Accueil RoadTrippin.fr
Au hasard des routes...
Yosemite NPRoadTrippin.fr - Guide et forum de voyage Ouest américain USA États-Unis
RoadTrippin.fr - Guide de voyage aux USA
En ce moment, réductions et bons plans chez Papillon, Hotels.com, Alamo, Avis... Retrouvez toutes ces offres sur la page Bons plans et promos !
Concours Photos 2016 : les candidatures, c'est maintenant !

3000 Miles in the West !

Vous revenez des USA ou vous y êtes encore ? Vous voulez faire partager votre trip et vos impressions aux internautes ? Venez nous faire découvrir votre voyage !
Merci de suivre les conseils pour l'écriture de votre carnet de voyage : http://www.roadtrippin.fr/forum/post2971.html

Re: 3000 Miles in the West !

Messagepar MisfitGeek » Mar 26 Aoû 2014 10:30

Vulmix a écrit:Arf... juste la phrase pour que mes enfants me tuent en la lisant :hein:
J'entends déjà "Tu voies que l'on aurait pu en acheter ! Toi qui voies toujours les problèmes partout !"

Aïe... Pareil et même pire puisque ma femme pourrait se mettre de la partie...
MisfitGeek
Ecureuil obèse de la côte Pacifique
Ecureuil obèse de la côte Pacifique
 
Messages: 225
Inscription: Sam 10 Mai 2014 11:36


Re: 3000 Miles in the West !

Messagepar Val37 » Mar 26 Aoû 2014 10:35

Lol Désolée Vulmix!

Le gout du chocolat d'enrobage ne change pas (à ce demander si c'est vraiment du chocolat) par contre l’intérieur du M&M's peut changer (nous n'achetons que les gros) il y en a au beurre de cacahouète, d'autres fourrés au riz soufflé...et aussi au Pretzel.
Val37
Vieux loup de Yellowstone NP
Vieux loup de Yellowstone NP
 
Messages: 822
Inscription: Dim 11 Nov 2012 13:54

Re: 3000 Miles in the West !

Messagepar Chewbaccabe » Mar 26 Aoû 2014 10:43

Val37 a écrit:Lol Désolée Vulmix!

Le gout du chocolat d'enrobage ne change pas (à ce demander si c'est vraiment du chocolat) par contre l’intérieur du M&M's peut changer (nous n'achetons que les gros) il y en a au beurre de cacahouète, d'autres fourrés au riz soufflé...et aussi au Pretzel.

Ok moi je ne prends que les petits justement ceux que chocolat sans 'surprise' a l'interieur
Avatar de l’utilisateur
Chewbaccabe
Eléphant de mer pépère
Eléphant de mer pépère
 
Messages: 1319
Inscription: Dim 19 Jan 2014 11:26
Localisation: Belgique

Re: 3000 Miles in the West !

Messagepar Vulmix » Mar 26 Aoû 2014 10:47

@Val37
Pas grave :)
ouf aucun regret ! Je n'aime pas ces goûts :lol:

@Chewbaccabe
Oui mais alors Chewbaccabe, tu n'as jamais senti la cacahuète de rouge craquer ! :hein: :lol: :lol: :lol: :lol:
Avatar de l’utilisateur
Vulmix
Jeune otarie de San Francisco
Jeune otarie de San Francisco
 
Messages: 780
Inscription: Jeu 28 Nov 2013 15:11

Re: 3000 Miles in the West !

Messagepar Cover » Mar 26 Aoû 2014 11:53

Nous on a goûté a tout!
D'ailleurs ceux au beurre de cacahuète et à la menthe on ma préférence.Et puis, ils ont finalement bien tenus, 2 semaines après notre retour, on en a encore qu'on mange religieusement le soir tout en nous rappelant notre périple.
Cover
Petit veau du Colorado
Petit veau du Colorado
 
Messages: 544
Inscription: Ven 3 Jan 2014 11:22

Re: 3000 Miles in the West !

Messagepar Vulmix » Mar 26 Aoû 2014 17:18

22 juillet

Aie ! Le réveil est encore plus tard. Aujourd’hui, ce n’est pas grave, mais demain la death Valley est prévue !
Après une concertation familiale devant un bon café du Starbuck, on décide : ce sera piscine la journée et en soirée le « Vieux » Vegas. On a bien évoqué la vallée de feu, mais vu la température, il valait mieux oublier.
Lorsque que l’on passe devant les machines à sous, les enfants me demandent quand je vais rejouer… Euh…. Bof… on verra plus tard.

On trouve une place à l’ombre près de la piscine. Les enfants se lancent dans l’eau et entament une partie de volley avec d’autres nageurs.

L’ambiance est agréable : musique sympa… un peu fort mais pas trop juste pour mettre l’ambiance, le roller coster passe avec ses équipages hurlants de terreur ou d’amusement. Il fait chaud… nous sommes en vacance. On a déjà été plus mal ! Mais pourquoi ce moment doit-il avoir une fin !
Pour passer le temps entre deux baignades, mon épouse fait des photos.
Image

Image


Image


Vers 17h30, on se dit qu’il est temps de faire autre chose. Petite douche et direction Fermont Street. On aurait voulu passer près d’un Outlet dans le coin, mais je ne l’ai pas trouvé… pas grave !
On se gare après avoir cherché un peu. L’emplacement est payant, le système n’accepte pas ma carte, il ne me reste que peu de monnaies. Juste pour 48 minutes…. Bon et bien on verra….


Image
Le soir n’est pas encore vraiment tombé, les casinos n’ont que leurs enseignes « basic ». Le plafond écran, n’est encore qu’un simple pare-soleil.

Image
Je repense aux reportages des années 70 et 80 annonçant la « folie lumineuse » de Las Vegas… et bien mon vieux si tu voyais maintenant le Strip ! Tout en me baladant, je me demande si dans les boutiques on retrouve des produits de la fin du siècle passé. Les filles dansant dans les casinos sont-elles les descendantes des filles que l’on présentait dans les reportages ?

Image
Ce quartier est un mélange d’ancien et de nouveau. Les anciennes enseignes lui donnent un coté musée et les nouveaux équipements tentent d’attirer la foule comme son jeune frère Strip…
J’hésite entre le mot nostalgique ou pathétique.

Image

Image
Nous nous perdons dans un commerce… les produits sont biens made in china comme partout dans le monde moderne. J’exagère, les Américains protègent un max leurs productions locales. Il y a quand même beaucoup de produits d’ici.

Les spectacles dans la rue, sont à la frontière entre attirer le monde et rester correcte pour ne pas avoir d’ennui. Image

Dans les salles non visibles…. Cela doit être autre chose Image



Non les enfants, on n’entre pas pour voir ! :-)
La nuit tombe, le ciel s’illumine (euh… enfin vous m’avez compris !)
Image

C’est vraiment très beau… on a droit à un show


Après celui-ci, je pense à la voiture. Procès ou pas procès ? Nous rentrons… pas de procès et coup de bol digne d’un vainqueur de casino : Ma voiture n’était pas verrouillée, mon GSM qui avait servi de GPS pour essayer de trouver l’outlet était même sur le siège bien visible… et on ne m’a rien pris !

On reprend la voiture retour vers l’hôtel. Il y a du monde sur la route. On regarde une documentation et on se dit que l’on a pas bien vu l’intérieur du Bellagio. Pour faire compliquer… on se gare au César. J’avoue qu’aujourd’hui encore, je me demande pourquoi je n’ai pas continué jusqu’au parking du Bellagio ?

Une partie de cache-cache dans le parking et l’ascenseur s’improvise. Avez-vous déjà eu la porte qui se ferme derrière vous lorsque les autres ne sont pas encore présents ?... à faire lorsqu’il fait plus de 40° dans le parking, que l’étage de sortie peut-être le 3 ou le 1 et que vous êtes stationné au 6° Tout en vous demandant si l’on ne vous attend pas au frais dans l’hôtel !! Voilà comment on peut perdre ¾ d’heure facilement…

Pour nous remettre de nos émotions nous décidons de manger avant d’aller dans le Bellagio. A la sortie du parking nous arrivons dans un resto. Les tables sont au milieu et autour de nous il y a plusieurs cuisines disponibles. Comme nous avons le choix du type de nourriture voulue…. Pour continuer dans la simplicité, chacun choisi un plat différents dans une file différentes.

Chacun apprécie son choix. J’avoue qu’il était temps de manger autre chose qu’une pizza !
Pendant le repas, une dame chargée du service est venue plusieurs fois nous demander dans un anglais « British » si tout allait bien. Elle nous a aussi demandé, très très poliment, de bien vouloir débarrasser après avoir mangé. Voyant qu’Alexandre avait utilisé sa serviette, elle est revenue nous en apportée une. Là où nous n’avons pas bien compris, c’est lorsque l’on a débarrassée la table, elle s’est précipité en disant que c’était son job !
Nous étions venu pour voir le Bellagio… on sort… Euh oui mais par où ? On fait le grand tour… on sort. Nous sommes évidemment loin de l’entrée du casino suivant.

Enfin après une bonne demi-heure de plus nous arrivons à l’endroit voulu :
Image


C’est joli… mais je m’attendais à une vrai serre à papillons. Comme celle de San Francisco
Bon… bien… on fait quelques photos et puis on regagne la voiture.
Image

Il y a du monde près des fontaines. Devant nous, un jeune couple de marié essaye de se frayer un chemin dans la foule en robe blanche et smoking pas facile.
Il ne nous faudra que 40 minutes pour refaire le trajet de retour vers le parking. En effet, dans le César, j’ai demandé mon chemin à un garde qui nous a trouvé, après longue réflexion, un raccourci nous faisant gagner un bon ¼ km dans le casino !

Retour au NY NY… dans la voiture on discute de la journée de demain. Impossible de débuter la journée à 5h du mat. Il est déjà presque minuit ! Et si l’on part tard, on sera en pleine chaleur dans la Death Valley. C’est décidé, nous irons dans un Outlet et ensuite on fera en soirée la Death Valley. On arrivera tard à l’hôtel à long pine, mais rien n’y est vraiment prévu… sauf la soirée piscine.

Tout le monde est d’accord… bonne nuit… euh Papa… tu ne jouerais pas encore un peu ?

En une heure, je perds royalement les 2$ que j’avais gagnés. Je pense que les enfants auraient bien aimé que je fasse sauter la banque pour revenir l’année suivante…. Mais aussi, mais bon la vie n’est pas aussi simple.
Il est temps d’aller dormir…

Lorsque je me glisse dans le lit, vers 1h du mat, ma chérie m’annonce « Je n’ai pas de photo de notre hôtel pendant la nuit… je vais faire quelques photos et je reviens »… Je ne l’ai pas entendu rentrer.
Mais les photos sont bien là !

Image
Avatar de l’utilisateur
Vulmix
Jeune otarie de San Francisco
Jeune otarie de San Francisco
 
Messages: 780
Inscription: Jeu 28 Nov 2013 15:11

Re: 3000 Miles in the West !

Messagepar Chewbaccabe » Mar 26 Aoû 2014 19:32

Pour le plafond multicolore du Bellagio il faut bien se rendre compte que tout est en verre de Murano importe d'Italie
Avatar de l’utilisateur
Chewbaccabe
Eléphant de mer pépère
Eléphant de mer pépère
 
Messages: 1319
Inscription: Dim 19 Jan 2014 11:26
Localisation: Belgique

Re: 3000 Miles in the West !

Messagepar Vulmix » Mer 27 Aoû 2014 19:12

23 juillet
Nous avons bien fait de changer notre planning. Il est passé 9h30 lorsque nous sommes prêts. J’ai reçu un email m’invitant à faire le check-out. J’avais déjà consulté le site indiqué dans la documentation et j’avais tout préparé. Je confirme notre départ. Les valises sont rapidement refaites et l’on quitte la chambre. On perd un temps fou pour avoir l’ascenseur. A chaque fois qu’il arrive à notre étage, il n’y de la place que pour une ou deux personnes. Il y huit personnes avant nous.

On fait le point. Super Vegas, mais il n’en faut pas trop quand même. La fin de notre séjour, nous rappelle que nous quittons une fois de plus un endroit qui nous était parfaitement inconnu à notre arrivée et qui devient maintenant un souvenir. Encore un départ… les vacances avancent, reste plus grand-chose ! Quitter Las Vegas nous ramène à la réalité….

On a pris l’ascenseur séparément. Et on s’attend à l’entrée du casino. Chaque casino a son odeur. Je pense que je reconnaîtrai toujours celui du New-York New-York.
Je glisse nos cartes d’accès de la chambre dans la boite près de l’ascenseur. On passe devant le check-out « manuel », il y a un monde fou ! Les valises sont chargées dans la voiture et l’on retourne prendre notre petit dej au Starbuck…

Une dernière sortie sur le trottoir de l’hôtel, une dernière photo et on retourne à la voiture.
Image

Le premier arrêt sera pour le panneau « bienvenue ». Oui je sais, c’est contradictoire puisque l’on s’en va… mais on en peut rien si ils ont placé le panneau à la sortie !
Comme toujours, les Américains ont bien fait les choses. Il y a un parking au milieu de la route pour les visiteurs. Il y a même un « mode d’emploi » !

Image
Comme nous n’avons pas l’intention de poser devant le panneau, nous ne faisons pas la file. On s’assure quand même de ne pas gêner les personnes présentes. Surtout les jeunes mariés qui défilent avec leur limousine.
On photographie évidemment les deux côtés.
Le côté pile est plus adapté à la situation :
Image


On reprend la voiture, mais nous n’allons pas loin…. Il y a un Outlet quelques miles plus au sud.
Nous faisons une bon après-midi de shopping. Pendant que je discute d’un article avec mon épouse, Alexandre vient m’annoncé qu’il vient de voir Explorer68. Comme quoi le monde est vraiment petit ! Je me dis qu’après avoir fait mon choix, j’irai le voir… mais il est déjà parti.
Même quand on fait du shopping le temps file ! 15h30 Il est temps de partir vers la Death Valley. Il y a 1h de trajet pour rejoindre Pahrump.

Là nous refaisons le plein de la voiture et nous achetons de l’eau en réserve. Le thermomètre de la voiture indique 98°F soit 37°… Il fait chaud mais c’est soutenable. On a l’habitude maintenant.
Image

Des cactus comme dans les Lucky Luke !
Sur le carnet de route j’avais prévu de voir « Bad water » et « Zabriskie Point »… il faut dire que je n’avais pas trop fait attention au trajet. Jonathan aidé de sa maman ont lu de la documentation depuis Las Vegas. J’écoute leurs instructions.
En route sur la Bell vista road. Nous voici à nouveau en Californie. Nous avons une boule dans la gorge. La boucle se boucle…

Au fur et à mesure que l’on s’enfonce dans la Death Valley, la température continue de monter alors qu’il est déjà tard. Nous passons le cap symbolique de 100°F. Le paysage devient lunaire…Euh…. Non sur la lune, il n’y a pas de vent !

On s’arrête pour faire une photo. 105°F… le sèche-cheveux géant est en action. Si vous ouvrez la bouche, elle s’assèche presque totalement. La photo est vite faite et l’air frais de la voiture fait du bien. Je vérifie que l’air-co n’est pas au max (cela ne servira à rien) et surtout qu’il est sur recyclage d’air. Autant refroidir l’air qui est dans la voiture que de la renouveler avec celle de dehors !

Nous arrivons à Zabriskie Point. Nous sommes à 110°F(43°C). Il ne fait pas frais ! Je sors et rappelle de ne pas oublier les bouteilles d’eau. La montée n’est pas très forte, mais la chaleur est là.
C’est beau….mais l’heure fait que les photos sont à contrejour.
Image

Alexandre vient d’apercevoir Explorer68 ! Je me retourne, « ah bien oui, c’est lui qui descendait lorsque je montais…pas fait attention. »
On reprend la voiture. Phénomène amusant, c’est lorsque l’on rentre dans celle-ci que l’on commence à transpirer ! Normal, avant le vent et la chaleur l’évaporaient. Je rappelle de beaucoup boire…
Point suivant : Bad Water… sur le trajet, je vois la fin de la l’artist Drive… ok bon à savoir, on la prendra au retour, puisqu’elle commence plus bas.

Bad Water 115° F (47°)… Il est 19H30. Ce sera le record. J’imagine le désarroi du cavalier arrivant à ce point d’eau… Elle porte bien son nom : une eau saumâtre sur une croute de sel.
Les enfants me dissent, on n’a jamais été aussi bas sur terre et jamais on a eu aussi chaud. Jonathan ajoute que notre présence refroidit le dessert… En plus il a raison ! Sauf sur une chose, j’ai visité la Mer Morte et elle est 300m sous le niveau de la mer.
Image


Image

Sentiments contradictoires, nous voulons profiter du moment présent, mais aussi voir le plus possible avant la tombée de la nuit. Car c’est certain, nous ne verrons pas la totalité du parc avant le coucher du soleil. Partir en soirée, n’aura pas tous les avantages…
En route pour la voie des artistes ! Les photos se feront de la voiture et ne donneront malheureusement pas grand-chose. Dans l’entrée se trouve un Camping-car, une voiture l’arrête. Ce n’est pas une bonne idée ! J’espère qu’il aura compris. La route est fort sinueuse, un coté est non photographiable à cause du soleil couchant.
En un coup, la température du moteur grimpe en flèche. Je suis presqu’au rouge. Je coupe l’air-co. La chaleur monte rapidement dans la voiture. Je ne quitte pratiquement plus l’aiguille des yeux.
A force de faire attention à mon tableau de bord, j’aperçois du coin de l’œil une route à droite, mais trop tard ! Où va-t-elle ?

Ouf on descend. Je ne mets plus de gaz, la température diminue progressivement mais surement. Je ne m’imaginais pas tomber en panne ici ! Tiens la lampe de frein s’allume… heureusement pour rien. Je fini par avoir l’habitude. Cela ne se produit que si j’appuie longtemps sur la pédale.

Beaucoup plus tard, je me rends compte que j’ai loupé artiste palet ! L’horreur. A force de vouloir tout voir, on a rien vu ! Et si la température du moteur n’était pas montée au mauvais moment aussi…
On rejoint la route principale. Le soleil va se coucher… on ne verra plus rien de Death Valley
Image


Image
Le soleil se couche derrière l’horizon, il va bientôt faire nuit. On arrivera en pleine nuit à l’hôtel… en pleine nuit ! Vers qu’elle heure ? C’est que je n’ai qu’une réservation ! Je n’ai rien payé comme acompte. Est-ce qu’ils vont garder ma réservation ou donner la chambre à un autre ? Evidemment pas de réseau. Reste à espérer !
Nous arrivons à Stovepipe Wells Village en tout début de nuit. Je m’arrête. Là ils ont certainement un téléphone ! On rentre dans le général Store. L’air conditionné envoie un vent d’air froid lorsque l’on ouvre la porte… bien vu ! C’est la meilleure manière de contrer la chaleur de l’extérieur.

J’explique la situation à la personne au comptoir. Il compose le numéro de l’hôtel à Long Pine et me donne le téléphone. Oui sauf que je comprends rien à ce que dit le répondeur automatique… Il prend la communication. Il tape la bonne touche sur le menu et obtient quelqu’un. Il explique la situation, donne mon nom. Un sourire : « Votre chambre est bien réservée, vous pouvez arriver quand vous voulez, même tard dans la nuit ! » Ouf super ! Il rigole lorsque je lui demande si je dois quelque chose pour le téléphone…

Son magasin regorge de souvenir de la Death Valley… On trouve deux trois petits trucs sympa en souvenir… Au moins, le très bon service lui aura permis de faire une vente !

On a le temps, il fait nuit… et en face il y a un resto ! On passe par le café…euh non Saloon… marrant on dirait un vrai ! Ou sont les cowboys ? Le barman demande ce que l’on veut… et m’indique l’entrée du resto.
C’est bon mais pas fabuleux… soit au moins on a mangé avant que tout ne soit fermé.

On ressort… je vois une piscine… elle donne vachement envie. Mais non, il faut terminer cette route !
Il fait noir, on ne voit plus rien du dessert. On doit certainement louper des paysages fabuleux…
Il fait noir ! Il n’y a pas de lampe et pas de lune ! STOP !

Je sors et explique ce que je veux que l’on fasse… en quelques secondes on voit !
Le ciel est incroyablement beau. Je n’ai jamais vu aussi bien toute la voie lactée. La moindre lumière est visible. Le moindre phare, même à l’horizon, est un élément perturbateur.

Photo ! L’équipement est sorti du coffre…. Évidement ce n’était pas prévu. Le pied est au fond du coffre depuis Bryce. Pas facile de tout monter dans le noir. Pas facile, non plus de trouver le bon réglage. Il faudrait un temps de pause plus long que les 30 seconds maximum. Mais pour cela il faudrait utiliser la télécommande qui se cache dans les bagages. Ne pas oublier qu’il fait encore près de 100° F ! On a chaud…et déçus les photos sont noires. On augmente les iso mais cela augmentera aussi le bruit….On fait d’autres photos. Ouf en voilà une qui ressemble à quelque chose…


Image
C’est loin d’être « La Photo »…. Mais on est fier. Faire cela dans les conditions que l’on a. Ce n’est pas si mal.
Les enfants se baladent dans le noir. Pas bonne idée ! Il peut y avoir des serpents…. Je n’ai pas besoin de répéter 2 fois, ils sont déjà près de nous sur la route !

Lorsque l’on ouvre la voiture pour prendre la moindre petite chose, des dizaines d’insectes entrent attirés par la lumière.

On s’est bien amusés. Nous rembarquons le tout en faisant très attention de ne rien perdre.
A vue de nez, nous avons encore une bonne heure de route à faire. La route monte… normal, il faut bien quitter la Death Valley. Je roule à 50 miles. On pourrait aller plus vite, mais bon, ce n’est pas prudent, un animal pourrait apparaître à tout moment !

On descend. Des panneaux signalent que c’est très pentu. Je freine pour tester mes freins… pas oublié que le voyant s’allumait de temps en temps. Le voyant ne s’allume pas… par contre toute la voiture vibre. Pas de panique, c’est très probablement la chaleur qui a surchauffé les disques. Je descends sans prendre de vitesse. La voiture vibre beaucoup à chaque petit coup sur la pédale.

Effectivement le phénomène diminue et nous arrivons sans problème en bas de la montagne. Je reprends une conduite normale.

Coup de frein d’urgence. La voiture glisse dans un hurlement caractéristique malgré l'ABS. Je suis à la sortie d’un virage, je tente de la garder sur la route et surtout m’arrêter avant de toucher ce malheureux renard du dessert qui s’est figé devant mes phares.

L’eau formée par les glaçons fondus de la glacière sort en une vague qui s’écrase entre les deux sièges.
« Oh non tu l’as écrasé » hurlent mon épouse. « Ecrasé quoi ? » demande Jonathan.
« J’ai rien écrasé du tout ! Le renard, vient de passer le long de ma portière et je l’ai vu éclairé par mes stops faire avec sa patte un geste comme si j’étais complètement dingue ! »

Pour rassurer la famille, je fais une marche arrière prouvant qu’il n’y a pas la moindre carcasse sur la route.
On repart…. Plus prudent que jamais… je roule à la vitesse telle que si j’aperçois quelque chose dans mes phares je puisse m’arrêter sans sauter sur les freins. Autrement dit, pas à très grande vitesse. Stratégie complètement inutile si un animal décide de traverser juste devant moi.

On arrive enfin à Long Pine… l’hôtel Le Best Western Plus Frontier Motel est juste à l’entrée de la ville. Le check-in se fait rapidement. On gagne notre chambre… super comme d’hab. Il y a une porte sur l’arrière qui donne sur une prairie… Notre chien serait ravi !

Par contre, il y a des insectes volants partout… bien oui, faut pas ouvrir la porte et laisser la lumière allumée ! Allez tout le monde dodo… Dès que l’on éteindra, les petites bêtes resteront tranquilles.
Il est presque minuit. Il ne faudra pas se lever trop tard… c’est fini Las Vegas.
(Et les insectes ne nous ont pas embêté !)
Avatar de l’utilisateur
Vulmix
Jeune otarie de San Francisco
Jeune otarie de San Francisco
 
Messages: 780
Inscription: Jeu 28 Nov 2013 15:11

Re: 3000 Miles in the West !

Messagepar Jo89 » Mer 27 Aoû 2014 19:23

Hello,

Est ce que la scène ressemblait à ça?


En tout cas, une très belle photo de la Milkyway :cool:

Bonne soirée

Jo
Jo89
Séquoia géant
Séquoia géant
 
Messages: 5867
Inscription: Sam 23 Jan 2010 21:20
Localisation: Belgique

Re: 3000 Miles in the West !

Messagepar Vulmix » Mer 27 Aoû 2014 19:42

:lol: :lol: :lol: :lol: :lol:

Voici une photo de la bêbette.... Il faut juste imaginer la patte avant tapoter sur la tempe :hihi:
Image

(Je signale le compliment à la photographe)
Avatar de l’utilisateur
Vulmix
Jeune otarie de San Francisco
Jeune otarie de San Francisco
 
Messages: 780
Inscription: Jeu 28 Nov 2013 15:11

PrécédenteSuivante

Retourner vers Carnets de voyage aux USA

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Google [Bot], jessica33, ln4482 et 6 invités