non, il n’a pas d’adresse à nous donner... :pprr: Sa collègue au bar nous envoie 2 blocs plus loin où nous trouvons un magasin, qui nous renvoie encore 2 blocs plus loin… où nous ne trouvons qu'un restaurant de fruits de mer, très chic et plein à craquer. :shock:

Nous trouvons porte close au plan C (un resto fermé à 18h n'a pas alerté les bons français que nous sommes) :shock: et nous finissons dans un Subway, fréquenté par un clochard insultant envers la vendeuse à l’accent slave qui effectivement ne comprenait rien !
Il est 21h30 passé, quand nous mangeons nos sandwichs dans notre chambre. :snif:

Plusieurs familles américaines armées de glacières font la fête au bord de la piscine et elles brailleront jusqu’à la fermeture de celle-ci, à minuit ! :???:

Nous sommes un peu mitigés pour cette première soirée à Key West : nous sentons que la ville a du potentiel mais nous n’aimons pas l’ambiance de fêtards.
Et puis, cette ville n’a pas de pizza ! :diable:

Malgré tout, nous avons passé une très bonne journée ! :siffler:

Image

Image
Pour des ch'timis, la mauvaise gaufre est un crime... :mdre:
La difficulté à trouver une pizza a occulté l'impossibilité de trouver un cocktail au moment où j'ai fait mon bilan... Il y a des priorités dans la vie !

DavidGP
Orignal original
Orignal original
Messages : 1665
Inscription : 16 oct. 2015, 18:35
Localisation : Lille

Re: Ceux qui n'auraient jamais imaginé aller en Floride...

Message par DavidGP » 31 mai 2019, 12:17

Salut !

Superbes, les Everglades ! Et belles photos d’animaux. Vous avez été gâtés ! Je note que Buffalo Tigers continue de satisfaire 100% des Roadtrippers ; c’est clairement une adresse à retenir.

PS : j’aile bien ta mise en Page !
PPS : je n’ai pas encore regardé Key West, mais ça ne saurait tarder.

:coucou:
L'Amérique comme si vous y étiez grâce à la magie de la vidéo !

Canada USA 2014 : Québec, Ontario, Nouveau-Brunswick, Nord-Est des USA (Acadia NP, Boston, New York, Ithaca). 30 épisodes de 5 à 24 minutes chacun. Durée totale : 6h51
USA 2016 : Colorado, Arizona, Nevada, Utah. 37 épisodes d'environ 20 minutes chacun. Durée totale : 12h30
Floride 2017 : 15 épisodes d'environ 20 minutes chacun. Durée totale : 5h13
USA 2018 : Californie, Oregon, Idaho, Wyoming, Utah, Nevada. En cours.
Séminaire en pays arverne : rencontre entre les membres de la communauté RoadTrippin en août 2017. Durée : 6mn
Séminaire œnotouristique : rencontre entre les membres de la communauté RoadTrippin en mars 2018. Durée : 16mn

DavidGP
Orignal original
Orignal original
Messages : 1665
Inscription : 16 oct. 2015, 18:35
Localisation : Lille

Re: Ceux qui n'auraient jamais imaginé aller en Floride...

Message par DavidGP » 31 mai 2019, 13:36

Voilà, c'est fait ! :super:

Key West, c'est une ambiance de fêtard, oui, mais alors nous avons sûrement eu de la chance car nous n'avons pas eu à en subir les désagréments. L'ambiance était résolument bon enfant - ça chantait, ça bougeait, mais ça n'était jamais glauque.

Merci pour la découverte de Pennekamp ! Nous nous étions levés trop tard pour aller y faire un tour.

De bien belles photos, comme d'hab. :clap:

:coucou:
L'Amérique comme si vous y étiez grâce à la magie de la vidéo !

Canada USA 2014 : Québec, Ontario, Nouveau-Brunswick, Nord-Est des USA (Acadia NP, Boston, New York, Ithaca). 30 épisodes de 5 à 24 minutes chacun. Durée totale : 6h51
USA 2016 : Colorado, Arizona, Nevada, Utah. 37 épisodes d'environ 20 minutes chacun. Durée totale : 12h30
Floride 2017 : 15 épisodes d'environ 20 minutes chacun. Durée totale : 5h13
USA 2018 : Californie, Oregon, Idaho, Wyoming, Utah, Nevada. En cours.
Séminaire en pays arverne : rencontre entre les membres de la communauté RoadTrippin en août 2017. Durée : 6mn
Séminaire œnotouristique : rencontre entre les membres de la communauté RoadTrippin en mars 2018. Durée : 16mn

Starla57
Vieux loup de Yellowstone NP
Vieux loup de Yellowstone NP
Messages : 898
Inscription : 03 sept. 2017, 14:19

Re: Ceux qui n'auraient jamais imaginé aller en Floride...

Message par Starla57 » 31 mai 2019, 14:07

Coucou Fiona,

Quelle belle journée bien remplie :)
J'ai noté pour la Key Lime Pie. Elles ont l'air délicieuses :bave:

On compte aussi s'arrêter à John Reef mais on va tenter le snorkeling en fonction du temps.

Décidément Key West :love: Quel coucher de soleil !
Le temps s'arrête ...

Par contre, les hôtels et vous c'est toute une histoire :lol:

:coucou:

nathie83
Bel écureuil de Banff NP
Bel écureuil de Banff NP
Messages : 84
Inscription : 03 févr. 2015, 23:27
Localisation : Var

Re: Ceux qui n'auraient jamais imaginé aller en Floride...

Message par nathie83 » 31 mai 2019, 14:22

Quel manque de bol avec les hôtels! :hein:
Alors que les Américains sont réputés pour leur amabilité, on ne peut pas dire que tu aies eu affaire à des personnes agréables ! :censored:
J’espère que j’aurais une expérience plus positive que toi dans J-19 pour nous! :fete: :content:
Nathalie
Carpe diem

Février 2015, Un rêve éveillé: la découverte de l'Ouest
Juin 2019 : un voyage pour les enfants...et les grands ! NY-Washington-Floride, en préparation

pommecameo
Bel écureuil de Banff NP
Bel écureuil de Banff NP
Messages : 89
Inscription : 30 janv. 2017, 13:45

Re: Ceux qui n'auraient jamais imaginé aller en Floride...

Message par pommecameo » 31 mai 2019, 14:31

Bonjour Sarah
Par contre, les hôtels et vous c'est toute une histoire :lol:
Et ce n'est pas fini... Mais ça finit toujours bien, nous n'avons jamais dormi sous les ponts ni dans la voiture :)

pommecameo
Bel écureuil de Banff NP
Bel écureuil de Banff NP
Messages : 89
Inscription : 30 janv. 2017, 13:45

Re: Ceux qui n'auraient jamais imaginé aller en Floride...

Message par pommecameo » 12 juin 2019, 20:03

Comme le temps file !
Voici la suite de nos aventures floridiennes...

8 avril : Key West

Image

Le programme dans le roadbook :
Pas de programme aujourd'hui... Enfin si quand même :lol: :

Se promener dans Key West pour voir le plus de belles maisons possible en commençant pas Souternmost et en finissant par Historic Harbour, visiter le Mel Fisher museum, le Shipwrecker museum et oldest house, faire une sieste, aller à Fort Zacchary et terminer devant le coucher de soleil à Mallory square.

La vraie histoire : Ceux qui avaient trop chaud

Nous sommes réveillés tôt et nous allons prendre le petit-déjeuner au bord de la piscine. C’est le seul point positif de celui-ci car il est minable tant en qualité, qu’en quantité :snif: .
Il fait beau et déjà chaud.

Image
Image
Le buffet plein de vide et surtout des corbeilles pleines de vaisselle ou de serviettes...

Avant de partir, je fais le check-out/check-in et pendant ce temps, Denis et Alice trouvent un flyer de pizzas avec « free delivery ». :super:
Nous partons vers 8h30 pour la plage d’abord, très agitée, puis southernmost point, où les gens prennent des photos en essayant d’éviter les vagues, car la marée est haute.
Il fait déjà très chaud.


Image
La mer est tellement haute qu'elle déborde

Image
Ce matin, il faut être rapide pour se prendre en photo :mdre:

Image
Image
Image
La photo de la victoire de votre humble narratrice

Image

Nous remontons très tranquillement Whitechappel road (en cherchant des chats polydactiles sans succès) : nous sommes charmés par les maisons coloniales tranquilles. :love:

Image
Image
Image
J'adore cette petite mamie qui lit son journal

Image
Ces phalaenopsis ne poussent pas naturellement dans les arbres... Je me demande ce que ça donnerait chez nous

Image
J'ai trouvé ces palmiers au feuillage gris/bleu très chouettes

Image
Easter is coming :clin:

Image
Un coq bien élevé

Image
Image
Image
Image
Image
La classe, une haie en Bougainvilliers

Image
4 tonalités sur une seule plante !

Image
Image
Image
Image
Image
Et encore une plaque Alaska ! Manque Hawai... :fete:

Image
Image
Image
Image
Image

Image
La maison d'Hemingway

Nous arrivons au fameux « Mile 0 », puis au Mel Fisher museum, chaudement recommandé par le Guide du Routard.

Image
Image
Image
Il y a comme un problème sur cette photo


Alice reçoit un questionnaire à remplir et nous restons plus d’1h30 dans ce musée vraiment passionnant (un chercheur de trésors qui finit par trouver le trésor d’un navire espagnol, voir l'histoire plus bas).


Image
Le Mel Fisher Martimime museum

Image
Image
Image
Le casque de conquistador avant et après travail de restauration


Image
Image

Il est plus de midi quand nous ressortons et nous allons manger au Wendy’s repéré la veille et réclamé par Alice. Nous ne sommes pas enchantés mais nous cédons à l’idée de manger dans un endroit climatisé.

Image

Ce ne sera clairement pas le repas du siècle et je dois même renvoyer en cuisine nos hamburgers servis froids. :grrrr:


Image
La maison Audubon


Image
Image
Image


Comme nous sommes à côté d’oldest house qui est ouverte (les horaires d’ouverture sont assez limités), nous y allons.
Il est 12h45 et nous en ressortirons plus d’une heure plus tard ! :langue: :langue:
La maison est petite mais la bénévole, Lonnie, bien qu’un peu dispersée, enchaine les anecdotes et nous en apprenons vraiment beaucoup sur Key West (elle donne envie d’aller au ship wreckers museum, mais nous allons manquer de temps).


Image
Image
Lonnie : notre guide

Image
Alice a trouvé un puzzle, dans la famille nous sommes jigsaw addicts

Image
Denis a consenti à la pose encouragée par 2 touristEs


En sortant, nous allons acheter une part de key lime pie que nous allons déguster à l’hôtel.

Image
Image
Image
Image


Denis fait la sieste et je vais écrire ces lignes sur un transat au bord de la piscine pendant qu’Alice se baigne. Je n’écrirais pas beaucoup, car je discute avec une famille de strasbourgeois. Le week-end est fini et nous retrouvons notre public de vacanciers européens.

Nous avons reçu un mail de l’hôtel du lendemain qui nous donne tous les codes d’accès. Il n’y aura visiblement pas d’accueil. Je réalise qu’ils n’ont jamais répondu à ma demande de lit d’appoint et je fais un mail. Pas 2 fois la blague du lit simple ! :non:

Vers 15h45, nous avons fait une croix sur Fort Zaccharie (il fait vraiment trop chaud pour aller attraper une insolation dans ce site sans ombre :chaud: ) et nous prenons le bus vers le « historic harbour ».
Le mot « historic » est un peu usurpé, mais nous y voyons des tarpons (attiré par une distribution de nourriture quotidienne).

Image
Image


Nous partons arpenter les rues au bord du port. Il fait 92°F (33°C) et c’est difficilement supportable. :chaud: :chaud:
Nous cherchons des chats et des iguanes mais nous ne voyons que des belles maisons :love: et des poules.


Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Celui-ci n'est pas polydactyle !

Nous tombons par hasard sur le cimetière (vu par Valérie ? Laurence ? L'intéressée se reconnaîtra !) et les iguanes sont là ! :clap:
Image
Image

Toutefois, nous n’y resterons pas longtemps vu la chaleur.
Image

Nous allons chercher de la fraîcheur dans les magasins de Duval Street, mais le tour est vite fait, tellement c’est cher tout en étant de qualité vraiment cheap.


Image
Image
Sur la photo du bas, Kim me fait signe car il ne veut pas que je le photographie sans payer. Mais ça fait du bien de tenir tête à un dictateur... :diable:

Image
Image
Image

Il est 18h et nous avons encore 30 minutes à tirer avant Mallory square.
C’est à la fois trop et pas assez. Trop quand il s'agit d'attendre en plein cagnard et pas assez pour aller boire un pot en terrasse. :plage:

Denis ne se sent pas très bien et la réédition du coucher de soleil en plein cagnard ne l’enchante pas. :chaud:
En plus, Alice n’a pas goûté et annonce qu’elle va mourir sur place si on ne la nourrit pas.
Nous achetons des biscuits et prenons une pause à l’ombre.
Denis et Alice ont l’air requinqués et nous repartons vers notre parapet, à côté de notre chanteur cubain, qui enchaîne les mêmes chansons et les mêmes blagues que la veille, avec les mêmes bateaux qui passent.

Image

Image

J’avais bien essayé de chercher une autre place mais un bateau de croisière condamne une partie du quai.
Image

Image
Image
Image
Image

Le coucher de soleil est un peu moins spectaculaire que la veille et il n’y a ni dauphin, ni pélican (il arrivera avec un copain en guest star à la fin).

Image
Image
Image
Image
Image
Image


Nous sommes assis à côté d’un allemand qui nous raconte qu’il s’occupe car il est venu voir un lancement de fusée à la NASA, initialement prévu le samedi et repoussé au mercredi.
C’est vraiment impossible de prévoir un lancement.
Nous y serons le samedi suivant. Peut-être qu’on aura de la chance ! :clin:

Comme, il y a des nuages, nous partons un peu avant la fin commander notre pizza et nous rentrons à l’hôtel, dans un bus bondé.
En attendant la pizza (on espère qu’ils la livreront, car on a payé à la commande et qu’on est un peu malchanceux de la pizza :mdr: ), Alice et moi allons nous baigner.
Nous avons la piscine pour nous toutes seules et l’eau est vraiment bonne (trop chaude même). :love:

Le livreur arrive à l’heure dite et la pizza est très bonne. :lol:
J’écris les cartes postales (je veux qu’elles partent de Key West car j’espère un joli cachet postal) et les lumières sont éteintes à 22h30, sans message de l’hôtel du lendemain. :???:

Demain, nous reprenons la route des Keys, en passant par le parc national de Key Biscayne à l’heure du déjeuner.

Malgré la chaleur difficilement supportable et le manque de temps pour faire le ship wrecker museum et Fort Zaccharie, nous avons été charmés par les maisons, les jardins et l’histoire de Key West. :love:
Merci à ceux qui nous ont conseillés de rester 2 nuits à Key West :super: . Nous n’en aurions pas vu autant sinon. Après coup, et vu la météo du lendemain, on aurait même pu rester une demi-journée de plus. Mais je spoile.

Pour ceux qui ne veulent pas payer une 2e nuit hors de prix à Key West, il y a moyen de zapper le 2e coucher de soleil ou de faire un peu de route le soir et trouver un hôtel un peux moins cher.

Image

Image


Ce que l’on a appris au Mel Fisher Museum :
Le Nustra Señora de Atocha était un galion qui faisait partie de la flotte des Indes, coulé dans une tempête en 1622 en faces des côtes de la Floride, alors qu’il faisait route vers l’Espagne avec une importante cargaison. C’était le bateau le plus chargé. Sur les 22 bateaux, 7 ont sombré. Il y a eu 5 survivants (2 marins et 3 esclaves). Les recherches ont duré 55 jours (à une époque où les plongeurs devaient retenir leur respiration), le lieu du naufrage a été marqué et disparait lors d’un 2e ouragan.

Mel Fisher est né dans un ranch qui produisait du poulet et il a épousé la fille du couple qui a racheté la ferme familiale. Ils partent en Californie, il initie son épouse à la plongée et ils ouvrent un magasin de plongée. C’est un passionné qui a vite sa propre émission de télé. Toute la famille migre en Floride, plus propice à la plongée et il commence la recherche d’épaves. Ils déménagent à Key West et commence la recherche de l’Atocha en 1969. Pendant plusieurs années, ils plongent tous les jours en répétant « today is the day ». Ils finissent par trouver des lingots d’argent marqués de l’Atocha puis des bijoux. Les recherches lui prendront plusieurs années mais sa fortune est estimée à un demi milliards de dollars… L’état de Floride l’a attaqué pour récupérer le trésor. Au bout de 8 ans et de plus appels et cassation, Mel Fisher gagne. Ce succès a conduit les Etats Unis a changer les lois pour se donner les droits sur les épaves…

Les petites histoires de Lonnie :

Les habitants de Oldest House :
La maison a appartenu à Francis et Emeline Watlington. Francis était capitaine de marine (et espion) et ils ont eu 9 filles. 2 sont mortes très jeunes de la fièvre jaune. Pendant la guerre de sécession, Key West était dans l’Union et Francis a vendu tous ses biens pour rejoindre les confédérés à Mobile dans l’Alabama en laissant femmes et filles dans le plus grand dénuement. Après la guerre, il n’est jamais revenu du vivant de son épouse qui lui en a voulu jusqu’à sa mort. Il se raconte qu’Emeline est revenu hanter la maison après le retour de son mari. Leur dernière fille s’est occupée de son père et a vécu dans la maison jusqu’à sa mort. Puis un de ses neveux est venu habiter la maison jusqu’en 1972.

La maison a survécu aux incendies, aux ouragans, aux inondations et à toutes les crises économiques.

Les belles maisons de Duval street :
M. Curry l’un des plus riches marchands de la ville a donné à chacun de ses 8 enfants 10000$ pour qu’ils se fassent chacun construire la maison de leurs rêves. C’est l’origine de plusieurs des belles maisons de Duval Street, dont celle qui est aujourd’hui le Hard Rock Café et le Women’s club. Cette dernière est la seule maison en briques de Key West. En effet, le gendre de Curry (accessoirement journaliste au Telegraph et espion, encore un !) était originaire de Philadelphie et il a fait venir les briques par bateau). La construction de ces maisons a généré de l’emploi et de la croissance économique pour des dizaines de familles de l’île.

Image
Image

Le Red Shawl :
Des pilleurs d’épaves ont récupéré un jour un morceau d’étoffe en laine mérinos rouge. Les femmes de l’îles se sont arraché les morceaux et se sont toutes fait des châles avec. L’expression « red shawling » est devenu un synonyme local de « gossiping ».

Image

Le pillage d’épaves :
Cette activité est à l’origine de la richesse de l’épave. En effet, le contenu de l’épave était réparti ainsi : 25% pour Key West, 25% pour le découvreur et le reste à se partager entre les pilleurs.
C’est pour ça, que beaucoup de maisons ont une tour pour mieux observer les côtes.

Image

Répondre

Revenir à « Carnets de voyage aux USA »