Accueil RoadTrippin.fr
Au hasard des routes...
New YorkRoadTrippin.fr - Guide et forum de voyage Ouest américain USA États-Unis
RoadTrippin.fr - Guide de voyage aux USA
En ce moment, réductions et bons plans chez Papillon, Hotels.com, Alamo, Avis... Retrouvez toutes ces offres sur la page Bons plans et promos !
Concours Photos 2016 : les candidatures, c'est maintenant !

How the West was won and where it got us

Vous revenez des USA ou vous y êtes encore ? Vous voulez faire partager votre trip et vos impressions aux internautes ? Venez nous faire découvrir votre voyage !
Merci de suivre les conseils pour l'écriture de votre carnet de voyage : http://www.roadtrippin.fr/forum/post2971.html

Re: How the West was won and where it got us

Messagepar valerie49 » Mar 1 Sep 2015 19:16

:coucou: Straw
C'est un festival encore une fois !! je reste épatée par la diversité des formes et des couleurs des roches ! :clap: :clap: :clap:
Le D7200 te remercie de ne pas avoir tenté l'aventure des narrows !!!!
valerie49
Ours trop mimi
Ours trop mimi
 
Messages: 2347
Inscription: Lun 16 Mar 2015 18:49


Re: How the West was won and where it got us

Messagepar Chewbaccabe » Mar 1 Sep 2015 20:33

Et content du 7200? Je pense a lui pour remplacer mon d300 qui commence a dater
Avatar de l’utilisateur
Chewbaccabe
Eléphant de mer pépère
Eléphant de mer pépère
 
Messages: 1319
Inscription: Dim 19 Jan 2014 11:26
Localisation: Belgique

Re: How the West was won and where it got us

Messagepar bea » Mar 1 Sep 2015 22:47

Ralala ! c'est superbe ... mais alors un truc ! n'écris pas trop que tu as vu des serpents ... j'aime pas ces bêtes là et Do est en plein dedans aussi :??: il me trouve des sites de là-bas ! 'fin au moins au saura à qui on a à faire si en on en croise^^

C'est fou ce que Cedar Breaks ressemble à Bryce en survolant le carnet vite fait (ué j'ai une interdiction de lire :clin: ) . Moins de jaune ? je ne sais pas trop mais facile de se laisser pièger.

Bon je vais essayer de ne pas me spoiler :langue:
bea
Mouflon dépoilé de Banff NP
Mouflon dépoilé de Banff NP
 
Messages: 466
Inscription: Ven 15 Mar 2013 15:05

Re: How the West was won and where it got us

Messagepar Straw » Mar 1 Sep 2015 23:48

@abione : Thanks !

@val49 : Hi too ! Les Candy Cliffs sont un paysage très particulier. Le site est très grand et c'est dur de l'apprécier dans son ensemble. Surtout qu'on est irrémédiablement attiré par les brainrocks vers le bas et quand on lève la tête, wahou, mais faut remonter :lol:
Oh, il a quand même pris son petit bain ... mais il était protégé. Un truc tout bête, de ma faute. Ca sera à la fin
Plus on avance, et plus ça devient un peu rock n'roll, pour le meilleur, et le pire ! Là on navigue en eau calme. D'ailleurs j'ai bien pris mon temps au début et j'ai plutôt apprécié de ne pas me dire 16h13 : la voiture, 16h37 : le plein d'essence, etc....

@Chewbaccabe : je ne suis pas un spécialiste mais pour mon usage très content. J'ai vu qu'il était très décrié car peu novateur par rapport au D7100. Mais celui-ci était déjà excellent parait-il donc ça ne me dérange pas qu'il le reste :lol:
L'environnement Nikon me convient bien (menu, positions des touches...) donc pas dénaturé. Le rendu est très bon, on sent bien les 24 M de pixels. Plus est assez inutile sur ce format. Je ne fais pas d'animalier, ou très occasionnel, donc j'e trouve l'autofocus assez bon (pas besoin de plus). Le viseur est plutôt agréable. Gros point positif : la durée de la batterie. Pas besoin d'une 2ème ! En shootant toute la journée, j'ai du descendre à la moitié à tout casser. Il peut tenir 2/3 jours, et ça c'est appréciable en vacances. Son poids est correct (surtout en rando). La résistance à l'eau est honnête :lol:
Avec un 18-105 + un grand angle, c'est du tout bon!
C'est quand même le haut du panier sur son segment. Après c'est du FF, une autre histoire. A voir si le cout vaut le coup de franchir le pas (+ l'encombrement!)
J'ai quand même senti l'évolution par rapport au D5100.

De oute façon, si tu y penses, c'est que tu vas craquer :lol: Faut bien se faire plaisir, et je pense que c'est un bon investissement.
Val 49 au dessus a pris le D7100 qui doit être très proche et elle en est très satisfaite ! Seul hic, elle doit attendre un peu pour l'utiliser parmi ces merveilleux paysages :hihi:

@bea : 1 seul serpent sur mes voyages ! statistiquement c'est peu. Là, le combo fin d'après-midi, roches + eau, c'était un terrain favorable. C'est plus une espèce de vipère. D'ailleurs elle a plus peur de moi que moi d'elle ! Pas lu ici une personne qui a eu un souci avec un serpent ! Ne vous inquiétez pas.
Allez, je ne peux m'empêcher de citer une blague lue ailleurs : évite de parler français tout de même durant les randos. Il est bien connu que les serpents du southwest (et quelques mygales, mais pas toutes) détestent la langue française. C'est pourquoi il vaut mieux parler anglais. Sinon, ils se tapissent dans l'herbe, prêt à sauter sur tous ceux qui parlent français. C'est comme ça :lol:

Cedar Breaks est plus petit que Bryce (et plus haut, d'où sa fraîcheur bienvenue en été). Je ne suis pas passé à la bonne heure mais il a tout à gagner au sunset

Le bagages sont prêts ?
Straw
Jeune otarie de San Francisco
Jeune otarie de San Francisco
 
Messages: 755
Inscription: Dim 23 Fév 2014 12:36

Re: How the West was won and where it got us

Messagepar JMZ45 » Mer 2 Sep 2015 07:58

Merci Straw, pour ce supperbe reportage sur Credar Breaks. Je suis un peu jaloux de la lumière dont tu as profité là haut comparé à ma visite sous d'épais nuages, mais même sans soleil, c'est très beau. Tes photos sont éblouissantes (au sens propre comme au figuré) un devine que l'indice UV était supérieur à 11. Tu n'as pas fait de rando là haut ? Alpine Pond Trail est réputé pour la beauté de ses prairies subalpines fleuries en été et Spectra Point Trail permet d'aller admirer quelques pins aristés (bristlecone) millénaires en ouvrant de nouveaux points de vues sur l'amphithéâtre. Pour les couleurs, tu as raison, il y a des oxydes métalliques différents et plus variés qu'à Bryce, au fer et à l'alumine, on ajoute aussi du manganèse ici, ce qui fait des changements de couleur assez subtils. Si j'en ai la chance, je reviendrai dans le secteur pour un "sunset", car Cedar Breaks a une réputation d'enfer pour cela. Contrairement à Bryce, l'orientation est parfaite.
En tout cas, :clap: :clap: :clap: :clap: pour ton carnet, toujours aussi superbement illustré. Je suis à bout de superlatifs, donc j'espère que tu m'excuseras de ne pas en rajouter. ^^
Avatar de l’utilisateur
JMZ45
Orignal
Orignal
 
Messages: 1699
Inscription: Dim 1 Mar 2015 14:43

Re: How the West was won and where it got us

Messagepar MurielPingouin » Mer 2 Sep 2015 08:10

Toujours aussi sublime, ce carnet :love:

pour les serpents, cet été: 2 rencontres: 1 gopher snake à Arches (c'est un gentil serpent, mais on l'a su après :hihi: ) et un rattle snake à Zion (c'est un méchant serpent, et on le savait déjà :lol: ) , il était planqué sous un rocher au bord de la Virgin River, à l'endroit qu'on avait choisi pour pique-niquer et se baigner, on a cohabité avec lui pendant au moins 1/2 heure avant de réaliser qu'il était là, belle frousse :shock: )
Avatar de l’utilisateur
MurielPingouin
Jeune otarie de San Francisco
Jeune otarie de San Francisco
 
Messages: 703
Inscription: Ven 10 Oct 2014 19:05

Re: How the West was won and where it got us

Messagepar valerie49 » Mer 2 Sep 2015 19:28

Straw a écrit: De oute façon, si tu y penses, c'est que tu vas craquer :lol: Faut bien se faire plaisir, et je pense que c'est un bon investissement.
Val 49 au dessus a pris le D7100 qui doit être très proche et elle en est très satisfaite ! Seul hic, elle doit attendre un peu pour l'utiliser parmi ces merveilleux paysages :hihi:



Je confirme je suis très très satisfaite du D7100 !! Moi aussi j'ai vu une sacré différence avec mon Sony Alpha 100 !! les 24MP c'est plutôt pas mal.
Bon certes il n'a pas encore foulé le sol américain, mais j'ai des résultats splendides sur la Corse !! :langue:
valerie49
Ours trop mimi
Ours trop mimi
 
Messages: 2347
Inscription: Lun 16 Mar 2015 18:49

Re: How the West was won and where it got us

Messagepar Straw » Mer 2 Sep 2015 19:54

@JMZ45 : effectivement, la luminosité y est très forte. On sent la pureté de l'air. Mais la révérbation était très forte en milieu d'après-midi. Je confirme la parfaite orientation pour la fin de journée... une prochaine fois.
Concernant les trails (merci pour les noms, je n'arrivais pas à les retrouver), effectivement j'ai lu qu'ils étaient très orientés flore. J'avais en tête Kanarra Falls mais avec un peu de recul, je regrette de ne pas y avoir passé un peu plus de temps. Au printemps, l'Alpine Pond Nature Trail tout fleuri doit être une merveille. J'ai beaucoup aimé la route vers Ceder City en repartant avec toutes ces prairies puis la plongée dans les pins.
Merci pour les compliments et les précisions relatives à la composition des roches. J'avoue qu'avec ton blog, ça fait beaucoup de termes à retenir. Petit à petit ...

@Muriel : Thanks :cool: ! Oui je me rappelle du rattlesnake, quelque part mieux ne vaut pas savoir! Cela illustre bien que tant qu'on ne les dérange pas, ils ne cherchent pas à nous attaquer. L'eau et les hautes herbes sont un terrain plutôt propice.

@Val49 : et je confirme que la Corse c'est tout aussi sublime ! J'avais même envisagé un petit tour là bas mais la différence de prix n'était pas si grande. Je garde un souvenir particulier d'une partie du GR20 en mode "Les randonneurs" (le film) ...
Straw
Jeune otarie de San Francisco
Jeune otarie de San Francisco
 
Messages: 755
Inscription: Dim 23 Fév 2014 12:36

Re: How the West was won and where it got us

Messagepar Straw » Mer 2 Sep 2015 20:54

Day 5 - Hurricane - Coyotte Buttes South (Paw Hole area)

J'avais initialement prévu de faire le West Rim Trail à Zion aujourd'hui. Mais ce trail nécessite un système de navette pour être déposer à Lava Point pour redescendre en one way dans le canyon. Etant donné l'improvisation d'hier, je n'ai pas eu le temps de préparer ce point logistique. La deuxième option est de faire un A/R à partir de l'arrêt The Grotto. Mais je ne le sens pas. Devant mon petit déjeuner, après avoir vérifié l'heure (oui, on est bien dans l'Utah, il n'y a pas de perte ou gain d'1 h!) je décide de me rendre à Kanab pour tenter the Wave.

La 89A entre Hurricane et Kanab est plutôt jolie en cette heure matinale. Après un bref détour en Arizona, me voilà juste ) temps devant le BLM. Dommage, ma ranger favorite n'est pas là aujourd'hui. Le rituel est toujours le même. On nous précise toutefois que les règles vont changer (ça doit être validé maintenant et la bascule prévue en fin d'année aura plutôt lieu au printemps 2016). Pas trop de monde, la chaleur n'incite pas à ce genre de randonnée. C'est parti, les boules tournent, et perdu! Ce n'est pas si grave cette fois.

Je me renseigne pour les permis à CBS, il reste de la place pour le lendemain. Et même pour aujourd'hui. Sans trop réfléchir, j'en prends une. Sauf qu'une fois dehors, je me dis, comment je vais bien pouvoir y aller :lol:
CBS n'est pas une nouveauté, surtout la partie de Paw Hole. Toutefois, j'ai réalisé depuis l'année dernière (pointe de nostalgie) que je n'avais fait que survoler le site de manière partielle. Allez hop, on y va, on verra sur place.

La 89 est toujours aussi fréquentée et en peu moins d'une heure, me voilà devant la House Rock Valley Road. La piste est plutôt roulante jusqu'à Bucksin Gulch. La je vois 2 voitures devant le wash. Fin du voyage ? Les occupants ont l'air embêté. En effet, le passage du cash est à sec mais est bien défoncé. On juge la situation, on calcule. Je décide d'ouvrir la voie, ça passe. Tout le monde est soulagé, on peut repartir.
Les paysages sont toujours aussi beau et annonciateur des merveilles que cachent les Vermillion Cliffs

Image

Je passe successivement les départs des fameux trails, le camping et c'est l'arrivée à Lone Tree et son panneau tant redouté.

Image

Bon, qu'est ce que je fais? D'un côté j'ai le souvenir d'un quasi ensablement l'année dernière et d'un autre côté, j'ai pas envie de faire 2,3 miles aller. Je commence à avancer doucement. Je m'arrête au bout d'1 miles, à où ça commence à grimper. Pente + sable = non merci. Je prépare mon sac et c'est parti.
La suite me donnera raison car la piste est plutôt sèche et le sable bien mou. Quelques lacets, quelques roches, et enfin l'entrée du site :

Image

Comme d'habitude il n'y a personne et il n'y aura personne. J'avance tranquillement vers les gros teepees rouges que j'avais tant appréciés l'année dernière. Je ne peux m'empêcher de m'arrêter quelques instants.

Image

Image

Image

Le ciel est capricieux à l'arrivée mais il se dégage peu à peu. C'est vraiment une particularité de ce coin : ç change tous les 5'. Je me dirige vers la grande falaise de roches. Et je découvre un petit renfoncement dans lequel je peux m'adonner à mon sport favori : la photo de formes et de lignes. C'est très joli avec le sable qui foule la base des roches. Comme le renfoncement est à l'ombre, la luminosité est indirecte et décuple les couleurs. Rah ça me manque déjà !

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Après cette mise en bouche, c'est l'heure de découvrir plus en profondeur ce vaste terrain de jeu. En fait CBS côté Paw Hole est tout en longueur. Le meilleur moyen est d'aller jusqu'au bout et de faire les arrêts aux retours en longeant les extraordinaires formations. Sauf que ça c'est la théorie. Je défie quiconque de ne pas s'arrêter avant de par la beauté des formes !
Paw Hole est moins "extraordinaire" que la partie de Cottonwood. Mais l'ignorer serait une erreur et ne pas lui rendre justice. Déjà il n'y a vraiment personne mais son côté sauvage, seul au monde, et le côté implacable des teepees (et ils ne sont pas petits) renforcent le côté brut. J'y ai eut la même sensation que dans Valley of Gods.

Image

Image

Image

Image

Les couleurs y sont moins rouges. Sur la dernière photo on aperçoit au loin la piste. Et marcher dans la bruyère avec à sa droite ces imposantes roches, ce n'est pas de tout repos.

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

De temps en temps un détail, une forme, une couleur interpelle. Alors on se rapproche. Ca fait des êtres en plus tout ça. Il ne fait pas particulièrement chaud car il y'a toujours du vent, ce vent qui créer toutes ces merveilles. Mais les roches dégagent elles même de la chaleur.

Image

Image

Image

Image

Image

Après une pause bien méritée, et vérifié qu'il me restait assez d'eau, j'arrive presque au bout (encore un peu et j'arrive à the Wave :lol: ). Toute cette marche, j'espère que ça valait le coup ?

(...)
Straw
Jeune otarie de San Francisco
Jeune otarie de San Francisco
 
Messages: 755
Inscription: Dim 23 Fév 2014 12:36

Re: How the West was won and where it got us

Messagepar Straw » Mer 2 Sep 2015 21:29

(...)

Les formes commencent à être intéressantes, du blanc, du jaune, du saumon, du .... je ne sais pas quoi, de la vague en veux tu en voilà, bref, tout pour être heureux. Ca demande quelque fois un peu d'acrobatie (genre ok le pied gauche est là, si je mets le droit là, ça donne quoi?!). Mais c'est tellement bon

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Pour une fois ça ne me fait pas penser à une glace ! C'est plutôt la soif qui guette. J'aperçois un petit îlot de rocher aux formes tentantes. Impossible de s'arrêter, d'autant que la lumière commence à décroître, rendant les choses encore plus belles.

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

La roche devient pus torturée, malaxée. C'en est fascinant. Si un troll ou une quelconque bête sortait des roches, je ne serais guère étonné.

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Voilà, je crois que c'est fini. Je contourne quand même le dernier tempe. La vue est assez vertigineuse. Ah ouais, encore tout ça ! Bon juste un coup d'oeil et retour à la voiture!

Image

Image

Image

Image

10' plus tard, me voilà dans l'espèce de canyon. Il y souffle un vent terrible car celui ci est en fait en forme de Y. Tout est lisse et si ordonné. J'ai l'impression d'être dans un livre que je recommande chaudement "La force du contrevent" d'A. Damasio.

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Je suis comme un gosse, vais de pierre en pierre. Et ça continue. Alors je continue à avancer. Impossible de lutter.

Image

Image

Image

Image

Image

Pour la suite, il faut des cordes et descendre en rappel :lol: Ca sera le signal du stop!. Je savoure cers derniers moments dans cette mer de roche (le vent souffle toujours) puis entame la route du retour. Ca devient moins agité et longe tranquillement ces parois, m'arrêtant de temps pour une dernière photo.

Image

Image

Image

J'arrive enfin au tempe rouges du début et donc à la sortie du site. J'ai du mal à quitter les lieux mais le temps devient plus nuageux. Il est vraiment temps de partir. D'autant qu'il me reste quelques kms jusqu'à la voiture.

Image

Image

Image

Retour sans encombre à la voiture, fourbu mais ravi par cette journée au grand air. La route du retour jusqu'à Hurricane est un peu longue mais à coup de quelques chansons bien choisies et d'une bonne limonade XXXL, je tiens le coup. Autant vous dire que je ne sais pas ce qui passait à la télé ce soir. Et dire que demain sera pire même si la rando rentrera directement dans mon top 3.
Straw
Jeune otarie de San Francisco
Jeune otarie de San Francisco
 
Messages: 755
Inscription: Dim 23 Fév 2014 12:36

PrécédenteSuivante

Retourner vers Carnets de voyage aux USA

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Bing [Bot], valerie057 et 4 invités