Accueil RoadTrippin.fr
Au hasard des routes...
Capitol Reef NPRoadTrippin.fr - Guide et forum de voyage Ouest américain USA États-Unis
RoadTrippin.fr - Guide de voyage aux USA
En ce moment, réductions et bons plans chez Papillon, Hotels.com, Alamo, Avis... Retrouvez toutes ces offres sur la page Bons plans et promos !
La mission (monumentale) du jour : noter Monument Valley.

Du golfe du Mexique à la frontière mexicaine

Vous revenez des USA ou vous y êtes encore ? Vous voulez faire partager votre trip et vos impressions aux internautes ? Venez nous faire découvrir votre voyage !
Merci de suivre les conseils pour l'écriture de votre carnet de voyage : http://www.roadtrippin.fr/forum/post2971.html

Du golfe du Mexique à la frontière mexicaine

Messagepar JMZ45 » Jeu 28 Mai 2015 16:20

Salut les roadtrippers & roadtrippeuses,

Je conclus la chronique de mes expéditions passés aux USA par ce transect que j'ai effectué seul en Mars 2011 entre La Nouvelle Orléans et le parc national de Big Bend à travers la Louisiane occidentale et le le Texas. Comme il s'agit encore d'un circuit indépendant sans transport _ je résidais en Louisiane à l'époque _, je vais me dispenser de l'étape budget et je vais vous donner directement le programme :
J1 Ve 04/03 La Nouvelle Orléans - Lafayette par le Old Spanish Trail, visite de La Nouvelle Ibérie et Avery island et Lafayette
J2 Sa 05/03 Lafayette, circuit du pays Cadien, Henderson, St Martinville, Lac Martin
J3 Di 06/03 Lafayette visite du Village Acadien, Eunice et Courir de Mardi Gras en pays Cadien à Church Pt
J4 Lu 07/03 Lafayette - Galveston (TX), Big Thicket, Beaumont et Spindletop
J5 Ma 08/03 Galveston
J6 Me 09/03 Galveston - Houston, San Jacinto, L.B. Johnson NASA Space Center Houston, Temple Sri Menakshi
J7 Je 10/03 Houston
J8 Ve 11/03 Houston - Austin
J9 Sa 12/03 Austin - Fredericksburg, traversée du Hill country
J10 Di 13/03 Fredericksburg - Marathon par Fort Davis
J11 Lu 14/03 Marathon, excursion à Big Bend National Park
J12 Ma 15/03 Marathon - San Antonio via Langtry, Seminole Canyon et Castroville
J13 Me 16/03 San Antonio et San Antonio Missions NHS
J14 Je 17/03 San Antonio - Fort Worth
J15 Ve 18/03 Dallas - Fort Worth
J16 Sa 19/03 Dallas - Natchitoches (LA)
J17 Di 20/03 Natchitoches - Lafayette Cane River Creole Country
J18 Lu 21/03 Lafayette - La Nouvelle Orléans par la route des Plantations
Ce voyage ne contient pas de visite de La Nouvelle Orléans, qui est décrite dans mon carnet sur la Route du Grand Fleuve http://www.roadtrippin.fr/forum/carnets-voyage-usa-f25/route-grand-fleuve-t10912.html
Avatar de l’utilisateur
JMZ45
Orignal
Orignal
 
Messages: 1688
Inscription: Dim 1 Mar 2015 14:43


Re: Du golfe du mexique à la frontière mexicaine

Messagepar JMZ45 » Jeu 28 Mai 2015 16:44

Mardi Gras tombe le 08 mars cette année-là, pas envie de traîner en Nouvelle Orléans, cela devient la folie et je trouve les parades de Mardi Gras de NOLA soit excessivement vulgaires (dans le Vieux carré). de toutes façons, des parades il y en a tous les jours depuis des semaines, alors j'ai très envie d'autre chose... Image
Image
Image
Le mardi Gras du pays Cadien (Cajun en anglais) est très différent, et très authentique, avec le fameux "Courir de Mardi Gras", très vieille tradition française en Amérique. Il faut que je vois cela.
Alors je dis bye bye à La Nouvelle Orléans et prends le "Old Spanish Trail", c.a.d. la route du sud US-90 partiellement recouverte par l'autorute féréale I-49 inachevée au sud de Lafayette.
Ce léger détour va me permettre de visiter le sud du pays Cadien
je dis au revoir à La Nouvelle Orléans visite ici le matin depuis Algiers Point Image
Vue de la rive "ouest", seules les tours du quartier des affaires, construites pour l'essentiel entre 1970 et 1985 au moment du boom pétrolier ressortent au-dessus des digues massives qui protègent la ville contre les caprices du fleuve.
Premier arrêt à Morgan City pour une rapide visite commentée Image du musée international de l'industrie pétrolière. Je suis le seul visiteur. J'apprends que c'est un "cajun" qui a inventé en 1948 la plate-forme mobile d'extraction extra-côtière (off-shore) dont le musée arbore fièrement l'un des premiers exemplaires.
Étape à La Nouvelle Ibérie, la ville du flic de roman Dave Robichaux (cf. le beau film de Bertrand Tavernier "Dans la brume électrique"). Image Jolie ville. Image, avec en particulier la plantation "Shadows on the Teche" (pas visitée). Image.
je termine la journée par la visite du beau Jungle Garden de Avery island. la propriété de la famille Mc Ilhenny est surtout connue pour sa fabrique de Tabasco, produite à partir des piments particuliers cultivés sur ce dôme de sel qui forme l'une de ces étranges collines circulaires qui sont si importantes dans cette plaine côtière autrement sans relief. Avery Island est aujourd'hui en grande partie aménagée en jardin tropical Image. L'emplacement des anciennes carrières de sel sont aménagées en étang et une "bird city" accueille les aigrettes en masse. Image.
La journée se termine par rallier le motel de Lafayette, une ville désorganisée avec une circulation délirante et pas vraiment de centre.
Avatar de l’utilisateur
JMZ45
Orignal
Orignal
 
Messages: 1688
Inscription: Dim 1 Mar 2015 14:43

Re: Du golfe du mexique à la frontière mexicaine

Messagepar JMZ45 » Jeu 28 Mai 2015 17:34

2e jour, le pays Cadien

La visite commence par le Acadian Cultural centre, centre de découverte du Jean Lafitte National Historical Park and Preserve tenu par les rangers du NPS. Musée très riche et très documenté sur les différents aspects de la culture acadienne de Louisiane, ses origines, son histoire et ses différents aspects (comme l'habitat la musique...) http://www.nps.gov/jela/index.htm
Visite recommandée pour tous ceux qui s'intéressent aux Cadiens. La visite se complète bien avec celle de Vermillionville, écomusée reconstitué à partir de maison (et une église) de différentes époques déplacées, restaurées et mises en scène sous la forme d'un village acadien. http://www.vermilionville.org/vermilionville/index.html
Je recommande en particulier la visite de l'école. Image
Quand éclate la 1e guerre mondiale en Europe, les États-Unis comptent de très nombreuses communautés de migrants originaires d'Europe qui parlent encore couramment leurs langues maternelle, en particulier une très nombreuse communauté allemande. Au fur et à mesure que les relations entre les USA et l'Allemagne se dégradent, les autorités américaines s'inquiètent fortement de la cohésion nationale. Il faut imposer l'anglais comme seule langue dans les écoles obligatoire pour assimiler toutes ces communautés d'immigrants. Les Cadiens de Louisiane sont des exilés originaires du Canada qui se sont établis peu à peu dans le Delta du Mississippi pour rechercher la protection de la couronne du roi très catholique d'Espagne contre la menace des britanniques qui les ont déportés brutalement en 1756 hors de leur terre ancestrale, l'Acadie (actuelle Nouvelle Ecosse).
Les communautés Cadiennes de Louisiane passent sans difficulté sous la souveraineté des Etats-Unis en 1803 à l'occasion du Louisiana Purchase. pendant plus d'un siècle, ils passent inaperçus dans leurs marais et leurs prairies, adoptant quelques traits de la société Louisianaise du Sud, quelques plantations de sucre, quelques esclaves noirs, mais assez peu, car les Cadiens ne sont pas riches. Tour change au 20e siècle avec la découverte et l'exploitation du pétrole de Louisiane par des entrepreneurs Texiens (Texans), la venue du chemin de fer et de nombreux immigrants, dont des irlandais, catholiques comme les cadiens, mais anglophones. la Louisiane interdit l'emploi de la langue française par les enfants dans les écoles en 1916. Cette interdiction ne sera levée qu'en 1968. Entre temps le pétrole, la modernité, la radio et la télévision, l'école et le service militaire, notamment pendant la 2e guerre mondiale auront fait leur oeuvre. Les Cadiens sont devenus les Cajuns, anglophones, leurs enfants ne parlent plus le français, c'est volontairement que les parents les poussent à s'intégrer dans la grande société américaine. la communauté s'éparpille dans tous les USA, et l'usage du français s'étiole. Il ne reste plus aujourd'hui qu'une poignée d'ainés, quelques amérindiens et quelques intellectuels qui sont capables de soutenir une conversation en Français, une langue apprise et non plus maternelle pour la plupart des gens. Comme cette langue ne sert plus dans la vie quotidienne, l'emploi, les activités politiques et administratives, elle relève du domaine des langues mortes, au même titre que l'Occitan dans le sud de la France. Le travail du Codofil obtient la réhabilitation de la langue française acadienne en 1968. http://www.crt.state.la.us/cultural-development/codofil/index cette association lutte pour la préservation du riche patrimoine francophone et de la mémoire de la communauté.
Si le français n'est plus une langue vivante en Acadienne, la mise en tourisme du patrimoine Cajun bat son plein, y compris sous ses formes les moins authentique, comme le folklore du chasseur d'alligator analphabète mais rusé qui vit dans les marais forestiers (Swamps).
Justement, je me rends à Henderson sur le Bassin de l'Atchafalaya pour faire le tour en bateau organisé par McGee's Image
http://www.mcgeeslanding.com/
Le tour est très intéressant, mais c'est un peu tôt en saison, et le Swamp est encore somnolent. le restau est sympa avec des spécialités cajun typiques. Le bassin de l'Atchafalaya n'est pas un phénomène naturel. Après les terribles inondations du Mississippi de 1927, le gouverneur Huey Long décida d'aménager un immense déversoir dans la dépression de la rivière Atchafalaya à l'ouest du Mississippi pour protéger les principales villes et les grands ports de Baton Rouge et de La Nouvelle Orléans contre les risques d'inondation. les aménagements commencent dans les années 1930, et les Cadiens qui vivaient dispersés dans la forêt le long des bayous sont déplacés et regroupés dans des nouveaux villages. Les aménagements hydrologiques transforment des pans entiers de l'ancienne forêt en étangs et lacs permanents, comme le bassin de l'Atchafalaya à Mc Gee's Landing. les grands cyprès chauves adultes qui survivent les pieds dans l'eau grâce à leurs racines aériennes ("knees") persistent comme des îles dans ces lacs artificiels, leur grande longévité et l'arrêt de l'exploitation forestière antérieure explique le curieux paysage actuel.
Après Henderson, je me rends à St Martinville, très jolie localité qui est le coeur culturel de l'Acadiane francophone.
Image
Image
Image
Il y a deux musées intéressants à St Martinville, qui est célèbre pour son "Chêne d'Evangeline" au pied duquel le poête américain Longfellow situe les retrouvailles émouvantes entre les deux amants séparés par la déportation à la fin de son poème romancé qui a popularisé la légende des Acadiens aux Etats-Unis à l'époque romantique.
Pour finir la jounée, je vais admirer le coucher du soleil sur les rives du Lac Martin, un étang artificiel situé entre St Martinville et Lafayette qui a "figé" une forêt de vieux cyprès chauves. Image
A cette saison, l'étang n'a pas encore sa pleine splendeur. J'ai visité ce site au mois de mai et fait un tour en bateau avec Norbert Leblanc. Comme vous pouvez le voir sur les photos ci-jointe, la végétation est vraiment splendide au mois de mai, et la faune est bien réveillée...
Image
Image
Image.
C'est beaucoup plus beau que les swamp tours autour de la Nouvelle Orléans, car la végétation est beaucoup mieux préservée.

PS. Encore une photo du Jungle Garden de Avery Island visité la veille... Image
Avatar de l’utilisateur
JMZ45
Orignal
Orignal
 
Messages: 1688
Inscription: Dim 1 Mar 2015 14:43

Re: Du golfe du mexique à la frontière mexicaine

Messagepar JMZ45 » Jeu 28 Mai 2015 17:51

Jour 3, nouveau circuit en pays Cadien, cette fois, direction nord et ouest dans la prairie.
Commençons par la cathédrale St Jean Evangéliste de Lafayette.
Image
Le village acadien situé à l'ouest de Lafayette ressemble beaucoup à Vermillionville. les deux visites sont intéressantes, mais font un peu doublon.
Image
Eunice est la petite capitale des Cadiens des prairies, éleveurs et cultivateurs de riz et d'écrevisses (crawfish) depuis la fin du 19e siècle (c'est fameux!). les amateurs de musique et de danse acadienne se pressent au Liberty theater le samedi soir
Image
On peut passer sa journée de samedi dans le secteur, en particulier dans la période du Mardi Gras en commençant par les danses dans la rue devant l'ancien bar "Fred's Lounge" de Mamou le samedi matin, puis manger dans un restau Cajun à Eunice, ensuite visiter le Prairie Acadian Cultural Centre du Jean Lafitte NHP & Pres. (Eunice). Finir la soirée "fais do-do" au Liberty Theater.
En saison de Mardi Gras, le centre culturel d'Eunice fait des présentations très intéressantes de la tradition acadienne du "courir de mardi gras" dont la prairie cadienne est le conservatoire.
Il y a justement un "courir" à Church Point ce dimanche, et cela se termine par un grand défilé de carnaval accompagné de musique Cajun et Zydeco (mix cajun et afro-américain, très dansant). C'est l'occasion d'assister au défilé terminal des '"Mardi Gras" masqués qui rentrent triomphants de leur folle chevauchée de ferme en ferme dans leur tenue de "rougarous" défilant derrière le flag de leur capitaine.
Image
Image
Les Mardi Gras sont très populaires dans la communauté locale, mais cette petite fille a peut-être reconnu son papa sous le masque... Image
Comme l'influence de La Nouvelle Orléans est prédominante, la suite du défilé est plus semblable au carnaval urbain, comme en témoignent les chars qui lancent des colliers aux trois couleurs du Carnaval. Image.
On danse, on écoute une musique (un peu bruyante à mon goût), on boit de la bière, on mange des boudins et des cracklins typiques du Mardi Gras Cajun. Bref, superbe fête dans ce patelin paumé en pleine brousse.
Conclusion, il faut visiter le pays cadien de préférence en période de mardi gras, ou bien fin avril (festival international de Louisiane à Lafayette) ou début mai pour le Crawfish Fest de Breaux Bridge.
Très festive, très accueillante, d'une belle richesse culturelle, l'Acadiane Louisianaise est le digne complément rural de La Nouvelle Orléans, à ne pas oublier d'inscrire dans tout circuit en Louisiane.
Demain, changement radical de décor, je pars pour le Texas...
Avatar de l’utilisateur
JMZ45
Orignal
Orignal
 
Messages: 1688
Inscription: Dim 1 Mar 2015 14:43

Re: Du golfe du Mexique à la frontière mexicaine

Messagepar Camerata » Ven 29 Mai 2015 00:06

ooow ça doit être super sympa à faire :)
Camerata
Grand héron les pieds dans l'eau de Santa Barbara
Grand héron les pieds dans l'eau de Santa Barbara
 
Messages: 135
Inscription: Dim 17 Aoû 2014 00:08

Re: Du golfe du Mexique à la frontière mexicaine

Messagepar Jo89 » Ven 29 Mai 2015 06:16

Encore une fois de très belles découvertes :cool:

Merci

Jo
Jo89
Séquoia géant
Séquoia géant
 
Messages: 5855
Inscription: Sam 23 Jan 2010 21:20
Localisation: Belgique

Re: Du golfe du Mexique à la frontière mexicaine

Messagepar blandinetcricri » Ven 29 Mai 2015 10:28

Super début, vivement la suite :super:
blandinetcricri
Chèvre des montagnes de Glacier NP
Chèvre des montagnes de Glacier NP
 
Messages: 931
Inscription: Mar 22 Jan 2013 11:18
Localisation: Troyes

Re: Du golfe du Mexique à la frontière mexicaine

Messagepar JMZ45 » Ven 29 Mai 2015 12:38

Jour 4, entrée au Texas

lafayette n'est qu'à 1h1/2 d'autoroute de la frontière texane. Il est conseillé de s'arrêter au Texas Welcome Centre juste après le pont de la rivière Sabine qui marque la frontière des deux états. On y trouve de la doc en abondance sur toutes les régions du Texas, des panneaux d'exposition, une passerelle sur le bayou derrière le centre de visite (pas très dépaysant quand on vient de Louisiane) et des commodités. De surcroît, toutes les aires de repos des autoroutes texanes offrent la connexion wifi gratuite.
Image
Les drapeaux rappelle l'histoire du Texas, qui singularise ce très vaste état. Cavelier de Lassalle, le découvreur de la Louisiane (1682), tente de revendiquer ce territoire au nom de la France des bourbons (drapeau aux fleurs de lys sur fond blanc en haut à droite) en 1684. sa colonie est un échec sanglant, il est assassiné et ses colons sont massacrés par les indiens deux ans plus tard. L'intrusion des Français suscite une réaction des Espagnols, basés au Mexique. Ceux-ci investissent donc ce territoire qu'ils revendiquent sans réellement l'occuper à quelques missions et fortins près (drapeau espagnol) jusqu'à l'indépendance du Mexique en 1821 (drapeau mexicain vert blanc rouge avec un emblème central). Le Mexique tente de mettre en valeur les plaines du Texas oriental en y attirant des "empresarios" Yankee comme Stephen Austin en leur cédant d'immenses domaines à charge pour eux de les mettre en valeur. Des planteurs esclavagistes du Sud des USA sont intéressés. très vite, les relations avec le gouvernement mexicain se dégradent et quand le Mexique prétend abolir l'esclavage, c'est la rébellion (1835). L'armée Mexicaine est battue à la bataille de San Jacinto et le président-dictateur, le général Santa-Anna est capturé par le leader rebelle Sam Houston. Le Texas devient une république indépendante (drapeau le plus à gauche sur la photo), tampon entre le Mexique et les États-Unis, les frontières restent contestées et le contentieux dégénère en guerre Américano-Mexicaine en 1845 quand le Texas adhère aux États-Unis d'Amérique comme 28e état de l'Union. Cette guerre se termine par la défaite mexicaine et le traité de Guadalupe Hidalgo qui fixe la frontière américano-mexicaine sur le Rio Grande. Dans cette guerre, les États-Unis ont envahi et annexé tous les territoires mexicains de l'ouest au nord du Rio Grande et du 32e parallèle nord, alors que la revendication de souveraineté mexicaine s'étendait auparavant jusqu'au 42e parallèle. Imaginez les États-Unis sans le Texas, ni le Nouveau Mexique, l'Arizona, la Californie, mais aussi le Nevada, l'Utah et même le Colorado ! :shock:
Entre 1835 et 1848, le Mexique a perdu plus de la moitié de son territoire au profit des US, plus de 2 millions de km², expansionnisme agressif des colons Yankee, supériorité économique et militaire liée à un écart de niveau de développement déjà sensible. La révolte du Texas en 1835 est la deuxième étape décisive dans l'expansion continentale des États-Unis après le Louisiana Purchase de 1803.
L'histoire ne s'arrête pas là. les planteurs esclavagistes dominent le Texas, et l'état se rallie à la sécession de 1861 (drapeau de la confédération en bas au milieu sous le drapeau espagnol). Mais les confédérés sont écrasés au cours de la sanglante guerre de sécession (1861-1865), et le Texas réintègre l'Union de force. Il subsiste des indépendantistes texans, qui revendiquent périodiquement le droit à la sécession. C'est une minorité vociférante, mais infime de cinglés ultra-conservateurs. le Texas est l'état de la démesure américaine "Everything's bigger in Texas" et "Don't mess with Texas" sont des cris de ralliement du chauvinisme Texan. Le récent succès économique, notamment comment le Texas a surmonté la grande crise économique de 2007-2011 mieux que tous les autres états (alors que Floride et Californie ont été les épicentres de la crise) a encore renforcé ce chauvinisme. 2e état le plus peuplé (après la Californie), 2e état le plus étendu des US (après l'Alaska, mais avant la Californie), avec une population en expansion rapide, de grandes métropoles d'importance nationale en plein essor, Dallas-Fort Worth, Houston, Austin (la capitale) et San Antonio (l'ancienne siège des autorités coloniales espagnoles), le Texas est l'état de tous les superlatifs. Il est pourtant loin d'attirer les touristes étrangers. le Texas, c'est plat, c'est chaud et on n'y trouve pas les paysages spectaculaires de l'Ouest Américain. ses métropoles toutes neuves n'ont pas l'histoire ni le charme culturel des grandes métropoles historiques de l'Est (New York City, Chicago...). Mais j'éprouve une intense curiosité pour cet état voisin de la Louisiane, et pourtant si différent en tout, environnement, histoire, culture, religions, économie. Donc, en route pour le Texas.
Pour préparer ce circuit, j'ai employé le Guide Bleu "Ouest Américain", chapitre "Texas", un des seuls guides francophones sur la région.
Premier constat, le Texas, c'est grand, 1,5 fois la France métropolitaine.
Image
j'y parcourrais 2000 miles en 12 jours, je ne pourrais pas aller jusqu’à l'extrémité occidentale de l’état (El Paso), 1400 km par l'autoroute 10 à l'ouest de mon point d'entrée aux confins de la Louisiane. Je ne visiterai pas non plus les extrémités Nord et Sud de l'état, distantes de 1450 km l'une de l'autre.
ce sera donc un aperçu du Texas, où je mettrai l'accent sur les villes et l'histoire, mais le vrai but de ce voyage, c'est d'atteindre le Parc national de Big Bend, le plus au sud de la chaîne des grands parcs des Rocheuses. Après avoir visité Glacier l'année précédente sur la frontière Canadienne, je vais aller admirer la nature sur la frontière Mexicaine à l'autre extrémité de la cordillère, ce sera Big Bend.
... à suivre
Avatar de l’utilisateur
JMZ45
Orignal
Orignal
 
Messages: 1688
Inscription: Dim 1 Mar 2015 14:43

Re: Du golfe du Mexique à la frontière mexicaine

Messagepar JMZ45 » Ven 29 Mai 2015 16:27

suite du jour 4
Beaumont a été fondé par des Acadiens de Louisiane en 1835, d'où le nom. ceci dit on cherche le mont, et on cherche le beau. C'est un exemple représentatif de la décadence des villes moyennes des Etats-Unis, qui peinent à maintenir un semblant de vie commerciale dans leur centre-ville. 1 block de Crocket St restauré en tout et pour tout, et encore pas grand monde. C'est pathétique, et la grisaille accentue le sentiment de désarroi.
Image.
La célèbre compagnie Texaco fut fondée à Beaumont en 1901, mais elle déménageait son siège à Houston, centre des affaires, dès 1910. les grandes métropoles ont vampirisé les villes plus petites qui ont conservé les industries polluantes (la pétrochimie), les cols bleus et leurs difficultés sociales pendant que la richesse s'accumulait dans les métropoles.
Le guide bleu recommande la visite de la réserve naturelle de Big Thicket qui s'étend au nord de Beaumont.
Image
Ce sont des swamps d'une grande biodiversité, car les flores et faunes caractéristiques du sud-ouest, du Texas et du sud-est de la Louisiane s'y retouvent dans cette zone de transition entre le sud-est humide et le sud-ouest aride.
Après 2 années sècles, les swamps sont presque à sec.
Image
Au sud de Beaumont se trouve Spindletop, la célèbre colline (un dôme de sel comme Avery Island) où fut découvert un énorme réservoir de pétrole qui suscita une fièvre de l'or noir délirante à partir du 10 janvier 1901. le musée qui occupe le site reconstitue l'ambiance et les bâtiments de cette ruée vers l'or noir et explique comment le 20e siècle fut inauguré par cette trouvaille qui fit totalement bifurquer l'histoire du Texas par rapport à ses voisins du Sud (Louisiane et Arkansas en particulier).
Image
Après cette étape historique, je quitte Beaumont alors que le ciel se dégage pour rouler vers le sud-ouest en direction de mon étape suivante, Galveston. J'évite de traverser les banlieues industrielles de Houston en bifurquant vers la côte à Winnie en direction de la péninsule Bolivar au bout de la quelle un ferry gratuit me permet d'accéder directement à l'île de Galveston.
Dans la passe, le trafic maritime, principalement pétrolier, est intense. Finalement, peu de choses ont changé en un siècle, excepté peut être la taille des navires.
Image
La péninsule Bolivar a été ravagée par le passage du cyclone Ike en 2008, les traces peuvent encore être observées en 2011.
Image
Avatar de l’utilisateur
JMZ45
Orignal
Orignal
 
Messages: 1688
Inscription: Dim 1 Mar 2015 14:43

Re: Du golfe du Mexique à la frontière mexicaine

Messagepar JMZ45 » Ven 29 Mai 2015 17:04

Jour 5, Galveston

Galveston ne figure pas sur le guide bleu. J'ai découvert cette île-ville à la suite du cyclone Ike, et j'ai découvert son histoire étonnante et tragique, avec la grande catastrophe du 8 septembre 1900, le cyclone le plus meurtrier de l'histoire des USA dévaste la ville de Galveston, causant entre 6.000 et 12.000 morts (selon les sources) dans une ville qui ne comptait pas plus de 37.000 habitants.
la ville doit son nom au gouverneur espagnol de Louisiane Don Bernardo de Galvez qui couvernait La Nouvelle Orléans en 1785, date du baptême de l'île par le navigateur et cartographe Jose de Evia. mais l'île resta inhabitée pendant la période coloniale.
Galveston est la plus ancienne ville du Texas. Les pirates créoles et acadiens de Louisiane y trafiquaient en contrebande avec les colonies espagnoles dès 1817. En 1825, le gouvernement Mexicain fonde le port de Galvez-town et y ouvre une douane en 1830. Galveston reste le seul port de haute mer de tout le Texas au long du 19e siècle. Elle devient rapidement l'une des villes les plus importantes de l'état mais se fait peu à peu devancer par les carrefours ferroviaires de l'intérieur (Houston, Dallas, San Antonio).
La ville ne s'est jamais remise de la catastrophe de 1900. Le commerce et les ports se sont déplacés vers l'intérieur (moyennant le creusement de canaux). La ville a pourtant été reconstruite et s'est de plus en plus tournée vers le tourisme naissant. Le résultat heureux (pour le visiteur) de la catastrophe de 1900, c'est d'avoir "figé" Galveston à la Belle Epoque et préservé son patrimoine historique.
C'est la plage de Houston, même si Mars n'est pas la meilleure saison pour la baignade.
Image.
La ville est protégée du large par une digue massive de béton construite après le cyclone de 1900. Le "seawall" qui a résisté aux assauts de l'océan en furie lors du cyclone Ike en 2008.
Image
Sur le Seawall, une sculpture commémore les souffrances de 1900.
Image
Le Grand Hotel Galvez, inauguré avant la 1e guerre mondiale, est le symbole de ce renouveau du tourisme balnéaire à la belle époque qui a aidé Galveston à se relever de ses ruines.
Image
Galveston est toujours un port maritime actif. le port se trouve sur la rive nord de l'île, orienté en direction de la baie de Galveston, abrité des tempêtes du large.
Image
Un musée maritime permet de visiter un beau trois mats à coque métallique, le "tallship Elissa" de 1877.
Image
Galveston est un des ports d'attache des fameuses "cruises to nowhere" dans le Golfe du Mexique qui sont le prétexte à jouer au casino, s'alcooliser et à festoyer au large sans retenue dans les eaux internationales.
La vieille ville de Galveston abrite un grand nombre de demeures historiques dont certaines sont ouvertes à la visite
Image
Image
C'est le cas de la Moody's mansion ainsi que celui du Bishop's Palace
Image, une folie de style néo-gothique.
Quelques autres façades intéressantes de différents styles, allant du Greek Revival au Victorian
Image
Image
Victorien
Image
Greek Revival
Bien d'autres maisons de bois sont moins somptueuses, mais tout aussi belles et pleines de fantaisie.
Image
Image
Autre curiosité (pas visitée) les Moody Gardens et leur parc de loisir http://www.moodygardens.com/, un musée de l'aviation et un "amusement pier" qui était de toute façon hors service en 2011 après les destructions de 2008.
Le Strand est la partie la plus ancienne de la ville. Cette partie de la ville concentre les boutiques, les bars et les restaurants, c'est joliment animé le soir en particulier.
Image.
Galveston célèbre un Mardi Gras plutôt sage, rien à voir avec celui de La Nouvelle Orléans.
Image
En 2011 nombre de boutiques étaient encore en restauration après les inondations de 2008, mais j'ai eu l'occasion d'y retourner en 2014, et l'activité a repris de plus belle.
La partie sud-ouest de l'île est consacrée aux résidences de tourisme, avec des plages publiques du côté du large et des ports de plaisance sur l'autre côté de l'île.
Cette partie de l'île non protégée par la grande digue du Seawall a été ravagée par le cyclone de 2008. En 2011, la reconstruction battait déjà son plein.
Image
Bilan de la journée, je suis enchanté de mon détour par Galveston, une ville de bord de mer belle et attachante, très différente de la Louisiane, mais très différente aussi de tout le reste du Texas, comme on le verra bientôt...
Avatar de l’utilisateur
JMZ45
Orignal
Orignal
 
Messages: 1688
Inscription: Dim 1 Mar 2015 14:43

Suivante

Retourner vers Carnets de voyage aux USA

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 5 invités