Madame chez Uncle Sam

Vous revenez des USA ou vous y êtes encore ? Vous voulez faire partager votre trip et vos impressions aux internautes ? Venez nous faire découvrir votre voyage !
Règles du forum
Merci de lire ces quelques conseils pour l'écriture de votre carnet de voyage.

Vous recherchez des carnets de voyage sur une région en particulier ? Quelques liens rapides :
philippe78
Bison fûté
Bison fûté
Messages : 4726
Inscription : 22 oct. 2010, 09:36
Localisation : Montesson

Re: Madame chez Uncle Sam

Message par philippe78 » 23 mars 2017, 21:44

Bonsoir Hubert :coucou:

Je me fais un peu plus rare sur le forum ces derniers temps, mais j'aurai plaisir à lire ton carnet lors de mes visites.

Philippe
Road trip 19 jours en octobre 2011 : Los Angeles > Parcs nationaux > San Francisco
Road trip 29 jours du 11/07/2015 au 08/08/2015 : Salt Lake City > Yellowstone > Moab > Las Vegas
10 jours à New York en octobre 2016
Préparation 4ème voyage pour 2019 : Cap au Nord-Ouest !


Cessie
Star du cinéma
Star du cinéma
Messages : 9989
Inscription : 05 janv. 2016, 02:41
Localisation : Auvergne
Contact :

Re: Madame chez Uncle Sam

Message par Cessie » 23 mars 2017, 22:56

:coucou:

Oui non mais elle a raison Nicole !
Qu'est ce que tu fais ? :mdre: :mdre:
Je vous imagine tous les 2 :
H : "Bon alors cette photo là "
N : "Non non mets plutôt celle ci "
H :" Ben pourquoi ? Celle là aussi elle est bien ! "

ect ect … :mdre: :mdre: :mdre:

Avatar de l’utilisateur
HPR38
Séquoia géant
Séquoia géant
Messages : 10346
Inscription : 01 nov. 2013, 17:37

Re: Madame chez Uncle Sam

Message par HPR38 » 23 mars 2017, 23:31

Hello,

Allez. On y va, en commençant par la préparation du départ. Une phase bien souvent oubliée et pourtant phase d'excitation et de stress
Et puis le voyage aller bien sûr

Dimanche 4 septembre 2016

8h. Je me réveille, flâne jusqu’à 8h30 et passe en revue l’emploi du temps de la journée : cuisine, lavage, repassage, sécateur, et la valise.

Ah ! La valise ! …

Le départ pour New York est prévu le vendredi 9 septembre c'est-à-dire dans cinq jours, il serait temps que je m’en inquiète. Mais à la question :
- je mets quoi dans la valise ?

La réponse est :
- Rien, je n’ai rien à me mettre

Eh oui ! Je suis une femme, nous avons toutes l’impression de n’avoir que des guenilles, ce qui n’est pas complètement faux !
Comme une âme en peine, j’hésite, les yeux rivés tantôt dans l’armoire, tantôt sur le fond de la valise désespérément vide.

Bon, aller, courage …

Un coup d’œil sur la météo de New York m’aidera à prendre les bonnes décisions.

Cinq tee-shirt, deux pulls, k-way, baskets, parapluie … Ne pas oublier le sac à dos et surtout le caméscope récemment et amoureusement offert par mon mari.

J’allais oublier le fer à repasser de voyage.
- Non ! nous n’allons pas surcharger la valise me dit-il sur un ton péremptoire.
- Si ! Je prends le fer à repasser

Impossible pour moi de lutter contre une éducation bien programmée depuis l’enfance. Un tee-shirt bien repassé, c’est quand même mieux !
Je vais donc ruser, biaiser, persuader … Bref, je vais glisser mon fer à repasser dans un coin de la valise, à l’abri de tout regard inquisiteur.

NDLR : Au final nous partirons avec ca
Image


Vendredi 9 septembre

En deux sauts de puce : Lyon Saint-Exupéry > Paris Charles de Gaulle > New York JFK …

7h, nous sommes prêts.

Jo (le voisin) nous conduit jusqu’à la gare routière où nous devons prendre la navette pour l’aéroport Saint-Exupéry. Le ciel magnifiquement bleu, présage un séjour enchanteur.

Hubert, s’étant octroyé d’office le hublot sur le trajet Paris > New York, accepte non sans hésitation que je m’octroie cette place de choix sur le trajet Lyon > Paris.

Je me balade donc au dessus de notre belle campagne lyonnaise où cultures et forêts se disputent l’espace dans un parfait désordre. La France est le pays européen le plus boisé, c’est une chance inouïe. Les sous-bois nous offrent tant de bonnes choses : chanterelles, cèpes, trompettes de mort, mousserons, pieds de moutons et tant d’autres …

Ici, les cultures s’organisent d’est en ouest en tenant compte bien sûr des plaines alluviales creusées par les fleuves et rivières. Les tracteurs façonnent les champs dans le respect des affluents de la Seine, maîtres des lieux. Les routes, autoroutes, rocades empruntent avec aisance et sinuosité les couloirs savamment taillés dans le Bassin parisien.

Une heure de vol, c’est très court. L’avion perd rapidement de l’altitude, se penche à gauche et nous laisse admiratifs de cette nature si superbement agencée.

Par sa fréquentation, l’aéroport de Paris Charles de Gaulle est le 2ème aéroport européen et le 9éme mondial. En deux mots, une ville dans la ville !

Deux heures d’attente dans les galeries commerçantes me permettront de suivre les nouveautés vestimentaires.

L’A380 assez massif en impose, mais il n’a pas l’élégance mondaine du Concorde. Prendre place dans son corps ventru est cependant un privilège.

Image
Image

Hubert a choisi le pont supérieur, où nous avons la chance d’occuper deux places, (avec supplément) sans gêner qui que ce soit. L’allée me convient parfaitement, je vais pouvoir aller et venir à souhait. Le ver de terre que je suis a un besoin impérieux de liberté.

L’avion se positionne, ronfle et décolle. Au revoir belle France. Une caméra fixée à l’arrière de l’appareil offre une vue dominante sur cet envol.
Nous partons vers d’autres cieux en direction du soleil couchant, sans pour autant d’ailleurs, le voir se coucher !
L’écran nous informe du survol de Caen, Bayeux, Cherbourg, la Manche, la mer Celtique puis l’océan Atlantique.
Je plonge alors dans un livre passionnant : «Tromelin, l’île aux esclaves oubliés ». Honte à cette France du 18eme siècle …

Une très jolie hôtesse de l’air, aux yeux bridés nous propose l’apéritif ; ce sera champagne. Quel bonheur de trinquer dans une insouciante légèreté à 11582 mètres d’altitude ! L’effet du champagne se fait rapidement sentir. Hubert m’assure que l’Islande est au nord de l’Angleterre, alors qu’elle est au nord-ouest. Oh ! Mon chéri, tu as trop bu !

Nous ne sommes pas de grands consommateurs d’alcool, l’effet sur nos neurones n’en est que plus rapide.
Grands rires …

842 km/h, 11582m d’altitude, - 60°
Au dessous, le ciel très cotonneux occulte toute vue. J’espérais pourtant voir de loin les côtes islandaises à qui nous devrions rendre visite en 2018.

Un bref sommeil nous rendra plus vaillants, mais que faire si ce n’est de parcourir le National Géographic acheté ce matin à Roissy ?
Tiens ! Un article sur une expédition dans le Grand Canyon du Colorado … Je raffole de ce genre de lecture. Nous l’avons survolé en hélicoptère lors de notre voyage de noce en 2014 :love:

17h. Repas miniaturisé, où tout espace est optimisé. Salade jamaïcaine, poulet créole, le tout suivi d’un cognac pour exciter le fond de gorge. Oh ! Effectivement, ça décape !

Sommeils, rêveries, courtes balades dans les différents compartiments, un verre d’eau, quelques exercices dans l’escalier, ainsi passe le temps. Les heures s’éternisent.

L’occasion pour Hubert, d’échanger avec son compagnon roadtripper, Claude Lurmin et Sylvie que nous retrouverons plus tard au cours de nos flâneries New Yorkaises.

Les voisins de gauche m’agacent avec leurs plaisanteries de mauvais goût, quand aux pipelettes épouses, elles fouillent inlassablement dans leurs sacs plastiques très bruyants.

Nous sommes maintenant au dessus de la mer du Labrador entre le sud du Groenland et les premières côtes canadiennes.

Les stores des hublots commencent à descendre ce qui présage d’une sieste collective imminente. Pour moi, impossible de dormir, les impatiences dans les jambes sont une réelle torture. Hubert a déjà glissé dans les bras de Morphée. Pour reprendre son expression : « Normal, un homo sapiens ça pionce ! » Encore trois heures de vol, patience et résignation !

Impossible de voir les côtes canadiennes tant le ciel est couvert. Dommage que la météo ne soit pas plus clémente.
Depuis Paris, nous venons de parcourir 4342 km. La distance entre ces deux villes est de 6000 km, et 7h30 de vol.

19h30 heure française. Le tapis cotonneux s’efface timidement, les forêts nous font de furtifs clins d’œil. Encore 2h30 à tuer le temps … Notre tapis volant d’un blanc immaculé reste imperturbable et semble nous dire « non, je ne suis pas décidé à vous laisser voir le Saint-Laurent sans payer ! » Tant pis !

Une collation rompt la monotonie, puis quelques mots échangés avec l’hôtesse nous apprendrons les prix exorbitants des premières classes. Chacun de nous est comme un fossile pris dans une strate sociale dont il est difficile de s’extraire. Chacun son budget, c’est ainsi …

Mon chéri attend avec impatience le survol de New York, le hérisson de la côte est des Etats Unis.
- Patience, on descend !

Image
Image

16h20. L’A380 se pose en douceur sur le tarmac de l’aéroport JFK. Tout va bien, si ce n’est le passage au service de l’immigration.
Ma petite taille de 1m57 ne convient pas aux standards américains. L’appareil photo est bien trop haut, même sur la pointe des pieds, seul, the top of the head paraît sur l’écran. L’essai ayant été peu concluant, nous avons dû reprendre une autre file avec cette fois pour mission les empreintes digitales sous surveillance d’un douanier.

En fait, il suffisait d’incliner l’appareil ! :siffler:

Pourquoi ai-je donc cette capacité à tout tourner en dérision ? Rire de mes étourderies est un excellent dérivatif au stress. Je préfère amuser la galerie, ainsi, la solution à tout problème est à portée de main. Le rire est communicatif, la générosité et la compassion également.

L’homme fort de la situation a presque honte ! Il récupère cependant les bagages, puis nous sortons prêts à happer un taxi, lorsque un individu nous interpelle et nous propose ses services. Hubert confiant le suit. J’ai soudain un fort doute …
- Hubert, où nous embarques-tu ?

Lisant la méfiance dans mon regard, il réalise l’arnaque. Demi-tour, et attente à l’accueil des taxis jaunes. La course aura duré une heure, une heure à papoter en français avec le chauffeur. Les embruns pollués de New York me fouettent le visage. Il fait très chaud, la circulation en cette fin d’après-midi est dense.

La rue du 241 west 123rd street à Harlem semble calme ; un peu de verdure pour adoucir le lieu nous ravit.

Image

Nous occupons un appartement, assez simple mais correct dans un brownstone de la vieille ville. Ce quartier est charmant, reposant et à taille humaine. Je m’y sens bien.
Ici, pas de gratte-ciel, la population est à 90% noire. Sacs poubelles et papiers décorent les trottoirs. C’est une question d’habitude, nous allons nous y faire !

Repérage de la station de métro et achat des city pass, qui nous permettront l’accès à de nombreux sites incontournables, pour un prix raisonnable de 31 dollars par personne.

Quelques courses au supermarché du coin … Ce soir ce sera pâtes, mais première déconvenue : interdiction de faire cuire de la viande « no pork », puis interdiction d’utiliser le four de la cuisinière.

Au moins on est au courant :grrrr:
Image

Surpris, nous n’avons pas le choix et devons nous accommoder tant bien que mal de la soudaine autorité de madame Yvette Cruz propriétaire des lieux.

Vue sur la cour, pas de bruit, lit confortable … C’est déjà pas mal !

:coucou:
Septembre 2014 : de LA à LA : le carnet
Septembre 2016 : NY et sa petite boucle dans l'Est : le carnet
Juillet 2017 : de LA à Denver via Yellowstone et Mount Rushmore
Juin 2018 : le tour de l'Islande
Septembre 2018 : NY et Washington
Mars 2019 : L'Indochine (Vietnam + Cambodge + Laos)
Septembre 2019 : La Russie (Moscou, l'Anneau d'or, Saint-Pétersbourg)
Septembre 2020 : en projet : de Seattle à San Francisco par l'Oregon et la côte : Le projet

Mes roadbooks peuvent être mis à disposition : me contacter par message privé

Cessie
Star du cinéma
Star du cinéma
Messages : 9989
Inscription : 05 janv. 2016, 02:41
Localisation : Auvergne
Contact :

Re: Madame chez Uncle Sam

Message par Cessie » 24 mars 2017, 00:36

:coucou:

Bon ben nos posts se sont croisés du coup mes voeux exaucés :lol:
Nicole , tu le sais , je suis fan de tes récits et celui ci démarre encore sur une bien belle écriture :love:
On avait entendu parler de cette histoire de fer à repasser :siffler: :siffler: , contente que tu ai réussi à le berner notre fantôme :mdre:
Vous avez eu raison pour le taxi , c'est vrai qu'il ne faut pas suivre les gens qui accostent à l'aéroport , bien souvent ils ne sont pas autorisés à vous transporter et vous auriez pu vous faire arrêter et avoir à payer une amende pour avoir favorisé le travail illégal ( c'est déjà arrivé :grrrr: )
Le quartier et la maison ou vous étiez j'adore :love: , par contre pas cool la propriétaire :oops:

:coucou:

Avatar de l’utilisateur
HPR38
Séquoia géant
Séquoia géant
Messages : 10346
Inscription : 01 nov. 2013, 17:37

Re: Madame chez Uncle Sam

Message par HPR38 » 24 mars 2017, 00:45

Cessie a écrit :On avait entendu parler de cette histoire de fer à repasser :siffler: :siffler: , contente que tu ai réussi à le berner notre fantôme :mdre:
Rira bien qui rira le dernier :siffler:

Affaire à suivre pour plus tard, beaucoup plus tard :hihi:
Septembre 2014 : de LA à LA : le carnet
Septembre 2016 : NY et sa petite boucle dans l'Est : le carnet
Juillet 2017 : de LA à Denver via Yellowstone et Mount Rushmore
Juin 2018 : le tour de l'Islande
Septembre 2018 : NY et Washington
Mars 2019 : L'Indochine (Vietnam + Cambodge + Laos)
Septembre 2019 : La Russie (Moscou, l'Anneau d'or, Saint-Pétersbourg)
Septembre 2020 : en projet : de Seattle à San Francisco par l'Oregon et la côte : Le projet

Mes roadbooks peuvent être mis à disposition : me contacter par message privé

joelle21
Ours trop mimi
Ours trop mimi
Messages : 2449
Inscription : 07 avr. 2016, 07:33

Re: Madame chez Uncle Sam

Message par joelle21 » 24 mars 2017, 08:12

:coucou: Nicole et Hubert,
Moi aussi je suis fan de la prose de Nicole ...C'est un vrai régal de vous lire ... :super: Comme si nous y étions
Vivement la suite
@ bientôt
Joëlle

1) Ma présentation

2) Après 5 voyages dans l'Ouest ... enfin le Yellowstone
Notre voyage octobre 2016 : Yellowstone, Mono Lake, Bodie, Oregon côte Ouest et San Francisco

3) En cours de rédaction : Mon carnet sur l'Oregon

Nofra
Orignal original
Orignal original
Messages : 1809
Inscription : 12 mai 2014, 16:44

Re: Madame chez Uncle Sam

Message par Nofra » 24 mars 2017, 08:46

Hello
Toujours aussi agréable à lire :love:
Je suis déjà impatiente de découvrir la suite......
Nonia

acaciane11
Séquoia géant
Séquoia géant
Messages : 5001
Inscription : 15 oct. 2013, 09:14

Re: Madame chez Uncle Sam

Message par acaciane11 » 24 mars 2017, 08:57

Coucou,
je suis un peu choquée par le manque de galanterie d'Hubert qui s'est octroyé la place au hublot. Ca ne se fait pas ! Un gentleman propose la place à sa dulciné. :oui:

Par contre, je le suis sur le faire à repasser. déjà chez soit, je ne vois pas l'intérêt mais l'emmener en voyage... :shock: :hein: Pourquoi ne pas prendre l'aspirateur à ce compte là ?

Les voisins pénibles, dans un espaces clos c'est franchement pénible. J'ai souvent envie de les passer par le hublot et de les laisser faire la fin du chemin à pieds.
(Mention spéciale à mon voisin du vol Paris-Copenhague qui utilise sa lampe de lecture à 23h alors que la cabine est plongée dans l'obscurité (et que j'essaye de dormir), qui arrête de lire après 5 min mais n'éteint pas sa lampe ! :grrrr: )

L'appart à l'air sympa mais les consignes sont pénibles. J'ai déjà eu ca avec un proprio végétarien qui ne voulait pas de viande dans son frigo ni ses poeles. Mais il avait prévenu dès l'annonce.

Vivement la suite !
++

DavidGP
Orignal original
Orignal original
Messages : 1645
Inscription : 16 oct. 2015, 18:35
Localisation : Lille

Re: Madame chez Uncle Sam

Message par DavidGP » 24 mars 2017, 09:19

:coucou:

Superbe intro ! Mais comment aurait-il pu en être autrement... :super:

Bon c'est quoi c't'histoire ? Pas de porc ? Pas de four ?... Mais... Pourquoi ?

Merci du partage ! :love: :content:
L'Amérique comme si vous y étiez grâce à la magie de la vidéo !

Canada USA 2014 : Québec, Ontario, Nouveau-Brunswick, Nord-Est des USA (Acadia NP, Boston, New York, Ithaca). 30 épisodes de 5 à 24 minutes chacun. Durée totale : 6h51
USA 2016 : Colorado, Arizona, Nevada, Utah. 37 épisodes d'environ 20 minutes chacun. Durée totale : 12h30
Floride 2017 : 15 épisodes d'environ 20 minutes chacun. Durée totale : 5h13
USA 2018 : Californie, Oregon, Idaho, Wyoming, Utah, Nevada. En cours.
Séminaire en pays arverne : rencontre entre les membres de la communauté RoadTrippin en août 2017. Durée : 6mn
Séminaire œnotouristique : rencontre entre les membres de la communauté RoadTrippin en mars 2018. Durée : 16mn

Avatar de l’utilisateur
Roxinette
Ours trop mimi
Ours trop mimi
Messages : 2503
Inscription : 28 juil. 2015, 22:43
Localisation : Marseille

Re: Madame chez Uncle Sam

Message par Roxinette » 24 mars 2017, 11:53

Punaise j'ai failli vous rater.
Ouf à la bourre, mais je suis là et je m'installe :lol:

Répondre

Revenir à « Carnets de voyage aux USA »