Accueil RoadTrippin.fr
Au hasard des routes...
Yosemite NPRoadTrippin.fr - Guide et forum de voyage Ouest américain USA États-Unis
RoadTrippin.fr - Guide de voyage aux USA
En ce moment, réductions et bons plans chez Papillon, Hotels.com, Alamo, Avis... Retrouvez toutes ces offres sur la page Bons plans et promos !
Concours Photos 2016 : les candidatures, c'est maintenant !

Il y a déjà presque 1 an : le voyage vu par Madame

Vous revenez des USA ou vous y êtes encore ? Vous voulez faire partager votre trip et vos impressions aux internautes ? Venez nous faire découvrir votre voyage !
Merci de suivre les conseils pour l'écriture de votre carnet de voyage : http://www.roadtrippin.fr/forum/post2971.html

Il y a déjà presque 1 an : le voyage vu par Madame

Messagepar HPR38 » Sam 22 Aoû 2015 22:51

Bonjour à tous

Je n'avais pas mis de carnet pour notre voyage.

Mais comme c'était notre voyage de noces, mon épouse nous a fait en souvenir un beau bouquin de près de 250 pages, photos comprises.
Ca va faire donc l'objet d'un nouveau carnet, avec un peu de retard mais il m'a fallut du temps pour être prêt.

C'est donc son récit à elle, la façon dont elle l'a vécu et ressentit, parfois agrémenté d'explications géographiques ou historiques qui seront en italiques
Je n'y ai pas touché une seule ligne et j'espère que vous aurez plaisir à lire ce carnet

Et puis j'ai mis à chaque fois quelques photos (si j'y arrive). Pas simple de faire une sélection dans près de 6000 clichéss et de ne pas pouvoir faire autrement que de mettre parfois ce qui a été maintes fois vu.
En tous cas j'espère que vous ne trouverez pas que j'en mets trop, qu'elles plairont à tous et donneront envie à ceux qui préparent leur voyage d'aller passer du temps dans ces endroits.

Commençons par les infos générales

Qui sommes-nous
Elle : Nicole : retraitée surbookée
Lui : Hubert : encore en activité dans le domaine des ressources humaines
Un peu plus de 60 ans tous les 2 mais si je mets nos âges pile-poil je risque de me faire priver de câlins à la maison :snif:
Et nous résidons dans un petit village près de Grenoble

Pourquoi ce voyage : nous nous sommes mariés en juin 2013. Donc c'était notre voyage de noces

Pourquoi les USA : un rêve de tous temps de mon côté. Madame pensait à la Grèce mais j'avoue qu'il n'y avait pas de négociation possible :non:

Les préparatifs : nous avons commencé par prendre un parcours d'une agence de voyage que nous avons ensuite retravaillé. Comme Madame n'avait qu'une confiance limitée en son nouveau mari :oops: , nous avons fait faire plusieurs devis et re-retravaillé le parcours avec le TO qui nous plaisait le mieux. Et au final nous sommes arrivés sur le circuit pas trop mal.
Je n'ai trouvé roadtrippin qu'une fois tout signé et je n'ai malheureusement plus pu modifier ce qui devait l'être.
La prochaine fois je ferai tout directement

Le matériel emporté
Elle : un appareil photo Canon IXUS Digital 850 IS
Lui : Un appareil photo Canon EOS 50D avec un objectif Canon 18-200 et un objectif Sigma 10-20
Un trépied Culmann Magic systempod
Suffisamment de cartes pour rapporter près de 6000 photos
Un GPS Tom Tom
Une carte Michelin des USA
Une carte IGN Etats Unis ouest
un roadbook de près de 130 pages
Le guide Cartoville de San Francisco
Un disque dur externe pour sauvegarder les photos
Un micro pour sauvegarde les photos
Toutes les clés USB de la maison pour sauvegarder les photos (et il m'a fallut en acheter une de 60Go là-bas).
--> Je sais : 3 sauvegardes, plus l'original sur la carte mémoire ... Mais hors de question que j'en perde :oui:

Tout notre barda était là-dedans

Image

Quand : départ le 04 septembre 2014 et retour le 29 septembre

Le vol : Lyon > Francfort > Los Angeles et la même chose en sens inverse au retour, par Lufthansa

Le circuit
La boucle complète LA > LA comme suit :
04/09 : Lyon > Francfort > Los Angeles
05/09 : Los Angeles
06/09 : Los Angeles > Palm Springs > Joshua NP > Parker
07/09: Parker > Kingman > route 66 > Seligman > Williams
08/09 : Williams > Grand canyon
09/09 : Grand canyon > Page
10/09 : Page
11/09 : Page > Gooseneck > Muley point > Monument valley
12/09 : Monument valley > Valley of the gods > Deadhorse point > Canyonland (Island in the sky) > Moab
13/09 : Arches
14/09 : Moab > Goblin valley > Capitoll reef > Escalante pétrified > scenic 12 > Bryce
15/09 : Bryce
16/09 : Bryce > Cedar Breaks > Zion
17/09 : Zion > Valley of the fire > Las Vegas
18/09 : Las Vegas
19/09 : Las Vegas > Red rock canyon > Death valley (Furnace creek)
20/09 : Death valley > Bodie > Mono lake > Mammoth lake
21/09 : Mammoth lake > Tioga road > Mariposa groove > Oakhurst
22/09 : Yosemite
23/09 : Oakhusrt > San Francisco
24/09 : San Francisco
25/09 : San Francisco
26/09 : San Francisco > Monterey
27/09 : Monterey > Point Lobos SP > Pfeiffer big sur > Julia Pfeiffer burns > Santa Barbara
28/09 : Santa Barbara > Los Angeles > Francfort > Lyon

Les tops :love:
- la découverte de grand canyon en hélico
- Lower antelope canyon
- Paria Rimrocks
- Monument valley en jeep
- Arches
- Goblin valley
- 15km et 6h30 de marche dans Bryce (on l'a fait : mais comme disait la pub : je recommencerai pas ca tous les jours :hein: )
- l'outlet de Las Vegas sud et notamment le prix des jeans chez Lewis
- Mariposa grove : impressionnants les séquoias
- La traversée du Golden gate en vélo

Les regrets :(
- ne pas pouvoir aller voir Sedona comme prévu le 07/09 avant de revenir à Williams : programme trop ambitieux : nous y retournerons
- ne pas pouvoir passer par Valley of the gods : bloqué par un wash du aux pluies du jour précédent : nous y retournerons
- le trajet Moab > Bryce sur un seul jour : c'était trop long mais quand j'ai voulu modifier le TO n'a pas voulu. Donc Capitoll reef a été un peu sacrifié : nous y retournerons
- Zion : Madame n'était pas bien du tout. Gros coup de pompe. Donc pas les trails prévus et visite incomplète : nous y retournerons
- Las Vegas : la chaleur et la fatigue de la 1ère partie du circuit ont trop pesé pour bien visiter. Et nous n'avons pas pu aller à Freemont street : nous y retournerons avec au moins 2 jours pleins
- Yosemite : Madame s'était abîmé une cheville la veille dans Mariposa. Donc Mist trail supprimé

Le budget : je n'ai pas fait le compte final. Mais on doit être entre 10 000 et 11 000 euros, tout compris. Et quand on aime, on ne compte pas (mais ensuite on se tape des patates et des pâtes pendant quelques temps :oui: )

Aller. On est parti.

:coucou:

Sommaire :
Septembre 2014, de LA à LA : le roadbook et le carnet
Septembre 2016, NY et sa petite boucle dans l'Est : le roadbook
Juillet 2017, de LA à Denver via Yellowstone et Mount Rushmore : le roadbook
Avatar de l’utilisateur
HPR38
Bison fûté
Bison fûté
 
Messages: 4871
Inscription: Ven 1 Nov 2013 17:37


Re: Il y a déjà presque 1 an : le voyage vu par Madame

Messagepar HPR38 » Sam 22 Aoû 2015 23:10

J01 : Lyon ► Los Angeles (Californie)
Jeudi 4 septembre 2014

Le départ
Il est 4h du matin, j'ai très mal dormi. Toutes les demi-heures, j'ouvre un œil, c'est insupportable. Inutile d'attendre que le réveil sonne … 4h30, debout toutes !…
Petit déjeuner, douche, un brin de fard à paupières, mascara, rouge à lèvres ; je suis prête.

Hubert pointe son nez, les yeux pleins de sommeil ; le temps de réaliser que les préparatifs ne sont pas terminés et voilà qu'il s'excite comme une puce !...
Nous sommes sous tension, il crie, rouspète, panique, s'insurge contre mon manque d'assiduité et me trouve tous les défauts. Je ne réponds pas à ce comportement qui cache en réalité une manifestation de panique évidente.
Bouche bée et rire sous cape …

6h. Michelle tire sur la chevillette … Vite, où est la clé ?
Cette foutue clé est introuvable ; hier soir, nous avons caché tous les trousseaux de clés et bijoux aux quatre coins de la maison. En ces temps de crise, il vaut mieux tout planquer. On ne sait jamais ! Les manants, les gitans, les géorgiens, les bohémiens ratissent large, donc méfiance …
Calmement, je sors de mon sac la seule clé qu'il me reste.

Michelle (c'est la voisine qui nous amène à la gare, et viendra nous rechercher au retour) est là et rit de voir une telle excitation dans la maison.

Loger nos deux valises dans le coffre de la Citroën C3 relève de l'exploit. Forcer ne sert à rien, les gros bras d'Hubert auront eu raison de la taille imposante de nos mastodontes. Voilà une affaire rondement menée.

Arrivée à la gare de Grenoble, puis une heure de navette pour nous rendre à l'aéroport de Saint Exupéry. Embarquement des bagages, une heure d'attente en salle de transit, un contrôle supplémentaire, quelques photos et nous voilà confortablement installés dans un Airbus A319-100 à destination de Francfort.

Un doux baiser signe notre premier vol en commun ; c'est un grand bonheur, une immense émotion.

L'avion se positionne, ronfle, se cabre et très vite, les nuages cotonneux font office de tapis volant.

A ma droite, un ruminant ; il mâche, mâche sans répit et m'impose son journal en guise de paravent. De ce fait, je ne peux voir le défilement des Alpes. Quel malpoli ! Je change donc de place.

Comme un lacet le Rhône se tortille en une multitude de méandres. Magnifique Rhône, je ne cesse de t'observer, tu es majestueux, fascinant et infini. Une autre plaine alluviale habillée d'une robe de mousse se glisse entre les forêts.

Un brunch est servi : un sandwich en forme de mille feuilles. Le nombre de conservateurs est impressionnant (E120, E440 …). De toute évidence, cette large tranche brunâtre, n'est autre qu'un ersatz de fromage aux composés chimiques ; même Elis (c'est notre petite chienne, un Cavalier King Charles) ne daignerait pas le goûter.
Un jus de pomme pour faire filer tout ça, puis, le doigt rivé sur le stylo, je reprends mon carnet. Ce carnet de bord doit être le plus précis possible. Je m'y applique !

Nous entrons dans le gris des pays du Nord, le ciel se voile, puis plus rien.

Je rejoins mon mari installé à gauche avec vue à l'ouest. Un dernier rayon de soleil éclaire mon parchemin.

Ma petite Elis me manque, son absence sera une épreuve.

-"T'en fais pas Nicole, mes nounous Annie et Christiane, me couvent. Je dors sur leur lit, tous les jours je fais des balades avec Annie, je mange bien, que demander de plus ?"

13h, nous sommes à l'aéroport de Francfort. Ici tout brille de propreté, mais ce lieu reste austère, pas de couleur, aucune animation si ce n'est le passage de gens pressés et sérieux, suivis de leur cartable à roulettes.

Nos sacs à dos sont lourds, trop lourds. Ok, c'est décidé, nous achèterons aux US des bagages de cabine autotractés ; c'en sera fini des douleurs cervicales !

Nous sommes heureux, très heureux comme de jeunes amoureux.

Le temps passe, nous observons tous ces voyageurs pris dans la tourmente du stress. Des kilomètres de couloirs desservent les différents accès aux avions. La mondialisation favorise les échanges de biens et personnes, d'où la multiplicité de nationalités.

14h. les hôtesses et stewards nous accueillent dans un Boeing 747.8I dernière génération (*). Nous sommes à droite de son corps ventru et curieux de découvrir les dernières technologies.
"* Roi des cieux et avion le plus long du monde, il bénéficie d'une avancée technologique majeure en terme de respect de l'environnement"

Mon voisin de gauche est également un ruminant, grand, blond, peu sympathique. Je crains que mes nombreux déplacements le contrarient. Nous verrons bien …

Incapable de me taire, et une forte envie de le voir autrement, je l'aborde. Surprise ! D'aspect rigide, il n'en est pas moins un bon instructeur et nous fait découvrir les fonctionnalités de l'accoudoir.

14h35. les moteurs se manifestent par un ronflement autoritaire ; les ailes de ce bel oiseau sont d'une élégance mondaine.
Au fil des décennies, obéissant aux normes écologiques, les moteurs sont devenus plus silencieux.

Hubert a fait le tour de la situation. Les fonctionnalités des sièges et de l'écran individuel n'ont plus de secret pour lui. Il s'intéresse à tout ; tel un enfant, il m'attendrit.

Le moteur s'emballe dans un formidable vrombissement, l'avion décolle de la planète Terre. Nos mains s'enlacent, l'émotion est grande.

La ville s'éloigne, l'horizon se dissimule et joue à cache-cache avec quelques rayons de soleil, filets de ciel bleu et nuages. L'écran annonce le survol des côtes hollandaises, norvégiennes, du sud Groenland, du Canada, de la Baie d'Hudson, de l'ouest américain et atterrissage à Los Angeles.

Un fleuve serpente et fait office de frontière entre les Pays Bas et le Danemark. Les cultures diverses, protégées par de fragiles digues, dessinent une mosaïque complexe. Polders, mer, champs, tout se mélange dans un curieux dédale.

Hubert s'est attribué d'office et très égoïstement la place de choix, celle du hublot. C'est insupportable ; frustrée, je m'étire, et m'étale. Bien que les nouveautés technologiques nous permettent de nous situer avec précision, Je veux voir. Point !
C'est tout ce que je demande, voir le spectacle que nous offre notre belle planète.

Clins d'œil rapides sur ces langues de mer qui s'infiltrent entre les massifs montagneux. Ces fjords forcent notre admiration. Les éoliennes picotent les espaces ventés ; de profondes failles façonnent ces fragiles pays mi-maritimes, mi-terrestres.
Des milliers d'îles font un pied de nez à la force tranquille de l'océan, mais, pour combien de temps ? La montée inexorable de l'eau viendra à bout de ces frêles lentilles posées ci et là.

Nous sommes maintenant à 7482 km de Los Angeles. Au revoir blanche Norvège aux côtes déchiquetées …

Notre imagination déraille et nous emmène avec bonheur dans ces contrées lointaines où vivent rennes et père Noël. Nous avons bien ri, l'altitude ayant eu un effet certain sur nos neurones !

L'écran indique à présent le prochain survol de la partie sud du Groenland. En attendant, je sombre dans un profond sommeil.

17h. Diner. Au menu : chicken, riz, petits légumes, salade, concombre, clafouti de prunes. Nous sommes repus !

Nous volons vaillamment vers la nuit qui ne devrait pas nous rattraper avant l'atterrissage à Los Angeles.

Magnifique, le Groenland dévoile une chaine de montagnes d'un blanc immaculé, écaillé de temps à autre de sommets rocheux érodés. L'aile de l'avion, si fine, si élégante, si distinguée fend le bleu du ciel.

Vite caché par un épais manteau nuageux, le Groenland devient avare en clichés. Cette rareté nous émerveille d'autant plus et nous transcende. Une myriade d'icebergs dérive au gré des courants marins et s'éloigne de la grande île jusqu'à la rencontre des côtes canadiennes toutes proches.

Une infinie mosaïque de terre et de mer embellit ces paysages du Nord. C'est grandiose, l'érosion crée de véritables arabesques sur ces massifs arides où ne pousse la moindre végétation. De larges bras de mer sculptent le minéral ; les rivières torsadées alimentent les lacs. Des chemins de glace se faufilent puis se délitent dans d'inlassables tourbillons.

Les heures passent ; le sommeil, les nuages qui peinent à capter les rares rayons de lumière, l'ennui, nous font oublier cet univers sauvage. L'horizon est blanc, plus rien à voir !

Survol de l'ouest américain
La vidéo nous situe maintenant au dessus des Rocheuses (Rocky Mountains). Il est 14h44 à Los Angeles et minuit un quart en France. Annie et Elis dorment certainement d'un sommeil profond.

La Columbia River déleste les Rocheuses de leurs eaux abondantes avant de les diluer dans les eaux salées du Pacifique.

J'ai enfin décidé mon chéri à me céder la place, contre son gré bien sûr ! Il affiche un œil noir, fâché par ma ferme et autoritaire décision. C'est ainsi et pas autrement !
Son argument est : "c'est pour les photos …" argument qui ne tient pas, car moi aussi j'ai un appareil photo, plus petit, certes, mais il fonctionne bien !

Cette tortueuse rivière alimente les grandes plaines agricoles. Curiosité ! Ici les champs sont circulaires, la culture y est intensive. Pourquoi des champs ronds ?

J'ai obtenu deux explications à cette bizarrerie créée par l'homme. La première étant une pratique facile d'arrosage, la deuxième, une mesure simplifiée des parcelles par satellite. La surface d'un disque étant plus facile à mesurer que la surface d'un carré ; allez savoir !...

Ainsi, en dégradés de vert, comme des petits pois, ils auréolent les berges des grands fleuves, rivières et canaux.

Alors que nous descendons en direction de la Californie, la Columbia River d'un vert foncé continue son chemin à droite en direction du Pacifique. Quelques pâles volcans éteints se distinguent dans un univers lunaire et changeant. Deux taches blanches semblent être des lacs de sel séchés.

Le Pacifique se rapproche ; Los Angeles s'étale comme un mollusque entre océan et désert.

Seuls, deux quartiers d'affaires hérissés de tours de verre créent un relief parmi ces milliers de maisons individuelles. Les avenues tracées au cordeau s'organisent dans un ordre parfait.

Hubert est aux anges, le rêve de sa vie, sous ses yeux, se réalise :

"Un petit pas pour l'humanité et un grand pas pour moi !" me dit-il … Le voilà comblé ! (Grands rires !)

Notre Boeing ne se pose pas tout de suite ; il amorce une boucle au dessus de l'océan, repars sur Hollywood, survole à basse altitude quelques sommets au nord de Los Angeles pour revenir enfin se poser.

17h30, Ouf ! Ces douze heures d'avion m'ont exténuée, mais ce n'est que le début, car le parcours du combattant nous attend. Quatre heures trente ont été nécessaires pour sortir de l'avion, passer au service de l'émigration, récupérer la voiture chez le loueur Alamo et trouver l'hôtel. Nous n'avons plus d'énergie et pourtant, il nous en faudra !

La Ford Fusion automatique, d'un grand confort, présente quelques surprises et exigences ; tout est une question d'habitude !
De nuit, malgré les panneaux indiquant les points cardinaux, la fatigue aidant, nous sommes incapables de nous orienter. Merci GPS, sans toi, nous aurions fait le tour des États-Unis avant de trouver notre lit !

A 50 km du centre ville, la chambre du Best Western, est spacieuse, le lit de 1.80 m comporte pas moins de six oreillers !...

Nous avons faim. Vu notre faible niveau en anglais, il est préférable de choisir européen, donc italien. Déception ! La pizza est épaisse, insipide, débordante d'ingrédients crus. A part quelques exceptions, la réputation culinaire des américains se confirmera jusqu'à la fin de notre séjour.

Boules Quies et profond sommeil réparateur …

Notre gros oiseau porteur
Image

Le survol du Groênland
Image

Image

Image

Le survol des USA
Image

C'est grand comment Los Angeles ?
Image

Le comité d'accueil : c'est nous qu'ils viennent récupérer :non:
Image

On y est :fete:
Septembre 2014, de LA à LA : le roadbook et le carnet
Septembre 2016, NY et sa petite boucle dans l'Est : le roadbook
Juillet 2017, de LA à Denver via Yellowstone et Mount Rushmore : le roadbook
Avatar de l’utilisateur
HPR38
Bison fûté
Bison fûté
 
Messages: 4871
Inscription: Ven 1 Nov 2013 17:37

Re: Il y a déjà presque 1 an : le voyage vu par Madame

Messagepar bea » Dim 23 Aoû 2015 07:53

Génial !
Pour les champs on nous avait parlé d'une histoire d'arrosage :) ça nous a tracassé un moment ces ronds^^
bea
Mouflon dépoilé de Banff NP
Mouflon dépoilé de Banff NP
 
Messages: 466
Inscription: Ven 15 Mar 2013 15:05

Re: Il y a déjà presque 1 an : le voyage vu par Madame

Messagepar terrannova » Dim 23 Aoû 2015 08:56

bonjour

oh là, , la, je suis déjà accroc au récit, j'attends la suite avec impatience !

D'autant plus que votre circuit correspond beaucoup à celui que nous envisageons au printemps 2016. Seule variante, la Tioga road sera probablement fermée lors de notre passage, nous devrons contourner la Sierra Névada par le sud.

Ma première idée était de faire le voyage dans le sens des aiguilles d'une montre, à l'inverse de vous.. Pourquoi avez vous choisi de le faire dans ce sens ? A savoir que je n'ai aucun argument pour un sens ou l'autre, si ce n'est une chaleur moindre dans la Vallée de la Mort fin avril que début mai......

Enorme différence par rapport à vous, c'est Moi (Madame) qui ai quasiment imposé le voyage !!!!! En 2014 nous avons hésité entre l'ile de la Réunion et l'Ouest Américain, c'est Monsieur qui l'a emporté, du coup, cette année, la négociation a été..... minimaliste !
terrannova
Mouflon dépoilé de Banff NP
Mouflon dépoilé de Banff NP
 
Messages: 493
Inscription: Mar 13 Jan 2015 14:28

Re: Il y a déjà presque 1 an : le voyage vu par Madame

Messagepar HPR38 » Dim 23 Aoû 2015 09:47

Bonjour,

Merci de votre retour :cool:

Bea :
Je pense que c'est aussi une histoire d'arrosage. On en parle notamment ici : http://denepoux.pagesperso-orange.fr/de ... /c6-2.html

Terranova :
Au départ c'est un pur hasard. Mais à refaire je maintiendrai ce sens de rotation sans hésiter.
Pourquoi :
- en partant dans ce sens nous avons pu découvrir le Grand canyon en hélico (on s'est arrêté à l'aéroport qui est quelques km avant). C'est une sensation extraordinaire. J'en suis resté scotché pendant tout le vol. Si nous étions arrivés de Page nous nous serions arrêtés aux points de vue de la Desert view et je pense que nous n'aurions pas eu cet énorme frisson qui me parcoure encore chaque fois que j'y pense

- même si Grand canyon est superbe par sa grandeur, j'ai eu l'impression d'aller vers du plus en plus beau : GC > Antelope/Horseshoe bend > MV > Arches > et pour finir Bryce qui est pour moi ce que nous avons vu de plus sublime. Donc commencer par Bryce et continuer dans l'autre sens n'aurait pas eu la même saveur

- je trouve que les décalages horaire aident plus : perdre 1h entre Page et Monument valley se gère facilement, et n'est pas trop impactant côté visites. Par contre plus loin gagner 1h entre Zion et Las Vegas est hyper intéressant pour faire la visite de Valley of fire

- et enfin quand on fait la côte entre SF > LA on est du bon côté de la route. C'est mieux pour voir le paysage et beaucoup plus facile pour s'arrêter puisqu'il n'y a pas à traverser la voie d'en face. Et comme la route tourne tout le temps c'est bien plus sécurisant

:coucou:
Septembre 2014, de LA à LA : le roadbook et le carnet
Septembre 2016, NY et sa petite boucle dans l'Est : le roadbook
Juillet 2017, de LA à Denver via Yellowstone et Mount Rushmore : le roadbook
Avatar de l’utilisateur
HPR38
Bison fûté
Bison fûté
 
Messages: 4871
Inscription: Ven 1 Nov 2013 17:37


Re: Il y a déjà presque 1 an : le voyage vu par Madame

Messagepar mimi3365 » Dim 23 Aoû 2015 11:37

Waouhhhhh !!!!! :clap:
Quel beau style de narration !!! J'adore .... :super:
J'ai hâté de lire la suite !
:coucou:
Avatar de l’utilisateur
mimi3365
Petit veau du Colorado
Petit veau du Colorado
 
Messages: 583
Inscription: Jeu 17 Oct 2013 20:39

Re: Il y a déjà presque 1 an : le voyage vu par Madame

Messagepar philippe78 » Dim 23 Aoû 2015 11:39

Très sympa ce nouveau récit, tu féliciteras ta femme :cool:
Roadtrip 19 jours en octobre 2011 : Los Angeles > Parcs Nationaux > San Francisco
Roadtrip 29 jours du 11/07/2015 au 08/08/2015 : Salt Lake City > Yellowstone > Moab > Las Vegas
philippe78
Bison fougueux
Bison fougueux
 
Messages: 3509
Inscription: Ven 22 Oct 2010 08:36

Re: Il y a déjà presque 1 an : le voyage vu par Madame

Messagepar valerie49 » Dim 23 Aoû 2015 13:57

Magnifique narration et les photos du Groenland...c'est juste sublime :clap:
valerie49
Ours trop mimi
Ours trop mimi
 
Messages: 2338
Inscription: Lun 16 Mar 2015 18:49

Re: Il y a déjà presque 1 an : le voyage vu par Madame

Messagepar HPR38 » Dim 23 Aoû 2015 16:16

Et voilà J2

J02 Los Angeles (Californie)
Vendredi 5 septembre


Ouverture des rideaux ; le ciel est gris, il fait chaud. Le front Garden est bordé d'animaux taillées en art topiaire, la piscine bleue azur attend ses premiers baigneurs ; le jardin est très mignon.

Image

Nous partons à la conquête de Los Angeles. Les autoroutes et boulevards déversent leurs flots incessants de véhicules, majoritairement des 4X4 hauts, larges et longs. Je ne vois pas l'utilité de tels engins alors que tout est plat. Nous allons d' étonnements en questionnements.

Garer la voiture dans un parking payant est chose facile, la récupérer est plus difficile. Ce sera notre première expérience avec les automates à dollars. Impossible de sortir. Nous avons dû appeler un gardien qui aura eu du mal à nous faire comprendre le pourquoi du comment.
Péniblement, après 40 ans de pratique presque inexistante, notre English vocabulaire, refait surface. Nous sommes fiers de nous !...

Construite en 1939 dans le Downtown, de style espagnol, l'Union Station est la principale gare de Los Angeles.

Image

Coincé dans une des rares petites ruelles de la ville, le marché mexicain grouille de boutiques aux milles articles colorés et parfums d'épices. Facile à cacher sous un tee shirt, une pochette à 12 dollars fera office de coffre fort durant notre périple.

Image

Un salut à Antonio Aguilar perché sur son cheval de bronze.
Vite, une photo au guidon d'une très belle Harley Davidson noire et or ; un chef d'œuvre d'art baroque !

Autre bizarrerie, le Walt Disney Concert Hall, posé en 2003 au 111 South grand Avenue nous interpelle. Ses façades d'acier aux multiples ailerons lui donnent des airs de troisième millénaire. Nous n'entrons pas. Trop de choses à voir … Et pourtant, j'aurais bien aimé !

Image

La cathédrale of Our Lady of the Angel est à deux pas d'ici. Moderne, elle trône au 555 de la West Temple Street.

Une petite chapelle extérieure, sur le parvis de la cathédrale. Saisissant avec l'arrière plan :hein:
Image

Celui-la il est dans le jardin à côté de la cathédrale
Image

Clins d'œil rapides aux Old Plaza at el Pueblo, John Ferraro building, Millenium Baltimore Hotel, Pershing Square.

Image

Vieux de plus d'un siècle, les deux wagons de Angels Flight Trolley, tout de bois vêtus, relient la South Hill Street à la California Plaza. Ce trolley vieux d'un siècle, fait un pied de nez aux rutilants immeubles de verre qui le regardent de haut !

Image

Casse croûte rapidement acheté dans un bazar souterrain, et tout aussi rapidement englouti dans un micro square.
Douze kilomètres séparent Downtown de Hollywood. Droit comme un I, Hollywood Boulevard, promenade des célébrités, vante les mérites de l'industrie cinématographique.

Image

C'est les yeux rivés au sol que se fait la visite du boulevard. Les étoiles de Dizzy Gillespie (aux grosses joues), Bob Marley, Sofia Loren, Lionel Richie, Meryl Streep et bien d'autres artistes ponctuent ces célèbres trottoirs.

Une étoile choisie pour ne vexer aucune star qui viendrait lire ce carnet sans voir son nom :hihi:
Image

D'autres personnalités du cinéma ont laissé dans le ciment de ce boulevard les empreintes de leurs mains et pieds. Cette quête aux célébrités nous rend tout guillerets.

On ne pouvait trouver mieux pour représenter Hollywood :clin:
Image

Nous déambulons dans Sunset Boulevard, Beverly Hills et leurs luxueuses maisons, Spadena House …

Image

Avant de grimper à l'assaut de Griffith Park et Griffith Observatory, le moment le plus agréable de cette chaude journée, nous devons récupérer la voiture. Je suis assommée par une forte migraine. Hubert se perd dans cet insondable parking souterrain à plusieurs étages à la recherche de la caisse. L'angoisse me gagne, la tension monte, la peur de ne pas le revoir m'ôte tout discernement. La fatigue n'arrange rien ...

Ouf ! Le voilà enfin !… transpirant, comme privé d'oxygène.
Je décompresse …

C'est la tombée de la nuit, Los Angeles brille de cent mille feux. De terrasses en terrasses, nous suivons l'avancée nocturne de la deuxième plus grande ville américaine.

Image

:coucou:
Septembre 2014, de LA à LA : le roadbook et le carnet
Septembre 2016, NY et sa petite boucle dans l'Est : le roadbook
Juillet 2017, de LA à Denver via Yellowstone et Mount Rushmore : le roadbook
Avatar de l’utilisateur
HPR38
Bison fûté
Bison fûté
 
Messages: 4871
Inscription: Ven 1 Nov 2013 17:37

Suivante

Retourner vers Carnets de voyage aux USA

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: MSNbot Media et 2 invités

cron