Accueil RoadTrippin.fr
Au hasard des routes...
Lake PowellRoadTrippin.fr - Guide et forum de voyage Ouest américain USA États-Unis
RoadTrippin.fr - Guide de voyage aux USA
En ce moment, réductions et bons plans chez Papillon, Hotels.com, Alamo, Avis... Retrouvez toutes ces offres sur la page Bons plans et promos !
Concours Photos 2016 : les candidatures, c'est maintenant !

La route du Grand Fleuve

Vous revenez des USA ou vous y êtes encore ? Vous voulez faire partager votre trip et vos impressions aux internautes ? Venez nous faire découvrir votre voyage !
Merci de suivre les conseils pour l'écriture de votre carnet de voyage : http://www.roadtrippin.fr/forum/post2971.html

Re: La route du Grand Fleuve

Messagepar lauriebys » Lun 25 Mai 2015 15:07

super carnet!!
Tellement différent de tout ce que j'ai pu voir!!
chaque photo des maisons et bâtiments que tu as mis sont toutes très différentes! un style que je n'avais jamais vu! Y en a qui sont vraiment sublimes!
Marrant qu'ils entretiennent leur culture vaudou!
Et pour la tornade je suis scotchée! t'es pas passé loin! Il ne reste vraiment plus rien sur la photo de ton ami!! :hein:
lauriebys
Aigle de Big Sur
Aigle de Big Sur
 
Messages: 121
Inscription: Mar 25 Nov 2014 21:08


Re: La route du Grand Fleuve

Messagepar JMZ45 » Lun 25 Mai 2015 15:08

Jour 7, jour de colère.
le ciel est déchainé, et la journée se limitera à une route difficile entre Nashville et Memphis par l'autoroute 40 en surveillant les alertes météo de temps à autre pour vérifier qu'aucune ligne de tornade ne s'interpose sur le chemin. La chance ne m'a pas lâché, et je parviens finalement à ma destination initialement prévue sans trop de problèmes.
L'après-midi est grise à memphis, mais la pluie à cessé, je visite l'intéressant Musée du coton. http://memphiscottonmuseum.org/ qui est installé dans les locaux de l'ancienne bourse du coton. Memphis a connu son apogée économique "au temps où le coton était roi", c'est à dire avant 1940. Le déclin économique de la région résulte de l'infestation des plantations par le boll weevil à partir des années 1920, des grandes inondations de 1927 et de 1937, et surtout du renchérissement de la main d'oeuvre à partir de la guerre, quand les afro-américains, lassés d'être exploités comme métayers dans les champs de coton, migrent en masse vers les grandes villes industrielles du Nord en manque de bras pour les industries de guerre. Au moins, cela a une conséquence positive, l'émancipation des Afro-Américain débute vraiment comme conséquence de la guerre et les propriétaires sont obligés de mécaniser leurs plantations pour survivre.

Jour 8 Memphis
le soleil est de retour, la journée débute par une balade en centre-ville et une visite des terrasses de l'hôtel Peabody pour mieux admirer le Grand Fleuve, que je retrouve avec joie. Il est en crue et le spectacle est impressionnant.
Image
Image
Image
Au nord du centre-ville, je fais un détour pour admirer une curiosité, la pyramide de Memphis.
Image
la Pyramid Arena a été construite entre 1989 et 1991, haute de 91 mètres, cette pyramide vitrée est une référence littérale à l'égypte ancienne, dont a été tiré le nom de la ville, Memphis, fondée en 1819 par des colons qui comparaient explicitement la plaine fertile du Mississippi avec la vallée du Nil antique.
Aboutissement d'un vieux projet remontant aux années 1950, la pyramide devait être le siège de l'équipe locale de Basketball. la démesure du projet et le peu de succès de l'équipe locale ont conduit à la fermeture du stade en 2005 après bien des vicissitudes et suite à des dégâts provoqués par l'inondation des fondations. Après bien des hésitations, un projet de rénovation a débuté en 2012. Le stade était fermé lors de ma visite en 2011.
Après la pyramide, j'ai visité Mud Island, un complexe muséal et de loisir dédié au Grand Fleuve, l'un des buts de mon voyage.
Image. Le musée est extraordinairement riche, il se prolonge en plein air avec une maquette de la basse vallée du Mississippi de Cairo (confluence du Mississippi et de l'Ohio) jusqu'à son embouchure. de ce part, la vue sur la ville est superbe. Image
Vous serez peut-être surpris de voir que je n'ai pas visité, ni Graceland, ni les Sun Studios, ni les studios Stax :oops: . Sorry guys, je ne m'intéresse pas à la musique rock américaine (en fait, je suis plutôt musique classique), mais Memphis est tellement intéressante que j'y ai trouvé de quoi m'intéresser une grande journée et demi quand même, et encore une autre journée au retour. Memphis est donc une étape incontournable sur la route du Grand Fleuve.
Avatar de l’utilisateur
JMZ45
Orignal
Orignal
 
Messages: 1691
Inscription: Dim 1 Mar 2015 14:43

Re: La route du Grand Fleuve

Messagepar JMZ45 » Lun 25 Mai 2015 15:13

Merci Lauryebis, pour ton commentaire. Oui, il ne faut pas plaisanter avec les tornades. Si c'était à refaire, je referai ce voyage plutôt à l'automne, quand le risque des tornades a disparu, et du coup, plutôt dans l'autre sens, du nord au sud pour s'adapter au climat et fuir devant l'arrivée de l'hiver.
La vallée du Mississippi est une région chargée d'histoire, c'est totalement différent des parcs nationaux de l'Ouest, on n'y va pas pour les mêmes raisons, mais c'est à mes yeux, le coeur vivant de la culture américaine. Dans mon voyage, je me suis cantonné à la partie sud du fleuve (en aval de la double confluence du Missouri et de l'Illinois), du coup le voyage est marqué par l'histoire et la culture particulière du "sud profond" auquel les états traversés (les plus pauvres des USA) appartiennent.
Avatar de l’utilisateur
JMZ45
Orignal
Orignal
 
Messages: 1691
Inscription: Dim 1 Mar 2015 14:43

Re: La route du Grand Fleuve

Messagepar Straw » Lun 25 Mai 2015 15:30

hey, hey, super tout ça !
J'aime beaucoup la vue sur Jackson Square la nuit.
Et idem, un gros coup de coeur pour Houma's House et ses somptueux jardins
Par contre Memphis sans Graceland / Sun studios :non: ( :lol: )

Je prends des notes (à tout hasard, un guide conseillé pour Trémé?)
Straw
Jeune otarie de San Francisco
Jeune otarie de San Francisco
 
Messages: 755
Inscription: Dim 23 Fév 2014 12:36

Re: La route du Grand Fleuve

Messagepar JMZ45 » Lun 25 Mai 2015 15:39

Jour 9, mes plans tombent à l'eau

C'est le jour de route entre Memphis et St Louis, je quitte le Sud, j'ai prévu deux étapes, un bref arrêt à New Madrid puis un autre arrêt assez bref à la confluence du Mississippi et de l'Ohio à Cairo, pointe sud de l'état de l'Illinois.
Il fait beau, et j'arrive sans encombre à New Madrid. Je mesure alors la sévérité de la crue du fleuve. En fait, il pleut des cordes sur les Appalaches depuis 1 mois, j'en ai eu un échantillon représentatif du côté de Nashville. L'Ohio, qui fournit 80% de l'eau qui s'écoule dans la plaine inférieure du Mississippi est en crue majeure.
New Madrid m'intéresse car c'est le site de violents tremblements de terre survenus en 1811. Ces tremblements de terre majeures ne firent guède de victimes car la région était alors pratiquement inhabitée. Sur place, on trouve le signe des étapes de la Great River Road Image. Quelques panneaux d'explication, pas grand chose à faire ni à voir dans ce patelin minuscule, sauf que quand on monte sur la massive digue de terre, on découvre que le fleuve est exceptionnel de l'autre côté. Image.
Le nom de la ville rappelle son histoire. Le site fut fortifié par les espagnols après 1780, quand l'Empire Espagnol, qui tenait la rive ouest du Mississippi était en conflit plus ou moins permanent avec l'Empire Britannique qui tenait la rive orientale à la suite de l'effondrement de la domination coloniale française en 1763. Il n'y a toutefois aucun vestige de la période coloniale à New Madrid, juste un nom qui est resté.
Je reprends la route vers Cairo, après avoir quitté l'autoroute, je retrouve rapidement le petit signe de la roue qui signale la Great River Road Image. Mais je ne vais pas aller bien loin, car la nationale 61 est coupée par les inondations. Image Cairo est isolée, enfermée comme une île dans ses digues massives. Il faut s'incliner devant la puissance de Mère Nature comme le disent les américains.
Je ne verrai donc pas la confluence.
La route est encore longue jusqu'à St Louis, et je ne fais plus d'étapes avant mon motel de banlieue sur la rive orientale du fleuve, côté Illinois.
Avatar de l’utilisateur
JMZ45
Orignal
Orignal
 
Messages: 1691
Inscription: Dim 1 Mar 2015 14:43

Re: La route du Grand Fleuve

Messagepar JMZ45 » Lun 25 Mai 2015 15:42

Hello Straw,

J'ai admiré ton carnet sur la route du Blues. je comprends que les visites dont nous parlons sont incontournables pour tout amateur de la musique populaire américaine. Mais j'avais d'autres priorités :lol: Tous les goûts sont dans la nature... je n'en ai pas fini toutefois avec Memphis, où je repasse quand je fais la route dans l'autre sens, c.a.d. dans un prochain message.
Avatar de l’utilisateur
JMZ45
Orignal
Orignal
 
Messages: 1691
Inscription: Dim 1 Mar 2015 14:43

Re: La route du Grand Fleuve

Messagepar JMZ45 » Lun 25 Mai 2015 16:41

Jour 10

Je suis enfin arrivé à destination, St Louis du Missouri. je pose mes valises pour 3 nuits, ce qui me laissent deux journées complètes pour découvrir cette métropole du centre des USA.
je commence par le centre, c'est à dire le parc qui abrite la magnifique Gateway Arch et le magnifique musée Jefferson Memorial of Westward Expansion (un parc national)
Image
La Gateway Arch est la "porte vers l'ouest" qui symbolise le surnom de la ville de St Louis, qui fut le point de départ de la conquête de l'Ouest dans la foulée du Louisiana Purchase de 1803. Nous quittons le Sud, St Louis se situe au centre de gravité de la Nation, c'est déjà le Nord et le Midwest, mais avec un climat plus agréable en hiver.
Le monument fut construit entre 1963 et 1965 sur les plans du célèbre architecte finlandais Eero Saarinen. c'est une élégante parabole d'acier inox haute de 192 mètres. Un ascenseur permet de monter dans une petite tour d'observation à son sommet. La queue des groupes scolaires me dissuade d'entreprendre la visite. So long... :snif: dans une autre vie peut-être. En attendant, je me contente de contempler l'épure de l'étonnante structure. Image
En effet, St Louis est une fondation posthume de l'empire colonial française. Pierre Laclède traverse le Mississippi en 1764 quittant le territoire qui vient de passer sous tutelle britannique pour gagner la rive ouest, qui passe sous la tutelle beaucoup plus amicale de Sa Majesté Très Catholique le roi d'Espagne, un cousin du roi de France.
L'église St Louis roi de France est le plus vieux édifice de la ville, construit dans un style jésuite classique très épuré. Image. la ville a été baptisée du nom du célèbre souverain du Moyen Age, qui est vénéré autant par les Espagnols que par les Français, l'épouse de Louis IX était Blanche de Castille. L'identité française et catholique de St Louis est submergée au 19e siècle par les vagues d'immigrants venus d'Europe Centrale et septentrionale, notamment une forte colonie allemande, mais aussi des belges, auxquels la ville doit sa tradition de brasseries (la Budweiser, la bière la plus célèbre des USA est brassée à St Louis).
Le centre d'affaire mérite une visite à pied Image. Elle abrite quelques tours très anciennes, comme le Wainwright Building construit entre 1890 et 1891 Image.
Le tribunal de St Louis, édifié entre 1850 et 1864 est un monument emblématique de la ville.
Image
Image. Longtemps bâtiment le plus haut de la ville, il est aujourd'hui écrasé par la silhouette de gratte-ciels qui ne sont pas tous très inspirés.
Certains se distinguent toutefois, comme le Civil Courts Building de 1929, dont le couronnement reproduit fidèlement l'architecture supposée du Mausolée d'Halicarnasse, l'une des sept merveilles (perdues) du monde antique.Image
Après cette visite de Downtown St Louis, je traverse le fleuve pour me rendre sur le site du Cahokia Mounds State Park à Collinsville, IL.
Image
Cahokia est le site archéologique le plus extraordinaire des Etats-Unis, classé sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO, et curieusement méconnu des visiteurs internationaux qui connaissent mieux les villages pueblos du Parc National de Mesa Verde dans le Colorado.
Pourtant, le site de Cahokia a été le centre de la principale agglomération de la civilisation Mississippienne entre 600 et 1400 de notre ère. L'essor de la culture Mississippienne en ce lieu riche en ressources naturelles semble être associée à l'introduction de la culture du maïs, originaire du Mexique, dans la vallée du Mississippi. Cette céréale très productive a favorisé une expansion démographique inédite. L'agglomération urbaine de cahokia doit son succès à sa situation de carrefour des routes commerciales préhistoriques entre les hautes plaines (par la vallée du Missouri), les forêts du nord et les grands lacs (accessibles par la vallée du Mississippi etr de l'Illinois) et les riches plaines alluviales du Sud (accessibles en descendant le Mississippi). Cette civilisation, dont les Natchez sont les derniers descendants n'a laissé aucun témoignage écrit. Après une apogée à la fin du 12e siècle, la cité qui abritait plus de 40,000 habitants selon les estimations des archéologues a connu un déclin rapide et le site a finalement été abandonné au 14e siècle. L'examen des squelettes inhumés sous les tumulus du site témoigne de sous-alimentation et de mal-nutrition chronique. En gros, la civilisation Mississippienne de Cahokia s'est effondrée sous le poids de sa propre surpopulation lors d'une crise écologique majeure, sans doute liée à une défluviation du Mississippi, dont l'ancien cours longeait le site, et qui coule maintenant bien plus à l'ouest. des traces de fortification partielles et d'incendies de la période tardive indiquent que le déclin a été violent.
La civilisation mississippienne élevait des bâtiments en bois et en palme, tout a disparu, on ne trouve plus que les traces des trous de poteaux et les pyramides et les plateformes sur lesquels les indiens édifiaient les temples et les palais des leurs rois.Image Un musée superbement aménagé document précisément cette civilisation. Au centre de la ville, une vaste esplanade entourée des principales pyramides servait sans doute aux indiens à organiser les grandes cérémonies comme le jeu de balle, une sorte de cricket. Image. Quand on sort du musée, on peut se promener sur le site entre les tumulis Image et monter sur Monks Mound, la plus grande structure précolombienne faite de main d'homme au nord du Mexique. Image.
Quand les explorateurs français venus du Canada arrivent dans la région dans les années 1670, le site est abandonné depuis longtemps, et la population mississippienne a disparue, remplacée par la tribu Illiniwek venue du nord, qui n'a aucun lien avec l'ancienne civilisation de Cahokia. les français ont cru que Monk's Mound était une colline naturelle. Ils y établissent une petite mission catholique, qui donne son nom à la structure.
La pyramide de terre battue s'inscrit dans un rectangle de 291 mètres de long et 236 mètres de large et s'élève de 30 mètres au-dessus du plateau environnant. Du sommet, la vue est très dégagée en direction de la moderne St Louis. Image
Le soir, retour à St Louis pour traîner dans le quartier de Laclede Landing, site historique de la ville, occupé ensuite par des entrepôts commerciaux en brique datant de l'apogée de la navigation sur le Mississippi, aujourd'hui occupés par des bars et des restaus. Image
Le premier pont ferroviaire sur le Mississippi Image a été construit à Davenport, loin en amont de St Louis en 1856. la prééminence de St Louis, port fluvial majeur a commencé à être battue en brèche par la concurrence commerciale de Chicago, carrefour ferroviaire de première importance. Les édiles de St Louis finirent par décider de faire construire un premier pont inauguré en 1874 pour permettre au chemin de fer de traverser le fleuve à St Louis à la fin de la Guerre de Sécession. Le pont porte le nom de son concepteur, l'ingénieur Eads. A son époque, sa construction représentait une prouesse technique. C'est le premier pont en acier de l'histoire des États-Unis, sa portée est de trois arches de 160 mètres de long, les fondations de ses piliers ont été construites par l'introduction de la technique alors inédite des caissons à air comprimé et s'enfoncent 35 mètres en-dessous du lit du fleuve pour assurer la stabilité de la structure. la construction a duré 7 ans.
j'ai été très satisfait de ma visite de St Louis, qui mérite bien une grande journée de visite. Mais St Louis est aussi au centre d'une région très intéressante, qui explique que je lui ai consacré une deuxième journée.
Avatar de l’utilisateur
JMZ45
Orignal
Orignal
 
Messages: 1691
Inscription: Dim 1 Mar 2015 14:43

Re: La route du Grand Fleuve

Messagepar licare » Lun 25 Mai 2015 16:54

:clap:
Passionnant ! et superbes photos. :super:
Merci...
Claire

Voyage en famille 2011 : Presque deux mois dans l'Ouest (camping sous tente + motels + grand 4x4 ; plutôt axé nature et randos)
Voyage en famille 2015 : Des Appalaches à l'Atlantique : 6 semaines à l'Est (camping en "cabins" + motels + voiture ; mi "nature", mi "grandes villes")
licare
Eléphant de mer pépère
Eléphant de mer pépère
 
Messages: 1290
Inscription: Ven 21 Jan 2011 22:32


Re: La route du Grand Fleuve

Messagepar dommm063 » Lun 25 Mai 2015 17:37

:cool: :clap: :super:
Avatar de l’utilisateur
dommm063
Administrateur du site
 
Messages: 16328
Inscription: Jeu 21 Fév 2008 23:23
Localisation: Clermont-Ferrand, France

PrécédenteSuivante

Retourner vers Carnets de voyage aux USA

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: beauty, Google [Bot], joelle21, sandrine13 et 4 invités