Accueil RoadTrippin.fr
Au hasard des routes...
Lake PowellRoadTrippin.fr - Guide et forum de voyage Ouest américain USA États-Unis
RoadTrippin.fr - Guide de voyage aux USA
En ce moment, réductions et bons plans chez Papillon, Hotels.com, Alamo, Avis... Retrouvez toutes ces offres sur la page Bons plans et promos !
Concours Photos 2016 : les candidatures, c'est maintenant !

3000 Miles in the West !

Vous revenez des USA ou vous y êtes encore ? Vous voulez faire partager votre trip et vos impressions aux internautes ? Venez nous faire découvrir votre voyage !
Merci de suivre les conseils pour l'écriture de votre carnet de voyage : http://www.roadtrippin.fr/forum/post2971.html

Re: 3000 Miles in the West !

Messagepar Vulmix » Mar 19 Aoû 2014 13:27

Chewbaccabe si tu parles comme mon épouse, je ne pars pas avec toi voir Yoda ! :hihihi: :lol: :lol:

Tu as parfaitement raison. Mais elle utilise peu le mode auto... elle sait ce qu'elle veut comme résultat. Donc il lui faut des réglages perso... Et là, je la laisse faire !

Le soir, je récupérais ses cartes mémoires : une copie sur l'ordinateur portable et une copie sur le disque dur externe (qui voyageait toujours dans un autre sac) ! Et jpg +raw cela en fait des mégas !

Si j'avais une connexion internet valable, j'envoyais les jpg sur un serveur à la maison. On est jamais assez prudent.

Heureusement d'ailleurs, le lendemain de mon retour, le disque dur de mon portable a craché ! Si je n'avais pas fait la copie tous les jours sur le disque externe, nous n'aurions plus une seule photo ! :oops:
Avatar de l’utilisateur
Vulmix
Jeune otarie de San Francisco
Jeune otarie de San Francisco
 
Messages: 780
Inscription: Jeu 28 Nov 2013 15:11


Re: 3000 Miles in the West !

Messagepar Chewbaccabe » Mar 19 Aoû 2014 14:31

Hehe je connais : tous les soirs je vidais la carte de mon reflex (en raw ca bouffe vite de la place) + la carte du sony nex de ma femme (je conseille cet appareil a ceux qui ne veulent pas s'emmerder avec un reflex et ses reglages mais veulent des top photos, c'est le meme type de capteur que dans un reflex ca donne de super photos sans chipoter) + lacarte de la gopro, ensuite copie de tout sur un premier disque dure externe qui etait gardé dans mon sac + copie sur un autre disque dur externe conservé dans une valise... moi aussi j'aime la prudence.
ensuite tri des photos, et selection d'une vingtaine qu'on sauvegardais sur un album picasa
Avatar de l’utilisateur
Chewbaccabe
Eléphant de mer pépère
Eléphant de mer pépère
 
Messages: 1319
Inscription: Dim 19 Jan 2014 11:26
Localisation: Belgique

Re: 3000 Miles in the West !

Messagepar Vulmix » Mer 20 Aoû 2014 17:46

17 juillet

Initialement, on n’avait rien prévu pour cette journée. Donc on laisse les enfants dormir. Mais lorsque je regarde les infos de l’hôtel, je me rends compte que le petit déjeuner ferme à 9h… il est déjà 8h50. Mon épouse et moi nous nous précipitons dans la salle et arrivons devant des volets fermés ! Comme on entend des bruits dans la cuisine, on passe par l’entrée de service. On signale que l’on aimerait faire un plateau petit déjeuner pour nos enfants (et pour nous par la même occasion). La brave dame qui visiblement n’a jamais eu ce genre de demande accepte sans problème. Elle nous passe un plateau et nous laisse faire : 2 bols de céréale, du lait, quelques « pâtisseries » emballées et nous la remercions.

Lorsque l’on remonte, les enfants se réveillent et nous mangeons sur le pouce. Pas terrible comme service petit-dej !

Vient inévitablement la question : « Qu’est que l’on fait aujourd’hui ? ». On avait pensé faire une activité sur le lac ou sur le Colorado. Dans une documentation, nous avions vu la possibilité de faire du rafting ou du kayak. Le petit déjeuner fini, on prend la voiture et on retourne vers l’entrée de Lower, j’avais repérer une route vers le Lac.
Comme pour l’entrée de la marina, il y a un guichet et c’est payant. Pas grand-chose, 10$ pour la semaine mais on trouve bête de payer pour juste aller voir s’il y a un loueur de raft. Je m’arrête et mon épouse va demander : les sociétés ont leur bureau en ville… ok on retourne en ville. En entrant dans Page, on voit le bureau de location des kayaks. C’est complet pour aujourd’hui. En observant leur tarif, je me dis que ce n’est pas donné : Près de 140$ par personne.

On demande ou l’on peut faire du raft. La dame n’a pas envie de nous répondre, et nous dit qu’elle ne sait pas. Pas grave, on s’arrête à l’office du tourisme. Après avoir attendu notre tour, la dame du centre sort avec nous et nous montre le carrefour, « c’est par là, sur la 5ème tourné à gauche ».

Pour info la 5ème c’est la 5ème rue et non à la 5ème rue …. Si si il y a moyen de comprendre cela de deux manières… on fait un petit tour pour rien et on finit par trouver « Colorado River Discovery », il est 10h00, le check-in pour le départ est affiché à 10h30. On se renseigne :oui, il y a encore de la place pour une demi-journée. Cela revient à 91$ par personne… ok pas donné non plus, mais on a un budget vacances pour se faire plaisir ! Il y a un petit snack à coté, on commande des sandwichs.

Comme on n’avait aucune idée de ce qui nous attendait, nous mettons tout ce qui est fragile dans le coffre de la voiture. Je ne garde que mon sac à dos. On ne prendra même pas un appareil photo. (Et donc pas de photo pour cette journée !)

Juste avant d’embarquer, le responsable me dit que je ne peux pas prendre de sac à dos, mais un sac en plastique avec uniquement notre piquenique, pas besoin d’essuies. Ok d’accord, je vais chercher un sac et je fais le transfère. Je ne comprends pas réellement pourquoi. Cela semble une descente tranquille pourquoi faire comme si tout allait être détrempé ?

On monte dans le bus et on se dirige vers le barrage. Commence une incroyable descente vers le pied du barrage dans un tunnel creusé dans la roche. Ok j’ai compris ! Toutes ses précautions sont uniquement pour s’assurer que l’on n’a pas de bombe ou d’arme car nous sommes dans un endroit stratégique… La descente en raft se fera pépère comme je le pensais. Les enfants sont un peu déçus, cela n’aura rien de sportif. Pourtant, toutes les images leur montraient bien que les gros bateaux se trouvaient sur une rivière calme !

Une jeune Navajo conduit notre Raft. On fait les présentations : à sa gauche elle a des Canadiens (anglophones) et des Américains de Californie, à sa droite des Espagnoles et nous. Tout le trajet, elle donnera des explications, malheureusement elle parle vite et nous avons parfois du mal à comprendre. Ce qui nous gêne un peu, car nous avons l’impression de ne pas assez participer. On apprend quand même que l’eau n’est pas chaude 45°F. Avant le départ du bateau, elle explique les mesure de sécurité… bouée, longe, extincteur… ok. Ensuite elle nous montre un tonneau avec de l’eau. « Si vous avez trop chaud, n’hésitez pas à prendre un bandana et le tremper pour vous rafraichir. »

On démarre. Il y a 5 rafts, mais chacun ira à son rythme. Tout le monde ouvre son piquenique et mange… ah bon ? Moi je pensais que c’était que lorsque l’on sera sur la plage… soit…

La visite commence. Notre guide nous montre ici un rocher avec une forme particulière, la une « embouchure-cascade » à sec évidement, mais on voit la trace de l’érosion sur la roche… on passe à côté d’une source… on s’arrête près d’un rocher porte bonheur pour ceux qui veulent gagner à Las Vegas, il faut l’embrasser. Deux personnes le font…. La guide leur demande de revenir lui dire s’ils ont gagné.

Il fait très très chaud. On se rafraichit comme on peut. La guide fait des manœuvres avec son raft pour nous éclaboussé… on s’amuse bien. La balade continue, jusqu’à une plage. On débarque. Des enfants se jettent à l’eau. Alexandre les suit. Je descends à mon tour du bateau et marche simplement dans la rivière. ARF ! Que c’est froid ! Comment ils arrivent à plonger dans cette eau !

La différence de température est telle que l’on a l’impression de mettre ses pieds dans de la glace. Je retire mon t-shirt, le plonge dans l’eau et le remets…ça c’est agréable !

On part pour une petite marche. Au bout du chemin on découvre des peintures/gravures sur la roche représentant des scènes de chasses. Sont-elles aussi vieilles qu’ils le disent… aucune idée ! Un panneau me fait rire…on demande de ne pas uriner sur la paroi en signalant qu’il y a des toilettes pour cela ! Cela me fait rire, mais si l’on a mis le panneau, c’est qu’il y a certainement des gens qui l’on fait ! Comment peut-on être aussi irrespectueux ?

Lorsque l’on regagne le bateau, la guide distribue des boissons fraîches… elles sont les bienvenues.
On remonte tous à bord et on continue la balade. On arrive à Horseshoe bend. Elle crie et fait signe aux gens tout en haut… ils sont minuscules. On prend conscience de la hauteur. Elle nous raconte que 4 personnes sont déjà tombées. Je n’arrive pas à savoir depuis quand…. Elle a dit « depuis que l’on visite » ou depuis « qu’elle fait les visites »…

On passe le fer à cheval et on prolonge la balade… le paysage ne change pas beaucoup. La guide nous signale qu’il est temps de rentrer et que l’on doit faire demi-tour. On remonte le courant, c’est plus sport tout en restant très soft.

Il y a plus de vent aussi et ma casquette s’envole…. Je m’imaginais déjà devoir en racheter une que la guide stop le bateau et fait demi-tour… tout le monde se met à la pèche à la casquette. Fou rire car parfois elle coule parfois elle remonte… la casquette est à ma hauteur, la guide me passe une rame, je l’attrape ! Yes ! Que cela fait du bien une casquette bien fraiche sur la tête… tout le monde rigole et on repart !

Le trajet du retour se fera plus rapidement que la descente. On rejoint le bus, et on remonte le fameux tunnel. De retour au bureau on récupérera notre voiture, il est passé 16h. Il fait toujours chaud malgré les nuages. Retour à l’hôtel et ensuite piscine.

Le soir on se fera un petit Mexicain… Les restes iront dans des « Box ».

Que penser de cette balade en raft ? Sympa, mais pas assez sportive. On aurait dû prendre au moins un petit appareil photo…. Le prix est selon moi trop élevé pour ce que l’on a fait. Mais à Page tout est cher : Antelope Canyon n’est pas donné et, en ce qui concerne la location de bateau, nous avons lu que c’était aussi très cher.
Avatar de l’utilisateur
Vulmix
Jeune otarie de San Francisco
Jeune otarie de San Francisco
 
Messages: 780
Inscription: Jeu 28 Nov 2013 15:11

Re: 3000 Miles in the West !

Messagepar Lofwyra » Mer 20 Aoû 2014 22:53

La ballade sur le Colorado, on l'a fait aussi. C'est vrai que c'est ultra-pépère, faut pas y aller pour y avoir des sensations ^^
Mais c'est tellement beau de voir tout d'en bas :love:
Des Minions de LA aux Colibris de Tucson - 19 jours en famille en Avril 2014:
Le carnet
Les photos
Lofwyra
Mouflon dépoilé de Banff NP
Mouflon dépoilé de Banff NP
 
Messages: 474
Inscription: Mer 1 Mai 2013 14:58
Localisation: Bruxelles

Re: 3000 Miles in the West !

Messagepar MisfitGeek » Mer 20 Aoû 2014 23:39

Mmmm la Marina Wahweap ? C'est une recreation area accessible avec le pass annuel.

Nous avons visité le barrage, ils ne rigolent pas avec la sécurité, surtout les risques d'attaque et autre. Interdiction d’emporter un sac à dos, portique et briefing (sans rire) : "si une personne prononce les mots attentat ou bombe il se fait sortir"...
MisfitGeek
Ecureuil obèse de la côte Pacifique
Ecureuil obèse de la côte Pacifique
 
Messages: 225
Inscription: Sam 10 Mai 2014 11:36

Re: 3000 Miles in the West !

Messagepar toune69 » Jeu 21 Aoû 2014 14:40

Vulmix a écrit:Petit appel à ceux qui ont leur portefeuille trop rempli : Nous sommes déjà 3 familles prêtes à vous aider à le vider. :lol:

Je veux bien me rajouter :lol:

Trève de plaisanterie, tes photos de Monument Valley avec les éclairs sont juste Magnifiques :clap:
toune69
Marmotte de Grand Teton NP
Marmotte de Grand Teton NP
 
Messages: 289
Inscription: Mer 21 Nov 2012 18:24
Localisation: Lyon

Re: 3000 Miles in the West !

Messagepar Vulmix » Jeu 21 Aoû 2014 19:35

MisfitGeek a écrit:Mmmm la Marina Wahweap ? C'est une recreation area accessible avec le pass annuel.
Chuute, je ne le savais pas encore ! Mais ça va venir !

18 juillet
On vient de passer notre dernière nuit à l’hôtel. Pour éviter les problèmes de petit-déjeuner on se lève plus tôt. Il y a du monde et pas de place pour tous. On finira par manger en se partageant 2 chaises. Ce manque de place n’est pas bien grave, mais cela met de mauvaises humeurs quelques client. On fait notre check-out en quelques secondes et on charge les bagages.

Si j'avais gagné à la loterie de « The Wave » , on aurait notre visite de la journée. Dans le carnet de voyage, j’avais marqué les autres points de vue sur la route de Bryce. On repasse le barrage. En voyant le lac, je me dis que c’est quand même bête de ne pas y avoir mis les pieds !

On passe la frontière avec L’Utah et je vois la « Lone Rock Road »… je la prends. Il y a aussi un guichet. C’est aussi 10$ pour la semaine ou pour une heure… soit je m’apprête à payer lorsque le gardien me demande si je n’ai pas le pass annuel… bein oui ! « Et bien alors c’est gratuit »… Ok sympa d’avoir demandé. On aurait pu visiter la marina ! (hein MisfitGeek ! :lol: )

La route se termine sur une plage où se trouvent quelques énormes mobil home. Je trouve un passage sans trop de sable et me gare près du lac.

Image
Et c’est loin d’être le plus gros !
Il y a du vent, le sable fin picote. Mais qu’est-ce qu’il fait chaud…. Tout le monde à l’eau ! On se change dans la voiture et plouf !

Image
L’eau est chaude et évidement non salée. C’est hyper agréable. Intérieurement, je décide de faire l’impasse sur la visite sur les environs de « the wave », il fait vraiment trop chaud et ici tout le monde s’amuse.
On restera près de 3h à profiter de ce magnifique endroit pour nager et se reposer. Il y a assez de « Box » dans la voiture pour ne pas mourir de faim.
Nous n’étions évidemment pas seuls. Des bateaux sont passés…doucement ou très vite. Sur la plage, s’installaient des personnes pour quelques minutes, pour manger ou pour passer quelques jours. Il y a assez de place pour tout le monde…

[Mode philo à 2 sous ON]
Deux événements « amusants » : un groupe de français est arrivés pour admirer le paysage. De ce groupe, deux jeunes filles ont marché sur le bord de la plage près de nous. Elles avaient visiblement très chaud. Un Américain qui jouait dans l’eau avec son fils, les salue et les invite à se baigner. Les filles se regarde pour voir si l’autre à compris ce qu’il voulait. Comme ce n’était pas le cas, une des deux lui répond de manière hautaine « French people, not understand». Le brave type apprenant que les filles sont françaises, mais ne comprenant pas qu’elles ne feront aucun effort pour essayer de le comprendre, ajoute en anglais très compréhensible « Oh vous êtes français. L’année passée j’étais en France : en Provence. C’est un beau pays. ». Les filles se sont retournées en haussant les épaules et sont parties sans aucun mot d’excuse à leur interlocuteur. Jonathan n’a pas pu s’empêcher de lâcher un « Lamentable ! » qui s’est peut-être entendu….

Le deuxième événement : Tout était calme, on entendait bien un bateau passé de temps en temps, mais bon… c’est un bruit normal pour l’endroit. Tout d’un coup, on entend un moteur assez puissant se mettre en marche. Je me relève pour voir ce qui se passe et j’aperçois un type dans l’eau avec un gros tuyau style lance à incendie, sur la plage une pompe puissante et la femme du brave gars en train d’arroser avec une lance à incendie le sable autour de leur mobil home. Pendant plus d’une heure, ils se sont battus avec la Nature pour que le sable soit suffisamment mouillé afin qu’il ne s’envole plus sur leur table de piquenique ! Peine perdu évidement, puisque le soleil asséchait les zones humides et que le vent, de plus en plus fort amenait du sable de plus loin. Mais comment peut-on vouloir tout contrôler sans imaginer que le bruit et la pollution sont plus grave que les quelques grains de sable sur une table ? Un paravent aurait été nettement plus simple et plus efficace.

Deux événements qui démontrent que nos comportements ne sont pas tous les jours biens perçus par les autres… le pire c’est que notre famille aussi a peut-être choqué d’autres personnes sans le savoir !
[Mode philo à 2 sous OFF]

Il est temps de faire la route vers Bryce. Nous nous changeons et reprenons la voiture. Une voiture partie peu avant moi, s’est ensablée… il faut que je choisisse correctement mon chemin.

Un petit arrêt près de Big Water, me prouve que j’ai bien fait de ne pas envisager de partir faire un tour sur les pistes. Il fait près de 100°F (38°C) à l’ombre.

Sur la route, nous referons le plein de la voiture et remplirons la glacière de boissons fraîches.

Image


Il est amusant de croiser des gros camions ou des puissantes voitures, tractant des bateaux alors que nous sommes en plein désert ! Qui veut vider le lac Powell ?

Nous arrivons à Bryce. L’altitude aidant, il faut moins chaud. Nous avons aussi perdu une heure… pourtant nous avions fait attention de ne pas perdre notre temps ! Soit…

Le check-in à l’hôtel Bryce Canyon Pine prend un rien plus de temps. En effet, c’est un des trois hôtels que je n’avais pas payé à l’avance. Nous en profitons pour demander s’il est possible de faire une balade à cheval le lendemain. Après avoir plaisanté en lançant un « demain aucun cheval ne sera de sortie, il va beaucoup trop pleuvoir !», elle nous donne une description des balades disponibles. Nous choisissons la balade d’une demi-journée à 75$ par personne. Le pointe de rendez-vous se trouve à 100m de l’hôtel. Nous terminerons l’après-midi près de la piscine.

En soirée, nous décidons de manger au restaurant attenant à l’hôtel. Il y a du monde. La serveuse, apprenant que nous logeons à l’hôtel, me propose nous appeler dans la chambre, lorsqu’une table de libre sera disponible.
Nous profiterons de ce temps pour regarder la tv et prendre des photos du soleil se couchant.

Image
Décidément, pas de chance avec les couchés de soleil ! Il y a toujours des nuages….

Le repas sera excellant, notre serveuse était très sympathique. C’est la première fois que je bois un coca dans un énorme pot de confiture ! Le repas sera une fois de plus trop copieux… impossible de prendre après cela un de leur délicieux morceau de tarte. Demain on ne prendra qu’une petite salade !

Il est temps de retourner dans nos chambre et dormir… demain des chevaux nous attentent !
Avatar de l’utilisateur
Vulmix
Jeune otarie de San Francisco
Jeune otarie de San Francisco
 
Messages: 780
Inscription: Jeu 28 Nov 2013 15:11

Re: 3000 Miles in the West !

Messagepar MisfitGeek » Jeu 21 Aoû 2014 20:50

Vulmix a écrit:
MisfitGeek a écrit:Mmmm la Marina Wahweap ? C'est une recreation area accessible avec le pass annuel.
Chuute, je ne le savais pas encore ! Mais ça va venir !

Ouf...

Nous sommes aussi allés jusque la plage avec tous les mobil home. C'est assez "space" de voir tout un alignement à 10m / 20m de l'eau avec tout l'attirail du campeur super équipé (comme celui avec la pompe). Il y enavait un qui était à moitié dans l'eau avec son gros pick up pour mettre un bateau à l'eau.

Nous ne sommes pas restés, en revanche nous nous sommes fait plaisir sur les bouts de pistes sableuses. Nous avons fait 2 fois l'aller-retour, avec un second en mode sport :oops:
MisfitGeek
Ecureuil obèse de la côte Pacifique
Ecureuil obèse de la côte Pacifique
 
Messages: 225
Inscription: Sam 10 Mai 2014 11:36

Re: 3000 Miles in the West !

Messagepar Vulmix » Sam 23 Aoû 2014 13:20

19 Juillet

Le réveil est dur… très très dur même. La nuit fut bonne mais un réveil matinal en même temps qu’un changement d’heure, ce n’est pas le top. Pourtant, le temps continue à avancer. Pour ne pas arriver en retard devant l’enclos des chevaux, nous faisons l’impasse sur le petit déjeuner. On se contentera des vieux cookies restants.

Il fait doux. Heureusement car nous avons enfilé nos jeans. Les chevaux arrivent dans d’énorme remorques. Pas très causant les cowboys… Les autres candidats à la balade arrivent. Parmi eux, se trouvent nos voisins de l’hôtel.
Image

Image

Un des guides nous demande de nous présenter dans la cabane. Il faut signer une décharge… ok habituelle. Ensuite une partie des chevaux sont rechargés dans deux camions. On nous demande de monter dans une des voitures. Direction Red Canyon.
Image

Les guides se renseignent si nous avons déjà fait de l’équitation. Ma dernière ballade remonte à plus de 25 ans. Je n’ose dire que je n’ai jamais suivi de cours. Mon épouse annonce qu’il y a longtemps qu’elle n’est plus montée. Les enfants ne sont jamais montés autrement que lors d’une visite dans une ferme ou dans une foire… mais pour eux aussi cela remonte à plusieurs années.
« Never mind. It’s easy » répond une des guides. Ouf cela rassure… mais nous restons quand même tendu.

Le patron nous demande de nous mettre en ligne devant l’enclos où il donnera le nom de notre cheval. Jonathan reçoit Pancho. Alexandre montra sur Colorado. Moi je grimperai sur Tex. Et enfin la dernière de la famille à recevoir son cheval aura Quickly.

J’ai des problèmes avec mes genoux. Par habitude, je passe toujours un obstacle en commençant par la jambe droite… Bêtement, je présente le pied droit. Mon aide rit et m’annonce « Wrong way », confus, je change de jambe et évidement j’ai nettement plus de mal à monter. J’explique la situation et très gentiment, le guide m’aide en me donnant en soulevant mon pied droit.

Tex doit certainement se marrer…. On ajuste mes étriers. L’homme s’inquiète si je n’ai pas mal aux genoux et si tout est ok. J’acquiesce et observe rapidement les autres participants. Tout le monde est prêt, les sourires des enfants montrent que leur crainte est passée… La colonne se met en marche. Direction le chemin de Butch Cassidy pour rejoindre le canyon

Le chemin est étroit mais les chevaux le connaissent bien. Petite présentation du groupe en commençant par l’arrière. Je suis devant je n’entends pas d’où viennent les autres participants. La dame derrière moi vient d’Angleterre.

Tout est calme, de temps en temps, notre guide qui a pris la tête du convoi nous montre un paysage ou un arbre particulier ou encore un chemin en annonçant sa destination. Tournant autour de nous, les Cowgirls nous observent et nous prévient si quelque chose ne va pas. Mais à part demander que les chevaux restent bien l’un derrière l’autre tout se passe bien.

La température monte rapidement. Heureusement nous avons dans les sacoches des chevaux des bouteilles d’eau.

Je n’hésite pas à encourager Tex lorsqu’il doit grimper et le féliciter lorsqu’il est passé un obstacle. On s’entend bien tous les deux. Encore mieux, lorsque je le laisse manger à chaque fois que l’on fait une petite pause pour attendre notre tour lors d’un passage plus étroit. Une des filles me demande de lui relever la tête chaque fois qu’il veut manger. On va faire comme si je n’avais pas compris… Enfin de temps en temps, hein Tex, il faut quand même avancer….

La promenade est vraiment très agréable, pendant plus d’une heure on se balade dans la forêt de sapins poussant sur ce sol rouge. Les paysages sont magnifiques. Pas de belles photos, l’appareil est resté en sécurité dans la chambre. Le petit portable est gentiment dans une des poches des enfants. Mais la joie d’être sur un cheval l’emporte sur l’envie d’immortaliser le paysage.

Peu avant 11h, nous arrivons dans un enclos, nous laissons nos chevaux. J’arrive à descendre sans difficulté. Nous sommes au-dessus du Canyon. Image
Quelques petites photos. Il n’a évidemment pas la beauté de Bryce. (Que l'on ne connait pas encore ! ) Mais c'est beau et calme !
Image


Après cette pause, nous reprenons un chemin plus court, mais plus pentu. Il fait nettement plus chaud. Tex a le truc, il attend dans l’ombre que le cheval devant lui ait fait une petite distance avant de partir au petit trop. Ensuite il ralentit dès qu’il a retrouvé l’ombre. On s’amuse bien.

Le guide veut faire une photo de chaque famille sur son cheval. Il nous demande de se rassembler dans une petite clairière. Pancho décide que c’est le meilleur moment pour se placer dans un buisson et le manger. Le guide attrape les rênes et ordonne au cheval de le suivre. Il se cabre ce qui entraine la chute de Jonathan. Il n’a pas chuté proprement dit. Il a tout simplement glissé car une main tenait la caméra. Il se relèvera sans mal.
Le guide, fâché sur le cheval, grimpe dessus et essaye de le dominer. Ce qui ne plait absolument pas à Tex qui montre son mécontentement en tapant des sabots. Avant qu’il ne décide de me jeter parterre, je le calme et lui parle doucement.

Jonathan remonte sur son cheval et l’on termine la séance photo.
Ensuite le groupe reprend le chemin de l’entrée du canyon. Toujours ce calme rythmé par le pas des chevaux… du vrai bonheur.

Malheureusement, il a une fin. Nous sommes de retour à notre point de départ.
Un dernier merci aux guides et aux chevaux, et nous remontons dans les voitures. Nous voilà de retour à l’hôtel. On se change car il fait vraiment chaud.

Il est passé 13h. Nous avons faim et soif. La dame à la réception de l’hôtel, nous avait dit qu’il y avait un magasin à la station-service. Bien qu’elle ne soit pas loin, nous prenons la voiture. Un sandwich et une boisson feront l’affaire.

Nous n’avons toujours pas vu Bryce Canyon, on embarque dans la voiture et on roule vers le parc. Sur la route nous rencontrons des antilopes. Je fais très attention à elles, car pour atteindre Bryce la veille, j’ai compté pas moins de 8 carcasses de ces pauvres bêtes sur le bord de la route. A l’entrée, nous montrons notre pass et on me demande mon ID… en retour nous recevons une carte.

Comme indiqué dans le guide (et sur le site), nous allons tout au bout du parc.
Image

Nous ferons tous les points de vue…. C’est vrai qu’ils sont jolis. Problème Alexandre s’endort dans la voiture et j’avoue que je ferais bien comme lui. La balade de ce matin nous a pompé toute notre énergie.
Je propose de revenir au soir voir la partie principale et de faire des photos du coucher du soleil.
Sur le retour, on verra une fois de plus les antilopes. Elles sont vraiment très près de la route.
Image

Une brève sieste pour moi, et une séance piscine pour le restant de la famille… Alexandre a préféré la piscine à la douceur d’un oreiller - :)
Nous retournons voir enfin la beauté de Bryce. Est c’est vrai que c’est fabuleux.
Image

Nous ferons plusieurs panoramas qui malheureusement une fois réduit à la taille autorisé du site ne donnent plus grand-chose.

Image
Nous y resterons jusqu’à la tombée de la nuit.
De retour à l’hôtel, nous nous rendons au restaurant. Comme la veille, il y a du monde, et comme la veille on nous propose de nous appeler lorsqu’une table est disponible.
Ne voulant plus rater le dessert, nous mangerons léger… du moins on pensait. On choisit des soupes ou une salade.
Je retrouve mon pot de confiture
Image

Tout est copieux…. Mais j’ai de la place pour un bon morceau de tarte. Il faut encore choisir parmi celles proposées... on ne peut décemment pas demander une assiette de chaque.

Allez…. Au lit nous avons un levé de soleil à photographier demain !
Avatar de l’utilisateur
Vulmix
Jeune otarie de San Francisco
Jeune otarie de San Francisco
 
Messages: 780
Inscription: Jeu 28 Nov 2013 15:11

Re: 3000 Miles in the West !

Messagepar Val37 » Sam 23 Aoû 2014 21:51

On est revenu il y a deux jours d'un road trip dans l'ouest américain et je découvre ton carnet de voyage bien détaillé et avec de belles photos, celles de l'orage à Monument Valley sont vraiment superbes, on a également eu des éclairs à MV mais assez loin dernières les buttes du coup nos photos ne rendent vraiment pas si bien....
Dés que j'ai un peu de temps je m'attellerai aussi à faire un carnet de route.
Val37
Vieux loup de Yellowstone NP
Vieux loup de Yellowstone NP
 
Messages: 822
Inscription: Dim 11 Nov 2012 13:54

PrécédenteSuivante

Retourner vers Carnets de voyage aux USA

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Bing [Bot], seb02, Siana et 4 invités