Accueil RoadTrippin.fr
Au hasard des routes...
Crater Lake NPRoadTrippin.fr - Guide et forum de voyage Ouest américain USA États-Unis
RoadTrippin.fr - Guide de voyage aux USA
En ce moment, réductions et bons plans chez Papillon, Hotels.com, Alamo, Avis... Retrouvez toutes ces offres sur la page Bons plans et promos !
Concours Photos 2016 : les candidatures, c'est maintenant !

On dirait le Sud

Vous revenez des USA ou vous y êtes encore ? Vous voulez faire partager votre trip et vos impressions aux internautes ? Venez nous faire découvrir votre voyage !
Merci de suivre les conseils pour l'écriture de votre carnet de voyage : http://www.roadtrippin.fr/forum/post2971.html

Re: On dirait le sud

Messagepar CLIN » Mer 30 Juil 2014 08:25

:coucou:
Superbe cette visite des plantations et des magnifiques maisons. Enfin si on peut appeler cela ainsi! :shock:
On est loin de la petite maison dans la prairie! C'est quoi l'air déjà? :clin:

J'attends la suite avec impatience. Les bayous?
Fabienne
Avatar de l’utilisateur
CLIN
Marmotte de Grand Teton NP
Marmotte de Grand Teton NP
 
Messages: 277
Inscription: Jeu 20 Juin 2013 16:25


Re: On dirait le sud

Messagepar unjourjirai » Jeu 31 Juil 2014 08:45

bientôt les bayoux, aujourd'hui nous faisons

Image

SAMEDI
Nous laissons les valises à l’hôtel, journée consacrée aux plantations le long du Mississippi

Des 350 maisons de plantations qui existaient entre la Nouvelle-Orléans et Baton Rouge, il n’en reste aujourd'hui plus que 8 situées sur les deux rives du fleuve.
Les plantations de couleurs sont celles des créoles
Celles blanches des américains

NOTTOWAY 20 USD / 10 jardins
sera la dernière des grandes maisons de ce style en Louisiane.

Autrefois surpassée par Belle Grove Plantation, Nottoway est aujourd’hui la plus grande des maisons de Louisiane.

Elle fut construite en 1849 par John Hampden Randolph (descendant d’une célèbre famille de Virginie) pour y loger sa famille de 11 enfants.

Dans la vallée du Mississippi, il fit fortune dans le sucre, et finira propriétaire de 4 plantations différentes, totalisant près de 3000 hectares.

Surnommée White Castle (château blanc), Nottoway comprend 64 pièces, 165 portes et 200 fenêtres

Pour commencer cette longue journée, nous ne ferons que les jardins.

Image

Image

Image

OAKS ALLEY guide en costume 20 USD

Image

L’histoire d’Oak Alley commence vers 1700, lorsqu’un colon français, dont le nom demeure jusqu’à ce jour inconnu, décide de construire une petite maison de pionnier devant laquelle il plante une allée de 28 chênes (14 de chaque côté) formant une avenue de 400 mètres de long menant au Mississippi.

Image

Aux environs de 1830, Jacques T. Roman III acheta le site pour y construire une demeure pour son épouse. Roman était un riche planteur de canne à sucre, membre d’une célèbre famille créole.
PHOTO MAISON

Au bout de ce qui était déjà une allée de chênes impressionnante (les arbres étant déjà âgés d’une bonne centaine d’années), il fit construire à la place de la petite bicoque une maison qu’il appela Bon Séjour et qui s’appelle aujourd’hui Oak Alley

La construction de la maison débuta en 1837 et fut achevée 3 ans plus tard.

la plantation s’étendait sur plus de 450 hectares. La famille Roman vivait toujours à Oak Alley pendant la guerre de Sécession mais fut obligé de vendre la maison en 1866, pendant la période économique très difficile que connut le sud après la guerre.

Image

La visite est effectuée par un guide en costume d’époque. On passe dans les différentes pièces richement décorées, avec des meubles de style Louis Philippe (datant du début du dix-neuvième siècle).

Image

Image

Image

Dans la salle à manger, l’utilité de l’énorme éventail situé au-dessus de la table : il s’agit d’un "chasse mouches", actionné autrefois par un serviteur pendant que les propriétaires mangeaient.

Image

et toujours le chasse mouche,

Image

qui était actionné par les esclaves pendant le repas

le quartier des esclaves

Image

Image

Image

Image

Comme dans la plupart des plantations, la cuisine se trouvait à l’écart de la maison. Et pour que les esclaves ne goûtent pas la nourriture entre la cuisine et la salle à manger, on les obligeait à siffler tout le nom du chemin. L’allée fut ainsi surnommée Whistler Walk ("l’allée des siffleurs").

La maison style temple grec, avec ses 28 colonnes (autant que de chênes) supportant un balcon sur tout son périmètre. Les colonnes sont faites de briques solides, cuites dans le four de la maison. Elles ont un peu moins de 3 mètres de circonférence.

Le balcon qui entoure la maison fait un peu plus de 4 mètres de large et protège du soleil pendant la majeure partie de la journée. Les portes et les fenêtres font 5 mètres de haut et se font face pour permettre un maximum d’aération. Point important dans une région où les étés sont torrides : les murs font 40 cm d’épaisseur.

Image

La haute digue protégeant les terres des inondations du Mississippi empêche aujourd’hui de voir le Mississippi.

Chacun de ces 28 chênes a aujourd'hui une envergure d’environ 50 mètres

quelques kilomètres plus loin

Laura visite en Français 20 usd
« Oh oh, Laura, j'aurais tant à apprendre de toi, »

Le premier tour est à 9h30, le dernier à 16h (toutes les 30 mn). La visite dure 1h. et elle est en français :super:

Laura Plantation fut construite en 1805 par un français originaire de Caen qui s’est battu pendant la révolution américaine aux côtés de Washington et Lafayette : Guillaume Duparc.

Mais l'histoire de Laura plantation, c’est principalement l’histoire de 4 femmes, la première étant Nanette Prudhomme (la femme de Guillaume Duparc, l’arrière grand-père de Laura).

Elle dirigea la plantation pendant 21 ans. Et en fit le important réseau de distribution de vins français en Louisiane Elle laissa ensuite les rênes à sa fille Elisabeth qu’elle estimait plus capable que ses fils de diriger la plantation.

Plus tard, elle partagea la plantation entre ses 2 enfants, Emile et Aimée, mais cette situation donna lieu à de fréquentes querelles.

C’est Emile qui nommera la plantation du nom de sa fille préférée, Laura.

Après avoir été une plantation de canne à sucre (de 5000 hectares) pendant plus de 180 années, la plantation fut abandonnée en 1984. Jusqu'à cette date, la maison n’aura appartenu qu’à 2 familles créoles et le Français y fut la seule langue parlée

L’architecture de la maison est simple, typiquement créole, avec une galerie sur le devant, et de larges portes permettant à l’air frais venant du Mississippi d’entrer dans la maison.

Elle fut édifiée par un esclave sénégalais en 11 jours seulement (pour cela, elle fut d’abord préparée en kit, tous les morceaux étant numérotés).

Comme toutes les maisons créoles, celle-ci fait face au Mississippi et est surélevée en cas d’inondation

De plus, comme la maison est construite sur des marécages, chaque pilier descend à 2,40 mètres dans le sol.

le toit de Laura Plantation est peint en rouge et les murs en jaune.

Le double escalier sur le devant fut ajouté en 1905. A l'intérieur, les pièces sont simples et les meubles modestes par rapport aux autres plantations.

La maison comprend un coté pour les hommes et un côté pour les femmes. Les poutres sont en cyprès, un bois inaltérable à l’eau et aux termites (le bois utilisé ici a environ 600 ans)

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Mansera convent

Image

Image

Houmas House

Les tours guidés de 30 mn démarrent à l’heure et à la demi-heure.
tous les jours (sauf jours fériés) de 10h à 17h Entrée 20 USD / 10 jardins

Image

Image

Image

Image

Image

Image

San Francisco est en réfection et coincée sur les bords du Mississippi entre 2 raffineries, de toute manière il est impossible de toutes les visiter en 1 seule journée

La boucle est bouclée et pour finir cette journée retournons à notre gargote préférée à bâton rouge, beaucoup moins de monde

DIMANCHE

27ème etage

Cette fois ci nous avons déjà enlevé notre montre pour passer le contrôle :langue: , et un des employés de la réception parle très bien le français, et comme tous ceux que nous aurons rencontrés, est très content d’échanger dans la langue de Molière

Long de 3 778 km, le Mee-zee-see-bee était le Père des eaux pour les Indiens d’Amérique. Le Grand Fleuve se jette dans le golfe du Mexique après avoir noyé tout le sud de la Louisiane, créant un immense delta qui est le refuge favori de millions d’oiseaux et d’animaux aquatiques

Image

Image

Image

Image

Rural life museum and Windrush Gardens 8 h 30 / 17 h 9 USD

Ce musée en plein air se trouve à proximité de I-10 venant de la Nouvelle-Orléans.

On y a reconstitué une ancienne plantation de canne à sucre.

On y compte plus de 20 bâtiments, répartis sur 3 secteurs :

la plantation, un ensemble de bâtiments authentiques reproduisant les activités principales de la vie de la plantation au 19ème siècle (cuisine, cases d'esclaves, infirmerie, école, chaudron à raffiner le sucre) ;

le dernier secteur regroupe 7 bâtiments illustrant la culture de la Louisiane, parmi lesquels une église (et son cimetière), une maison de pionnier, une armurerie et la plus ville maison acadienne de Louisiane

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Pour en revenir à la "petite maison dans la prairie"

voici peut être l'église, mais il y a un peu trop de végétation :oops:

Image

Image

Image

sans oublier ma spécialité, faire des photos de tableaux :grrrr: je sais c'est pas bien :oops:

Image

Image

Nous avons juste le temps de terminer la visite que le ciel se déchire une nouvelle fois.

Pause Ice cream dans la voiture :cool:

Nous prenons une nouvelle portion de la Highway 10 sur pilotis et entrons dans l’atchafalaya

Image

Cette gigantesque région marécageuse située à l'ouest du delta du Mississipi est le deuxième plus grand marécage des Etats-Unis.

Ce bassin s'est formé autour du 10ème siècle quand le Mississippi abandonna son canal situé le plus à l'Est qu'il empruntait depuis toujours pour préférer l'actuel bayou Lafourche.

Les eaux abandonnées furent coupées de leur source par des digues naturelles qui se formèrent au fil des siècles le long du fleuve.

Le bassin fut reconnecté avec le Mississippi à la fin du dix-neuvième siècle et agit maintenant comme un déversoir lors les crues du fleuve.

s'étend sur environ 225 kilomètres de long sur une trentaine de large, et coupe en 2 tout le sud de la Louisiane.

Toute l'eau provient du nord du pays, de la multitude de rivières qui descendent de la montagne après la fonte des neiges et viennent gonfler le bassin au printemps.

Quand les eaux sont au plus bas, il ne reste dans le bassin que 20% des terres immergées. Quand elles sont au plus haut, 20% des terres sont émergées

Lafayette (vermilionville)

Cathedral of Saint John the Evangelist

Image

Construite en briques en 1918, la cathédrale Saint Jean l'évangéliste est un impressionnant édifice, original par son architecture de style roman hollandais. Sur la droite se trouve un énorme chêne vieux de plus de 450 ans soutenu par des étais

où nous n'entrerons pas, il faudrait pour cela se risquer hors de la voiture :non: et il pleut trop :grrrr:

Image

Vermilionville (connue maintenant sous le nom de Lafayette) qui longeait le bayou Vermilion. Les premiers acadiens vivaient en effet près de l'eau et utilisaient les bayous pour se déplacer, chasser et pêcher.

Ils se servaient aussi des arbres pour la construction des maisons et le chauffage

Vermilion village 10 USD aujourd’hui c’est gratuit :cool:

a pour but de préserver les cultures et les traditions de la région des Attapakas entre 1765 et 1890.

C'est un village musée créé sur le même principe que l'Acadian Village.

Image

Image

Il y a beaucoup de monde, nous avons à peine le temps de terminer la visite, le ciel est noir, tonnerre et éclairs. Que ORAGE AU DESESPOIR, :hihihi:

la boutique de souvenirs seul refuge sera auscultée en long / large …. Nous finissons sur la terrasse assises par terre à … attendre, lorsqu’une petite éclaircie se pointe nous allons prendre possession de notre chambre où comme tous les soirs l’incompréhension s’installe de suite avec le réceptionniste.

On a pourtant systématiquement notre phrase type (I dont speak english) il faudrait plutôt leur dire que l’on ne comprend pas LEUR ANGLAIS et surtout leur accent.

Donc comme nous payons cash il demande l’appoint. C’est logique comme demande à quelqu’un qui vous dit ne pas parler anglais. Et pour finir par nous donner un tout petit papier 0,5 cm / 2 (le petit papier quoi) avec dessus plein de a.a.a. 10 et commence un grand discours sur l’utilisation de la WIFI, :hein: me trouvant limitée il me montre même son PC. :shock:

La nuit n’est pas encore tombée et partons à la recherche d’un SWAMP Tours pour demain, nous n’appelons pas LEBLANC puisqu’il faut réserver à l’avance et que la météo est trop changeante

Le Long du lac Martin

Image

Image

Résa pour 10 h chez CHAMPAGNE’S possibilité d’annuler jusqu'au dernier moment en fonction de la météo / 20 USD / pax

Nous avons quelques adresses de restaurant à Breaux Bridge capitale MONDIALE de l’écrevisse ;

Mais c’est dimanche et tout, absolument tout est fermé. :grrrr:

Nous rentrons dans notre zone commerciale et nous arrêtons dans un crawfish plutôt gargote qui se révèlera excellent

Les meilleures crevettes du séjour :super:

Image

Image

certes la déco est un peu bizarre

Image

LUNDI

10 h le ciel est dégagé, on se tartine enfin de crème solaire, par-dessus un anti-moustique (je fais des réactions pas sympas aux piqures) et c’est parti pour 2 heures

celui-ci est juste à 2 m du ponton où nous nous installons dans les barques

Image

on pourrait se demander si c'est un vrai ^^

d'ailleurs on se le demande

C’est la musique des dents de la mer qui nous vient en tête

Si quelqu’un connait le nom de tous les oiseaux de ce récit, je suis preneuse.

Image

Image

Image

Image

celle-ci j'en suis assez fière

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

catastrophe la batterie est déchargée :non: :grrrr:

:clin: j'en ai une autre en réserve

Image

avouez que cela aurait été dommage :clin:

Image

Va-t-il se transformer en santiags…. Mais non je plaisante. :clin:

Image

Nous trouvons bizarre que le retour se passe aussi vite et surtout ¼ h avant l’horaire prévu. Notre guide doit avoir un 6ème sens, nous n’avons pas sitôt débarqué… qu’il se met à pleuvoir des cordes

Nous en profiterons pour aller chez jacqueline, française exilée depuis 30 ans, nous lui laissons le soin de nous concocter un menu à sa façon

Image

Image


Très bon plat style bouillabaisse un des 2 fort épicé.

Nous nous en tirons pour 65 USD cher mais bon avec enfin un vrai café.

Pendant que nous déjeunons il continue à pleuvoir

je ne vous ai pas parlé de ma nouvelle collection

Image

Image

Image

Image

Image

Image

çà demande un peu de réactivité pour s'arrêter rapidement et surtout personne derrière :oops:
unjourjirai
Aigle de Big Sur
Aigle de Big Sur
 
Messages: 106
Inscription: Dim 30 Juin 2013 07:51

Re: On dirait le sud

Messagepar philippe78 » Jeu 31 Juil 2014 09:55

Continue à nous faire découvrir cette région peu évoquée sur roadtrippin, tu le fais très bien :super:
c'est un plaisir de te lire :)
Roadtrip 19 jours en octobre 2011 : Los Angeles > Parcs Nationaux > San Francisco
Roadtrip 29 jours du 11/07/2015 au 08/08/2015 : Salt Lake City > Yellowstone > Moab > Las Vegas
philippe78
Bison fougueux
Bison fougueux
 
Messages: 3509
Inscription: Ven 22 Oct 2010 08:36

Re: On dirait le sud

Messagepar unjourjirai » Jeu 31 Juil 2014 12:58

:coucou:
Merci, je vais aller consulter le programme de ton prochain roadtrip et m'en inspirer puisque de mon côté je prévois VEGAS / MOAB / YELLOWSTONE / YOSEMITE / SF pour 2015
unjourjirai
Aigle de Big Sur
Aigle de Big Sur
 
Messages: 106
Inscription: Dim 30 Juin 2013 07:51

Re: On dirait le sud

Messagepar CLIN » Jeu 31 Juil 2014 13:33

:coucou: Hello
Merci pour cette visite guidée. Fort intéressant!

La promenade en barque donne envie. J'avais vu un reportage sur la 3 et j'ai trouvé le cadre super. Par contre, gros problème pour moi car j'ai une phobie des crocodiles et des serpents. :non:
Les photos des animaux sont splendides, très artistiques. Tu as quoi comme appareil photos? :super:

Et la série des boites aux lettres, très drôle!

Fabienne
Avatar de l’utilisateur
CLIN
Marmotte de Grand Teton NP
Marmotte de Grand Teton NP
 
Messages: 277
Inscription: Jeu 20 Juin 2013 16:25

Re: On dirait le sud

Messagepar unjourjirai » Jeu 31 Juil 2014 13:57

:coucou: :)

J'ai également HORREUR des serpents, lorsqu'ils se sont approchés dans les joncs pour nous en montrer, j'ai fermé les yeux :clin: pour les alli, les bateaux sont en alu :humm: alors normalement pas d'accident

l'appareil photo est un NIKON D 5100 avec 2 objectifs 18/55 mm et 55/300 sur lequel je découvre encore de nouvelles fonctions

la suite arrive !!!
unjourjirai
Aigle de Big Sur
Aigle de Big Sur
 
Messages: 106
Inscription: Dim 30 Juin 2013 07:51

Re: On dirait le sud

Messagepar Fred » Sam 2 Aoû 2014 08:27

:cool:

Les maisons et jardins sont très sympa, mais le prix des visites doit être pris en compte dans le budget !

Comment faire son choix, on dirait qu'il y a une maison à visiter à chaque coin de rue.

Fred
Avatar de l’utilisateur
Fred
Bison fougueux
Bison fougueux
 
Messages: 3145
Inscription: Sam 5 Avr 2008 12:15
Localisation: Clermont-Ferrand

Re: On dirait le sud

Messagepar unjourjirai » Sam 2 Aoû 2014 10:47

:coucou:
En effet à budgeter, entre 15 et 20 USD par plantation, nous nous sommes, pour certaines, contentées des jardins (environ 5 à 6 USD) ou simplement de quelques photos lorsque la vue était assez dégagée

de toute façon trop de plantations :clin: tue les plantations
unjourjirai
Aigle de Big Sur
Aigle de Big Sur
 
Messages: 106
Inscription: Dim 30 Juin 2013 07:51

Re: On dirait le sud

Messagepar unjourjirai » Lun 4 Aoû 2014 10:05

Nous nous rendons à Avery Island, pour y entrer il faut s’acquitter d’un droit de 1 USD

Cette petite île est en fait une des cinq collines du delta du Mississipi, constituée exclusivement par le sel déposé par la mer pendant des milliers d'années.

En plusieurs endroits, la pression a fait remonter le sel pour créer ces dômes entourés par les marais.

L'île d'Avery culmine ainsi à 46 mètres au-dessus du niveau de la mer, et a un diamètre de 3,2 kilomètres. La terre y est particulièrement propice à la culture du piment

propriété de la firme McIlhenny, produit depuis près de 150 ans la sauce Tabasco avec trois ingrédients: des piments rouges, du vinaigre et du sel miné sur l'île. La production actuelle est de 600 000 bouteilles / j

Image

Image

La visite gratuite (heureusement ) débute avec un documentaire de 11 minutes qui relate l'histoire de la sauce.

Vient ensuite une marche guidée qui permet d'assister aux activités d'embouteillage. Çà c’est sur le papier, :humm: en réalité, un couloir d’une dizaine de mètres mais la guide à disparu. Donc à éviter on gagne du temps pour le reste

La production du piment - en janvier, les graines sont mises en terre dans des serres. En avril, les petits plants sont transplantés dans les champs. En août, alors que le piment est devenu rouge, il est cueilli. On n'a pas trouvé les champs :non:

Par la suite, il est mélangé avec du sel et est gardé trois ans dans des barils. De là, on le mélange avec du sel spécial pendant un mois et mis en bouteille pour la vente.

juste à côté Jungle Gardens - 8 usd 10 kms sud ouest de New iberia

Un superbe parc à parcourir à pied ou en voiture sur une grande boucle longeant le bayou Petite Anse.

Ce sont des jardins exotiques, qui incluent un sanctuaire d'oiseaux, créés par Edward McIlhenny, écrivain, naturaliste et explorateur, qui a rapporté de Chine, du japon et de France les milliers de variétés de plantes.

Le bord du bayou Petit Anse est enjolivé d'immenses cyprès et chênes recouverts de mousse espagnole

Image

Image

Image

Un panneau attention crocrodil

Image

Ils ont beaucoup d’humour…. Finalement pas tant que cas

Image

Il est presque 16 h serions-nous son gouter ?

:super: il y a du monde à pied et les enfants courent :oui: :oui:

nous regagnons sagement notre voiture :cool:

Chaque printemps, 20 000 nids y sont construits par des hérons et des aigrettes que l'on observe du haut d'un belvédère.

Et bien sur le spectacle est magnifique

Image

Image

Image

Les lentilles d’eau semblent animées d’un courant

Image

Un énorme alligator nage vers nous. Un second arrive ventre à terre ou plutôt ventre dans l'eau :hein: (nous lirons plus tard qu’ils peuvent se déplacer à la vitesse d’un cheval au galop) depuis notre belvédère nous en comptons jusqu’à 4, pas très fières pour redescendre, le bas des escaliers n’est protégé que sur 2 mètres de petit grillage de chaque côté :oops:

Il n’y a que très peu d’accident !!!

En tout cas chaleur ou pas, on va pas traîner dans le coin et même oublier de photographier

plus calme

Image

Image

C’est sous le soleil que nous trouvons notre hôtel près d’un échangeur mais aujourd’hui pas de camions. Ils prennent un « déposit » de 50 USD lorsque l’on paye en cash :grrrr: , à ne pas oublier demain matin

Pour les restos, c’est la déprime, :( nous en avions relevé 2 dans le routard, après être passé devant chacun, quartiers excentrés, aucune voiture devant, nous terminons chez Mc


MARDI

Réveil au son de la perceuse il est 7 h

on a récupéré notre déposit et comme le personnel avait changé, elle a eu du mal à comprendre qu'un échange de bon procédé était en cours clef = enveloppe :clin:

SHADOW on the teche à New iberia 10 USD

Image

Image

hôtel particulier d’une famille de planteurs de canne à sucre, dont l’exploitation même était en réalité située en bordure du Golfe du Mexique. Cette demeure fut construite en 1834 par David Weeks, qui n’eut pas le loisir d’en profiter avant de décéder d’une maladie chronique.

Comme souvent dans la région, sa femme Mary assura seule la gestion de la plantation jusqu’à sa mort.
maison de brique rouge de taille modeste, édifiée selon les codes propres à la région : cuisine extérieure, balcons, colonnes, jardins luxuriants, citernes d’eau de pluie

Que nous ne visiterons pas, nous étions ENCORE les seules, et on fatigue

photo "volée" au dessus du portail :cool:

un petit tour dans la ville

Image

Image

Image

Image

Image


Live oak gardens (rip van winckle gardens 5 USD / pax)
Au bord d'un petit lac, entouré d'un immense et magnifique jardin paysager de plantes rares
Construite en 1870 dans le style victorien par un acteur américain, Joseph Jefferson, la maison a été parfaitement entretenue et décorée à la manière du vieux Sud.

nous continuons vers Jefferson Island est une île saline, habitée d'abord par les Indiens atakapas. Le célèbre pirate Jean Lafitte y séjourna. Le centre de ce parc est la maison construite en 1870 par l'acteur Joseph Jefferson, qui incarna sur scène le personnage de Rip Van Winkle. (aucune idée de qui cela peut être et de ce qu'il a pu tourner d'autre ...)

Cette élégante demeure de vingt-deux pièces présente une architecture mêlant les styles Steamboat Gothic, mauresque, français et créole.

Image

Image


De magnifiques jardins côtoient le lac Peigneur, et tulipes, hibiscus, jonquilles, impatiences, camélias, azalées et roses le fleurissent abondamment, encadrés par les chênes centenaires. (suivant la saison)

puis

Image

Evangeline Oak, le chêne d'Evangeline (au bout d’évangeline bld)

Le long du bayou Teche (Teche signifie "serpent" en indien), sur la droite de l'église, se trouve le deuxième plus vieux chêne des Etats-Unis, célèbre grâce à l'histoire romantique d'Emmeline Labiche, immortalisée par Evangeline, le poème de Henry Longfellow écrit en 1847. On dit que c'est l'arbre le plus photographié en Amérique.

Quand la jeune fille, séparée de son amant Gabriel (Louis Arcenaux de son vrai nom) par le "Grand Dérangement", le retrouve plusieurs années plus tard, c'est pour apprendre qu'il en a épousé une autre.

Leurs retrouvailles eurent lieu sous le vieux chêne planté sur Evangeline Blvd. Un film, tourné en 1929, est tiré de cette histoire, dont on ne sait pas si elle est vraie.

Bon c’est un chêne

Image

le "centre ville"

Image

Image

Nous empruntons l’ancienne route espagnole n° 182, plus bucolique que la nationale

Image

Image


Oaklawn manor plantation 3296 east oaklaw drive
Ouvert du mardi au dimanche de 10h à 16h. Entrée 15 US$.

Image

Image

Image

Construite en 1837 par Alexander Porter, un Irlandais qui a participé à la fondation de l'Etat de Louisiane. Après être passée aux mains de plusieurs propriétaires, cette plantation de canne à sucre tomba en ruine.

La maison contient une collection d'objets d'art et de mobilier européen, ainsi que des peintures et des gravures originales d'Audubon.

Dans le jardin de chênes et de cèdres qui descend jusqu'au bayou Teche, vous pouvez encore voir l'ancienne laiterie où l'on stockait lait et beurre, le puits de briques faites à la main par les esclaves, et une très belle volière construite par les studios de la Warner pour le tournage de Drowning Pool avec Paul Newman et Joann Woodward.

le film La Toile d'araignée, de Stuart Rosenberg avec Paul Newman, fut également tourné à Oaklawn Manor

Image

Nous sommes les seules touristes. La visite guidée est obligatoire et il faut sonner pour que l’on vienne nous chercher

Les photos sont autorisées, et heureusement parce que la guide ne quittera quasiment pas son fauteuil dans le hall et il n’y a que 4 pièces accessibles au RDC pour 15 USD c’est cher

Image

Image

Image

on en profite pour immortaliser notre diligence :hein:

Image

Pour l’hotel de ce soir nous avions choisi de ne pas prendre une chaîne. Le Plantation Inn est bien sûr le long de la nationale 2 x 2 voies dans une zone commerciale.

Juste sous la gouttière

Image

La réception est magnifique. Mais pas les chambres, clim épouvantablement nauséabonde, pas d’abattant toilettes, rien pour poser ses affaires dans la sdb, pas de tapis SDB, pas d’articles de toilettes, draps usés, trous de cigarettes

Nous dormirons avec trois couches de vêtements, chaussettes et écharpe tellement il y fait froid

Nous n’entendons ni la route, ni la clim mais…. Les trains, et à chaque passage ils klaxonnent :hein:

Seul bon point, le resto contigü à la réception n’est pas mauvais

Crawfish bouillis

Image

Sauce un peu épicée et comme nous ne mangeons ni la tête ni les pattes, çà va nous prendre un bon moment pour terminer le plateau (pour 2)
unjourjirai
Aigle de Big Sur
Aigle de Big Sur
 
Messages: 106
Inscription: Dim 30 Juin 2013 07:51

Re: On dirait le sud

Messagepar unjourjirai » Mer 6 Aoû 2014 09:29

MERCREDI 4 JUIN 2014

Pour couronner le tout le petit déj n’est pas compris et n’en proposent pas. :grrrr:

Le restaurant de la veille est lui ouvert depuis 5 h du mat (bonne coordination)

Au départ de l'hôtel un panneau interessant

Image

nous allons quitter la région, un dernier petit tour

Image

Image

Ce matin nous comptions faire un nouveau swamp tours chez Manson’s, nous passons devant le 979 bull road, 1 fois, 2 fois, rien même pas de bayou.

la seule rencontre

Image

Nous ne voulons pas faire celui réputé de Annie Miller’s Son’s Swamptour parce qu’ils nourrissent les animaux. Nous continuons notre route mais n’en voyons pas d’autre et finalement c’est à SLIDELL, juste à la frontière avec le Mississippi que nous trouvons Dr Wagner, qui sur son flyer fait miroiter la découverte du bayou avec un ornithologue.

Image

Finalement c’est à bord d’un

Image

Nous sommes 24, 12 de chaque côté du banc, (et ce sera toujours de l’autre côté qu’il se passe quelque chose), la balade doit durer 2 heures (23 USD / pax)

Pendant la première ½ h, le bateau est lancé à toute allure et il ne se passe rien, à part tenir ses affaires.

Le bayou est totalement différent de notre premier et heureusement parce qu’ensuite il y a séance de gavage des animaux.

Image

Image

Image

Image

Les alligators à la saucisse et aux marshmallows :non: :grrrr:

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

nous repassons sous la route 10
Image

Des oiseaux, un seul, avec le bruit que fait le bateau ce serait un miracle que de les approcher.

Finalement au bout d’1 h 30 nous sommes de retour, les horaires ne sont donc pas respectés nous étions déjà parties… avant l’heure

des pélicans à Slidell il y en a énormément

Image

pas facile de ne pas bouger lorsque la voiture roule et que le 300 est sur l'appareil,

Image

nous quittons la louisiane pour le Mississippi

Image

Image

et Biloxi où rien n’est réservé mais en cette saison aucun problème, notre choix se porte sur un super 8 à 67 USD avec petit déj, hôtel devant la plage

A l’origine nous avions réservé un hôtel à HOUMA et finalement annulé un mois avant le départ, nous préférions aller plus loin.

Au retour quelle ne sera pas ma surprise de voir que j’ai été débitée de la totalité par l’hôtel qui a considéré que nous ne nous étions pas présentées

Petit coup de fil à booking qui nous informe que cela arrive souvent aux US également que les hôtels qui annoncent aucun pré paiement se retrouvent avoir débité entre 10 et 100 %

(je n’ai d’ailleurs toujours pas été remboursée et nous sommes début août et ce malgré plusieurs appels téléphoniques et des dizaines de mails…)

Charmants au téléphone ils m’avaient pourtant assurés que si l’hôtel n’assumait pas l’erreur c’est eux qui remboursaient… le problème c’est que nous ne savons pas au bout de combien de temps..

A suivre !!!

Image

Image

Fondée par le navigateur Pierre Le Moyne d'Iberville, Biloxi fut, en 1699, le premier établissement permanent dans la basse vallée du Mississippi.

Sur le Golfe du Mexique, cette petite station a fait sa renommée avec les industries de la crevette et des huîtres. Le vieux phare, construit en 1848, est toujours en activité.

Image

Des statues ont été installées le long du front de mer en souvenir / hommage aux morts lors de l’ouragan Katrina en 2005.

Image

Et un diner de fruits de mer et poissons au 1er étage d’un restaurant donnant sur la mer. :super:


JEUDI 5 JUIN 2014

Journée normalement consacrée à la plage

Nous commençons par la maison de Jefferson, le visitor center et finalement pas grand-chose à faire à Biloxi,

Image

où ne ferons que la photo du tableau

Image

sur la route de GULF ISLANDS NATIONAL SEASHORE, où la seule chose qui les intéresse c’est de nous faire remplir leur questionnaire. :lis: :grrrr:

Beaucoup de kilomètres pour rien, quelques chemins d’accès à la plage mais alors rien pour garer les voitures qui ne soit très éloigné, les hôtels barricadés ont réquisitionnés les accès à la plage, nous rebroussons chemin (en tout 6 h de route) pour faire quelques photos…. De maisons à MOBILE

Image

Image

Image

Image

Image

un monde fou dans les rues :humm:
Image

Hôtel à Moss point, (centre commercial, camions.)

finalement le mieux aura été celui.... que nous n'avions pas réservé (mais il faut tous les jours se prévoir un peu de temps pour chercher une chambre)

Restaurant à Pascagoula, dans une ancienne caserne de pompiers où nous commandons des crevettes bouillies et nous retrouvons encore avec les crevettes entourées de lard avant d’être frits.

pour résumer :( journée un peu pourrie, heureusement sous le soleil et une grosse chaleur
unjourjirai
Aigle de Big Sur
Aigle de Big Sur
 
Messages: 106
Inscription: Dim 30 Juin 2013 07:51

PrécédenteSuivante

Retourner vers Carnets de voyage aux USA

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Helena26, VeroP71 et 4 invités