Accueil RoadTrippin.fr
Au hasard des routes...
SedonaRoadTrippin.fr - Guide et forum de voyage Ouest américain USA États-Unis
RoadTrippin.fr - Guide de voyage aux USA
En ce moment, réductions et bons plans chez Papillon, Hotels.com, Alamo, Avis... Retrouvez toutes ces offres sur la page Bons plans et promos !
Concours Photos 2016 : les candidatures, c'est maintenant !

1 mois Ouest USA septembre octobre 2010

Vous revenez des USA ou vous y êtes encore ? Vous voulez faire partager votre trip et vos impressions aux internautes ? Venez nous faire découvrir votre voyage !
Merci de suivre les conseils pour l'écriture de votre carnet de voyage : http://www.roadtrippin.fr/forum/post2971.html

1 mois Ouest USA septembre octobre 2010

Messagepar minadoux » Mer 10 Nov 2010 11:54

Qui sommes nous?

Deux séniors, je m'appelle Marie France, Mina pour nos 2 petits fils de 4 et 7 ans et j'ai 65 ans.
Mon mari s'appelle Guy, Pidoux pour nos petits enfants, il a 68 ans ce qui donne la contraction Minadoux. Il parle et comprend très bien l'anglais. Nous aimons les voyages, les contacts, nous sommes curieux et enthousiastes, par contre, nous ne sommes pas de grands marcheurs.

Nous habitons un petit village des Alpes Maritimes, situé entre Antibes et Grasse, une région privilégiée.

Nous avons commencé à préparer ce voyage au mois de janvier, en ayant eu la chance d'avoir des amis qui avaient fait un voyage de 3 semaines dans cette même région, 2 ans auparavant. Nous nous sommes beaucoup appuyés sur leur circuit et leur expérience. Le site « roadtrippin », a été également d’un apport très précieux, une source d’informations inattendue. Sur place, Le routard et le guide bleu nous ont accompagnés.
Notre principe de départ était de ne pas courir en permanence, de prendre le temps de regarder, de nous poser. Cela a été plus ou moins le cas, cependant, nos journées étaient bien remplies.

Notre circuit était classique, assez complet et nous pensons, relativement cohérent. Nous avions décidé de réserver tous les hôtels, ce qui a pris pas mal de temps, car j'ai pour se faire, consulté pas mal se sites comparatifs. Compte tenu de la saison, nous arrivions parfois à la nuit tombée. Je crois que j'aurais eu du mal à supporter le stress d'avoir à chercher un hôtel dans ces conditions. Au printemps ou en été, quand les soirées sont longues, chercher un hôtel au dernier moment est plus facile. Je ne me suis pas trompée au niveau des choix, dans l'ensemble ils correspondaient à ce que nous en attendions. Une seule fois, nous avons regretté notre choix, à Santa Monica.
Nous avons aussi, été heureux de voir autre chose que les grands parcs. On peut dire que tout nous a intéressés, étonnés, parfois amusés. Nous avions un peu hésité sur le périple à faire, remonter ou pas la côte Pacifique. Guy avait insisté, disant: "tu verras nous en aurons peut-être assez du minéral au bout de 3 semaines!". Il avait raison, car c'est avec une réelle jubilation que nous avons retrouvé les jardins, la magnifique végétation de la Californie et les bords de mer.
Chaque journée était un enchantement. Nous avons adoré ce voyage. Ce pays contient des trésors naturels inestimables et grandioses, nous allions de coup de cœur, en coup de cœur. Et puis, les américains sont très sympathiques, spontanés et directs, donc très agréables à côtoyer.
Pour moi, la journée Top 1 du séjour aura été la J15, au cours de laquelle nous avons vu : Horsehoe Bend, puis Antelope Canyon Upper et Lower, et pour terminer le coucher de soleil sur le lac Powel.

Nous sommes rentrés depuis quelques semaines avec pour toujours dans les yeux et dans le cœur, les images longtemps rêvées ou imaginées. Partis de Nice le 10 septembre 2010-, nous sommes rentrés le 11 octobre 2010, notre voyage a donc duré 1 mois. Nous avons parcouru 7500 km et fait + de 3000 photos.

Je sais que notre parcours a été mis en ligne par Dom, les personnes intéressées pourront donc s'y reporter.


Petits conseils aux futurs voyageurs:

1) Perte de passeport

Comme cela m'est arrivé à Arch Park, ne pas paniquer comme je l'ai fait, surtout si l'on repart d'une grande ville. Faire constater la perte. Nous l'avions fait par l'intermédiaire d'un ranger du visitor center du parc, mais nous ne savions pas si ce document était aussi officiel qu'un récépissé délivré par le shériff. La réponse est oui, mais le consulat de San Francisco auquel nous avions adressé un email, ne nous avait pas répondu à ce sujet. Nous étions donc allés voir le sheriff, lequel nous avait donné un conseil qui nous a semblé douteux, à savoir qu'au vu des documents d'identité que je possédais, c'était suffisant pour repartir. Nous avions en copie, passeport, carte d'identité, et j'avais mon permis de conduire que je venais de refaire. Il faut en fait, un laissez passer délivré par un consulat. Pour l'obtenir, il faut copie de documents d'identité, reçu de déclaration de perte et une photo d'identité. Nous avions du temps à san Francisco pour aller faire les démarches, sinon je pense que cela peut se faire par fax ou courrier.


2) Location de véhicule.

Ne pas hésiter, au retour du véhicule à faire part de ce qui vous a semblé anormal.
Je ne sais pas si cela se passe toujours de cette façon, peut-être était-ce une période de forte demande. On peut le croire, car il y avait très peu de véhicules à la location dans le parking Alamo. Nous avions demandé un véhicule de la gamme supérieure à celle réservée, nous souhaitions une Chrysler Sebring. Ne l’ayant pas, on nous propose un véhicule "impala" sur catalogue. Arrivés au parking, pas de véhicule Impala, nous n’avions que 2 choix possibles dans la gamme. Au cours du voyage, nous avons remarqué, par comparaison, que notre voiture Dodge ne correspondait pas à la catégorie payée en supplément.
Au retour, nous avons fait part de notre étonnement, et sans discussion, le surplus a été retiré de la facture qui n'avait pas encore été débitée.
Ce qui nous a aussi surpris, c'est le service rendu par Alamo, que je qualifierais de strict minimum, aucun conseil sur la voiture, absolument rien. Mais, au retour, c'est la même chose, ils relèvent seulement le kilométrage, sans vérifier quoi que ce soit d'autre.


Résumé de nos journées.

J1 arrivée San Francisco-

- arrivés à l’aéroport, direction "car rental" avec le monorail gratuit. La queue au loueur Alamo. Avions réservé par Auto-Escape, via internet. Sans nous demander notre avis, on nous rajoute d'office le prix d'un plein d'essence.
Arrivés à l'entrée de l'immense parking couvert assez sombre, une personne nous prend notre réservation et nous désigne la rangée de voitures de la catégorie. Très peu de voitures, 2 modèles seulement de couleurs différentes: une sorte d'affreux petit fourgon et la Dodge Avenger que nous finissons par choisir, puisqu’il n’y a pas d'impala! Nous n'avons pas le courage de revenir au comptoir, mais je suis déjà furax! Aucun conseil, rien! Heureusement, nous avons une voiture automatique, donc à ce niveau pas de soucis. Nous installons, notre GPS, et c'est parti pour de grandes aventures!

Pas de chance, 2 accrochages sur la fwy créent un énorme bouchon. A la recherche de notre hôtel à Redwood, notre GPS semble hésitant, l'adresse indiquée ne correspond pas à notre hôtel. Renseignements pris, L'hôtel est situé à san carlos."Le country inn Carlson san carlos".Est-ce la même commune que Redwood city, nous ne le saurons pas.
- installation, notre chambre est très grande et bien équipée.
- C'est dimanche, nous souhaitons faire quelques courses et surtout acheter une glacière pour nous avancer sur notre planning du lendemain. Mais, nous n'avons que des traveller’s chèques. Dans ce quartier, les commerçants et restaurateurs ne les acceptent pas. Nous nous contenterons des repérages d'une banque et d'un magasin qui vend des glacières pour le lendemain matin.
Tant pis, ce sera au lit, sans manger.


J2 - Redwood City à Yosemite.

Très bon breakfast. Visitons la ville, en attendant 9h, l'heure d'ouverture de la banque. Super, nous avons des sous, mais nous sommes étonnés de toutes les précautions prises par cette banque. On nous a même pris nos empreintes digitales! Incroyable, mais ce sera l’unique fois, car les fois suivantes, ce sera simple et rapide.
- achats divers pour pique-nique au "Safeway", puis glacière et glace. Et c'est parti!

- route sans intérêt jusqu'à Merced, ensuite beaucoup de vergers: peachs, plums, almonds, pistachos...Au loin, zone désertique montagneuse, de l'herbe jaune pour quelques troupeaux. Mariposa, ville charmante, « shops » en bois joliment peintes. Nous faisons le 1er plein d'essence" unleaded", la moins chère. Nous apprendrons, que nous ne pouvons pas utiliser notre carte bancaire à la pompe, en tant qu'étrangers, mais seulement la confier à la caisse ou remettre le prix en billets du montant correspondant à ce que l'on veut. Pas de soucis, on nous rend la monnaie sans problèmes, si le montant n'est pas atteint. Processus respecté pendant tout le voyage, assez casse-pieds, car à la caisse, il y a souvent la queue, les stations faisant toujours magasin ou fastfood, ou les 2.

- Installation à notre hôtel à El Portal, "le Yosémite Cédar Lodge» un style motel où nous avons une grande chambre. Le patron, sympa, parle français avec l'accent belge.
- Direction le parc Yosémite. Achat de notre Pass 80 dollars. Eux acceptent les traveller’s, et partout ensuite.
- rentrons pour faire la boucle qui passe par El Capitan. Paysages magnifiquement éclairés par le soleil. Petites marches aux différents points de vue, il y a beaucoup de monde. Piquenique au bord de la rivière. Terminons la boucle par Curry village et Yosémite village. Stop au Yosémite view Lodge, complexe plus important que le Cédar Lodge.
- retour à l'hôtel vers 18h. Préparons notre parcours du lendemain. Finalement, nous n'avons pas le courage de descendre diner.


J3 - Yosémite à Lee Vining.

- Il fait frais, excellent breakfast, très complet 11dollars p/p, non compris dans le prix de la chambre, ce qui est assez rare.
- route "Tioga road", une splendeur, des roches toujours différentes, des espaces tantôt feuillus, tantôt clairs, de magnifiques prairies, des lacs et rivières transparentes que nous longeons, Half Dome, Olmstead Point, Tuolumne meadows, magnifique Ténaya Lake. Arrêts et marches aux différents points de vue. Marche plus longue pour découvrir les impressionnants séquoïas géants à Tuolumne Grove .Nous sommes impressionnés par ces très vieux arbres, certains millénaires, qui nous dominent par leur gigantesque silhouette et leur vécu !

- Arrivée à Lee Vining que nous dépassons pour rejoindre Bodie. Nous sommes transportés dans une ville fantôme, un autre monde, un autre siècle. Tous ces vestiges ont quelque chose de pathétique, mais il faut nous faut faire un sérieux effort pour imaginer la vie difficile des habitants et travailleurs, dans cet univers si hostile, sec et chaud. Dans mon viseur, tout à coup, une silhouette noire. Nous nous approchons, ils sont 4 ou 5 vêtus de noir, à l'ancienne. Nous bavardons avec ces personnes qui nous expliquent qu'ils sont là en voisins, pour entretenir la mémoire de Bodie.
- retour à Lee Vining en passant par Monolake. Au bout d'un sentier, des amoureux des oiseaux sont en observation, dans le calme. Une première approche de ce lieu paisible que nous découvrirons mieux le lendemain et que j'ai adoré.
- Installation à l'hôtel dans un petit bungalow face au lac, mais de l'autre côté de la route. Endroit original, mais peu confortable, car il fait très frais le soir. "le Tioaga Lodge, bungalow le prospector room"


J4 - Mono lake - Lone Pine

- Je me lève à 6h15, en enfilant une veste polaire sur mon pyjama pour aller photographier le lever de soleil sur le Monolake, de l'autre côté de la route. Le ciel flambe, et les trucks font un vacarme terrible dans mon dos.

- retour au Monolake pour voir les tufas au sud du lac. Pour moi, mon premier coup de cœur. Il est très tôt, nous sommes seuls. Le décor se fait pastel, rose, bleu, jaune, des couleurs douces et apaisantes. On Respire profondément une odeur particulière de varech. Tout est calme en dehors du piaillement des oiseaux. Des moments magiques. Nous restons au moins 2 heures jusqu'à l'arrivée d'un car de français!
- passage à Mammoth lakes, station de montagne sans intérêt particulier.
- arrivée à Lone Pine, ville très intéressante - visite du musée du cinéma et surtout découverte d'un circuit de 12 miles situé à proximité de la ville et qui a servi de décors naturels à de nombreux films, dont des westerns. Les paysages rocheux sont fantastiques.
- installation à l'hôtel "Best westen Frontier motel" , excellent hôtel


J5 - la Death Valley - Las Vegas

- La route de la Death Valley - aussi, l'un de mes coups de cœur, mais des coups de cœur, nous en avions tous les jours ou presque! Nous effectuons les visites de tous les points de vue importants. Ce désert paré de roches de couleurs superbes, avec son miroir de sel, ou ses craquelés de sel, est tout simplement fascinant. Nous retenons particulièrement : Devil’s Golf Course et ses craquelés de sel, Bad Water, le point le + bas des USA – 886m, immense étendue de sel, Zabriskie Point, vue à 360° sur un paysage lunaire, La palette des artistes aux roches couleurs pastels….Mais, comme chacun le sait, on ne peut y rester trop longtemps en contemplation, il y fait très chaud.

- le soir, installation à Las Vegas. Notre hôtel, le Bally's est situé au centre du strip, bon hôtel. Nous découvrons à pieds la plupart des grands hôtels-casinos, notre préférence allant au « Venitian ». C'est une ville délirante, extravagante et très extravertie. L'univers du jeu nous laisse indifférents, nous n'y mettrons pas un dollar. Nous sommes stupéfaits de constater l’énormité des salles de jeux, l'engouement des joueurs, qui y passent parfois la nuit. C'est une foule à l'image de la ville, très exubérante, elle aussi, qui flâne, qui mange, qui boit, gobelet de soda à la main, un melting pot incroyable !


J6 - Las Vegas

- découverte de Las Végas le jour. La magie des lumières a disparu, la ville semble de ce fait plus terne. Nous refaisons tout le périple des hôtels-casinos du nord au sud du strip avec un pass journée pour le monorail, bien pratique, car la chaleur est élevée. Nous sommes étonnés par les longueurs de queue dans certains couloirs d'hôtels, pour quoi faire? Pour manger! Les buffets à volonté attirent les foules. Nous le constaterons tous les jours par la suite, aux USA, on mange toute la journée, on se promène avec des gobelets à paille que l'on remplit à la pompe de sodas sucrés ou de café. Il y a pléthore de fastfoods, mais pas de petits bistrots avec terrasse comme chez nous. (Pour boire une bière bien fraîche, ce n'est pas facile du tout!) Conséquence de tout cela, beaucoup de gros et d'obèses, nous n'en n'avons jamais autant vus qu'à Las Vegas.

Nous décidons de passer la soirée au quartier excentré de Frémont. Bonne idée, car nous nous sommes vraiment bien amusés. Nous dansons le rock dans cette rue où des jeux de lumière animent merveilleusement un faux ciel qui recouvre la rue sur sa longueur. Et j'y ai mangé les meilleurs ribs de toute ma vie avec un grand verre de "budligth", Guy a préféré un T bone.


J7 - Las Vegas à Springdale

- détour pour le Parc de "valley of fire" festival de roches rouges, scintillant sous le soleil. La fwy 15 est extraordinaire, grandiose.
- Kolob Canyon- murailles de roches rouges. Les routes sont rouges et s'intègrent parfaitement au paysage.
- installation à l'hôtel à Springdale - prenons le shuttle pour une première découverte du parc de Zion. Ce parc est réellement impressionnant, car on se trouve dans des gorges et les montagnes rouges se dressent telles des falaises infranchissables. Au retour, nous stoppons pour marcher le long de la rivière, nous nous trompons de chemin, on ne peut plus reprendre le shuttle. Dans la nuit, sans éclairage nous avançons tant bien que mal et arrivons au parking du visitor-center, après avoir grimpé le long d'un pont pour retrouver la route!


J8 - Springdale à Hatch (Bryce)

- matinée à Zion de 8h à 13h - différentes promenades aux points d'arrêt du shuttle. Toujours des murs de pierre rouge, égayés par la jolie rivière Virgin qui traverse ce parc, les saules, les peupliers qui la bordent et les animaux nullement effrayés par la présence de l'homme, biches, cerfs, écureuils et beaucoup d'oiseaux.

- repartons par la route scénic 9, en travaux en début de parcours, mais cela vaut la peine d'attendre. Cette route est d'une beauté à couper le souffle. Nous avons adoré.
- traversons la Dixie national Forest, une belle surprise: forêt de bouleaux aux troncs d'un blanc immaculé et très étonnant, le sol est constitué de basalte noir, comme si un voisin volcan avait fait irruption. Nous arrivons à notre but: Cedar- Breaks. Là, la surprise est totale, car on ne s'attend pas à voir en rentrant au visitor center où une grande baie vitrée fait office de mur du côté canyon: un Bryce miniature qui s'offre à nous, dans toute la splendeur de ses couleurs ocres orangées. Un vrai coup de cœur encore.

- retour par la même route la 89, le soleil commence à baisser, les couleurs sont merveilleuses. Nous vivons des moments de bonheur intense.
- installation à notre hôtel Best Western situé tout près de l'entrée de Bryce.


J9 - Hatch à Escalante

- Arrivés au parc de Bryce, nous sommes un peu déçus, il est trop tôt, le soleil n'est pas assez haut pour éclairer "l'amphithéâtre". Nous entreprenons de descendre par le trail "queen garden". Et la magie opère: nous sommes proches de ces dentelles de roches jaunes, oranges, rouges, parfois ourlées de blanc, ou toutes blanches comme des meringues. Je m'arrête à chaque instant pour prendre des photos. On croise des personnes, on discute... ô temps, suspends ton vol! On aimerait que cela dure …longtemps, bien qu'il fasse très chaud. Remontés en surface, Nous marchons vers certains points de vue et nous faisons les autres en voiture. Ces différents points n'apportent en fait rien de plus. Il faut vraiment descendre pour prendre la mesure de cette merveille de la nature. Là, un très gros coup de cœur.
- vers 16h30, reprenons la route pour visiter le parc national de "kodakrome basin" nous faisons la balade Angel's, de beaux points de vue sous une grosse chaleur.Nous sommes presque seuls.

-installation à l'hôtel à Escalante.


J10 - Escalante à Green River

- poursuivons la route scénic 12, absolument superbe.
- stop par hasard, pour un breakfast pas comme les autres à Boulder au "hell's backbone grill". Une adresse indiquée par le routard, que nous avons lue après. Un moment inoubliable. raffinement de la vaisselle, produits maison tels, galette de p de terre violettes, confiture cranberries, beurre à la cannelle....Ils font aussi hôtel, une belle adresse, car cet établissement est entouré d'un beau parc de verdure.
- après Boulder, le paysage change, alternance de vallons, prairies, bouleaux, superbe.
- Torrey adorable petite ville
- Capitol Reef, après avoir visionné le film, visitons le parc en prenant la scénic drive
- stop à Fruita, ancienne région verger
- poursuivons notre route vers green River- la région est assez désertique, mais les paysages sont beaux.
- Installation à l'hôtel à Green River, ville que nous avions imaginée verdoyante. En fait, c'est un "bled" in the middle of nowhere", avec une main street large comme les Champs Elysées, des commerces de chaque côté, plus ou moins fermés, à tel point que nous nous sommes retrouvés nombreux à faire la queue dans le seul restau convenable du coin. Cela a eu moins le mérite de faciliter le bavardage. Et c'est là, qu'une adorable dame m'a dit; " where are you from, you have a lovely accent!" Très gentille la dame!
Au fait, j'oubliais de dire, il y quand même une rivière, derrière le restaurant.


J11 - Green River à Moab

- route pour " Dead horse point" première partie du parc Canyon land dont les points de vue sont assez éloignés les uns des autres. Le site est grandiose, mais noyé dans les nuages. Nous stoppons à chaque point d’intérêt, mais le temps ne s'arrange pas.
- Entreprenons "Island in the sky». C'est sous la pluie que nous parcourons des lieux tels "grand view point overlook" un lieu superbe au dessus des méandres de la green River. Nous attendons à l'abri dans la voiture pour grignoter, la plupart des autres voitures sont parties. Une légère éclaircie nous permet de revoir certains points de vue et faire des photos. Vraiment dommage, car nous aurions souhaité y passer plus de temps.

Installation à Moab pour 2 nuits. Balade dans la ville, des magasins originaux, beaucoup de restaurants divers. A la sortie du restau, nous pataugeons dans 20cm d'eau.


J12 – Moab

- Visite de Arch-park.
Il fait beau, cette journée s'annonce radieuse et il nous tarde de découvrir les arches. Nous sommes totalement enthousiasmés par toute la première partie du parc, Park avenue, windows section, ect... Nous faisons les différentes balades assez courtes. Nous entreprenons Devil's Garden. Notre enthousiasme retombe, car nous marchons sur les sentiers avec une foule comparable à celle du métro à 18h. Il a même été difficile de stationner. Il fallait entreprendre les trails + difficiles (que nous interrompions quand cela devenait trop difficile) pour trouver un peu d'espace et de tranquillité. Finalement, nous aurons vu Landscape arch et Delicate arch, mais nous sommes déçus.
- Nous faisons la route de la scénic drive 128 jusqu'à Castle Valley, une véritable oasis de verdure et de tranquillité.
- Nous décidons de retourner au visitor center pour y visionner le film du parc. Et là, je m'aperçois que j'ai perdu mon passeport que je sortais en même temps que le pass. Panique totale. Nous faisons enregistrer la perte par un ranger et décidons d'aller voir le sherrif, mais le bureau est déjà fermé.


J13 - Moab à Bluff

- à 8h, bureau du sheriff. Au vu de tous mes documents d'identité, nous avions tout en copie, il nous rassure et dit avoir téléphoné à un aéroport, sa réponse sera: « présentez vous à l'aéroport 2 heures avant, et vous ne devriez pas avoir de souci ». En fait, cette réponse ne nous a pas satisfaits. Nous décidons d'adresser un email au consulat de San Francisco, ville de départ, comme nous l'a conseillé notre gendre.

- reprenons la route, stop à Wilson arch en bord de route, très belle arche
- Décidons de faire Needles overlook 22 milesx2 - panorama exceptionnel à 360°, mais la lumière n'est pas idéale. No crowd, cela nous change de Arch park!
- stop au visitor center à Blanding, joli petit musée
- reprenons la route 191, sans intérêt, sauf en arrivant à Bluff . A partir de Bluff, c'est la scénic 163, là c'est magnifique, tout est rouge, et elle est très belle jusqu'à Mexican Hat.
- Nous souhaitons faire la route de "valley of the gods", un doute subsiste compte tenu de la pluie tombée il y a 48h. Nous avons de la chance, il y a encore un peu de boue, mais on devrait passer bien que nous n'ayons pas un 4/4. La route non bitumée est assez difficile au début, il faut y aller doucement, mais le spectacle est à la hauteur de nos efforts. Cette route s'ouvre sur un paysage à perte de vue avec des roches rouges qui font penser à des constructions de châteaux cathares ou à des temples égyptiens. Magique, de plus nous sommes presque seuls! Cette route fait aussi partie de nos coups de cœur.
- Gooseneck, un autre coup de coeur, mais attendu celui-là, car au vu des photos, j'en espérais beaucoup. Je n'ai pas été déçue, c'est vraiment un lieu tout à fait exceptionnel que ces méandres si profonds aux couleurs changeantes, creusés par la Juan river.
- Retour à Bluff par la route scénique 163, on ne s'en lasse pas.
- Installation à notre hôtel Désert Rose Inn, dans un petit chalet tout confort, très original, très agréable et le patron est charmant0.


J14 - Bluff à Page

- Il fait beau mais frais. Stop à Mexican hat pour photographier le rocher mythique qui a donné son nom à la ville.
- Arrivée à Monument valley vers 10h. Nous décidons de faire la visite en voiture, il y a pour le moment assez peu de monde. A l'aller du circuit, la lumière n'est pas top pour les photos, nous sommes déçus. C'est pourtant vaste, mais les souvenirs que j'en avais des westerns, me le faisait imaginer encore plus vaste. Nous nous arrêtons à tous les points de vue en prenant notre temps, alors que les personnes qui font le circuit en groupe, le font beaucoup plus vite et dans la poussière! Le plus bel endroit est assurément "artist's point qui permet la vue d’ensemble des 3 « butters » principaux. De plus, la lumière est plus douce, les teintes dans le sens retour du circuit, sont devenues pastels, les roches sont roses, les plantes et arbustes très nombreux, sont verts tendre. Selon une indienne, la saison a été exceptionnellement pluvieuse. Sur le chemin du retour, nous sommes effarés par la foule qui commence le périple. Sur le parking, j'ai compté 45 cars.
- Direction Goulding- nous visitons le musée intéressant de la maison du couple Goulding qui a incité John Ford à venir tourner ses westerns sur ces lieux.
- prenons la route pour Page 195 km, route sans intérêt, sauf à l'arrivée où nous apercevons le lac Powel. En passant, nous nous arrêtons sur le site d'Antélope canyon afin de prendre rdv pour la visite le lendemain à 11h.
- Installation à l'hôtel pour 2 nuits. Nous avons de la chance, notre chambre en angle dispose de 3 fenêtres, dont l'une donne sur un balcon et la vue sur le magasin Walmart, mais aussi sur le lac Powell, l'autre sur le désert.


J15 - Page

-Visite de la ville - une rue est à elle seule, constituée de 7 ou 8 églises. Beaucoup de petites maisons de vacances semble-t-il, avec abri à bateau, lac Powell oblige! ou alors d'énormes mobile-homes, voitures et caravanes.
- Direction Horseshoe bend- autre lieu fabuleux que cette énorme roche façonnée par les méandres du Colorado. Les couleurs sont superbes, mais compte tenu de l’heure matinale, il y a beaucoup d'ombre, dommage pour les photos ! Les roches autour du site s’étalent en de magnifiques plissés. Au loin, le lac Powell déploie sous un beau soleil, ses somptueuses couleurs d’un bleu très pur.

- partons pour notre RDV à Antélope canyon upper. La visite ne se fait qu'accompagnés d'un guide, car il faut se rendre sur le site en véhicule genre camionnette ouverte où nous sommes assis à 12 sur des bancs. Nous avons de la chance, notre guide est super, il nous explique comment prendre les photos, les placements et prend parfois l'appareil à notre place. Là aussi, j'attendais beaucoup de cette visite, tant les photos m'avaient fait rêver. Je n'ai pas été déçue.
C'est un endroit tout à fait extraordinaire, incomparable, mais hélas, nous sommes très nombreux et ce n'est pas facile de circuler ni de faire des photos. La rançon du succès.
- Au retour, il est environ 13h, nous décidons de visiter Antelope Canyon lower que l'on peut rejoindre tout près avec notre véhicule. Un guide nous accompagne à pieds jusqu'à l'entrée qui est, en fait, une grosse excavation dans la roche. Nous descendons par une petite échelle métallique, il y en a plusieurs le long du parcours. Quelle chance, nous sommes seulement 3 couples à parcourir les dédales de ce somptueux parcours.
Et là, le charme opère immédiatement, la magie totale, le bonheur! Des formes, des couleurs exceptionnelles que nous pouvons apprécier davantage à notre rythme. De ce fait, nous prenons notre temps, au moins 2 heures car nous sommes sans cesse en arrêt, admiratifs. Un très, très gros coup de cœur.

Je ne saurais trop conseiller à tous ceux qui souhaitent visiter Antelope canyon, de voir de préférence Lower, s'ils n'ont pas le temps de voir les 2.

- Nous partons à la découverte du lac Powell, du barrage.... en attente du coucher de soleil, nous sommes à Wahweap view point, avec une bande de bikers bretons "armor-ricains"(selon l’illustration de leur blouson) déjà rencontrés et remarqués, car je suis née dans les côtes d'Armor. Un car de français arrive aussi, nous n'étions pratiquement que des français ce jour là à attendre le coucher de soleil. Nous avons rencontré beaucoup de français en groupe au cours de ce voyage, mais assez peu en individuels. La métamorphose des couleurs sublime cet environnement exceptionnel. Ce sont des moments rares et nous les apprécions d'autant plus.
Cette journée a été sublissime du début à la fin. Sauf au steak house "le Butterfield », compte tenu d’un mauvais rapport qualité prix.


J16 - Page à Tusayan

- marche le long du lac Powell à partir d'un trail
- route en direction de Tusayan. Alternance de collines et plaines où sont dispersées des habitations indiennes modestes et des "cabanes" d'artisanat.

- stop à 2 dollars sur un site tenu par les indiens" the little Colorado river gorge" - étalages de bibelots d'artisanat, passage obligé, puis une énorme cataracte qui préfigure le Grand Canyon.

- Entrée sur le site du Grand Canyon par l'est, et visite de différents points: désert view point et sa tour très intéressante à visiter, car c'est une sorte de musée magasin avec des peintures murales tout à fait intéressantes et la vue depuis cette tour est impressionnante; puis, Navajo point, Lipan point, Moran point, Grand view point. Nous attendions beaucoup de ce site connu dans le monde entier. Nous mesurons le privilège de vivre de tels moments ! Notamment, quand nous sommes revenus pour le coucher de soleil car les couleurs sont tout à fait extraordinaires.

- Nous passons à l'aéroport pour nous renseigner, car le lendemain matin, nous avons RDV à 8 heures pour le survol en hélico.


J 17 - Tusayan

- A 7h30, nous sommes à l'aéroport pour notre leçon sur la sécurité. Nous avons réservé l'hélico pour un survol de 45 mn. Guy et moi, sommes devant à côté du pilote, ce que nous avions demandé via internet. Nous survolons assez longtemps la forêt, puis le Grand Canyon lui même, mais pas les points que nous pouvons voir de la Rim sud. Sans doute en attendions nous trop, car nous ne sommes pas subjugués, nous ne ressentons aucune sensation, contrairement à ce que nous avions connu lors du survol des chutes Victoria. Nous rentrons finalement assez déçus. Compte tenu du prix payé pour 2, 500 dollars, le rapport qualité prix ne nous semble pas excellent. Et nous en serons d'autant plus convaincus au cours de notre visite sur site tout au long de la journée. Car, en prenant les différents shuttles, bleus rouges et verts, on accède à l'ensemble des points de vue qui sont tous intéressants. L'un d'eux, nous a semblé tout à fait extraordinaire: Hopi point, car il est vaste et les couleurs vont du rouge au violet, en passant par le rose, le bleu, l'aubergine.

- visite d'une expo peinture au village.
- de retour à Tusayan, nous arrivons juste à temps pour aller au cinéma avec écran maxi géant, cinéma IMAC, afin de visionner un film sur la découverte du Grand Canyon par Powell. Images superbes et sensations garanties (un peu comme à la Géode) beaucoup plus qu'en hélico, pour moins cher: 21D par personne. La journée se termine bien.

Déçus par la "ragougnasse" mexicaine de la veille, nous nous rendons au restau le + connu du monde, Mac Do, au moins, là, c’est sans surprise !

J 18 - Tusayan à Sedona

- Nous prenons la route en direction de Sédona, en passant par Flagstaff. Nous visitons la ville à la recherche d'un photographe pour faire des photos d'identité, car le consulat nous a donné la liste des documents à apporter pour obtenir un laissez-passer qui remplacera mon passeport pour le voyage de retour. Le cœur de ville ne manque pas d'un certain charme, contrairement à la longue voie sur laquelle s'alignent tous les hôtels. Finalement, on nous en indique un qui nous a vus venir: 12 dollars 2 photos, où je ne suis même pas belle!

- nous traversons de belles forêts, mais en arrivant à Sedona, la température change, il fait très chaud. Cette ville est magnifique, entourée de roches rouges avec la rue principale bordée de magasins intéressants. Nous nous rendrons compte en la visitant, que c'est une ville d'artistes, de sculpteurs. Partout dans les rues, se dressent de nombreuses sculptures grandeur nature, et décorent les galeries commerciales très fleuries.
- nous visitons différents points conseillés par le routard, notamment une chapelle de verre étonnante, construite sur un promontoire rocheux.
- Nous allons à la recherche de notre hôtel que j'avais choisi en dehors de la ville, pensant que ce serait plus agréable et plus calme. En fait, c'était à une dizaine de km, dans un lieu sans grand intérêt et après notre installation, nous n'avions qu'une idée, retourner dans la ville. Si l'on veut visiter, il faut loger dans la ville qui est vraiment intéressante. Nous avons donc passé une bonne soirée à Sédona.


J 19 - Sedona à Twentynine Palms

- une longue route nous attend, plus de 600 km. Nous avons décidé de passer par Flagstaff via Sedona avec arrêt pour visiter le quartier mexicain reconstitué par des artistes "Tlaqueparque". Il est 7h30, nous sommes seuls. Ce quartier vaut le détour. Nous traversons des ruelles, patios avec de belles fontaines et partout encore de magnifiques sculptures, des magasins d'artistes. L’ensemble est très beau, très cohérent. La journée commence merveilleusement.

- Stop à Williams, sur la Route 66, au poste de police. Nous voulons nous assurer que le reçu de perte de mon passeport, délivré par le ranger de Arch park constitue un document officiel. La réponse est oui.
- Stop à Seligman, in the middle of nowhere, sur la Route 66, mais les mythes ont la peau dure et les commerçants de cette ville l'ont bien compris. Ils cultivent le mauvais goût et le côté ringard. Et ça marche, il y avait foule sur les trottoirs, des cars en particulier. Nous n'avons fait que passer, amusés par le spectacle.
-plein d'essence à la junction lake Havasu City, une station énorme, avec des rangées de trucks d'un côté, et de l'autre les voitures. Et bien sûr, l'inévitable fastfood.
- Il fait très chaud, au moins 40°, nous pensions trouver de la fraicheur près du lac, c'était sans compter avec la chaleur torride de l'Arizona. Nous traversons Lake Havasu City, ville nouvelle, tout à fait spectaculaire, en plein désert. Tout semble artificiel, beaucoup de villas neuves et le long du lac, des rangées de mobile-homes dans de véritables oasis. Je me demande comment ils vivent, tellement il fait chaud. Il est vrai qu'on ne voit personne dehors. En conséquence, pas question de grignoter outside! Nous trouvons un peu d'ombre sous un arbre chétif.

- Passons en Californie, nous nous en rendons compte car nous sommes stoppés à un barrage par un policier qui nous pose des questions, mais ce sera bref pour nous.

- la route rectiligne se transforme en montagnes russes. Nous sommes entourés par le désert chaud avec très éloignées des montagnes tantôt noires, tantôt grises. Il nous tarde d'arriver à l'hôtel à Twentynine Palms, et prendre une bonne douche. Willy nous accompagne as usual. Nous avons trouvé une radio satellite qui diffuse de la country. Cela nous va, de plus Willy parle distinctement, bien que je sois loin de tout comprendre, mais Guy oui. L'hôtel Best Western est très confortable, nous sommes récompensés. Mais ce soir, ce sera encore Mac Do, à défaut d'avoir trouvé mieux, car les rues sont tellement peu éclairées qu’il est difficile de se rendre compte des lieux. Nous avons constaté que partout, l’éclairage public est plus faible que chez nous.


J20 - Twentynine Palms à San Diégo

- Stop au visitor center du parc de Joshua tree, conseils très utiles pour ne rien rater des différents points d'intérêt. Nous avions imaginé une route difficile, or ce n'est pas du tout le cas. Les routes sont sablonneuses mais assez larges et nous sommes presque seuls. Le détour proposé à l'ouest du parc nous a offert des panoramas inconnus pour nous avec une végétation particulière aux déserts, notamment les fameux Joshua tree. On y éprouve beaucoup de sérénité. Guy rêve d'une nuit étoilée dans le désert, car des places de camping sont aménagées dans de très beaux sites.
- stop promenade au jardin du "cholla cactus garden".
- Les paysages désertiques se poursuivent au-delà de la sortie cottonwood du parc. Face à nous "chocolate mountain" des paysages grandioses, alors que nous nous attendions à retrouver la plaine.
- Passons à DesertPalm, près de Palm Spring, encore une ville surprenante plantée dans le désert. Comme son nom l'indique, toutes ses allées sont magnifiquement bordées de palmiers royaux et de jardins à la végétation méditerranéenne que nous connaissons bien. Mais ici, il n'y a pas d'hiver, donc tout est gigantesque. Beaucoup de villas somptueuses entourées de murs, des golfs, une aberration écologique en plein désert! Après les zones désertiques et pauvres traversées hier avant d'arriver à « Twentynine Palms », cette ville illustre le puissant décalage de niveau social existant entre certaines catégories de la population.
- L'orage menace, il pleut, nous sommes encore contraints de grignoter dans la voiture.
- Notre GPS nous conduit sans problèmes à notre hôtel à San Diégo, heureusement, car la circulation et les échangeurs sont impressionnants.
- Nous découvrons à pieds l'environnement de notre hôtel, une zone peu intéressante car nous sommes assez loin des points d'intérêt de la ville. Et surtout, nous constatons que ce n'est pas facile d'être piétons dans ce genre d'endroit!


J21 - San Diego

- passage au visitor center et achat de tickets pour le trolley sighseeing, une formule drop on, drop off, avec autocollant orange à porter sur le vêtement. C'est un bon moyen de découvrir une ville gigantesque. Nous n'avons pas regretté car les chauffeurs sont aussi guides et excellents show men. Leurs commentaires sont bien rôdés, à grand renfort de musique toujours en adéquation avec la situation. Nous avons ainsi visité l'ile Coronado et son hôtel mythique El Coronado, old town et son vieux quartier mexicain, et avons passé une bonne partie de la journée dans le parc Balboa. Ce parc est immense, d'une beauté incroyable, tant au niveau de la végétation que des différents bâtiments, musées aux architectures différentes, hispaniques, portugaise, mauresques...on pourrait y passer plusieurs jours.
- De retour à l'hôtel, nous décidons de reprendre notre voiture pour revoir certains quartiers et retourner sur l'ile Coronado reliée au continent par un pont qui est devenu gratuit. Nous sommes frappés par l'impressionnante quantité de "homeless" qui vivent leur misérable vie à proximité ou sous ce pont.
Sur l'ile, beaucoup de monde, c'est samedi, fréquentation assez "chic", cette ile est habitée par des privilégiés, beaucoup de villas somptueuses, des magasins de luxe et des restaurants très chers, je crois que nous irons dîner ailleurs! De la rive de l'île, nous avons une vue extraordinaire sur la ville, la nuit tombe, les couleurs sont superbes.
- Retour dans notre quartier, nous sommes contents, la journée a été bien remplie. Nous allons diner pas très loin de notre hôtel dans un fast Food de "noodles", sans charme, mais la nourriture est acceptable.


J22 - San Diego à Santa Monica

- Toute la côte est enveloppée dans un épais brouillard, dommage pour le paysage. C'est dimanche, malgré tout, nous croisons de nombreux sportifs qui pédalent, qui courent et plus loin de nombreux surfeurs. Beaucoup de monde déjà sur les plages malgré cette brume.
Ce qui attire dans la région, c'est cette végétation luxuriante que nous aimons tant, palmiers, bananiers, bougainvillées, hibiscus, lantanas, strelitzias, céanothes, et d'autres inconnus pour nous. Dans notre région, nous y sommes habitués, mais ici, tout est plus grand.
- nous faisons des stops dans différentes petites stations balnéaires plutôt belles. A partir de Laguna Beach, la plupart des résidences ont des accès réservés. La ville est chic et il y a presque autant de monde qui déambule qu'à Arcachon au mois de juillet, la même chose à New beach.
- le soleil perce à 14h à Long Beach, et le décor change: plate formes pétrolières en mer au large, et champs pétroliers de l'autre côté en bordure de la lagune. Plus loin, à Los Anglas, c'est Feyzin x10 avec une affreuse zone industrielle. Il n'est plus question de villas coquettes.
- Nous arrivons à Santa Monica et traversons une petite zone pavillonnaire bien calme, je me réjouis déjà en pensant que notre hôtel y sera. En fait, il se trouve en bordure de l'axe principal de la ville. Cet hôtel, mal insonorisé, nous déplait.
- Décidons d'aller à la découverte de Los Angeles, via le visitor center situé sur Hollywood boulevard. Déception pour tous les 2, c'est moche, il y déambule une faune bigarrée, le trottoir aux étoiles est mal entretenu. D’un commun accord, nous décidons d'aller voir ailleurs. Reprenons la voiture pour faire un tour de ville. Nous ne sommes pas séduits, d'autant qu'il fait très gris. Poussons jusqu'à Beverly hills. C'est un tout autre environnement. Mais il fait presque nuit, nous rentrons.


J23 - Santa Monica.

- La poisse, il pleut beaucoup et nous avons prévu un programme essentiellement en extérieur. La pluie et le brouillard compromettent gravement l'intérêt de ces visites. Nous avions hésité à zapper Los Angeles, nous aurions dû! Bravant le temps, nous partons avec imperméables et parapluies, ils serviront toute la journée.
- arrêt au farmer' market, non loin d'Hollywood bvd, un marché essentiellement alimentaire, avec différents points de restauration. Tout est mouillé, gris et tristounet. Sale temps pour les touristes et les commerçants. Nous sortons pour visiter le quartier très huppé de "Grove. Un tournage TV est en cours, beaucoup de curieux autour. Ce qui est sympa, c'est la musique diffusée dans les rues: on entend Marilyn et son "poumpoumpidou", Sinatra.. Ils égayent l'ambiance tristounette. Nous visitons, du jamais vu pour nous, un immeuble de luxe de plusieurs étages entièrement prévu pour le stationnement des voitures: tapis rouge, valets, toilettes de luxe, tapis roulants...A l'entrée de ce parking, une magnifique Ferrari rouge, une voiture presque banale pour LA. Finalement, il ne nous a pas semblé utile de demander les tarifs....

- Partons à la recherche du cimetière de LA. Intéressant, on peut circuler et stationner à l'intérieur. La pluie ne faiblit pas. Malgré notre plan acheté 5D, nous aurons du mal à localiser la plupart des tombes, notamment celle de Joe Dassin. L'endroit est paisible avec son petit lac central, ses oies et ses écureuils, mais nous sommes trempés!
- Nous décidons de retourner à Beverly Hills que nous n'avions pas vraiment pu voir la veille à cause de l'obscurité. Nous avons noté quelques adresses célèbres. Malgré la pluie, ce quartier est une splendeur, les villas sont somptueuses et certaines s'offrent totalement à la vue des passants.
Finalement, nous n'avons rencontré personne de notre connaissance, et surtout...nous n'avons jamais pu voir, ni le sommet des buildings de LA, ni la fameuse colline Hollywood, toujours restée ensevelie dans le brouillard.
- Nous programmons GPS pour le quartier de Little Tokyo, quartier réputé intéressant. Nous sommes pris dans un embouteillage pas croyable qui nous fait renoncer. Nous décidons alors de nous rapprocher de santa Monica pour voir le bord de mer et Vénice.
- balade sur la jetée emblématique de santa Monica.
- Découverte de Vénice et promenade sur le fameux "front walk". Edifiant! Lieu surréaliste, tous les magasins sont plus ou moins décrépis, tagués, mais aussi parfois illustrés de belles peintures. Le lieu est fréquenté par de nombreux marginaux, homeless, personnes à la dérive plus ou moins shootés. Tout cela n'est pas très rassurant, mais la police patrouille en permanence alors que nous sommes seulement en fin d'après midi. Pourtant, il y a aussi des joggeurs, des cyclistes pour lesquels ce décor doit être familier.
- ce sera tout ce que nous aurons vu de LA et autour. Une déception, plus ou moins attendue, mais aggravée par les conditions climatiques. D'ailleurs, à la TV le soir, le titre d'un reportage était: "sale temps pour les touristes."


J24 - Santa Monica à Monterey (540km)

- Quittons sans regrets Santa Monica, direction Malibu. Il fait gris et frais, mais il ne pleut pas. Nous ne verrons pas grand chose de cette plage rendue célèbre grâce à un feuilleton, et il se met à pleuvoir. Alignement de petites maisons donnant directement sur la mer. Après Ventura, nous traversons de gigantesques zones de productions légumières: fraises, artichaut, choux, salades…
- stop à Santa Barbara, très jolie petite ville
- stop à San Luis Obispo, visite rapide de la mission
- Il est 15h15, continuons vers Monterey. La route est magnifique, il nous reste 106 km à faire, il pleut toujours.
- points de vue magnifiques à Big Sur, mais pas sur la mer comme nous le pensions, mais sur la montagne et quelques séquoias : région de randonneurs.

- La pluie s'est arrêtée, il y a même un rayon de soleil entre les nuages, le coucher de soleil sera magnifique. Maints arrêts photos ensuite, le soleil éclaire la végétation toute rouge des "griffes de sorcières" qui s'étalent sur les 2 côtés de la route. C'est superbe. Cette côte très découpée ressemble à la Bretagne.
- arrivée à l'hôtel à 18h45, une bonne surprise pour nous, car compte tenu du prix payé pour la région, nous nous attendions à dormir à la cave. Or, c'est un petit motel bien tenu, situé au calme et néanmoins très proche de la ville.
- Nous faisons une première approche de Monterey de nuit, pour aller diner sur le Wharf, adresse conseillée par le réceptionniste. Ce sera d'ailleurs le seul repas, au cours du voyage, effectué dans un restaurant digne de ce nom.

J25 - Monterey à San Francisco

-Visite du quartier Connery-row de Monterey, quartier des conserveries
- continuons par le bord de mer pour découvrir la côte. Le beau temps est revenu. . Tout est pimpant, coquet, de très jolies maisons de bois peintes, tout le long de la côte. Nous poursuivons notre découverte en optant pour la très belle route privée "la 17 mile drive" moyennant 10 dollars. La route est sublime, la mer est belle, les découpes et les roches rappellent la Bretagne, mais les maisons sont très différentes. Sont là, des villas de privilégiés milliardaires, un peu comme à Beverlyhills. Le spectacle est magnifique, car les couleurs sont très belles, et la végétation superbe.
- la fin de cette route nous emmène à Carmel, célèbre grâce à Clint Eastwood., une charmante petite ville avec des petites rues, des maisons de taille raisonnable, dans des styles très divers, souvent anglais, mais toujours très coquettes et entourées de très beaux jardins. La plage de sable blanc est souillée par des algues géantes.
- Nous revenons au Wharf de Monterey. C'est un lieu de promenade très populaire, avec boutiques et restaurants. Nous entendons les cris des otaries, mais nous ne les verrons pas.

- nous reprenons la route pour San Francisco vers 14h. Décidons de passer par la Silicon valley, San José, Palo Alto, des villes d'affaires avec de nombreux buildings et une grande université à Palo Alto.
- arrivons à l'université de Stanford par son allée majestueuse bordée de chaque côté par des palmiers royaux. Stationnons au parking visiteurs. Première découverte à pieds: les bâtiments feraient plutôt penser à un palace ou à un château. C'est beau, propre, impressionnant, beaucoup d'étudiants circulent à vélo. Dans la cour d'honneur, étonnant, se dressent "les bourgeois de Calais" de Rodin. De magnifiques arbres centenaires peuplent le parc, très grand. Un grand tour en voiture nous permet d'avoir une meilleure idée sur l'ensemble, des bâtiments modernes de tous styles abritent les différents pôles universitaires, les labos, les bibliothèques: une ville dans la ville. Nos étudiants en France en rêveraient d'un tel environnement.
- installation à notre hôtel en fin d'après-midi pour 4 nuits, un bel endroit, un bel hôtel, pour terminer ce voyage en beauté !


J26 - San Francisco

- Partons à la conquête de cette ville fascinante. Nous y arrivons en 25mn, notre hôtel étant situé au calme, en bordure d'un lac et dans la verdure, à Redwood City. Objectif, le consulat. Il me faut obtenir mon laissez-passer qui remplacera mon passeport pour rentrer de S Francisco à Nice. Accueil sympathique, nous ressortons avec le précieux sésame, sans soucis puisque nous avions l'ensemble des documents exigés.
- Union square, très belle place, puis Powell station, point de départ d'une des lignes du fameux cable-car. Achetons un pass pour la journée. Découragés par une queue de 100m, décidons d'avancer sur le parcours et le prendre plus loin. Bon plan, pas d'attente et de la place sur la plateforme arrière, le meilleur endroit pour voir et photographier. Guy a 2 plans en mains, dont le cityplan, et nous fait descendre aux endroits intéressants ou prendre une autre ligne.
- stop et visite des quartiers: Market street, Fishermans wharf, Chinatown, Russian hill, Nob hill. Toutes ces balades en cable-car, alternées avec la marche se font dans la joie et la bonne humeur, car sur les cable-car, les touristes sont sympas et décontractés. Il fait frais, un peu gris mais il ne pleut pas.
Nous sommes sans arrêt accompagnés par les passages bruyants et rapides d'avions de chasse qui font des piqués et des démonstrations au dessus de la ville. Les photographes sont à l'affût de la bonne photo! Nous apprendrons plus tard, à nos dépens parfois, que ces festivités vont durer 5 jours, le jour de la fête aérienne ayant lieu le dimanche, week-end du "Columbus day", lundi férié.
- Descendons au niveau de la rue Lombard, si célèbre car souvent filmée. Elle est effectivement très, très pentue, mais aussi très courte. Nous sommes très nombreux à faire la photo.
- Suivons ensuite les recommandations du guide bleu qui donne des adresses d'immeubles à l'architecture originale.
- Découverte d'un centre commercial "le Nordstrom" dont l'escalier central en colimaçon est assez exceptionnel.
Retour à l'hôtel, il fait nuit.


J27 –San Francisco.

-Il fait très beau, la journée s'annonce bien.
- arrêt à une école qui organise une journée portes ouvertes en vue de la fête de "hallowen". Un grand espace est transformé en jardin, entièrement décoré par toutes sortes de citrouilles. Les enfants des différentes écoles du quartier viennent avec leurs parents s’y faire photographier.
- arrivée au "Golden gate park", un immense et magnifique parc. Visitons le superbe jardin japonais et ne résistons pas au plaisir de prendre le thé dans un tel cadre.
- poursuivons la découverte du parc, arborétums, petits lacs, terrains de polo etc.
- stop au Palace de la Légion d'Honneur. Belle vue sur la ville. Dans la cour carrée, encore une statue de Rodin, le penseur.
- Belle route du Présidio, magnifiques vues sur le Golden Gate bridge et ce jusqu'à Fort Point, point d'entrée du pont. Traversée du pont, superbe vue sur la ville. Nous nous arrêtons de l'autre côté pour faire des photos sur la ville car le point de vue est exceptionnel.
- poursuivons jusqu'à Sausalito, petite ville qui a la particularité d'abriter un village de house-boats. Nous n'osons pas y pénétrer, car il y a des affiches qui précisent bien que les allées sont privées. Mais nous sommes invités avec beaucoup de gentillesse par les habitants eux-mêmes. Ils sont très fiers de leur environnement et se disent privilégiés.
Ce village est peu ordinaire, très bien entretenu et les allées de bois sont toutes bordées de pots de fleurs, de plantes de toutes variétés. Les house boats, rivalisent de couleurs et d'originalité, il faut être un peu artiste ou bohème pour vivre à cet endroit, car côté pratique, il y a de nombreuses règles à respecter pour garder cette magnifique harmonie.
- au retour, avant de reprendre le pont, nous accédons, après beaucoup de difficultés pour stationner, sur la colline qui surplombe la baie. Il y a toujours plus de monde, les américains sont là pour la parade des avions et de ce point, les avions passent de temps en temps au dessus du Golden gate bridge. Les vues sont superbes. La baie est sublime sous cette lumière, ce sont des moments de plénitude absolue, nous essayons d'imprimer pour toujours dans notre mémoire photographique, ces images d'une beauté absolue. L'environnement devient calme, car les avions ont fini leur parade.
- La contrepartie, ce sont les bouchons, de l'autre côté du pont, nous n'arrivons pas à stationner pour faire une petite marche sur le pont. Nous descendons à la base du pont, la vue d'en bas est intéressante. Guy qui connait bien maintenant le parcours, essaye de contourner les bouchons en prenant la route inverse par la "49 mile drive" qui longe l'océan. Le soleil est bas, nous l'avons dans les yeux, la mer est basse, les paysages sont alors sans intérêts.
- Retour à l'hôtel vers 19H


J28 – San Francisco.

Découverte de quartiers différents:
- Balmy Alley, quartier hispanique et notamment la ruelle alley, entièrement peinte de fresques colorées de part et d'autre, murs, portes, garage...vraiment original.

- Women's Building -un grand bâtiment en angle entièrement dédié aux femmes où diverses associations se battent pour les défendre au niveau de l'égalité des droits, l'éducation...Les façades très hautes sont prises d'assaut par des fresques gigantesques à la gloire des femmes.

- Mission Dolorès - nous visitons, la basilique, la chapelle, un petit cimetière et même l'école qui fait "portes ouvertes" pour le recueil de dons et la vente de toutes sortes d’objets.

- quartier Castro, principalement habité par des gays, quartier multiethnique, multi culturel, très coloré, très animé. La particularité du quartier est annoncée par de très nombreux drapeaux arc en ciel qui flottent dans les rues. Beaucoup de maisons coquettes et très fleuries. Beaucoup de "figures" aussi dans ce quartier, mais on s'y sent bien. L’un des rares quartiers à proposer des petits bistrots avec terrasse.

- Direction Twin Peaks, le point le plus élevé de la ville -278 m- la montée est impressionnante, la route serpente jusqu'au belvédère d'où l'on a une vue à 180°sur toute la baie et la ville. Encore énormément de monde, car nous sommes samedi, mais de ce point de vue, nous sommes un peu loin pour avoir une bonne vue sur la parade des avions qui a repris.
- Direction, le Golden Gate Bridge, car notre objectif est toujours de marcher sur le pont. Guy se repère bien pour contourner les embouteillages, mais la situation se gâte, arrivés près de l'objectif. Nous essayons de stationner en vain, il y a une foule dingue. Entrainés par le flot, nous sommes obligés de traverser le pont, de l'autre côté la situation est pire, il nous faut donc revenir et abandonner notre projet, il y a d'ailleurs foule de piétons d'un côté sur le pont, et de nombreux cyclistes de l'autre côté.
- Maintenant, il nous faut éviter de rester bloqués dans les embouteillages. Guy s'en sort très bien. Revenons en centre ville, puis ensuite dans le quartier "ferry", une autre vue sur la ville et le "Oakland Bay bridge".

- diner de pâtes dans ce quartier, puis retour à l'hôtel.


J29 +1 San Francisco -Paris – Nice

Le départ.

Il fait un temps splendide. Nous en profitons pour marcher dans le quartier verdoyant de notre hôtel, autour du lac. Beaucoup de beaux arbres, des fleurs, des oiseaux et des oies qui déambulent dans les allées.

Il nous faut quitter ce pays magnifique, si beau, et si différent du nôtre. C'est ce qui en fait son attrait et son intérêt. Nous quittons aussi San Francisco, à regret, c'est une ville magnifique, aux quartiers si divers.Il nous a manqué une journée pour voir le nord, notamment la région des vins. Je ne sais pas si nous y reviendrons, nous avons encore tant de pays à découvrir.

Notre voyage se fera sans soucis jusqu’à Nice, le laisser passer a bien remplacé mon passeport perdu. Maintenant, nous allons penser au prochain voyage.


Nos hôtels:
Nos hôtels:

J1- San Francisco banlieue sud

Country inn suites by Carlson san Carlos - résa par Hotels.com
78, 95€ avec breakfast
Grande chambre bien équipée
Situation sans intérêt
Tb rapport qualité prix

J2 El Portal - entrée sud de Yosémite

Yosémite Cédar Lodge - type motel - résa directe
113, 95 € sans breakfast
Grande chambre bien équipée, mais sombre
Situation intéressante du fait de la proximité de Yosémite NP
Prix élevé

J3 - Lee Vining

Tioga Lodge at Mono Lake " prospector room " résa directe
122,08$ sans breakfast
Petit chalet face au monolake, mais séparé par une route passagère
Chambre originale, mais peu confortable, lit étroit et à cette saison, il fait frais le soir et le matin
Situation intéressante, face au Monolake et à proximité de Bodie

J4 - Lone Pine

Best western frontier motel - résa Hotels.com
117$ avec breakfast B rapport qualité prix
Très grande chambre, coin salon, très bien équipée
Situation intéressante, Lone pine ville du cinéma et entrée de la route Death valley

J5- J6 Las Vegas

Bally's Las Vegas - résa Expedia
216,82 € ( prix + élevés en fin de semaine, il s'agissait des jeudi et vendredi)
Très grande chambre, mais absence d'équipements tels que frigo
Excellente situation au centre du strip

J7- Springdale

Quality inn at Zion park - résa Hotels.com
146,58$ avec breakfast
Chambre banale, avec équipements habituels
Chambre n° 110A située en angle en RC, avec tout à côté le " ice maker " qui faisait un bruit infernal ; devant la fenêtre, des tentes de camping et des voitures. Environnement immédiat donc, peu agréable. Avons fait constater le bruit, d'où une remise de 20$ ;
Par contre, l'entrée de Zion park est très proche.
Se méfier de la situation de la chambre.

J8- Hatch

Best western Bryce Canyon grand - résa Hotels.com
115,74€ avec excellent breakfast
Très grande chambre salon- très bien équipée
Excellente situation, restaurants et boutiques à proximité et entrée de Bryce canyon ;
A recommander.

J9- Escalante

Circle D Motel résa directe
72,96$ sans breakfast
Petite chambre, équipement classique, mais mauvaise insonorisation
A proximité, quelques restaurants dont le " cow boy blue " où, nous avons mangé une excellente viande.

J10 Green River

Comfort inn Grenn River - résa hotels.com
73,97€ avec breakfast
Grande chambre bien équipée
Ville " in the middle of nowhere " , sans intérêt

J11 - j12 - Moab.

La Quinta inn Moab - résa Hotels.com

183,70€ avec breakfast
Très grande chambre très bien équipée
Situation à l'extrémité de la ville
Proximité notamment Arch park et scénic 128

J13 - Bluff

Désert Rose Inn & cabins - résa directe
103,60€ sans breakfat
Bungalow bois, spacieux, équipé avec mobilier original et confortable
Bel environnement
Sur la route scénic 163, non loin de Valley of the Gods

J14 - J15- Page.

Days inn Page - résa Hotels.com
216,20€ avec breakfast
Très grande chambre, tb équipée, vue sur le lac Powell mais aussi Walmart.
Situation excellente, car la ville est intéressante, près du lac Powell et HorsehoeBend, proximité aussi d "Antélope canyon ;
L'un de nos endroits préférés.

J16 - J17- Tusayan

Holiday inn express - Grand Canyon village south.- résa Hotels.com
240,40€ avec breakfast
Chambre correcte, mais toutes les chambres impaires sont exposées à un bruit incroyable dû à un système de ventilation installé sur un toit dans la cour en angle, ce qui obstrue également la lumière de ces chambres. A déconseiller.
Proximité intéressante avec le " Grand Canyon NP ".

J18 - Sedona.

Wildflower Inn - résa Hotels.com
77,60€ avec mini breakfast
Chambre correcte, dont la publicité pour le jacuzzy nous semble inutile, c'est tellement plus simple de prendre une douche, à l'heure des économies d'eau !
Situé trop loin de la ville de Sédona qui est une ville tout à fait intéressante.
Conseil, loger dans la ville

J19- Twentynine Palms

Best Western Garden Inn résa Expedia
94,68 € avec excellent breakfast
Très grande chambre, très bien équipée
Situé sur la route entre le désert Joshua Tree et San Diégo
Très bon hôtel

J20 - J21 - San Diégo

Hampton Inn Seaworld airport résa Expedia
237,72 € avec excellent breakfast
Grande chambre, sans équipements annexes
Quartier relativement excentré, restaurants à proximité

J22 J23 Santa Monica

Santa Monica Travelodge Pico Bvd - résa Expedia
228,42€ avec breakfast très moyen
Style motel, petite chambre, mais coin cuisine
Très gros inconvénient, établissement très mal insonorisé alors qu'il est situé en bordure de l'artère principale de la ville et non loin d'une freeway. De plus, l'espace breakfast, avec seulement 4 tables, est insuffisant pour 4 bâtiments de 2 étages.
Seul hôtel considéré par nous, comme étant un mauvais choix et que nous aurions quitté, s'il n'avait pas été réglé. Mauvais rapport qualité prix. A déconseiller.


J 24 Monterey

Americas Best value Inn Stage Coach Lodge - résa booking.com
72 dollars avec mini breakfast
Chambre de taille moyenne, mais bien équipée
Motel situé au calme tout en étant très proche de la ville
Excellent rapport qualité prix pour la région

J25 à J28 San Francisco

Sofitel San Francisco Bay à Redwood city - résa Expedia
365,86€ sans breakfast
Grande et belle chambre, coin salon, bureau, sans équipements annexes
Grande baie donnant sur un lac
Situation au sud de San Francisco à 25mn en voiture, accès freeway à proximité
Calme et verdure, très reposant après des journées bien remplies à SF.
minadoux
Merlebleu de l'Ouest
Merlebleu de l'Ouest
 
Messages: 10
Inscription: Jeu 5 Nov 2009 17:59


Re: 1 mois Ouest USA septembre octobre 2010

Messagepar Nat38 » Jeu 11 Nov 2010 19:00

Sympa ce carnet de voyage !
Toujours interressant de lire les récits des voyageurs.
Le tour en hélico au dessus de Grand Canyon ne vous a semble t-il pas emballé.
La visite de lower est parmi vos + beaux souvenirs.
A travers tout ce que l'on vit , il reste toujours un voyage mémorable qui fait réver encore longtemps après le retour .
Merci d'avoir partagé vos impressions.
Avatar de l’utilisateur
Nat38
Grosse dinde de Zion NP
Grosse dinde de Zion NP
 
Messages: 193
Inscription: Mar 24 Mar 2009 21:39

Re: 1 mois Ouest USA septembre octobre 2010

Messagepar izzie » Ven 12 Nov 2010 13:20

Bonjour MIna et Pidoux,

:clap: merci pour ce récit, quel voyage....et que de souvenirs....

Isa
Avatar de l’utilisateur
izzie
Eléphant de mer pépère
Eléphant de mer pépère
 
Messages: 1251
Inscription: Dim 29 Nov 2009 20:16

Re: 1 mois Ouest USA septembre octobre 2010

Messagepar dommm063 » Dim 14 Nov 2010 21:36

:super:
Avatar de l’utilisateur
dommm063
Administrateur du site
 
Messages: 16334
Inscription: Jeu 21 Fév 2008 23:23
Localisation: Clermont-Ferrand, France


Retourner vers Carnets de voyage aux USA

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Google Search Appliance, MSNbot Media, valerie057 et 1 invité