Accueil RoadTrippin.fr
Au hasard des routes...
Edmaier's SecretRoadTrippin.fr - Guide et forum de voyage Ouest américain USA États-Unis
RoadTrippin.fr - Guide de voyage aux USA
En ce moment, réductions et bons plans chez Papillon, Hotels.com, Alamo, Avis... Retrouvez toutes ces offres sur la page Bons plans et promos !
La mission (monumentale) du jour : noter Monument Valley.

Circuit Parcs Ouest américain en camping car

Vous revenez des USA ou vous y êtes encore ? Vous voulez faire partager votre trip et vos impressions aux internautes ? Venez nous faire découvrir votre voyage !
Merci de suivre les conseils pour l'écriture de votre carnet de voyage : http://www.roadtrippin.fr/forum/post2971.html

Re: Circuit Parcs Ouest américain en camping car

Messagepar Esiosw » Dim 13 Juin 2010 01:51

Oui, Jean, c'est tout à fait ça....
La suite :
Après Cortez, le plateau encaissé, entre deux rangées de petites montagnes (on est à au moins 4000 pieds quand même sur le plateau), est bien vert, et cultivé sur les ¾. Les bâtiments de vie et de travail des fermes semblent assez vétustes, mais c'est peut-être le mode de vie ici. Presque toutes les maisons sont petites et ne paient pas plus de mine qu'une vieille paire de chaussures qui reste malgré tout utile et confortable. La plupart sont en bois recouvertes de tôles peintes, petits chalets de 10 à 12m de long sur 4 à 5m de large, sans charme. Beaucoup de vieux bungalows pourris sont habités (le genre utilisé chez nous pour certains travaux). Rares sont les habitations avec un peu de verdure, ils ne se donnent pas la peine de planter 2 ou 3 arbres autour de leur habitation en plein soleil en plein désert.
Les collines du plateau s'arrêtent comme si le plateau avait fait une trouée dans une boucle montagneuse.
Les paysages sont de moins en moins verts pour devenir désertiques.
La montagne s'arrête net comme si elle avait été cassée, un bout de désert plat, puis un doigt s'élève, seul.
On prend l'US 160 et on est alors en plein désert plat avec quelques montagnes au loin.
Quel pays pour le quad ! Venir ici avec notre Ccar et notre quad, on se régalerait.
Des petits canyons sont creusés dans ce plateau constitué sûrement de l'érosion des montagnes environnantes. Sont ils dus à d'anciennes rivières asséchées ou à des pluies abondantes?
De temps en temps le lit a quelques herbes vertes. Nous passons un de ces cours d'eau sur un petit pont marqué d'une petite pancarte ”Aztek Creek”.
On continue la route, pas âme qui vive, pas de maison.
On rentre dans l'Utah par la 162W, et un panneau nous indique que nous sommes à 4760 pieds.
Le désert devient chaotique. Une “Prayer House” perdue....
Un peu plus loin, le relief se fait plus vallonné. Sur notre gauche, on voit des montagnes au pied desquelles une longue bande verte arborée borde une rivière : la San Juan River.
Cette oasis est occupée par un village “Aneth” qui semble être le lieu d'une secte religieuse.
Ils ont des puits, des cultures, leur propre maison de justice, leurs bassins de décantation, leurs vaches... Les habitants ont un faciès indien. Sur une 20aine de Miles, nous voyons beaucoup de puits de pétrole, des conduites de récupération de gaz, des bouches de mise à l'air libre, des citernes de stockage. Tout ça semble entretenir cette communauté mais ne semble pas suffisant pour devenir un vrai complexe industriel capable de donner un peu plus de confort à cette population Aneth.
Les montagnes sont très érodées, formées de couches rouges en terre, et de couches blanches paraissant plus résistantes, certaines couches sont vertes et d'autres sont même d'un bleu surprenant.
La rivière est assez large et semble avoir un débit assez important. Le village suivant est toujours au bord de la rivière, il a pour nom “ Montezuma Creek “, nous sommes en région Navajo. Mais ici l'église est Baptiste. Les habitations ne paient toujours pas de mine, mais il y a un magnifique terrain de rugby américain, une piscine couverte, des travaux importants en cours d'agrandissement de la chaussée et de quelques intersections, des stockages très volumineux disposés à coté du vieux stockage riquiqui et de magnifiques installations de traitements des extractions de pétrole et de gaz ainsi qu'un important bâtiment moderne d'une grande société qui détonne au milieu des habitations locales vétustes si ce n'est misérables.
A la sortie du village nous retrouvons le désert aride, vallonné au gré des cours d'eau asséchés qui ressemblent aux oueds secs d'Afrique. Nous descendons vers la San Juan River et son oasis que nous continuons à suivre.
Parfois nous voyons des montagnes composées de deux couches rouges et blanches, tirant parfois jusqu'au mauve. D'autres montagnes ressemblent à d'énormes tubercules de Monsieur Parmentier relativement lisses . Avec le vert de l'oasis, l'ensemble est très joliment coloré.
Tout à coup, que du blanc, montagnes blanches et plateau désertique. Et sans transition les montagnes passent toutes au rouge, plus du tout de blanc, mais plateau tout autant désertique.
Nous nous arrêtons vers 12h30 pour le repas … et la sieste du chef.
Nous repartons vers 13h50. Nous sommes dans Valley of The Gods.
Très beau. Je fais beaucoup de photos.
Nous continuons vers Goosenecks. La route qui y mène est peu explicite et le paysage reste le même jusqu'au dernier “Stop”. Ensuite c'est gigantesque. Lorsque nous arrivons sur le parking, nous n'imaginons pas ce que nous allons voir en descendant de voiture et en avançant vers le promontoire. De ce “View Point” perché au dessus de ces gorges, on en a le souffle coupé. Il faut dire que je me suis renseignée sur tout ce qu'il fallait voir, mais que j'ai refusé de regarder photos ou films qu'on me proposait. J'aime mieux la découverte, la surprise est plus grande, l'émotion et l'émerveillement aussi. Ce site vaut vraiment le détour. En contrebas, on découvre la San Juan River qui avance avec un certain débit en traçant de magnifiques méandres, 3 boucles qui se suivent, entre lesquelles se trouvent des monts à plateaux. Le tout est proprement et esthétiquement découpé, aucun éboulis, c'est plus que superbe et surprenant. Rien sur la route ne nous préparait à voir cela, nous étions presque déçus à l'arrivée au parking, avant.
Nous rencontrons là un couple d'américains qui viennent de se marier et qui vont faire leur voyage de noces à Paris.
Depuis que nous sommes aux USA, tous les américains que nous avons rencontrés, qu'ils soient touristes en vacances ou au travail dans les magasins, se sont montrés souriants, accueillants, aimables, serviables. Il est vrai que nous n'allons pas dans les grandes villes, mais j'aimerais que les Français fassent de même avec les étrangers en France...

Nous repartons vers Monument Valley, la route est belle, nous faisons une photo de “Mexican Hat” et nous voyons les reliefs étranges et surprenants de ce site, de plus en plus impressionnants au fur et à mesure que nous avançons.
Nous arrivons et entrons dans le park, 5$ par personne. Nous allons jusqu'au premier Tour Guide, en éludant totalement le second car je n'ose imaginer Serge sur un cheval, ou plutôt un cheval sous Serge...., où nous réservons pour demain 6h du matin le tour guidé par les indiens qui dure 2h30, nous payons 150$ pour deux. Le seul Hic c'est que ça se passe en 4x4 équipé de 6 sièges d'une place et demi...gare au demi...Serge a déjà discuté de ça et nous avons réservé une place et demie pour lui et une place pour moi. Mais l'indien sympa ne nous a fait payer que 2 places. Au diable l'avarice, et s'il est dit que nous rentrerons plumés, au moins aurons nous bien profité. Nous allons essayer de passer la nuit sur le parking avec quelques autres Ccar éparpillés alors que d'autres se sont agglutinés sur un bout de terre à l'entrée du parking du Visitor Center. Pour ces derniers, bonjour le sable avec le vent qui souffle aujourd'hui.
Vendredi 11 Juin 2010

Debout à 4 h 30 pour notre rendez-vous très matinal. Nous déjeunons vite, ensuite vite la douche et vite vite nous nous préparons. A 5 h 30 nous sommes dehors et déjà d'autres touristes en mal de visite du site Navajo sont là sur le parking et en profitent pour faire quelques photos du soleil qui commence à peine à faire sortir de la pénombre l'horizon. Même pas encore un début de coloration, juste une petite lueur blafarde. Pourtant tous et Soise en tête mitraillent le relief. Peut-être sera-ce la photo tant recherchée par tous ces fanatiques du pixel.
Un premier 4x4 pick-up équipé de 12 sièges arrive sur le parking où nous avons passé sans encombre la nuit. Notre guide nous dira plus tard que la première des lois de leur peuple est la liberté. Ils ont eu le droit de vote en 1953, l'autonomie politique en 1998 et viennent de se voir confier la responsabilité économique de leurs richesses petrole et gaz à revoir....
Serge va voir le chauffeur en lui présentant notre réservation. Celui-ci fait un simple hochement de tête qui ne signifie pas grand chose puis tend le bon à Serge et s'en va sans rien dire. Trois fois ce manège se reproduira. Nous comprendrons ensuite que le chauffeur fait partie d'une association de loueurs, propriétaires, salariés, rétribués de façon équitable par leur organisation. Difficile d'être plus organisés et fonctionnels. Dès que le chauffeur aura reconnu sur notre bon un indice que le signataire de la réservation lui a confié, il indiquera que l'on peut monter à l'arrière comme bon nous semble sur l'une des 12 places disponibles. En effet, les 4 véhicules partis ce matin et pour le premier à 5 h 40 et pour le notre à 5 h 48, ne seront composés que du chauffeur et d'un couple. La balade initiale devait sur contrat durer 2 h 30. Avec notre chauffeur qui a semblé très heureux de la tournure de nos questions et de l'attention que nous avions quand il racontait la vie et les aventures de son peuple, la randonnée motorisée à duré jusqu'à 9 h 20. A chaque fois qu'il nous entendait parler où faire des photos, il s'arrêtait, très attentif à nos moindres gestes et désirs. Il en profitait aussitôt pour nous raconter des anecdotes ou pour nous citer les noms de tous les sommets ou rochers environnants. Il est né sur ce bout de terre, a décidé un jour de tenter l'aventure à Phoenix comme électricien puis est revenu vivre sur la terre de ses aïeux en expliquant qu'ici la vie est plus simple car on ne court pas sans arrêt après des besoins ou des envies superflus. Sa GrandMa y vit encore. Nous passerons près de l'habitation de cette dernière. Ce lieu de vie est composé de deux abris en bois recouverts de terre ayant leurs ouvertures sur le toit, qui servent à ses besoins domestiques et d'un abri en bois non recouvert de terre réservé aux animaux qui n'y viendront que pour boire ou manger en plus de ce qu'ils pourront glaner de ci de là dans la vaste étendue de terre qu'ils peuvent parcourir sans restriction. Mais ici pas d'eau ni d'électricité. Seulement une petite source d'eau aujourd'hui trop salée qui servait autrefois quand elle était encore buvable à faire vivre une très grande communauté. L'eau douce est transportée du village de Goulding's situé quelques Miles plus bas à chacun des lieux d'habitation. Nous passerons près de plus d'une dizaine de Hogans pendant notre parcours. Le conseil des chefs ou des sages décident et proposent sans possibilité de discussion le lieu précis où devront s'installer sur leur territoire les futurs habitants de la communauté du lieu. Enfin, faire ce tour avec pour nous deux un véhicule tout terrain prévu pour 12, un chauffeur plus que prévoyant et nous faisant découvrir des lieux isolés chargés d'histoire et d'émotion en franchissant des dunes de sable fin ou aucune trace ne figurait avant notre passage, nous montrant des grottes, des arches, des monolithes aux noms démonstratifs, où personne ne va jamais en utilisant des parcours inédits pour ce genre de tournée, nous a touchés. Les chaos et les pistes défoncées nous ont aussi pas mal touchés car nous en sommes revenus avec un tour de reins de première classe. Mais quel pied.
En rentrant nous allons faire quelques achats, cartes postales, CD de musique Indienne Navajo, DVD des Parcs Nationaux. Nous cherchons des souvenirs pour les petits enfants, mais rien pour les petits, tout est pour les grands dans ce seul commerce du Visitor center de Monument Valley, véritable pompe à fric.
Nous allons voir si le restaurant propose des repas typiques Navajo. Oui sur la carte alors nous sautons sur l'occasion pour éviter une fois de plus le régime que nous ne faisons pas. Nous commandons des Tacos en entrée et un plat de mouton en repas. Tout arrive en même temps et les autres occupants de la salle de restaurant sont frappés par l'ampleur de notre commande. Tous les Tacos ne seront pas consommés car ils ressemblent plus à de gros beignets à l'huile servis avec des légumes découpés en tout petits morceaux, qu'aux Tacos déjà consommés dans des restaurants Mexicains. Le second plat se révèle être un pot au feu sans épices avec quelques morceaux de légumes, pomme de terre, carotte et cèleri, trois ou quatre petits morceaux perdus et noyés dans un bouillon limpide et insipide, et deux minuscules morceaux de mouton. Soise a la bonne idée de verser le petit pot de sauce un peu épicé des Tacos dans ce bouillon pour lui donner un peu de saveur. Par contre elle ne mange pas les quatre autres beignets énormes servis en tant que pain avec ce second plat. Serge demande une sauce ou quelque chose pour accompagner et pour donner du gout à ces beignets. Le serveur lui apporte un flacon de miel qui se trouve ensuite sur la liste des extras à expliquer à l'endocrino. Mais tous les gros beignets y passent aussi.
Nous partons ensuite à la recherche de timbres et du dépliant expliquant notre balade en 4x4 du matin. C'est au village de Goulding's que Soise fait ces derniers achats.
Ensuite route vers Page où se trouve le grand barrage construit en 1957 en même temps que la ville. Les indiens ont perdu à cette époque des lieux importants de leur histoire, mais le progrès est passé avant tout et l'irrigation agricole également.
Routes défoncées et en pleins travaux dans Page que nous traversons comme les autres villes de la route du jour. C'est à dire que les villes sont sans aménagements d'urbanisme. Pas de trottoirs ou de petits jardinets, pas d'organisation visible et peu de soins apportés au cadre de vie. Toujours ce même aspect des choses. C'est vraiment curieux de vivre dans un environnement tel que celui-là.
Nous sortons de Page en suivant le Lac que nous voyons de loin. Nous arrivons au barrage et visitons à peine le pont surplombant le barrage, le Visitor Center. La pluie tombe dru. Une charmante hôtesse des rangers nous indique où et comment aller demain matin chercher un loueur de bateau pour faire une balade sur le lac. Soise a pensé à emporter nos permis bateaux et nous essayerons de louer un bateau pour faire une virée seuls.
Tous les parkings rencontrés sont indiqués “Picnic but No Camping” alors nous continuons à fouiller au cas où d'autres RV seraient parvenus à trouver un lieu sympa pour y passer la nuit. Rien de rien. Nous finissons par aller au camping de Lone Rock conseillé par Simone Lahaye (merci Simone) de l'asso des routes de la soie. 10 $ la nuit au bord du Lac avec une impression de Piemanson (plage près de Salins de Giraud, au sud d'Arles) trés marquée.

Samedi 12 Juin

Journée repos, pluie, vent, éclairs, éclaircies. Impossible de prévoir quoi que ce soit.
Après tout, un peu de repos ne fait pas de mal.
En plus, le vent est froid.
Demain sera un nouveau jour....
A+
Esiosw
Bécasseau à échasses de Californie
Bécasseau à échasses de Californie
 
Messages: 43
Inscription: Jeu 29 Avr 2010 14:51


Re: Circuit Parcs Ouest américain en camping car

Messagepar Douglas » Dim 13 Juin 2010 06:40

Merci Francoise et Serge. A bientot à Salt Lake City. Nous rentrons de Paris demain.

Douglas
Avatar de l’utilisateur
Douglas
Orignal
Orignal
 
Messages: 1582
Inscription: Jeu 28 Jan 2010 03:51
Localisation: Salt Lake City, Utah, USA

Re: Circuit Parcs Ouest américain en camping car

Messagepar Isabelle74 » Dim 13 Juin 2010 07:46

Merci pour votre recit; je suis entierement d'accord avec vous concernant la gentillesse et l'accueil des americains :oui:
Est-ce que la piste de Valley of the God est facile a faire avec un RV C25 ?
Bonne continuation
Isabelle

Ps: desolee, je ne sais pas faire les accents avec le clavier qwerty :(
Isabelle74
Eléphant de mer pépère
Eléphant de mer pépère
 
Messages: 1390
Inscription: Dim 26 Oct 2008 17:58

Re: Circuit Parcs Ouest américain en camping car

Messagepar Garfield » Dim 13 Juin 2010 18:01

:non:
donc si je résume, la bouffe est insipide et hypercalorique...
alors abuser il ne fallait pas ...
:)
chouettes ballades...
chouettes rencontres...
chouettes découvertes...
tant mieux !
gros bisous
Eric
Avatar de l’utilisateur
Garfield
Merlebleu de l'Ouest
Merlebleu de l'Ouest
 
Messages: 14
Inscription: Dim 6 Juin 2010 11:22

Re: Circuit Parcs Ouest américain en camping car

Messagepar dommm063 » Lun 14 Juin 2010 08:47

:clap:
Avatar de l’utilisateur
dommm063
Administrateur du site
 
Messages: 16323
Inscription: Jeu 21 Fév 2008 23:23
Localisation: Clermont-Ferrand, France

Re: Circuit Parcs Ouest américain en camping car

Messagepar Esiosw » Mar 15 Juin 2010 00:37

Salut,

Isabelle74, la piste de Valley of the gods est plus que difficile à suivre avec un C25, c'est long et dangereux.
Mais si tu as un quad ... :clin:
Esiosw
Bécasseau à échasses de Californie
Bécasseau à échasses de Californie
 
Messages: 43
Inscription: Jeu 29 Avr 2010 14:51

Re: Circuit Parcs Ouest américain en camping car

Messagepar Esiosw » Mar 15 Juin 2010 01:16

Samedi 12 juin 2010

Pluie fine à forte, vent très violent par moment jusqu'à plus de 30 noeuds, éclairs et éclaircies se succèdent depuis cette nuit. Ca donne une journée de repos, car avec ce temps il est impossible d'organiser quoi que ce soit.
Après tout un peu de repos ne fait pas de mal. Nous faisons tourner le groupe, rechargeons les batteries des appareils photo, camescope, ordinateur. Nous en profitons aussi pour mettre à jour notre carnet de voyage et notre documentation pour les étapes à venir. Le temps se calme un peu et les rares tentes en places ne tentent plus de décollages impossibles. Les pauvres campeurs ont passé toutes ces heures cloîtrés dans leur véhicule en attendant que le vent se calme. Un peu galère comme situation.

Pour faire enfin partir toutes les cartes que Soise a rédigées nous cherchons vainement une Poste ou une boîte aux lettres de rue. Peine perdue car nous avons beau sillonner en long et large nous ne voyons rien. Il doit bien y avoir quelque chose pour recevoir et distribuer le courrier dans cette ville. Mais nous n'avons pas la chance de trouver ce lieu ni un policier ou un Ranger capable de nous en indiquer l'emplacement.
Nous rentrons au camping de Lone Rock pour y passer une seconde nuit. La Ranger est toujours aussi aimable et nous salue avec beaucoup de gentillesse et d'amabilité. Elle s'essaie même à prononcer quelques mots de politesse en Français. Notre place a été prise et nous en cherchons une autre assez éloignée des Ccar déjà présents pour profiter pleinement du paysage grandiose de ce bord de lac. Nous en trouvons une autre en plein milieu de l'aire de parking mais très éloignée des autres véhicules. Les plus proches sont à environ 100 m de nous et la masse agglutinée se trouve à plus de 200 m.
Ce soir il fait doux et une petite laine n'est pas de trop. Le vent est tombé et les nuages sont presque tous partis. Nous prenons l'air et à notre grand bonheur, le ciel est d'une telle limpidité que nous voyons les myriades d'étoiles comme nous ne les avons jamais vues qu'en haute mer pendant notre traversée de l'Atlantique. Si vous passez dans ces hauts plateaux profitez bien d'une nuit sans lune pour observer quelques instants le ciel même si cela doit un peu écourter votre nuit.

Dimanche 13 Juin

9h20 nous partons de Lone Rock, au bord du Lake Powell.
Vidanges, plein, et nous avançons lentement, nous arrêtant à chaque point de vue, et comme il y en a beaucoup, nous n'allons vraiment pas vite.
Nous allons d'abord vers Kanab, prenant toutes les petites routes. Nous traversons ainsi un nouveau lotissement avec deux sortes de terrains, certains grands de plus de 1000m, d'autres avec très peu entre chaque maison. De jolies maisons en bois, et des efforts de décoration extérieure un peu surprenante parfois, quelques arbres ou fleurs, en hauteur face au lac.
Un grand parking couvert et entouré de hauts murs sert à garer campings-cars, bateaux ou mobilhomes tractables. Quelques jolis terrains sont encore en vente.
Nous revenons vers Page, premier arrêt à un très joli point de vue où nous mangeons, puis halte au barrage, puis nous traversons Page. La rue principale fait une boucle. En montant à partir de la nationale, elle commence par border un terrain de golf, puis passe au centre ville où on voit défiler restaurants, stations services, hôtels, agences de tourisme, brookers,... puis en redescendant on observe la séparation de l'Eglise et de l'Etat, à droite elementary school, High school, gymnase, terrain de sport, à gauche une succession de toutes les églises et confessions imaginables : baptistes, catholiques, évangélistes, 9ème jour, …, ainsi que la Bibliothèque municipale.
Ensuite nous passons à côté du village des mobilhomes (c'est son nom) où sont logés des gens qui vivent là à l'année, et enfin, en bordure de la nationale, le Walmart, le MacDo et la dernière station service où nous faisons le plein.

15h on quitte page direction Grand Canyon.
On laisse à droite la route vers Grand Canyon North Rim et allons vers South Rim.
Un point de vue impressionnant et très étendu :le plateau sur lequel nous sommes domine de 1500 pieds le plateau vers lequel nous allons. Puis on perd 1500 pieds d'un coup par une pente à 6%, les montagnes sont très usées, le paysage est désertique, vallonné. On voit des vaches aux cornes latérales et rectilignes.
Nous arrivons à Gap, essence à 2,81, on aurait dû faire le plein ici. Ce village n'a rien d'attirant et ressemble à un campement de nomades.
Le paysage change encore et ressemble à une ancienne déchetterie sauvage où des camions imaginaires auraient déversé des tonnes de terre ou de sable formant des buttes pouvant atteindre de 10 à 30m de haut. L'ensemble paraît artificiel, irréel, anarchique et incongru.
Cette usure paraît surprenante. C'est la première fois que nous voyons une érosion faire un tel relief alors que l'aspect reste lisse. Il y a très peu de cailloux ou rochers. A gauche, au loin, un peu de verdure, quelques maisons très isolées et espacées, et un plateau rose qui domine dont les flancs sont très érodés. Sur la droite, au loin aussi, des montagnes plus jeunes aux lignes bien découpées.
On rencontre des petits groupes de 3 ou 4 maisons en bois.
On passe sur une petit pont le Moen Kopi Wash asséché. Autour du pont se dessine un petit oasis, plutôt un point de verdure.
Le désert aride est revenu, et nous apercevons sur la droite une maison en construction en bois, elle semble oubliée, mais a deux grands personnages peints sur toute la hauteur de sa façade de bois nu.
Depuis trois jours, nous rencontrons des coureurs cyclistes, accompagnés chacun de 2 véhicules de sécurité, pédalant à qui mieux mieux, espacés souvent de plusieurs miles, dont nous n'avons pas réussi à lire sur leurs véhicules d'accompagnement le motif. Ils ont un certain courage, à cette altitude et sur ces hauts plateaux très ventilés très vallonnés et très fréquentés.
Au fond devant nous on aperçoit une très haute montagne au sommet enneigé.
A chaque point de vue, se trouvent des stands d'indiens vendant des objets navajos, tous les mêmes objets que nous avons déjà vus dans les musées. Fernande, à Palavas, a dû prendre modèle sur leurs stands pour faire le sien.
Nous arrivons à Cameron. Nous passons le Colorado tout sec, avec un lit de sable qui garde la trace des méandres des derniers courants qui l'ont suivi. C'est très joli.
Le village lui-même est constitué de vieux bungalows.
Nous tournons à droite vers South Rim. Nous suivons le Little Colorado qui forme un canyon tortueux magnifique, le désert est bien plus vert, avec une sorte d'herbe à chameaux.
Nous écoutons une radio que Serge a trouvée, bien sympathique, 91,3, qui diffuse en permanence de la musique pop rock country hispano. Ils aiment bien les Beatles. Nous aussi, alors tout va bien.
Nous traversons la Kaibab National Forêt, n'arrêtons pas de monter entre les arbres verts, les genepis, la terre tantôt rouge tantôt jaune, les nuages noirs ou blancs, et quelques trouées de ciel bleu.
Nous arrivons à l'entrée du parc et nous installons au camping de Desert View place 23 pour 12 dollars, apres avoir donné à l'automate les coordonnées de notre plaque minéralogique.
Il fait très frais, nous mangeons quand-même dehors, avec 2 polaires sur le dos.
Un automobiliste arrive après nous, râle sans rien nous dire et s'en va dire au gardien que nous n'avons pas payé notre place. Une grande Ranger vient nous voir et vérifie que nous avons bien payé la nuit à venir. Elle me demande d'afficher sur un poteau le reçu, pour ne plus avoir de problèmes.
Je crois que cette nuit nous allons mettre le chauffage.
Nous sommes à 4500 pieds d'après la carte.

Lundi 14 juin

Nous sillonnons la “Red Route” (c'est son nom) avec le shuttle, en nous arrêtant à chaque point de vue.
Le canyon est très profond (1500 pieds de dénivelé).
C'est superbe, plus immense que ce à quoi on peut s'attendre.
Au fond, la gorge principale dont on aperçoit l'eau qu'en 3 points, et toutes les petites gorges des affluents qui arrivent.
Au dessus, des falaises immenses, érodées à étages, de toutes les couleurs, plus blanches en haut, plus rouges au milieu.
Les couches du haut ont environ 270 millions d'années, celles du bas 1800 millions d'années.
Mais Serge a pris froid hier soir quand on a mangé dehors. Les polaires nous ont protégé du froid, mais rien n'a protégé ses poumons et il respire très mal.
Ce coup de froid qui nous ralentit sera vite oublié, nous l'espérons.

Chaque site visité depuis le début de notre voyage mérite à lui seul le voyage.
Une semaine par site pour en voir tous les détails.
Il y a des randonnées inoubliables à faire, et surtout des remontées...

Par contre, pour compléter ce que nous avons déjà dit au niveau bouffe, n'oubliez pas de porter votre moutarde, vos épices préférées, vos cornichons (ici ils sont sucrés) ....

Nous sommes à la cafète en face du supermarket près du parking E où nous dégustons un melon délicieux avec un jus de pomme et un diet coke.
Esiosw
Bécasseau à échasses de Californie
Bécasseau à échasses de Californie
 
Messages: 43
Inscription: Jeu 29 Avr 2010 14:51

Re: Circuit Parcs Ouest américain en camping car

Messagepar Isabelle74 » Mar 15 Juin 2010 11:57

:super:
Bonne continuation, et merci beaucoup pour votre réponse.
Isabelle
Isabelle74
Eléphant de mer pépère
Eléphant de mer pépère
 
Messages: 1390
Inscription: Dim 26 Oct 2008 17:58

Re: Circuit Parcs Ouest américain en camping car

Messagepar PapJ59 » Mar 15 Juin 2010 19:20

Bonsoir Esiosw,

oui, ici il est 20h00 donc "chez vous" près de midi....

Toujours très intéressant ce récit en live !

Pour les cornichons sucrés (infects) je t'avais prévenue (voir mon blog "annexes"...les magasins...).

Je ne sais pas si tu as prévu le Canyon de Chelly, mais au Spider Rock campground (très primitif...) , il y a Howard et son chien Boy, très sympa, accueillant, et la musique indienne au réveil.

Bonne continuation. Jean.
Las Vegas et les parcs d'Arizona/Utah + Death Valley. http://blogs.crespel.me/usa2009/
Nouveau Mexique + Colorado/Utah/Arizona et NYC. http://blogs.crespel.me/usa2011/
Idaho + Yellowstone/Wyoming + Utah et San Francisco. http://blogs.crespel.me/usa2012/
Louisiane+Memphis+Nashville+Atlanta. http://blogs.crespel.me/usa2013/
Avatar de l’utilisateur
PapJ59
Chèvre des montagnes de Glacier NP
Chèvre des montagnes de Glacier NP
 
Messages: 913
Inscription: Jeu 2 Avr 2009 17:18

Re: Circuit Parcs Ouest américain en camping car

Messagepar Mumu » Mar 15 Juin 2010 20:10

Merci pour ces superbes récits très détaillés. :clap:
J'espère que Serge a pu se remettre de son coup de froid !
Bonne continuation
:coucou: Mumu
Mumu
Chien de prairie de Grand Teton NP
Chien de prairie de Grand Teton NP
 
Messages: 212
Inscription: Lun 23 Nov 2009 12:11

PrécédenteSuivante

Retourner vers Carnets de voyage aux USA

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: MiraBella, nanie19, phoenix16, Pimka, pipo33 et 2 invités