Accueil RoadTrippin.fr
Au hasard des routes...
Everglades NPRoadTrippin.fr - Guide et forum de voyage Ouest américain USA États-Unis
RoadTrippin.fr - Guide de voyage aux USA
En ce moment, réductions et bons plans chez Papillon, Hotels.com, Alamo, Avis... Retrouvez toutes ces offres sur la page Bons plans et promos !
Concours Photos 2016 : les candidatures, c'est maintenant !

De la Floride à la Californie… Road-trip de l’été 1993 !

Vous revenez des USA ou vous y êtes encore ? Vous voulez faire partager votre trip et vos impressions aux internautes ? Venez nous faire découvrir votre voyage !
Merci de suivre les conseils pour l'écriture de votre carnet de voyage : http://www.roadtrippin.fr/forum/post2971.html

De la Floride à la Californie… Road-trip de l’été 1993 !

Messagepar lgk31 » Dim 8 Nov 2015 15:34

Bonjour à tous,

Après avoir lu nombre de magnifiques carnets de voyage sur ce forum, et en parallèle de ma préparation d’un road-trip pour l’été 2016, j’ai décidé de me lancer dans la retranscription du carnet de mon tout premier road-trip aux Etats-Unis, road-trip qui remonte à… 1993 !

Je vous demande un peu d’indulgence sur le ton de ce carnet, car à l’époque de sa rédaction, j’étais jeune (22 ans), et manquais un peu de recul par rapport à certaines situations que j’ai pu vivre.
Ce carnet sera un peu particulier étant donné son "âge", et bien entendu, les données financières n'auront plus grand chose à voir avec ce qui se pratique aujourd'hui. Mais je me suis dit que cela serait peut-être amusant pour certains d’entre vous de savoir à quoi pouvait ressembler un road-trip à cette époque-là (en tout cas, je l'espère !)… car en 1993, ça avait un vrai goût d’aventure (bon, on n’était pas non plus à l’époque des colons ou des pionniers, tout est relatif) !

Retour en arrière pour ceux qui n’ont pas connu cette époque, ou qui étaient trop jeunes pour s’en souvenir : au début des années 1990, pas d’internet, et donc pas de roadtrippin.fr, de Trip Advisor, de booking.com ni de govoyages.com. Les billets d’avion se réservaient par minitel (il me semble d’ailleurs que le site était l’ancêtre de Go Voyages), et un voyage se préparait avec des guides papier (le guide du routard en ce qui me concerne) et des cartes routières...

Mais tout d’abord, en préambule à ce qui va suivre, je me présente : Laurence, amoureuse des Etats-Unis depuis mon plus jeune âge. Nourrie par des films mythiques tels que West Side Story, Autant en Emporte le Vent, et Le Bon, la Brute et le Truand, le pays de l’Oncle Sam me faisait rêver, par la variété de ses facettes et l’impression de liberté qui s’en dégageait.

En 1989, à 17 ans, mon bac en poche, j’ai eu la chance incroyable de pouvoir partir passer un an en tant qu’ « exchange student » dans une petite communauté rurale et montagnarde de Virginie Occidentale : Calhoun County, niché dans les Appalaches, au cœur d’une région minée par la crise du charbon, le chômage et une pauvreté endémique. Un taux d’obésité au-dessus de la moyenne nationale ( !), un très fort taux de grossesse chez les adolescentes, une grosse proportion de mariages inter-familles, une forte proportion de la population vivant en mobil-home dans une grande pauvreté et une grande ignorance… On était loin de l’image rêvée de l’Amérique !
C’était également le début géographique de la Bible Belt, région qui s’étend jusqu’au Vieux Sud des Etats-Unis, avec un taux d’églises par habitant inimaginable…

J’ai été accueillie par une famille américaine (un couple et trois enfants entre 11 et 3 ans), et suivait les cours du lycée du coin. J’ai vécu tous les moments qui rythment l’année d’un écolier américain : la saison de foot américain et celle de basket, avec les cheerleaders qui mettent l’ambiance. Homecoming, sa reine et son bal. Halloween, son « trick or treat » et ses déguisements. La fabuleuse période de Noël avec toutes les décorations à l’intérieur et à l’extérieur des maisons. Le bal de Noël. A la fin de l’année, la cérémonie de graduation marquant l’obtention du high school diploma (avec le costume et la coiffe traditionnelle s’il vous plaît), et évidemment, au bal de fin d’année (the prom).

Cette expérience a été mémorable en tous points et j’en ai gardé des souvenirs impérissables et une seconde famille pour la vie (l’un des objectifs du trip de l’été prochain est de passer une semaine avec ma famille américaine dont la fille vit désormais à Oceanside en Californie :) ). De retour en France, j’avais cependant une énorme frustration : celle d’avoir passé mon année aux fins fonds de la Virginie Occidentale, sans avoir eu l’occasion de voir autre chose des Etats-Unis :snif: . Ma soif d’Etats-Unis était intacte.

En rentrant des USA un an plus tard, j’ai entamé des études d’anglais à la fac (spécialisation littérature et civilisation américaines, on ne se refait pas :clin:), et ai en parallèle commencé un boulot d’étudiante en tant que caissière dans un magasin Carrefour. Outre d’aider à financer ma vie d’étudiante, mon objectif était d’économiser de l’argent pour pouvoir repartir aux Etats-Unis quelques années plus tard et réaliser mon rêve : celui de traverser le pays d’Est en Ouest !

Ce fut chose faite en 1993…. Suite au prochain numéro, si mon carnet vous intéresse !
Laurence

Road-trip 2016, Californie du Sud et les Grands Parcs du Sud-Ouest :
le roadbook des enfants & le carnet : Chéri, j'ai transformé les gosses... en roadtrippeurs !

Projet 2017, Colorado, Utah, Wyoming et South Dakota :
le circuit prévu & organisation 5 jours Yellowstone
Avatar de l’utilisateur
lgk31
Chèvre des montagnes de Glacier NP
Chèvre des montagnes de Glacier NP
 
Messages: 959
Inscription: Lun 13 Juil 2015 16:14


Re: De la Floride à la Californie… Road-trip de l’été 1993 !

Messagepar Pericles » Dim 8 Nov 2015 16:00

Voila un carnet qui sortira de l'ordinaire !
Le préambule est déjà passionnant, j'attends la suite avec impatience :)
Pericles
Chien de prairie de Grand Teton NP
Chien de prairie de Grand Teton NP
 
Messages: 219
Inscription: Dim 23 Nov 2014 00:17

Re: De la Floride à la Californie… Road-trip de l’été 1993 !

Messagepar Pellok1 » Dim 8 Nov 2015 16:36

Cool, encore un carnet différent! Je ne réjouis de découvir ce nouveau vieux carnet!
A+ Pascal
Avatar de l’utilisateur
Pellok1
Fière otarie de San Francisco
Fière otarie de San Francisco
 
Messages: 1159
Inscription: Lun 28 Jan 2013 21:47
Localisation: Suisse - en Gruyère

Re: De la Floride à la Californie… Road-trip de l’été 1993 !

Messagepar valerie49 » Dim 8 Nov 2015 16:56

:coucou:
Préambule très intéressant, hâte de lire la suite
valerie49
Ours trop mimi
Ours trop mimi
 
Messages: 2347
Inscription: Lun 16 Mar 2015 18:49

Re: De la Floride à la Californie… Road-trip de l’été 1993 !

Messagepar lgk31 » Dim 8 Nov 2015 16:58

(Merci pour vos encouragements. J'espère que la lecture vous plaira. Moi, en tout cas, la rédaction me plaît et ravive des souvenirs qui me donnent envie d'être très vite à l'été prochain afin de pouvoir revoir avec mon mari et mes enfants une partie des magnifiques sites que j'ai eu l'occasion de visiter lors de ce road-trip de jeunesse.)

Je continue le carnet.
---

Mon voyage à proprement parler commence le lundi 28 juin 1993. Mon année de licence achevée, mes examens passés, ma démission donnée à mon employeur, mon argent (patiemment économisé pendant 3 longues années) débloqué, je me lance dans le voyage de mes rêves.

J’atterris à New York, où je passerai cinq jours, logée chez une amie de ma "sœur" américaine. Une grosse claque.
(Je pensais parler uniquement de la partie road-trip car après tout, c’est bien l’objet de ce forum, mais si cela intéresse certains d’entre vous, je pourrai vous faire part de mes réflexions de l’époque sur la Grosse Pomme.)

S’ensuit un voyage en train de New York à Charleston, West Virginia avec un transfert à Washington D.C. Puis, retour aux (presque) sources, quatre semaines avec ma famille américaine (que je n’avais pas revue depuis 3 ans) : trois semaines chez eux en Virginie Occidentale, et une semaine tous ensemble à Surf City, station balnéaire de Caroline du Nord.

Le 28 juillet 1993, je quitte ma famille américaine et la Virginie Occidentale, direction : la Floride !!! L’aventure commence réellement ! Pour le road-trip, il faudra encore attendre quelques jours, et vous allez bientôt comprendre pourquoi…

Il faut tout d’abord que je vous parle un peu de mon partenaire de voyage, Erwin. Je ne le connais pas ( !!! ).

Erwin est allemand. Nous avons le même âge à quelques mois prêt (22 ans, donc, à l’époque).
Erwin a été exchange student à Calhoun County une année après moi, dans la famille de Charly, le génial et très populaire professeur de musique de Calhoun County High School.

Erwin et moi avions le même projet de traverser les Etats-Unis cet été-là, et Charly, avec qui j’avais gardé contact, nous avais mis en relation. J’avais eu l’occasion de m’entretenir par téléphone avec Erwin et nous nous étions mis d’accord pour faire le voyage ensemble, afin de réduire les coûts, et d’avoir un compagnon de route (et de conduite).

Notre objectif était de nous retrouver chez David, le fils de Charly, qui habitait dans la baie de Tampa, en Floride. Nous devions loger quelques jours chez David, le temps de trouver une voiture à… acheter !

Oui, vous avez bien lu. Nous nous étions renseignés sur les coûts d’une location de voiture pour plusieurs semaines et en étions arrivés à la conclusion que cela serait plus économique d’acheter une voiture en Floride et de la revendre une fois le road-trip terminé. Erwin et moi devions nous quitter à San Francisco le samedi 4 septembre : je devais prendre mon vol retour pour la France (nouvelle année universitaire oblige…), et Erwin devait continuer et pousser le long de la côte Ouest jusqu’à Seattle où il avait des amis à voir.

Par souci d’équité, nous avions décidé d’acheter la voiture au pro-rata du temps que nous allions passer dedans. Je ne me souviens plus bien des détails, mais en gros, Erwin qui devait rouler plus de temps que moi avec la voiture, "investissait" plus d’argent que moi dedans. Erwin devait se charger de revendre la voiture lorsqu’il quitterait les Etats-Unis, et de me renvoyer une partie de l’argent qu’il aurait récupéré (au même pro-rata). Pour me lancer dans un tel projet, il me fallait évidemment investir une coquette somme au départ (surtout pour la petite étudiante que j’étais à l’époque) ainsi qu’une bonne dose de confiance en un parfait inconnu.

Faire un road-trip avec un parfait inconnu, avez-vous déjà tenté l’expérience ?

L’avenir nous dira si, dans notre cas à Erwin et moi, c’était une bonne idée…

:lol:
Laurence

Road-trip 2016, Californie du Sud et les Grands Parcs du Sud-Ouest :
le roadbook des enfants & le carnet : Chéri, j'ai transformé les gosses... en roadtrippeurs !

Projet 2017, Colorado, Utah, Wyoming et South Dakota :
le circuit prévu & organisation 5 jours Yellowstone
Avatar de l’utilisateur
lgk31
Chèvre des montagnes de Glacier NP
Chèvre des montagnes de Glacier NP
 
Messages: 959
Inscription: Lun 13 Juil 2015 16:14

Re: De la Floride à la Californie… Road-trip de l’été 1993 !

Messagepar gege062 » Dim 8 Nov 2015 17:14

:super: Très original du coup le carnet ! On oublie vite qu'il n'y a pas si longtemps que ça, l'accès aux infos était bien plus fastidieux !
Merci à internet et roadtrippin qui nous permet d'accéder à des mines d'info en quelques clics.

J'attends la suite :lol:
gege062
Aigle de Big Sur
Aigle de Big Sur
 
Messages: 112
Inscription: Mer 21 Jan 2015 21:50

Re: De la Floride à la Californie… Road-trip de l’été 1993 !

Messagepar lgk31 » Dim 8 Nov 2015 21:01

La partie compliquée de mon carnet commence, car il s’agit pour moi de retranscrire mon journal de voyage de l’époque, mes impressions et mon itinéraire tout en extrayant les informations trop personnelles car ce journal de voyage faisait également office de journal intime et de confident… Je vais tenter de ne pas me noyer dans les détails et de garder à l’esprit que l’objectif est de vous narrer un road-trip… vieux de 22 ans !

---

Mercredi 28 juillet 1993 : Charleston, West Virginia > Washington, D.C.

Après m’être réveillée en catastrophe (pour cause de panne de réveil assez typique d’une personne de 22 ans), je fais mes adieux à ma mère, ma sœur et mes frères américains (je les reverrai bientôt, en 1995, mais ça, je ne le sais pas encore).
Mon père américain m’accompagne à la gare de Charleston, West Virginia, objectif Tampa, Floride avec un transfert à Washington, D.C.

Arrivés à 9h30 à la gare pour un départ du train prévu à 9h55, nous apprenons que mon train est annulé pour cause de déraillement d’un train chargé de charbon (et oui, n’oublions pas que la Virginie Occidentale est un état dont l’économie a longtemps dépendu du charbon). Les deux voies se sont pas encore dégagées, rendant impossible la circulation d’autres trains. Des cars ont été mis en place pour Washington DC, où je devais transiter. A priori, je vais rater mon train pour Tampa :grrrr:

Je ne sais absolument pas ce qui va se passer quand j’arriverai à Washington. L’employé de la gare m’a assuré qu’on s’occuperait de nous (hôtel, nourriture, transport) . Mais ça ne me rassure pas vraiment, et je suis réellement contrariée car du coup, mon voyage qui devait durer 24 heures et me faire arriver à Tampa le 29 juillet risque de durer plus longtemps que prévu. La tuile !

Dixit mon carnet : « Je suis dégoûtée. J’ai pris le train deux fois aux Etats-Unis, deux fois j’ai eu des galères. Ils doivent être mal organisés or something. Je ne prendrai plus le train dans ce pays. »
(Avec le recul, je me dis que le déraillement d’un train de charbon, c’est un impondérable difficile à prévoir et qui n’a rien à voir avec l’organisation, mais dans ma tête de 22 ans, j’ai juste l’impression qu’on cherche à me dégoûter du système ferroviaire américain.)

Ne pouvant rien faire de plus, mon père américain me quitte pour retourner à son boulot, et me laisse attendre mon car. Pour tuer l’attente, je discute quelque temps avec une jeune américaine blanche de 17 ans, enceinte de 4 mois d’un black de 24 ans, ce qui en 1993 est tout à fait choquant pour une partie bien-pensante de la population américaine. Il faut comprendre qu’à cette époque, on était bien loin encore d’imaginer un Obama à la Maison Blanche, et que j’avais pu constater depuis le fin fond de l’Amérique profonde que les relations interraciales choquaient énormément et que de nombreux américains issus de la Bible Belt (même éduqués) pensaient que les races ne devaient pas se mélanger et que ceux qui le faisaient étaient voués à l’enfer… Intermède clos.

Le car arrive finalement à midi, et nous partons à midi 10. Nous sommes 6 passagers à bord ! Du coup, je suis seule sur mes deux sièges et écoute mon walkman pour tuer le temps en profitant des beaux paysages de la Virginie Occidentale que je quitte. Je calcule qu’il sera environ minuit quand nous arriverons à Washington, D.C.

Au final, je me suis trompée car nous arrivons aux alentours de 19h à D.C.

Au passage, j’ai l’occasion d’entrevoir de nombreux monuments que je n’aurai pas pu admirer du train : le Vietnam Veterans Wall of Honor, le Lincoln Memorial, les différents départements d’état (agriculture, affaires étrangères). Je constate que de nombreux beaux bâtiments sont situés dans le même quartier, et que le style architectural est globalement assez massif. Les rues sont très larges, assez propres, on trouve peu d’habitations dans les quartiers que nous traversons. De grands parcs dans lesquels on voit des gens jouer au base-ball. Et ce qui me surprend beaucoup, pas ou peu de poteaux et de câbles électriques apparents (contrairement à beaucoup d’endroits aux US). Cette ville laisse une impression de blanc, de propre, de grand. Cela me donne envie de revenir.
(J’en aurai l’occasion 3 ans plus tard, lors de mon séjour suivant aux Etats-Unis, puis en 2007 avec mon mari et mes enfants en bas âge, et mon impression d’alors sera alors par deux fois confirmée.)

La gare de Union Station, vue de l’extérieur, est grande et belle, dans un bâtiment blanc comme les autres, avec beaucoup de colonnes. Nous y arrivons vers 19h30. Finalement, je vais pouvoir avoir mon train !!! Youpiiiii !

21h15 : Je suis dans le train, qui devait partir à 20h40. Allez, devinez quoi ??? Je vous le donne en mille : nous sommes toujours en gare !!!

A côté de moi est assise une jeune personne, qui, comme tant d’autres aux Etats-Unis, souffre d’une surcharge pondérale telle que j’ai assez peu de place pour moi… Je commence à en avoir assez de cette journée, et ai hâte d’arriver en Floride.... mais ça n’est pas encore pour tout de suite ! La nuit à bord du train promet d'être longue !
Laurence

Road-trip 2016, Californie du Sud et les Grands Parcs du Sud-Ouest :
le roadbook des enfants & le carnet : Chéri, j'ai transformé les gosses... en roadtrippeurs !

Projet 2017, Colorado, Utah, Wyoming et South Dakota :
le circuit prévu & organisation 5 jours Yellowstone
Avatar de l’utilisateur
lgk31
Chèvre des montagnes de Glacier NP
Chèvre des montagnes de Glacier NP
 
Messages: 959
Inscription: Lun 13 Juil 2015 16:14

Re: De la Floride à la Californie… Road-trip de l’été 1993 !

Messagepar lgk31 » Dim 8 Nov 2015 22:20

Jeudi 29 juillet 1993 : dans le train vers Tampa, Florida.

8h20 du matin : Après avoir traversé la Virginie, la Caroline du Nord et la Caroline du Sud, nous sommes désormais à Savannah, en Georgie. Ce train donne une désagréable impression de se traîner.

N’ayant que peu de place à cause de ma volumineuse voisine de train, j’ai très mal dormi cette nuit et suis de mauvaise humeur. J’ai dû m’endormir vers minuit, et me suis réveillée à peu près toutes les heures. Finalement, vers 6h du matin, je me réveille pour de bon et vais faire un brin de toilette et me changer. Je m’achète un bacon-egg & cheese biscuit, un jus d’orange et un café au wagon-snack.

Je vais m’assoir près d’une maman et de ses enfants et discute un peu avec eux, histoire de passer le temps. Je finis par retourner à ma place inconfortable et somnole un peu.

15h45 : Cela fait quatre heures qu’on est en Floride. Je n’en peux plus du train. Mon walkman n’a plus de piles. (Que ceux qui n’ont pas connu l’époque bénie des walkmans lèvent le doigt !)
J’ai lu une nouvelle de Paul Auster, Ghost, et je n’en ai pas aimé la fin.

Mon encombrante voisine est descendue il y a environ une heure et a été avantageusement remplacée par un jeune homme beaucoup plus mince qu’elle qui a le bon goût d’être un agréable compagnon de route :-).

La Floride est plate. Du train, je vois beaucoup de mares ou d’étangs. Dans les paysages que nous traversons, la végétation est bien verte et abondante mais moins haute qu’en Virginie Occidentale ou qu’en Virginie (des états très boisés). Je n’ai pas vu beaucoup de palmiers pour l’instant, et j’avoue être un peu déçue. Je m’imaginais presque qu’une fois la frontière avec la Floride franchie, la végération allait tout d’un coup devenir tropicale :-D

Je me fais la réflexion qu’il y a beaucoup de décharges de voitures dans le coin.

Nous sommes en retard d’environ 1h15 sur l’horaire prévu. Ça va finir par devenir une habitude !
(Avec le recul et l’expérience de plusieurs voyages aux Etats-Unis, j’en conclus que les trains Amtrak, aux Etats-Unis, sont globalement moins fiables que les bus Greyhound, et surtout, beaucoup plus lents ! L’option train n’était pas la bonne).

16h30 : Nous arrivons enfin à Tampa Union Station. Je suis accueillie à la gare non pas par David (le fils de Charly, le prof de musique), mais par son co-locataire Steve. Pour qu’on se localise, il arborait une gentille pancarte marquée "Lori (NB : c’est comme ça que ma famille et que mes amis américains m’appellent), France, West Virginia and Intermediate Points."

Sortis de la gare, c’est le choc de l’été Floridien : la chaleur est moite, étouffante. Il fait plus de 100°C Farenheit. Steve conduit un truck complètement pourri, sans air-conditionné. Nous roulons fenêtres ouvertes. Même en roulant, il fait toujours aussi chaud. Je n’ai jamais eu aussi chaud de ma vie ; c’est absolument atroce. Je me souviens encore aujourd’hui de l’impression de fournaise humide que m’a laissée mon arrivée en Floride.

Tampa, comme le reste de ce que j’ai pu voir de la Floride, est plate (je le remarque car cela contraste fortement avec la Virginie Occidentale si belle et si montagneuse). Je remarque quelques bâtiments d’architecture à influence hispanique. Il paraît que plus l’on va vers le Sud, plus cela s’hispanise. Logique, avec l’influence cubaine. Il y a beaucoup de palmiers, ici. Je suis contente, puisque pour moi, Floride égal palmiers. Je voulais des palmiers, j’en ai. Chouette.

Nous passons par la baie de Tampa, pour rejoindre Dunedin, où habitent Steve et David. Je suis séduite par Tampa Bay : la route nous fait passer par une langue de terre ; d’un côté, l’océan Atlantique (on y observe des vagues), de l’autre, le Golfe du Mexique (plus calme).

En arrivant chez Steve et David, je vais vite comprendre qu’ils ont un mode de vie un peu marginal : Steve élève seul sa fille de 4 ans depuis que sa maman est partie. David, lui, est un Américain totalement atypique : il a vécu un an et demi en Colombie, travaille pour l’industrie aéronautique et en même temps, importe des émeraudes de Colombie. Il voudrait faire de ceci son business à plein temps. Apparemment, il connait du monde dans la drug-mafia colombienne. Pour tout vous dire, je ne sais pas trop quoi penser de tout cela, et si David est complètement mytho ou si tout ce qu’il raconte est vrai. Quoi qu’il en soit, c’est un gars intelligent et intéressant, totalement en décalage avec les Américains que j’ai eu l’occasion de côtoyer en Virginie Occidentale. Son mode de vie en marge de la société ferait frémir plus d’une rombière bien-pensante et "church-going" (NdT : fréquentant assidûment l’église) de Calhoun County. Sans oublier que David ne croit évidemment pas en Dieu ni en Jésus-Christ, ce qui le destine incontestablement aux affres de l’enfer – en tout cas, c’est ce que vous expliquerait lesdites rombières…

J’oubliais : Steve et David font pousser de la marijuana dans leur jardin, pour leur propre consommation. Autant vous dire que sortis du boulot, ces deux-là sont de joyeux lurons qui ont le décapsuleur à bouteilles et le joint facile !

Je rencontre enfin Erwin, mon compagnon de route, qui est arrivé aujourd’hui et que David est allé chercher à l’aéroport. Il a une bonne tête sympa.
Nous commençons la soirée dans leur jacuzzi, une bière à la main. Je vis un rêve éveillé !

Vers 22h, la chaleur est un peu moins intense et nous sortons, direction la plage. Le sable est d’une douceur incroyable. L’eau est très chaude. Impression incroyable que celle de se baigner dans la baie de Tampa sous un ciel étoilé !

C’est l’American dream, enfin ! Ou du moins, c’est ce que je pense ce soir-là…

---

(N'hésitez pas à me dire ce que vous pensez de mon carnet, et si ça vaut le coup que je le continue. Toutes mes photos de ce voyage sont en argentique, alors ça risque d'être un peu compliqué de partager mes photos avec vous. Ca serait rigolo, ceci dit, rien que pour le look qu'on avait en 1993 :-D). Du coup, beaucoup de texte sans photo, ça risque d'être un peu monotone, non ??? Qu'en pensez-vous ?)
Laurence

Road-trip 2016, Californie du Sud et les Grands Parcs du Sud-Ouest :
le roadbook des enfants & le carnet : Chéri, j'ai transformé les gosses... en roadtrippeurs !

Projet 2017, Colorado, Utah, Wyoming et South Dakota :
le circuit prévu & organisation 5 jours Yellowstone
Avatar de l’utilisateur
lgk31
Chèvre des montagnes de Glacier NP
Chèvre des montagnes de Glacier NP
 
Messages: 959
Inscription: Lun 13 Juil 2015 16:14

Re: De la Floride à la Californie… Road-trip de l’été 1993 !

Messagepar gege062 » Dim 8 Nov 2015 22:37

Bonsoir,

C'est bien ! C'est plus de l'ordre du roman d'aventures et du journal intime :) mais c'est bien !

Rien que l'anecdote du walkman me fait penser à mon enfance.
Alors pour les photos en argentique, je suis preneuse :cool:

C'est comme si tu avais amené internet en 1993, côtoyant ton walkman, le minitel...

:lol: :super:
gege062
Aigle de Big Sur
Aigle de Big Sur
 
Messages: 112
Inscription: Mer 21 Jan 2015 21:50

Re: De la Floride à la Californie… Road-trip de l’été 1993 !

Messagepar Jo89 » Lun 9 Nov 2015 12:23

Hello,

Pas d'inquiétude, ton carnet est génial :cool:

Bonne (rapide) continuation

Jo
Jo89
Séquoia géant
Séquoia géant
 
Messages: 5875
Inscription: Sam 23 Jan 2010 21:20
Localisation: Belgique

Suivante

Retourner vers Carnets de voyage aux USA

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: adeline2850, Bing [Bot], Exabot [Bot] et 15 invités